Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Pour Bernard Antony, le discours de Marine Le Pen est archaïque

L'avis de Bernard Antony, sans équivoque :

"Marine Le Pen, certainement sans bien le peser, tient le discours national laïciste et social-étatiste, bien archaïque aujourd’hui, des précurseurs du fascisme."

Partager cet article

40 commentaires

  1. certes!
    des précurseurs du fascisme,…et du communisme!!!!
    c’est vraiment le jacobinisme dans sa forme pure et dure, je dirais presque “originale”
    c’est pourquoi des conservateurs comme moi se sont naguère égarés dans le MPF catholico-royaliste (si t’es pas noble, je ne te parle pas, sauf sur rendez-vous)
    que va-t-on devenir????

  2. Il nous manque Jean-Marie, c’est une évidence.

  3. Ridicule,on dirait entendre les piètres sempiternels arguments de la bienpensance christallisée aux commandes du système depuis 30 ans.
    Sachez que les idées nationales des différents courants ne pourront se faire entendre que sous l’étendard de Marine,la seule qui ait réellement des chances de se faire élire.

  4. Anthony voit des facistes partout…
    Si la défense de la Nation face au mondialisme est archaïque, alors vive l’archaïsme!

  5. faudrait voir à ne pas se tromper d’adversaire…vous n’aurez jamais la personne qui representera 100% de vos convictions à moins que vous ne vous présentiez vous même au suffrage! il y a une sacrée différence entre des positions et actes PS-UMP et celles de Marine dont nombre de prise de positions sont quand même plus conformes à notre courant !
    que maintenant il y ait des vieux contentieux FN entre personnes du même bord, faudrait voir à mettre un mouchoir dessus si vous voulez éviter de la jouer façon querelles de personnes comme au RPR (ça nous a valu 2 septennats de mitterand ces blagues.
    [100% ? non, juste les Points non négociables. MJ]

  6. Bon alors, qu’est ce qu’on fait?
    Marine ne plait pas, enfin son discours, ou peut etre elle aussi dans le fond, le FN finalement ne vaut pas grand chose non plus, etc etc… Tres bien tres bien mais dans ces conditions, oui, qu’est ce que le pays va devenir?. En supposant qu’il en ait un, de devenir, et franchement, c’est plutot mal barre non!
    Je n’ai pas la reponse a cette question mais ce que je sais, c’est qu’il n’y a pas de choix. Marine n’a jamais ete au pouvoir, pourquoi ne pas “essayer” avant de fermer definitivement la porte. Sinon ben, y’a qu’a en remettre une enieme couche avec tous ceux qui sont aux manettes depuis la nuit des temps. C’est comme l’ancienne pub si vous vous en rappelez: “minimir, quand y’en a plus y’en a encore”. On voit les resultats: ruine, trahison, veulerie, en deux mots simplement, effondrement total…
    Bon sang, il faut ouvrir une autre fenetre, pour avoir un autre appel d’air. Elle manque de culture Marine, mais cela devient une regle generale en France! Au moins elle parle de retablir un niveau d’exigence, elle. Mais on ne va pas decortiquer tout son discours.
    Avec les autres, les has been machiaveliques qui sont la, dans votre pays, comme les coucous dans les nids des autres et ne veulent absolument pas partir, qu’est ce vous pouvez exiger, a part votre perte qui est bien engagee.
    Il y a encore du temps pour la reflexion avant les elections. Le mettre a profit me semble le meilleur moyen pour tacher d’y voir plus clair.
    [Le problème de la plupart des commentateurs c’est cette idée que le vote électoral constitue l’alpha et l’omega de l’action politique des citoyens. D’où cette sempiternelle question qui revient dans bon nombre de commentaires : “que fait-on ?”.
    Une question qui en appelle une autre : hormis les militants politiques, qu’ont fait les lecteurs depuis les élections de 2007 ? Ils attendent 2012 ? ET après mai 2012, ils attendront 2017 comme nous le promettent déjà certains militants qui voient la victoire de leur parti à cet horizon ?
    Se contenter de voter, ce n’est pas vraiment agir. MJ]

  7. moi, je m’en remets à notre seul espoir patriotique, que nul autre, jusqu’à présent, n’a réussi à gagner. Mobilisons-nous autour de Marine, bien plus habile que vous ne pouvez penser.. quel autre choix avons-nous?? qui s’y prend mieux qu’elle? ne crachez pas dans la soupe, alors qu’on a une chance enfin de retrouver notre identité, à l’encontre du mondialisme que l’on veut nous imposé depuis tant d’années.

  8. Surprenant que personne n’ait songé que son socialisme s’accordait mal avec le nationalisme…

  9. Les archaïques parlent aux archaïques

  10. C’est amusant : à part nos deux ou trois habituels fervents défenseurs traditionnels de Marine, les articles sur Marine Le Pen attirent un tout nouveau public aux noms bizarres pour la soutenir…
    Et la soutenir contre la DSE et la défense des PNN…
    C’est de l’entrisme ?

  11. Je vous rappelle qu’il existe depuis 2008 un parti chrétien indépendant : Solidarité – Liberté, Justice et Paix. Petit certes, mais c’est une chose qui peut se guérir. Je constate que mon discours de l’an dernier sur le FN et la droite nationale se montre de plus en plus d’actualité, il m’avait pourtant été reproché par certains…
    Les chrétiens peuvent choisir de se lamenter ou d’agir. Pourquoi se contenter des récupérations des uns et des autres ? Une anecdote effrayante montre notre incapacité mentale à croire en l’espérance. J’ai croisé une dame qui m’a dit ne pas avoir voté pour notre « Liste Chrétienne » aux dernières régionales, parce que notre discours était trop beau pour être vrai, et donc forcément un piège. Quand nous avons annoncé notre opération à Avignon (lapétition sera bientôt en ligne et nous allons distribuer 10.000 tracts dans deux semaines), on nous a accusé de jeu politicien. Après vous allez vous étonner de ne voir personne qui vraiment partv de la DSE pour construire un projet politique. C’est un défi très difficile.
    En trois ans d’existence, nous avons participé à trois élections (Européennes 2009 / Regionales 2010 (La Liste Chrétienn) / cantonales 2011 (5 candidatures – scores de 11% à 1%). Nous préparons les législatives er, pourquoi pas, une candidature à la présidentielle. Nous en sommes ni dans la lamentation ou la discussion mais dans l’action.
    Nous avons clairement besoin de vous. En particulier, nous avons besoin d’aide financière (les législatives coûtent très cher). Nous sommes les seuls en France à vouloir construire une voix chrétienne libre, mais dans toute l’Europe des partis comme le nôtre se fondent. C’est tout une nouvelle émergence chrétienne européenne qui est en train de naître, qui le sait aujourd’hui ? Nous devons ensemble aller de l’avant et inventer l’action politique chrétienne du XXIème siècle.

  12. Bernard Antony qui juge quelque chose d’archaïque… c’est l’hôpital qui se moque de la Charité. C’est lui, qui en divisant la droites en de petits villages gaulois, est archaïque!
    Enfin, pour une fois qu’on a une petite chance de voir les choses s’améliorer, il faut que l’on crache dans la soupe… au nom de quoi? On va laisser les choses aller de mal en pis, parce qu’elles ne peuvent pas être parfaites. C’est ridicule! Quand on soigne un malade incurable, on utilise les soins palliatifs, même si cela ne peut pas le soigner. Alors même si Marine n’est pas parfaite, elle évitera au moins le pire, et c’est donc un devoir de voter et faire voter pour elle. A moins que les principes de certains ne les empêchent de s’occuper de la France malade…

  13. Quand on traitait JMLP de fasciste dans les annees 1980, il repondait en disant que ses conceptions economiques etaient diametralement opposees au fascisme. C’etait reconnaitre par anticipation que le tournant etatiste du FN le rapproche du fascisme.
    Le plus drole, c’est que la gauche, soi-disant “antifasciste”, ne releve bien sur pas ce rapprochement – parce qu’en realite, elle a toujours ete beaucoup plus anti-conservatrice qu’antifasciste.

  14. Certains marinistes ,ici comme ailleurs,tiennent le discours du moindre mal et sous entendent que nous n’aurions pas le choix…. Autrement dit , c’est le coup du vote “captif” !
    Cela me rappelle d’autres politiciens trompeurs de notre histoire récente…
    Et bien non! La liberté se conquière ou se gagne, effectivement, par un choix, une détermination et un engagement qui ne se limite pas au vote. Nous avons donc le choix et les choix que nous voulons nous donner en fonction de notre finalité.
    Quoiqu’il en soit, il est un indéniable que M.Lepen ,en niant les communautés naturelles et donc les racines les histoires individuelles et collectives des individus et des peuples,se rapproche dangereusement du fachisme et du socialisme qui sont cousins germains.
    Et se discours fleure rance les nationalismes radicaux des 19° et 20° siècles…
    Ailleurs en Europe émergent des partis “conservateurs” et “identitaires” enracinés auxquels M.Lepen semble tourner le dos…Dans ce cas rien n’empêche en France de montrer LIBREMENT sont désaccord avec M.Lepen , si elle continue dans cette voie, en votant pour un petit parti ou en s’abstenant tout en continuant d’agir sur le plan associatif et dans la société

  15. Jean Marie Le Pen avait réussi, jusqu’à présent, à réunir sous son drapeau la plupart des diverses minorités qui composent l’extrême droite française (à l’exception de la branche mégrettiste) : les néo-païens, les catholiques ultras, les pétainistes, les maurrassiens, etc.
    Avec son discours de dimanche, Marine Le Pen fait voler en éclat cette union apparente.
    Il est indéniable qu’une page se tourne dans l’histoire de la droite nationale.
    En adulant, comme elle le fit, la laïcité, la République, De Gaulle, le citoyen “éclairé” ou encore la Liberté, elle repousse explicitement l’héritage de Maurras et de Pétain.
    Adieu, donc, France fille aînée de l’Église dans laquelle seraient unis pour toujours la Croix et le Drapeau ?

  16. La Solution est simplement un retour à la Royauté, ainsi le Roi au-dessus des p’tits chefs des multiples partis a de par sa position arbitrale partage le pouvoir législatif avec son peuple et reste le chef du pouvoir exécutif, est chef des armées et bras de Justice ainsi lui-même rend indépendant des “lobbies” par sa position la Justice et l’armée qui n’ont de compte à rendre qu’à lui, l’assemblée nationale restant mâitre de refuser ou d’accepter les mesures budgétaires de ces deux postes.
    En retrouvant son ROI appuyé sur la “démocratie équitable” (voir plateforme politique de l’Alliance Royale: http://www.allianceroyale.fr) le peuple retrouvera SA liberté tandis que le ROI Héréditaire renonce à la Liberté de lui et de sa descendance en faveur de son peuple dans l’exercice de ses pouvoirs régaliens écrasants.
    On est loin de toutes les dictatures des p’tits chefs qui sont tous des “Iznogoud” en puissance.

  17. Chère Chantal,
    Soit le roi est Lieutenant de Dieu à qui est confiée la conduite de son peuple, soit il n’est rien, qu’une marionnette soit-disant au dessus des passions qui se le partagent.
    Le seul lien qui a rassemblé en leur temps les nations occidentales, est l’esprit catholique qui, grâce à leur conversion, a permis à l’Esprit-Saint d’imprégner les rapports politiques entre gouvernants et gouvernés de la sagesse nécessaire. La première manifestation de celle-ci était une obéissance éclairée. La nocivité des désordres d’origine humaine en a longtemps été contenus et il a fallu l’assassinat de notre roi pour nous y plonger sans recours… naturel !
    L’Eglise l’a toujours dit : un ordre injuste est préférable au désordre. Une brûlante actualité nous montre le degré de force nécessaire pour maintenir un ordre humain sans secours spirituel digne de ce nom. C’est ce dernier qu’il faut réclamer “à temps et à contre-temps” et non se perdre dans des chamailleries : “J’ai confiance dans celui-ci ! – Ah, non, moi dans celui-là !…”
    Des indices ou révélations plus ou moins interprétables donnent à penser que le temps du Roi reviendra. Faisons confiance à la Providence pour trouver la bergère qui le désignera, seul point où mon espérance patine un peu ! Mais c’est un manque de Foi !

  18. Chacun y va de sa récupération : Axel de Boer qui essaie de récupérer les mécontents du Front, les Royalistes qui veulent carrément abandonner le système actuel… Les uns comme les autres se réfugient dans un idéalisme néfaste, qui lui est bel et bien totalitaire et fasciste. Qui sont ils prêts à tuer au nom de l’Amour?
    Non, monsieur de Boer, la doctrine sociale de l’Église n’est pas une idéologie, et l’Église refuse d’être associée à un parti politique, que ce soit le votre ou un autre! Vous vivez dans des principes, le combat politique se fait sur le terrain. Vous avez donc perdu!

  19. @ Brennou
    “L’Eglise l’a toujours dit : un ordre injuste est préférable au désordre.”
    Ceci n’est qu’une demande d’information.
    Est-ce-que vous pourriez citer les passages ou textes affirmant ce que vous écrivez? Merci.
    vive le Christ-Roi!

  20. @ Macharel,
    « Vous vivez dans des principes, le combat politique se fait sur le terrain. Vous avez donc perdu! »
    1) M. de Boer agit puisqu’il a monté un parti conforme à la DSE… à la différence de Marine Le Pen.
    2) Le combat politique sans principe est vain : ça fait 2 siècles qu’on a un retour là-dessus.
    Les pro-marinistes sont aveuglés… par quoi ?
    Vous êtes à ce point sans espérance ? sans foi ? Vos prières sont-elles à ce point stériles ?

  21. Cher PK,
    Il est évident que notre expérience et notre conception des choses est différente. Vous me parlez d’espérance, mais comment définissez vous ce terme? Pour moi, c’est la promesse de la grâce de Dieu en ce monde et le bonheur éternel dans l’autre (cf. acte d’espérance). Rien à voir avec l’espoir, qui joue plus sur une certaine probabilité des évènements (chez certains c’est une croyance superstitieuse dans, par exemple, le retour d’un roi sur le trône) Mon espérance ne joue absolument pas en politique, c’est bien plutôt l’espoir. Pareil pour la foi. Je lui donne une perspective de salut, mais je ne crois pas au retour du paradis sur terre : c’est une vaine illusion. Il faut faire du mieux possible, la perfection sera dans l’autre monde. Quant à la prière, il faut croire qu’elle n’a jamais remplacé l’action. Elles sont toutes deux complémentaires.
    Concernant les principes, il faut d’abord les fonder en quelque chose. Sinon on débouche sur un totalitarisme. Il ne faut pas seulement avoir des principes (tout le monde en a), il faut aussi que ces principes soient vrais, et justifiables devant tous. La compréhension de la DSE de monsieur de Boer, en est une compréhension totalitaire, oh combien contraire aux fondements mêmes de la DSE. Il veut imposer le règne du Christ politiquement, sans se justifier. Sous cet aspect, il n’est pas conforme à la doctrine sociale, et s’y ajoute immédiatement le fait que le programme développé fasse complètement abstraction des problèmes de l’heure (immigration… enfin, pas étonnant pour un ancien centriste), par esprit de politiquement correct. Voterez vous au nom de la Vérité pour un parti qui tait la situation réelle pour séduire? Qui de plus divise, c’est à dire emploie la technique du démon, pour faire son propre beurre?
    La seule question qui vaille est: qu’est ce que notre agir implique comme conséquences concrètes?

  22. D’abord l’avenir de notre pays (et donc de nos enfants) appartient à ceux qui votent.
    Les autres peuvent beugler leur haine de la démocratie, on s’en fiche, leur non-vote est un vide politique qui ne sera jamais représenté nulle part…alors que le reste qui vote se partagera le pouvoir.
    Or les votes en France, on les voit: le “parti chrétien machin-chose”? C’est quoi ce sketch? 0,1%? 0,2? Anthony, que représente-il politiquement? 1%? 2?
    Moi je me fis non pas seulement aux sondages mais à la réalité des résultats électoraux qui, qu’on le veuille ou non, décident de l’avenir:
    les diviseurs de micro-listes à la Anthony et consorts n’ont pas regroupé plus de 3% dans les régions où ils ont pu se présenter en 2010; à contrario, le FN a obtenu 12% de moyenne au 1er tour puis 17% de moyenne au second tour, dans les régions où il était présent (20 sur 22 au 1er tour, 12 sur 22 au second).
    la réalité est là.
    Aux cantonales, le FN a obtenu 19% des voix en moyenne pour ses 1500 candidats, puis 35% de moyenne au second tour (41% de moyenne dans le Var!).
    la réalité est là.
    Seul le FN a une chance de peser et de changer le pouvoir en France; le reste c’est de la fumisterie.
    Gloser sur les déclarations de “Jeanne d’Arc” au lieu de “Ste Jeanne d’Arc” révèle un esprit non seulement sectaire, mais en outre complètement éloigné de la réalité politique et du combat, si dur, pour conquérir le pouvoir en France; pire, ce sont ceux là qui s’opposent en vérité à la DSE, par le refus béat et nihiliste de participer au combat politique (“ne pas voter plutôt que voter Marine”, etc.).
    Alors oui, les catholiques intègres et fiers de l’être votent en majorité Front National, ne vous en déplaise, et voteront pour Marine LE PEN en 2012, la seule qui défende la Nation, propose le salaire maternel, l’adoption prénatale, le déremboursement de l’avortement, le refus de l’islamisation.
    Et là dessus, désolé, ce ne sera pas la liste chrétien machin-chose, avec ses 0,2% qui sera crédible ni utile politiquement à quoi que ce soit.
    Ce sera Marine LE PEN.
    [Le refrain “Seul le FN a une chance de peser et de changer le pouvoir en France; le reste c’est de la fumisterie” est un peu rayé, on l’entend depuis de nombreuses années. On va l’entendre encore toute l’année. Et puis on l’entendra encore en 2016, etc.
    MJ]

  23. Alors voilà, je suis catho tradi, je crois en la famille, en l’honneur, en la patrie. Je suis fière de mon pays, de son histoire. je veux davantage de solidarité (réelle et justifiée), je veux une terre souveraine et chrétienne, une fête nationale le 15 août, et une France en liesse le 8 mai pour Jehanne, je veux une immigration proche du zéro, un islam silencieux et humble, une préférence nationale et un droit du sang. Une justice honnête et crédible. Une police qui sert et qui protège les honnêtes citoyens. des juges responsables (dans leur jugements et pénalement). Je veux une méritocratie, une politique de l’effort, une “Instruction Nationale” qui ne soit pas un groupuscule d’extrême gauche, qui revisite l’histoire de France (quand elle ne l’éradique pas carrément !), des élèves respectueux (donc des parents qui font leur boulot), qui savent lire et écrire avant leur 5ème année de fac, un état qui n’enlève pas leur prérogatives aux parents (éducation affective et sexuelle faite par des assoc d’homos ou planning familiale, pass-contraception, fessée etc…..);
    JE VOTE POUR QUI ?
    Et à Michel, se contenter de voter ce n’est pas vraiment agir, et on fait quoi ?!!!
    [Prenez le dans l’autre sens : une fois que vous avez voté, que faites-vous ? Vous regardez ? Faites preuve d’imagination. MJ]

  24. Les Byzantins discutaient du sexe des Anges alors que l’ennemi était à leur porte.
    C’est ce que fait Bernard Anthony.
    Je voterai pour Marine aux deux tours, qu’elle soit présente au deuxième ou non.
    Si nous voulons que les politiques cessent de nous prendre pour des jambons, il faut frapper dur et là ou çà fait mal, en votant pour Marine.

  25. Je n’ai pas besoin de faire travailler mon imagination, en fait ma question était superfétatoire.
    Je suis conseillère municipale, très investie dans le milieu associatif et diocésain. Nous( je dis “nous” car nous sommes quelques uns) pratiquons l’entrisme. C’est notre façon à nous de nous battre. Je ne dis pas que c’est la meilleure façon mais c’est la nôtre, ou du moins la mienne.

  26. Ben oui Michel, le refrain est peut-être rayé mais bien réel.
    Et la claque des groupuscules anti-FN aux régionales et aux cantonales, d’Anthony aux pseudos-listes chrétiennes, n’est pas une vue de l’esprit mais une réalité qui a bien remis le rapport de force en face des yeux de chacun.
    Libres aux aveugles de croire ce qu’ils veulent, ils ne pèseront rien dans l’avenir de nos enfants.
    Et en politique, c’est mon seul souci.
    [“Libres aux aveugles de croire ce qu’ils veulent, ils ne pèseront rien dans l’avenir de nos enfants.” Refrain connu venant du FN. Discours archaïque on vous dit. Cela fait 20 ans qu’on entend les militants FN dire “demain le FN sera incontournable”. MJ]

  27. @ Roxane
    C’etait Goethe qui disait “je prefere une injustice à un desordre”

  28. C’est un petit peu pénible de constamment devoir lire le nom de Bernard Antony avec un “h” perdu au milieu de son nom comme le “L” supplémentaire dans celui de Louis Aliot… donc avant de juger de l’action de Bernard Antony, commençons par ne pas écorcher son nom, cela finira par être plus crédible…..

  29. @ Macharel,
    Si pour vous les principes du Saint Père sont des principes totalitaires, vous êtes libre de le penser mais vous êtes un protestant qui s’ignore : votre dialectique n’est que du relativisme.
    @ ceux qui sont obsédés par leur bulletin de vote,
    Je voudrai vous poser une question :
    Est-ce que la foi du Christ rayonne dans votre famille (grâce à vous) ? dans votre entourage ? à votre travail ? dans la ou les associations dont vous faîtes parties ? d’une façon général, êtes-vous ce flambeau qui éclaire la maison et qu’on ne cache pas sous le boisseau ?
    Si oui, alors votez ce que vous voulez.
    Si non, alors vous avez comme fameux ancêtre un légat romain qui croyait se débarrasser de ses responsabilités en se lavant la main : votre lavement de main, c’est votre bulletin : c’est votre bonne conscience pour pas très chère…
    Concentrez-vous sur l’essentiel : le reste vous sera donné par surcroît.

  30. Bien dit Antoine.
    Et je souscris en tous points à ce que dit Pia…en concluant comme Antoine: voter Marine et tenter utilement de sauver l’avenir de mes enfants, plutôt que de sombrer dans le nihilisme et les laisser crever aux mains de l’islam et de l’invasion.
    Ce que je ne pardonnerai jamais aux critiqueurs et diviseurs professionnels qui ne font que favoriser la perte de notre Peuple en attaquant leur propre camp plutôt que de faire FRONT contre la menace de mort sur nos enfants.
    La seule qui peut faire avancer la France chrétienne, aujourd’hui, c’est Marine.

  31. Etre chrétien, c’est à dire un être humain rendu libre par la Vérité, est difficilement compatible avec un soutien sans condition à “marine”(comme l’appellent certains) vue comme le “messie” ou une “bouée de sauvetage” à laquelle on s’accroche désespéremment quoiqu’elle dise ou fasse…
    Pour mettre à l’aise les soutiens inconditionnels, qu’ils se disent que le salut de la France ne viendra peut être pas de la France elle même et seulement…
    Elle est trop engoncée dans ses idéologies mortifères , ses trahisons et ses reniements…Marine Lepen avec les Soral, Dieudonné…et autres “merveilleux conseillers” ne relève pas le niveau.
    D’ailleurs elle n’a absolument pas l’intention apparemment de diminuer l’islamisation qui semble le cadet de ses soucis…
    Les musulmans ont compris qu’une certaine “laicité” inepte et “dogmatique” les protégeaient leur permettant de se développer sous l’oeil aveugle de l’état laic

  32. @ PK : je ne considère pas que les principes du Saint Père soient totalitaires, mais que la lecture que vous en faites est totalitaire. De ce fait, vous avez votre propre interprétation des textes de l’Eglise, en dehors du sens que celle ci leur donne. Comme nos amis les protestants avec la Bible. S’il y a un protestant entre nous deux, ce n’est pas moi. J’ajoute que j’ai suivi quelques dizaines d’heures de cours sur la DSE, donc je sais de quoi je parle. Il y a bien un sens d’interprétation des textes (pour les PNN un discours, absolument pas sujet à l’infaillibilité. La doctrine sociale est bien plus riche et complexe).
    Enfin, je vous accorde qu’une vie exemplaire est importante, mais on parle de politique. On peut aussi bien se laver les mains en ne prenant pas de décision de vote. Ceux là comme disait Péguy “ont les mains propres, mais ils n’ont pas de mains”.
    @ MJ : Le FN est devenu incontournable, il a des élus sur le terrain, et est le seul à constituer un réel mouvement de réflexion opposé à la doctrine ambiante. Indispensable donc pour qui se dit faire de la politique. Les groupuscules fanatiques tels que la L Chrétienne n’y changeront rien. Leur manque de professionnalisme et leur lecture caricaturale de la DSE en fait une copie conforme des partis fondamentaliste musulmans.
    [Si les PNN ne sont pas infaillibles, vous conviendrez que le FN l’est encore moins. Ce “réel mouvement de réflexion opposé à la doctrine ambiante” devrait chercher ailleurs que chez Robespierre ses réflexions, par exemple. Sans parler de l’étatisme désormais de mise.
    MJ]

  33. @ Macharel
    On accuse toujours l’autre de totalitarisme quand on n’a pas d’autres moyens pour convaincre qu’on a raison et lui tort : la corde est archi-usée mais ça fonctionne toujours…
    C’est le point Godwin du faible…

  34. @ MJ : oui, bien sur que le FN n’est pas infaillible! Personne ne peut le prétendre en matière politique, purement contingente. Qu’il arrive au Front de faire référence à Robespierre ne constitue pas un argument en soi : il faudrait montrer en quoi la référence précise est mauvaise. Robespierre peut avoir eu raison sur certaines choses, il faut donc un argument de fond! Quand à l’étatisme, peut être est-ce devenu un moyen adapté de lutter contre le super état européen… Je laisse cela à votre réflexion, et à la mienne, puisque ce tournant m’a surpris, mais qu’il me semble bel et bien pertinent.
    @ PK : mais détrompez vous, j’ai bel et bien les moyens de vous montrer que vous avez tort et moi raison. Seulement vous refusez de discuter. Avez vous pris des cours sur la DSE? Des cours de philosophie politique? Aucunement, et c’est pour cela que vous fonctionnez sur des approximations grossières que vous croyez catholiques, alors qu’elles ne viennent que de la tradition d’un milieu social. D’ailleurs, vous n’avez pas d’arguments, vous voulez imposer votre vision des choses : c’est ça le totalitarisme.
    [Je ne vois pas bien en quoi l’étatisme serait devenu pertinent, tout comme la vision réduisant la société à des individus face à une communauté nationale. Si vous avez vraiment pris des cours de DSE, vous connaissez l’importance des corps intermédiaires, dont la légitimité est aujourd’hui niée par MLP.
    Quant à Robespierre, je vous renvoie à l’article de Jeanne Smits :
    http://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2011/05/marine-et-robespierre.html
    “Marine Le Pen n’en finit pas de vouloir « dédiaboliser » le Front, dans l’intention – louable assurément – de mettre fin aux blocages, aux menaces, aux pressions médiatiques qui ont dissuadé tant de Français de voter pour lui.
    Son discours du 1er mai a pour maîtres mots « liberté », « démocratie », « République », « souveraineté ». Ses références, outre Jeanne, sainte et en même temps héroïne de la patrie, sont du Guesclin, De Gaulle, Victor Schœlcher, Condorcet (le révolutionnaire maçon), Orwell et Péguy. Le spectre est large, en effet.
    On pourrait gloser longtemps sur le sens de certaines de ces références et de ces préférences, dont la presse note qu’elles marquent une nette rupture avec ce que, pour aller vite, j’appellerai la doctrine du mouvement national. Sur un Condorcet invoqué à travers cette parole : « Il n’y a pas de liberté pour l’ignorant. » Nous savons bien qui, en 1789 et encore plus en 1793, étaient taxés d’obscurantisme, de tyrannie, de brigandage, de préjugés ; nous savons quelle était cette ignorance que les Lumières venaient dissiper. J’entends bien que Marine Le Pen a pu lire la phrase en un autre sens.
    L’analyse devra se faire, mais non sans penser en même temps à la « grande pitié » de cette France que l’on vide d’elle-même et qu’il faudra bien commencer par restaurer. Mais qui en exportant les Lumières a, aussi, posé les vrais fondements du refus de l’identité nationale, de l’internationalisme validé par les « droits de l’homme sans Dieu », du mondialisme.
    Marine Le Pen a osé une autre référence, plus discrètement, puisqu’elle a effacé de son discours le nom de Maximilien de Robespierre, qui figurait dans la version distribuée préalablement sous embargo à la presse. Mais elle a gardé la citation :
    « Un grand révolutionnaire l’avait théorisé en son temps : “L’homme de génie qui révèle de grandes vérités à ses semblables est celui qui a devancé l’opinion de son siècle. La nouveauté hardie de ses conceptions effarouche toujours leurs faiblesses et leur ignorance. Toujours les préjugés se ligueront avec l’envie pour le peindre sous des traits odieux ou ridicules.” »
    Robespierre ! Robespierre qui porte la responsabilité du premier génocide de l’histoire, le génocide-matriciel, la Révolution dont Soljenitsyne montrait naguère aux Lucs-sur-Boulogne que les « procédés cruels » avaient servi de modèle et de guide à tous les totalitarismes ultérieurs. Robespierre qui faisait partie de ce Comité de salut public lorsque celui-ci accorda l’emplacement du château de Meudon pour y créer une tannerie de peau humaine.
    Marine a effacé le nom, elle a gardé le propos. Robespierre ! Pourquoi pas Lénine, Hitler, Mao ou Pol Pot ?
    Pour la « dédiabolisation », ce n’est pas gagné…”
    MJ]

  35. L’étatisme est devenu pertinent en ce sens que l’état même est corps intermédiaire face au super état européen, et face au marché mondial. Voilà pourquoi! On ne peut pas sortir de ces engrenages sans passer par un état fort. Ce n’est pas un objectif final, mais un moyen de transition vers un monde ou l’on aura plus besoin d’un état fort pour protéger les individus! (MLP n’a, par ailleurs, jamais nié la légitimité des corps intermédiaires.)
    Il est choquant que l’on vienne à juger non le fond du discours de MLP mais la moralité des hommes politiques auxquels elle fait référence. Il est possible qu’une partie de la vision de ces hommes soit juste, malgré leur anticléricalisme. Condamnerez-vous les tenants de Mozart parce qu’une rumeur dit qu’il était franc-maçon? Non!
    Parce que c’est Robespierre vous condamnez la citation. Mais Saint Thomas d’Aquin eu pu dire la même chose. Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant dans cette phrase. D’ailleurs l’article de Jeanne Smits est proprement sophistique. Elle ne dit pas pourquoi Robespierre aurait eu tort en disant ces quelques phrases. Elle dit qu’elles sont fausses parce que c’est Robespierre qui les a dites. C’est malhonnête. Ainsi, il aurait pu dire « il pleut » un jour de pluie, c’aurait été faux! Logique implacable! Mais quant on dit se battre pour des principes, cela est inacceptable! Les principes c’est le fond, et le jugement porté est un jugement de forme (l’origine de la citation n’en donne pas le fond.)
    [Il est certainement plus choquant d’utiliser le langage révolutionnaire, graine de l’individualisme forcené couplé à l’étatisme débridé, alors même que l’on sait pertinemment vers quoi tout ceci a mené. Robespierre ne disait pas que le ciel était bleu et l’article de JS n’a rien de “sophistique”. ET je constate que vous reprenez le même vocabulaire pernicieux en écrivant “l’on aura plus besoin d’un état fort pour protéger les individus”. Etes-vous vraiment certain d’avoir étudié la DSE ? Vous avez du sécher quelques séances.
    MJ]

  36. @ Macharel,
    J’ajouterai aux propos plus que pertinents de MJ que faire des attaques ad hominem est l’étape avant le « reductio ad hitlerum » (le point Godwin).
    Avant de tenter d’attaquer les gens ce que vous croyez qu’ils pensent ou bien la formation qu’ils ont, développez vos arguments : ce sera largement suffisant pour convaincre (et puis cela vous évitera d’être ridicule de surcroît en ce qui me concerne).
    Aujourd’hui, vos propos sont ni plus ni moins que du relativisme adapté au FN.

  37. @ Roxane et Papon
    Goethe vient bien après l’Eglise. Celle-ci a toujours su qu’un ordre humain était par nature imparfait et elle en a pris acte.
    Voir les exhortations de St Paul à servir avec fidélité un maître “même injuste”. Sinon St Thomas et la nécessité de l’Ordre.
    (Ce qui ne justifie pas un ordre “mauvais” donc pernicieux !)

  38. @ MJ : je ne parle de l’état fort que comme moyen de transition (je me permet de le répéter.) Vous avez le droit de penser autrement, c’est un moyen comme un autre, en vue du bien commun (un moyen de transition, c’est à dire, pas un objectif en soi, mais en vue d’une forme d’état plus conforme au bien commun, et à la subsidiarité.) Rendre à l’état les prérogatives qui lui appartiennent en propre face au super état européen est un premier pas indispensable vers la subsidiarité. Ensuite, ce sera à l’état de rendre à chacun ses prérogatives propres. Mais une transition est nécessaire entre ces deux mouvements. Comme vous le voyez, c’est pertinent et DSE compatible! (La DSE n’est pas exhaustive, donc elle n’a pas réponse à tout! Ici, c’est aussi le pragmatisme qui est de mise). Oui, on a besoin d’un état plus fort que l’Europe pour pouvoir s’opposer à elle quand elle gouverne à la place des peuples!
    Citant Robespierre MLP parle bien évidemment de la position qui a été celle du FN depuis 30 ans. La citation est très bien choisie.
    @ PK : Attaques ad hominem? “C’est Robespierre qui l’a dit donc c’est mal!”
    Non, la seule réduction ad hitlerum (tient, un terme très soralien… bizarre!) est contenue dans la citation de Bernard Antony.
    Je ne sais ce qu’est un argument à vos yeux. Pour moi c’est une raison d’aller dans le sens de ce que l’on affirme. Certainement pas de dire “c’est comme cela, un point c’est tout”. Je ne cesse de vous donner des arguments, et vous de les ignorer, vous semblez penser qu’argumenter c’est nécessairement aller dans votre sens. (Commencez par vous appliquer votre propre critique, et vous verrez qui est ridicule…) J’en suis très déçu, car notre discussion pourrait être très fructueuse, si seulement on pouvait avoir une conception commune de ce qu’est un débat!
    [Vous prenez vos idées pour des réalités : vous évoquez en somme la sortie de l’UE pour justifier l’Etat fort, alors que MLP justifie l’Etat fort par rapport aux communautés. Il ne faut pas plaquer vos idées sur le chef de parti mais analyser les idées du chef de parti. C’est le principe de réalité.
    Quant à citer Robespierre, c’est grave de croire que les idées du FN seraient les siennes, puisqu’il a perverti les termes de liberté, etc. Autant citer Lénine, Marx et Pol Pot… MJ]

  39. [Procès d’intention. MJ]

  40. Mon mari et moi-même sommes en accord avec Gallaud Romain et beaucoup d’autres. Le discours de Marine du 1er mai jure avec les fondamentaux du front national.
    Fidèle à Jean-Marie Lepen depuis 1997, en tant que tradi nous ne pouvons plus suivre le nouveau FN, et démissionnons de ce parti.
    Françoise et José, Toulon le 7 Mai 2011.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique