Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Pour le Cal Tauran, il faut remettre les pendules à l’heure

Le cardinal français Jean-Louis Tauran, ancien Secrétaire pour les Relations du Saint-Siège avec les États sous Jean-Paul II et aujourd’hui en charge du dialogue avec les autres religions, l’affirme : le voyage de Benoît XVI pourrait être l’occasion «de remettre les pendules à l’heure» avec une fille aînée de l’Eglise un peu trop émancipée.

Le discours que Nicolas Sarkozy fit au Latran, à Rome, en décembre, sur l’importance des religions dans la sphère publique, avait ouvert au Saint-Siège de grands espoirs de voir une « laïcité à la Française » plus ouverte à l’Église catholique. Mais pour le moment, les actes n’ont pas suivi les mots. Benoît XVI pourrait bien demander de quoi il en retourne à un Président français.

Le Cal Vingt-Trois indique que la rencontre entre Benoît XVI et les évêques à Loudres

"a été un souhait explicite du pape […]. Le pape devrait dire un certain nombre de choses".

A Rome, la perception de l’Eglise qui est en France est plutôt négative. «La France est-elle enfin sortie du purgatoire ? », titrait un journal après la venue du président Sarkozy à Rome. Purgatoire, le mot est caractéristique de la vision très sombre que portent les responsables de la Curie romaine sur la situation de l’Église catholique de France. Certains parlent même "d’effondrement". Pour le cardinal Paul Poupard

"L’aspect négatif l’emporte encore largement sur le positif".

Comme le dit un responsable de la Secrétairerie d’État,

"pour la France, on ne peut masquer les problèmes et les difficultés, tant ils sont massifs".

Les chiffres sont mauvais : taux de pratique régulière à 8 %, baisse vertigineuse des vocations, disparition de la culture chrétienne… Paroisses sans prêtre, manque de séminaristes, extinction de congrégations… Au Séminaire français de Rome, les spiritains qui le géraient jusqu’ici déclarent forfait, faute de moyens. De même, le dernier Français élève de l’Académie pontificale – qui forme les hauts diplomates du Saint-Siège – est sorti l’an dernier. Dans quelques années, il n’y aura plus aucun Français dans les nonciatures. Cette année, aucun nouveau prêtre n’est venu se former dans les universités pontificales, signe que les évêques hésitent de plus en plus à envoyer à Rome des prêtres devenus rares. Pour les mêmes raisons, les Français sont de moins en moins représentés au sein de la Curie.

Michel Janva

Partager cet article

8 commentaires

  1. En France, la pratique dominicale tous les dimanches est, en moyenne, de l’ordre de 2 à 3%.
    Les instituts de sondages parlent actuellement d’une pratique dominicale régulière quand les fidèles se rendent à la messe au moins un dimanche par mois.

  2. C’est un petit peu plus clair que ce que dit d’elle même l’Eglise qui est en France.
    Manifestement les eveques n’avaient pas trop envie d entendre le pape venir leur parler à huis clos à Lourdes.
    Pourquoi donc ?
    Il ne nous reste qu’à beaucoup prier pour l’ Eglise qui est en France et pour la France
    C’est ce qui se fait tous les jeudis soirs au centre st Paul à Paris de 20H00 à 22H00

  3. Que la volonté de Dieu se fasse dans les âmes.
    Amen.

  4. A l’égard des vocations, Mgr Madec a très bien expliqué le danger que représentait pour lui les Séminaires diocésains. D’où la re-création du Séminaire du Diocèse de Fréjus-Toulon… Avec le succès que l’on connaît.
    Mais Mgr XXIII (il l’a dit explicitement dans une de ses récentes interviews) ne veut pas d’un retour de l’Eglise de France au XIXème siècle: en clair Mgr XXIII ne veut pas d’une Eglise où il y avait des prêtres pour annoncer l’Evangile…
    Mgr XXIII préfère dialoguer avec un libre penseur Axel Kahn et un fran-maçon Alain Christnacht comme il l’a fait à Rennes sur la Bioéthique.

  5. merci de cet interressant “état des lieux” de la perception à Rome de notre Eglise en France
    Enfin un écho venu de là-bas, que l’on a bien du mal à connaitre ici bien sûr…

  6. @ Amédée
    Peut-on avoir les sources sur la position de Mgr 23 concernant les prêtres et l’annonce d l’Evangile. Merci.
    Si cela est exact, pour un successeur des Apôtres ne pas vouloir annoncer l’Evangile, c’est comme un schisme puisque cela supprime la parole de Jésus à ses Apôtres : “aller de part le monde , prêcher la bonne parole, guérissez les malades et chassez les démons”. (je cite de mémoire)
    Les prophéties de la Fraudais sont d’actualités ainsi que les messages de la Salette.
    La France va tomber la première mais elle se relèvera la première et ce qui va lui arriver va étonner le monde…

  7. Vous citez La Croix, mais en omettant un passage de l’article :
    “Du coup, certains évoquent les signes de créativité que l’on perçoit dans l’Église de France. On se souvient ainsi qu’en 1998, lors du premier rassemblement des communautés nouvelles à Rome, sur les 250 mouvements présents, 150 étaient d’origine hexagonale.”
    Les signes d’espérance sont nombreux dans l’Eglise de France, heureusement… la fille aînée de l’Eglise le sera encore demain.

  8. Il y a encore des vocations en france mais ils font leur séminaire à l’étranger. Regardez sur le site de l’institut du Christ Roi souverain prêtre en Italie pret de Florence (http://www.icrsp.org/accueil.htm). En 2007 environs 13 jeunes français ont commencé leur séminaire. En 2008 ils ne sont pas loin d’une vingtaine. Cela en dit long sur la situation des vocations en france. Cela doit nous faire réfléchir surtout sur les séminaires français.
    Un ami a été quitté un séminaire en france car il priait trop la Sainte Vierge Marie (je ne crois pas que ce sois un défaut pour un prêtre) Il est parti finir son séminaire en belgique.
    Sans commentaire…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services