Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Portugal : le oui serait en tête

Ref2007_bvoto_specimen_v0_1 …selon les premières estimations : le oui l’emporterait avec 57 voire 62% des bulletins.

La participation est estimée entre 34 et 40%. Le référendum n’est donc pas contraignant. Mais comme l’avait annoncé le Premier ministre, avec le oui en tête, il déposera un projet de loi légalisant le meurtre des enfants jusqu’à 10 semaines. Bénéficiant d’une majorité au Parlement, il restera au Président d’avoir le courage d’opposer son véto.

Michel Janva

Addendum : Résultats affinés : les résultats officiels donnent le oui à 59,25 % et le non à 40,75 %. Participation aux alentours de 43,61 %

Jeanne Smits nous dresse l’état des lieux :

  • le Parti populaire souligne l’importance de l’abstention qui ne laisse pas apparaître l’avortement libre et légal comme étant le choix de la majorité des Portugais et averti que si le gouvernement socialiste prend des lois en ce sens son parti votera contre
  • le PS se réjouit, promet de déposer une loi légalisant le crime des enfants à naître et d’ajouter la mise en place d’éducation sexuelle, de promotion du planning familial
  • le Parti social démocrate assure qu’il faut tenir compte du résultat pour légiférer
  • Cette défaite montre "les limites de la voie référendaire pour tenter de faire prendre la bonne voie à une société désorientée, et cela même si l’on part d’une situation relativement bonne"
  • Pour le mouvement pro-vie, le combat continue
  • de nombreux médecins seraient objecteurs de conscience

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

9 commentaires

  1. j’ai vu les premières annonces sur la télé portuguaise (RTPI), et le resultat serait proche de 53,6 pour le oui, 46,3 pour le non, et surtout une abstention de 58,2 %.
    Le quorum n’est pas atteint pour valider le réferrendum, et le président portuguais, de centre droit, aurait donc le pouvoir de poser son véto sur une tentative de passage en force de la part des gauches (mais pour ceci, il faudrait que les hommes politique de droite cessent de décevoir).

  2. C’est honteux, ces lois sont à l’initiative de l’UE, ce monstre qui vient pourrir tous les pays d’Europe et qui fait voter et revoter encore et encore jusqu’à ce qu’elle ait gain de cause.
    Marre de l’UE, mort à l’UE.

  3. mais à quoi servent les lois? S’il a été légalement imposé un minimum de participations pour valider un referendum, c’est anti démocratique de passer outre… pour des raisons idéologiques!
    Et aucun politicien portuguais ne s’insurge?

  4. Le Portugal semblait préservé jusqu’à présent. Une des conséquiences de Fatima sans doute. Il semble qu’il faille prier encore plus pour nos mais portugais.

  5. “Le PS se réjouit, promet […] et d’ajouter la mise en place d’éducation sexuelle, de promotion du planning familial”
    Le PS est content, ses élus jubilent, eux dont les sommets trempaient il y a peu dans des affaires de réseau pédophiles… Ils vont pouvoir sacrifier au démon des embryons en masse. Le PS c’est vraiment l’acronyme pour le Parti de Satan.

  6. Sur un tel sujet, les catholiques auraient du se mobiliser en masse !!!
    Un tel résultat (l’abstention sur un sujet auquel le catholique n’a pas le droit d’être indifférent) montre que le Portugal n’est pas si catholique que cela.

  7. “Cette défaite montre “les limites de la voie référendaire pour tenter de faire prendre la bonne voie à une société désorientée, et cela même si l’on part d’une situation relativement bonne”
    Là c’est exactement ce que se disent les soviéto-nazi du parti socialiste.

  8. Un résultat attristant… Même le Portugal où devait être conservé le dogme de la Foi comme l’a déclaré la Vierge à Fatima…

  9. A mon curé, à qui je faisais remarquer qu’il n’avait pas du tout abordé le sujet du référendum portugais lors de la mese dominicale, je me suis entendu répondre avec bonhomie “Mais c’est au Portugal…” et devant ma tête effarée “C’est vrai que je n’y pas pensé un seul instant”… Et c’est pourtant loin d’être un curé soixante-huitard.
    Ne perdons pas courage pour autant ; notre Salut ressemblait tant à une défaite : la Croix de notre Seigneur.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services