Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Portrait d’un Guillaume Peltier ambitieux

Libération tente de dresser le portrait du numéro 2 du MPF :

Peltier_2 "Guillaume Peltier, promu à 29 ans secrétaire général du Mouvement pour la France ­(…) affiche clairement ses ambitions. Tout comme le ministre de l’Intérieur, il avoue, lui aussi, penser à une présidentielle lointaine. Et pas seulement en se rasant. (…) Avant, les hommes politiques avaient l’ambition honteuse. Désormais, elle se revendique avec cynisme comme une qualité primordiale, brandie comme gage d’efficacité et de conviction. (…) Grand lecteur revendiqué des discours de Jaurès, il cite volontiers le leader socialiste : «La patrie, c’est ce qui reste à ceux qui n’ont plus rien.» «Au départ, j’étais plutôt attiré par la gauche de la gauche», reconnaît Guillaume Peltier, déconcertant. Il trouve d’ailleurs génial le slogan de la Ligue communiste révolutionnaire : «Nos vies valent plus que leurs profits». Il regrette de ne pas en être l’auteur. (…)

[Après le FN et le MNR], en 1999, jeune professeur d’histoire à Epernay, titulaire du Capes, il se présente sur la liste divers droite de l’actuel maire UMP. Auparavant, Guillaume Peltier avait approché Charles Millon. Puis, en 2000, c’est la rencontre avec de Villiers (…). Il se met alors en congés de l’Education nationale et devient permanent du parti. En 2003, il accède aux fonctions de numéro 2 et vend à Philippe de Villiers le concept de patriotisme populaire, destiné à aller chasser sur les terres frontistes. (…) Il offre l’image d’un jeune de son temps qui relifte les vieilles lunes idéologiques (…). Il se dit profondément républicain, laïc et anticlérical. «Enfant de la République, je suis contre toutes les formes de communautarisme. En ce sens, je me sens plus proche des déclarations d’un Manuel Valls [député maire PS d’Evry, ndlr] que des projets d’un Nicolas Sarkozy en la matière.»

«Guillaume Peltier n’a pas un corpus doctrinal bien étayé», lâche un de ses anciens camarades du FN. Lui-même reconnaît que les idées qu’il défend «ne sont pas le fruit d’une réflexion menée par différents intellectuels mais elles relaient précisément ce que disent les gens dans les bistrots». Bref un leader populiste en herbe."

MJ

Partager cet article

14 commentaires

  1. “Il se dit profondément républicain, laïc et anticlérical.”
    Je pose alors la question aux lecteurs villiéristes du SB qui à longueur de fils sur le sujet défendent De Villiers et son parti, se reconnaissent-ils dans cette phrase de Peltier ? Si oui, comment peuvent-ils se dire encore “catholique” ? Si non, comment peuvent-ils encore défendre un tel parti ouvertement anticlérical ?

  2. et hop une voix de moins !!!!!!!!!

  3. Cet article est écrit par “Libé”. A prendre avec des pincettes donc.
    Si on regarde sur une longue période, tous les hommes politiques ont fait des déclarations contradictoires. Et quand je dis tous, il n’y a pas d’exception.
    Donc ressortir des déclarations anciennes qui s’opposent aux déclarations actuelles, c’est interdire à ces personnes d’évoluer; c’est pas vraiment catho…

  4. Extraordinaire portrait trés complaisant à l’égard de Guillaume, garçon sympathique que j’ai bien connu à la Jeunesse Action Chrétienté (JAC) et au MNR :
    le problème c’est que Guillaume est un vrai catho ICHTUS/Pélé de Chartres et qu’il a rejoint le MPF car il voulait un parti authentiquement catho…ce qui est d’ailleurs rappelé sur le site Wikipedia…tout le contraire de ce qu’il déclare à Libé !
    Le deuxième problème est que Guillaume a été un authentique militant nationaliste du Renouveau Etudiant et du MNR tout au long de l’année 1999 et 2000.
    Il n’a d’ailleurs pas pu être sur la liste de droite d’Epernay en 1999 (comme le souligne pourtant 2 fois le journaliste) car les élections municipales étaient en mars 2001 !!!!et qu’en 1999, Guillaume militait comme à fond pour le MNR dont il dirigeait la branche jeune (le MNJ), en collégiale.
    Cela n’elève rien aux qualités de ce garçon (et à son ambition débordante !) mais le portrait de Libé c’est du bidon !

  5. Je connais bien Guillaume Peltier qui ne manque aucune messe à la Cathédrale de TOURS ou à la basilique Saint-Martin. Vous oubliez qu’il était secrétaire général de l’ACEP (alliance des chrétiens en politique)et qu’il vient d’ICHTUS (il écrit dans Permanences). Chez lui : Le sacré-Coeur, le Crucifix bien en évidence, et la photo de Jean-Paul II sur le buffet du salon. En somme,un bon catho tradi qui essaient de se faire passer pour un républicain populiste laïc !
    Il répètait souvent qu’il faut avancer masqué c’est sa devise. Alors la fable du Peltier anticlérical et attiré jadis par l’extreme gauche (forgé par lui), moi ça me fait rigoler….

  6. Imaginons Marine Le Pen déclarant à Libération
    être “profondément républicain, laïc et anticlérical”
    Je n’ose pas imaginer les communiqués du MPF et les déclarations de GP dénonçant la dérive du FN avec moults bandeaux (sur fond rouge et noir, avec faucilles et marteaux, etc…) sur le site MPF.
    Enfin bon, ce qui est triste dans toute cette histoire de guerre FN/MPF/MNR ce ne sont pas les positions des uns (qui sont déformées par les médias) mais ce sont les exploitations faites par les autres, ceux du camp juste à côté.

  7. Dans notre camp, celui des patriotes, il y a les hommes de pouvoir et ceux de valeur.
    les hommes de pouvoir se sont ralliés au Système UMPS (les corrompus), ils n’ont que faire d’appliquer leur programme, ils préfèrent une place au chaud, leurs faux-semblants et leurs contradictions le prouvent ; les hommes de valeur l’appliqueront, sinon ils ne s’opposeraient pas au Système et donc ne seraient pas diabolisés.
    pour ce qui est des déclarations de peltier sur la religion et des soi-disantes personnes qui le connaissent,je vous renvoie à la position de bernard antony, il n’a pas été dupe, lui, qui est le représentant en la matière !
    http://vicomtedevilliers.blogspot.com/

  8. @DanLP
    Après visulisation du blog sur le vicomte :
    1/Autant d’agressivité ce n’est pas constructif.
    2/Les sois-disantes personnes qui connaissent Guillaume Peltier, comme moi, n’ont aucun intérêt à bluffer.(à moins d’être payé si vous y croyez par des fonds secrets de l’Elysée, et des loges occultes maçonniques).
    Je pense que la stratégie de Guillaume vaut ce qu’elle vaut (“avancer masqué”), reste que tout le monde sait d’où il vient et où il veut aller… C’est certes un ambitieux,
    mais on ne construit rien de bon sur de la haine et du ressentiment.
    La guéguerre MPF-FN a assez duré…

  9. Pourquoi l’appelez-vous le vicomte ? Il ne s’est jamais fait appelé ainsi, à ma connaissance. Ca fleure un peu la haine “anti-aristo” de la Révolution…

  10. []
    Vu tous les scandales dont notamment de pédophilies, on comprend que des jeunes se scandalisent (c’est-à-dire tombent dans une erreur à cause de celà). Mais cela ne justifie pas l’anticléricalisme, ça lui donne une excuse.
    Si la saine laïcité consiste à distinguer l’ordre laïc de l’ordre religieux, elle ne consiste nullement en ce qu’ils s’ignorent mutuellement.
    L’Eglise donne les grands principes de morale. L’Eglise vivante, l’Eglise d’aujourd’hui en chair et en os du pape et des évêques.
    []
    Cela dit, Monsieur Peltier a bien raison d’aller trouver son miel un peu partout, y compris chez Jaurès qui a payé de sa vie son amour de la France et de l’humanité.
    [] Il ne faudrait pas qu’il inverse ses références, tout le monde a pu dire des vérités, y compris Maurras et Donoso Cortès.
    A mon avis d’ailleurs ce sont les papes qui seront les vraies sources intellectuelles de la restauration de l’Europe.
    Enfin Monsieur Peltier dit qu’il aime le slogan de la LCR, “nos vie valent mieux que leurs profits”. Si on purifie cette formule de la haine pour le riche, cela peut se soutenir. La patrie et la civilisation ont une valeur supérieure à l’argent. Mais dans le fond c’est maladroit car, c’est un slogan de haine et non d’union.
    Et même, c’est faux car les profits ne sont pas un mal en soi et ne s’opposent pas à la vie, ni à la civilisation.
    Conclusion : Monsieur Peltier est jeune… Issu de milieu laïque, comme je le suis, mais j’ai quelques années de plus que lui.

  11. Avancer masqué :
    en effet l’ambition semble bien le seul guide… il me semble dommage, si tant est que cette pensée soit bien de GP, qu’un homme de moins de 30 ans tombe dans ce travers… à nos ages, on charge sabre au clair pour défendre clairement nos idées pas par ambition personnelle mais pour le bien commun, pour le symbole et l’exemple qui entraine

  12. Ce portrait me confirme dans l’idée que j’avais de la raison d’être du MPF : Villiers, fort de son succés aux européennes (qu’il s’auto-attribue, mais peut importe…), se laisse embobiner par des jeunes loups aux dents longues. Le parcours de GP est en cela représentatif de celui qui veut percer. Mais la question est toujours la même : se servir ou servir la France ? Etait-il vraiment utile, politiquement, de fonder un nouveau parti de droite nationale, au moment où celui qui existe est prèt à faire son meilleur score et donc à ébranler le système ? Ou l’utilité réside-t-elle dans l’ambition de percer et d’être numéro deux puis numéro un d’un parti ?
    Quelle perte d’énergie pour la France, quelle gaspillage de bonnes volontés ! Mais quel gain pour celui qui se voit promu si jeune à un tel poste !
    Donnons nous rendez-vous dans dix ans. Nous nous repencherons sur le personnage pour regarder à nouveau son parcours. Aura-t-il été fidèle aux idées qu’il prétend défendre aujourd’hui ? …

  13. J’avance masqué. Larvatus prodeo. C’était la devise de Descartes.
    Navré de vous contredire, mais, à mon avis, que Le Pen “fasse” quinze ou vingt pour cent et Villiers cinq ou dix, n’a aucune importance.
    Ce qui sera intéressant à compter, ce sera les suffrages des vrais amoureux de la France.
    Si Le Pen est au second tour, on aura une nouvelle “quinzaine de la haine”, un peu renforcée par rappport à 2002 et Le Pen sera, comme il l’a été en 2002, absent.

  14. Bernanos était un grand chrétien et s’est pourtant illustré par des formules très anticléricales. Je n’y vois personnellement aucune contradiction. Lorsqu’on écoute les évêques de France, on comprend l’anticléricalisme de certains catholiques.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]