Pour avoir des subventions, il faudra propager la théorie qui n’existe pas

Le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes propose de conditionner les financements publics, accordés notamment aux médias audiovisuels, à la lutte contre les stéréotypes de sexe.

Cette méthode doit être appliquée à trois champs prioritaires: les médias, la communication institutionnelle et l'éducation, préconise ce rapport remis aux ministres Marisol Touraine (Affaires sociales) et Pascale Boistard (Droits des femmes).

Le Haut conseil a défini des grilles pour aider à mesurer les stéréotypes de sexe, notamment dans les fictions télé, et propose de s'en servir pour moduler la contribution à l'audiovisuel public. Des indicateurs devraient également être utilisés pour les émissions d'information, de divertissement et de téléréalité.

L'Etat et les collectivités territoriales devraient aussi s'engager à respecter des critères pour que leur communication institutionnelle soit dépourvue de stéréotypes de sexe.

Laisser un commentaire