Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Pour Anne Hidalgo, “Paris peut fonctionner sans voitures”

Un "coup de gueule" de Charles Beigbeder, à lire in extenso sur le site de Valeurs Actuelles, sur l'idée estampillée bobo d'Anne Hidalgo : la "journée sans voiture"  :

[…] "Fière de sa trouvaille, Anne Hidalgo appelle donc les Parisiens à « jouer le jeu et à se déplacer autrement qu’en voiture ce jour-là, dans toute la ville ». L’édile déplore d’ailleurs, dans une interview au Parisien, que l’Etat ait restreint à certains quartiers du centre-ville de Paris le périmètre de sa généreuse mesure.

Car il s’agit bien de cela : « jouer le jeu » ! En fidèle successeur de Bertrand Delanoë, Anne Hidalgo considère la vie locale comme un jeu et les habitants de la capitale comme des homo festivus dignes des essais de Philippe Muray : des hommes en quête de festivités compulsives qui souhaitent ainsi s’étourdir pour échapper au néant de leur vie.

Rien n’est jamais assez important pour instaurer un monde festif qui puisse rompre avec la monotonie du quotidien : guirlandes multicolores, plug anal et paris-plage ne suffisent plus : place maintenant aux journées festives « sans voitures » ! La circulation alternée, c’était un peu un jeu de piste : en fonction de votre plaque d’immatriculation, vous pouviez – ou pas – circuler en voiture dans la capitale, sous l’œil bienveillant des organisateurs du jeu, en l’occurrence les policiers.[…]

Mais, lorsque la fête est finie, la vraie vie reprend ses droits et, avec elle, la monotonie du quotidien qui, n’en déplaise à notre édile festive, repose sur des besoins élémentaires : travailler, se nourrir et se déplacer. Or, de nombreux commerces nécessitent des livraisons parfois lourdes qu’il est impossible d’acheminer autrement qu’en voiture. De plus, pour s’approvisionner, certaines familles ne peuvent faire autrement que de charger leurs courses dans une voiture. Il aura d’ailleurs peut-être échappé à Anne Hidalgo, que, malgré sa politique, certaines familles continuent courageusement à habiter la capitale. Il est cependant, difficile pour elles de se déplacer autrement qu’en voiture, les transports en commun n’étant pas adaptés aux poussettes et autres objets encombrants absents du monde festif mais présents dans la vraie vie, tels les fauteuils de personnes porteuses de handicap qu’il est difficile de manœuvrer autrement que dans les véhicules du service PAM (Pour Aider à la Mobilité).

Le charme d’une ville n’est pas d’être un musée inerte ou un festival permanent mais un lieu de vie où les habitants puissent se déplacer simplement afin de satisfaire leurs besoins quotidiens les plus élémentaires.[…]

Si l’on ajoute à cela la piétonisation d’une partie de la rive droite de la Seine à l’été 2016, on comprendra à quel point la politique hors-sol d’Anne Hidalgo ne peut satisfaire qu’une petite clique de bobos célibataires, sans enfants ni handicaps, et adeptes de la fête perpétuelle, alors qu’elle pénalise largement les familles déjà lourdement mises à contribution par l’augmentation des tarifs de stationnement, de conservatoires et de cantines scolaires.[…]

 Et si on inventait une « journée sans maire de Paris » où Anne Hidalgo et tous ses adjoints seraient contraints d’être en congés sans solde ?"

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

11 commentaires

  1. les socialistes comme d’habitude détournent l’attention sur des problèmes mineurs: c’est un de leurs grands dadas: la circulaion à Paris qu’ils ont résussi à congestionner totalement, mais n’y prêtons pas d’attention, nous devons aller à pieds? nous irons à pieds, no pbm, rira bien qui marchera le dernier

  2. allons nous voir le retour des fiacres ?

  3. Eh, les barbus!, pouvez-vous la voiler et vous l’appropriez que nous ayons la paix sur Paris!… Merci d’avance!

  4. @Marie Béthanie
    Bravo pour votre idée d’une journée sans maire de Paris, quel repos ! Les Parisiens s’apercevraient que l’on peut vivre sans Mme Hidalgo et même vivre mieux.
    [Vous me flattez, mais je dois vous avouer que l’idée n’est pas de moi mais de Charles Beigbeder ! MB]

  5. A quand une journée sans bêtise des édiles pour diminuer la pollution morale ?

  6. Nous sommes propriétaires d’un appartement à Paris XVI, et d’une maison en Bourgogne.
    Pourquoi Mme Hidalgo se permet-elle de nous interdire d’aller et venir en voiture ?

  7. Et le jour où Hidalgo découvrira que les marcheurs peuvent péter en extérieur d’où émission de méthane, il faudra se déplacer par courriel ?

  8. Elle cherche des idées pour em…. ceux qui bossent ?
    Je pense à ceux qui ont 2 petits boulots pour essayer de s’en sortir. Elle va donc empêcher ces travailleurs d’aller d’un point à un autre ce jour-là ?
    Quand va t on virer ces bobos rêveurs qui n’ont pas encore compris que la France est en faillite ?

  9. Si on veut un Paris où il n’y aurait plus que des rentiers, Anne Hidalgo a raison.
    Intéressant de voir que les cyclos sont de plus en plus nombreux ! Véhicules réservés aux pays pauvres mais à climat chaud ! Est-ce pour lutter contre le réchauffement climatique (dû au soleil avant tout) ? Une suggestion parmi d’autres, la France ferait mieux d’imposer une politique où tout se fabrique là où sont les consommateurs ! Les transports ne contribuent-ils pas d’une manière importante à l’effet de serre ? Pourquoi donc encourage-t-on à tout va, les importations et exportations ? Comme quoi il y a une véritable fumisterie dans ce réchauffement climatique dû à l’homme. Sinon, il y a belle lurette que tout aurait été fait pour que chaque pays produise ce qu’il consomme ! La taxe carbone n’est en fait qu’un moyen d’amasser de l’argent pour un futur gouvernement mondial dictatorial !

  10. L’aversion pour la voiture de la Mairie socialiste de Paris peut aussi avoir des raisons idéologiques. Lorsqu’on emprunte les transports en commun parisiens on est quasiment obligé de côtoyer des foules issues de la “diversité” quelquefois au corps à corps et au contact de leur sueur, d’autant plus que les anciennes voitures de Ière classe dans le métro parisien, qui permettaient à un public plus “bourgeois” ou tout simplement européen, de se retrouver entre-soi ont été depuis longtemps supprimées. Celà cause particulièrement un problème pour les femmes, qui ne se sentent plus en sécurité. De ce point de vue la voiture individuelle constitue encore une échappatoire ce qui explique que ce moyen de transport soit indésirable pour les socialistes. On ne saurait échapper dans la France de 2015 à la société multiculturelle!

  11. Et la journée sans élus, ni politiques, ni médias! Que dis-je le mois, l’année!
    Enfin pour moi c’est déjà une réalité. En ce moment c’est potirons tomates..et vous?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services