Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Immigration

Pour expulser des étrangers, d’abord se passer de la CEDH

Pour la CEDH, la France doit garder ses terroristes pour elle :

"En France, huit étrangers condamnés pour des faits de terrorisme ou soupçonnés d’appel au jihad sont assignés à résidence dans des villages ou des petites villes. Souvent logés à l’hôtel, ils ont l’obligation de pointer plusieurs fois par jour à la gendarmerie ou au commissariat, et l’interdiction absolue de sortir des limites de leur commune. Ces hommes auraient dû être expulsés de France, car ils sont frappés d’une interdiction définitive du territoire. Mais la Cour européenne des droits de l’homme a interdit à l’Etat français de les renvoyer dans leur pays d’origine, où ils risquent la peine de mort, la torture ou de mauvais traitements."

Partager cet article

14 commentaires

  1. Bah, juste une confirmation de plus que nous baignons en plein délire.

  2. De fait, la CEDH – Cour Européenne des Droits de l’Homme (criminel) encourage les terroristes islamiques à venir perpétrer leurs attentats sur notre sol, ceux-ci ne risquant somme toute chez nous qu’une assignation à résidence … Si par malheur pour la CEDH, un attentat devait être commis dans ses locaux, il serait intéressant de connaître l’attitude qu’adopteraient alors ses cinglés de “juges”…

  3. Pour loger tous ces indésirables il suffirait de rouvrir le bagne de Toulon qui pouvait contenir 4.000 forçats.

  4. Où donc vit-il le Juncker. Qu’on lui envoie ces bons citoyens. L’Europe, ras le bol.

  5. Surtout il ne faut pas que les terroristes “risquent la peine de mort, la torture ou de mauvais traitements” alors qu’ils appliquent sévices et exécutions à leurs victimes sans le moindre remord !

  6. Non seulement ils les font entrer en masse mais en plus ils interdisent de les expulser.
    La volonté de favoriser le terrorisme et le jihad est patente.

  7. Expulser les étrangers ? Il faut d’abord quitter l’U.E. !
    Car la Commission européenne a fait de l’accélération de l’immigration sur le continent européen l’un de ses objectifs depuis longtemps. Le 3 juin 2003, delà, dans une communication sur l’immigration, l’intégration et l’emploi, elle déclarait «les flux d’immigration vont continuer à s’accroître et seront plus que jamais nécessaires.»
    En 2015, un spectaculaire basculement idéologique est intervenu. Depuis l’été 2015, le verrou a sauté. «Il est temps de faire preuve d’humanité et de dignité» a proclamé le président de la Commission M. Juncker le 9 septembre 2015 devant le Parlement européen, en plaine harmonie avec la chancelière allemande Mme Merkel, en appelant à une large ouverture de l’Europe.
    L’ouverture inconditionnelle fait désormais partie d’une stratégie de la Commission. Quand M. Juncker exigeait des Européens qu’ils se répartissent les migrants par quotas, il était dans une logique de pouvoir. La Commission est en quête d’un nouveau rôle, absolument décisif, s’attribuant un pouvoir colossal, sans équivalent historique, celui de plate-forme de répartition des populations sur tout le continent. Alors que le marché unique est achevé, elle tente ainsi de se replacer au cœur du processus de décision européen.
    Puisque les passions nationales ne s’effacent pas d’elles-mêmes, les flux migratoires massifs, grâce à l’arrivée de nouvelles cultures, nouveaux modes de vie en Europe, vont contribuer peu à peu à l’effacement des vieux réflexes nationaux au profit d’un homme nouveau, vierge, propice à l’émergence d’une culture européenne multiple et fondée sur la diversité.
    En fait, la Commission (non élue démocratiquement) pense consciemment ou inconsciemment tirer son épingle du jeu d’une Europe en plein chaos, dont les gouvernements nationaux sont totalement désemparés, se voyant ainsi en ultime recours sur les ruines du vieux continent. On crée le chaos pour que les gens acceptent un nouvel ordre, même sous une forme dictatoriale ! Ce fut le cas en France en 1789 !
    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/11/06/31003-20151106ARTFIG00125-3-millions-d-arrivants-comment-la-commission-europeenne-favorise-le-chaos-migratoire.php

  8. La Cour des droits de l’homme ( dont sont exclus les Français) est une branche maquerelle de Bruxelles, de quel droit nous a-t-on imposé de perdre notre indépendance de Français, chez nous, pourquoi ce genre de putanat installé aux forceps, contre notre volonté Nationale, pourquoi cette infecte subsidiarité pondue et rejetée puis réinventée à Lisbonne par un petit vibrion hongrois au culot ?
    Pourquoi ? pourquoi ?
    Réponse : pour nous conduire à l’abattoir talmudique, cette peste bimillénaire, faite de Mal, de méchanceté, propre à une ethnie que nous devons combattre pour notre survie et la vie future de nos enfants.
    Pas de scrupules avec ces fous furieux, la France doit de laver de toutes ces souillures comme l’a annoncé un Saint Pape au siècle dernier.

  9. En effet, il faut sortir de cette parodie de justice non-démocratique, formatée dans la bien-pensance maçonnique !

  10. Je crois que pour parler de terrorisme, encore faut-il en apporter une définition précise. Le terrorisme consiste par exemple en des attaques comme celles des tours jumelles de New-York le 11 septembre 2001 entraînant la mort de plus de 2000 personnes innocentes. Des attentats à la bombe sur des marchés ou des places publiques, a laquelle on a ajouté des fragments métalliques pour mutiler à vie les survivants. Des décapitations de masse d’innocents comme celles commises par l’état islamique. Si donc à la suite de ces agissements on risque la mort, de souffrir soi-même un peu par la torture ou les mauvais traitements, on l’aura quand même un peu cherché. Quand on commets des fautes criminelles en se croyant soi-même intouchable, il vient inévitablement un moment où il faudra payer la note. Au nom des droits de l’homme la CEDH n’a ici pas un rôle très constructif!

  11. trouvé sur le web et bien intéressant , les merdias n en parlent pas bien entendu :
    https://www.youtube.com/watch?v=dqk3yTNSBp4

  12. Quelle honte, cette Europe dictatoriale et inique.

  13. Les ceux-ce qui pensent que l’UE est derrière ont TOUT FAUX :
    “La Cour européenne des droits de l’homme ou CEDHn est une juridiction internationale instituée en 1959 par le Conseil de l’Europe. Sa mission est d’assurer le respect des engagements souscrits par les États signataires de la Convention européenne des droits de l’homme.”
    Conseil de l’Europe ne doit pas être confondu avec Conseil de l’Union européenne ni Conseil européen :
    “Le Conseil de l’Europe est une organisation inter-gouvernementale instituée le 5 mai 1949 par le traité de Londres. Par le biais des normes juridiques dans les domaines de la protection des droits de l’homme, du renforcement de la démocratie et de la prééminence du droit en Europe, c’est une organisation internationale dotée d’une personnalité juridique reconnue en droit international public et qui rassemble 800 millions de ressortissants de 47 États membres.”

  14. Et pour bien aller jusqu’au fonds des choses : combien par an la France (les contribuables) se laisse t-elle racketter par ces organismes apatrides qui veulent notre disparition ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services