Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Pornocrates antichrétiens

Ce matin dans le journal gratuit Métro, une photo en deuxième page met en scène un travesti en cornette avec pour commentaire : "Adeptes du Saint Latex, les Sœurs de la perpétuelle indulgence lutent contre le sida sur le ton de la dérision. Olivier, alias sœur Marie-Anale (photo) et les autres «folles déjantées» basculent les tabous et les stéréotypes sur l’homosexualité."

La suite de l’article complaisant parle de "provocatrices au grand cœur". D’articles en articles vient l’idée que l’on peut porter en dérision l’Eglise catholique sous prétexte de lutte contre le sida. Calomnie : 25% des personnes atteintes du Sida dans le monde sont prises en charge par des organisations catholiques (source agence Fides).
Vous pouvez écrire en vous appuyant sur l’actualité musulmane de ces derniers jours… aux adresses suivantes :

Partager cet article

3 commentaires

  1. Ah ces journaux gratuits… Je me suis toujours dis qu’on ne pouvais pas financer un journal uniquement avec de la pub. N’y aurait il pas des gens qui financent ou tirent les ficelles (comme le fait très bien la scientologie)?
    [Tenez d’ailleurs comme petit hors-sujet bon à savoir : Les magasins Nature & Découverte appartiennent à la scientologie. Qu’on se le dise…]

  2. Ces “soeurs de la perpétuelle indulgence” s’étaient déjà signalés(-ées)par une parodie de “bénédiction” du local du Centre Gay et Lesbien de Lille en novembre dernier (cf. article “insultes toujours impunies” sur blog).
    J’en connais qui aurait réagi pour moins que ça, même pour quelques dessins irréverencieux…

  3. Il faut s’en féliciter ; cette association se fait plus de mal qu’elle ne nous en fait. Elle confirme la communauté gay dans son image de pantins grotesques et de cage aux folles. Elle confirme le lien historique et indissoluble entre le Sida et l’homosexualité.
    Pas terrible comme opération de séduction vis à vis du grand public et des normaux-sexuels, à l’heure des slogans “les homos sont comme les autres”

Publier une réponse