Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Ponce Pilate se lave les mains de Vincent Lambert

Ponce Pilate se lave les mains de Vincent Lambert

C’est sur Facebook que le chef de l’Etat s’est exprimé :

Comme chacun d’entre vous, je suis profondément touché par la situation de Vincent Lambert.
Comme citoyen, j’ai suivi son accident en 2008, et sa situation depuis plus de 10 ans.
Comme homme, comme tous les Français, je me suis interrogé pour moi, pour mes proches. Sur cette question, qui touche à la part intime de chacun, il n’y a aucune réponse simple ou univoque. Seulement des incertitudes et des déchirements, qui ont traversé la famille de Vincent Lambert et traversent tant de familles de France. Et la volonté de respecter la dignité de toute vie humaine.

Aujourd’hui, comme Président de la République, il ne m’appartient pas de suspendre une décision qui relève de l’appréciation de ses médecins et qui est en conformité avec nos lois.
Mais il m’appartient d’entendre l’émotion suscitée, et de vous répondre.

Vincent Lambert a été victime d’un accident de la route le 29 septembre 2008, il y a plus de 10 ans.
Toutes les expertises médicales ont conclu au caractère irréversible de son état. La décision d’arrêter les soins a été prise au terme d’un dialogue permanent entre ses médecins et sa femme, qui est sa tutrice légale. Elle l’a été, en application de notre législation qui permet de suspendre les soins en cas d’obstination déraisonnable – ce qui, selon les différentes équipes médicales, est le cas de Vincent Lambert.

Derrière les déchirements, j’entends une angoisse : celle qu’en France, on puisse décider de manière arbitraire de la mort d’un citoyen. C’est précisément parce que ce n’est pas le cas, parce qu’il n’y a pas, dans notre pays, de place pour l’arbitraire, que je n’ai pas à m’immiscer dans la décision de soin et de droit qui a été prise dans le cas de Vincent Lambert. Juste à réaffirmer les principes fondamentaux qui tiennent notre Nation et prévalent sur toute autre considération : le combat pour la vie, le respect de la mort, la protection de chacun.

Nous devons aujourd’hui une chose à Vincent Lambert et à sa famille : le respect de leur intimité et de leur douleur.

S’il ne lui appartient pas de suspendre cette décision, il nous appartient dimanche prochain de voter autre chose que pour sa liste !

Voilà les préoccupations de la France :

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

15 commentaires

  1. Comme vous, dès que j’ai lu son commentaire, j’ai pensé à Ponce Pilate…

  2. Si juridiquement en vertu de la séparation des pouvoirs, il ne peut pas faire grand chose, en tant que citoyen, il peut exprimer une opinion en désaccord avec une décision de justice. Elle aurait un poids important et serait une réponse appropriée à tous ceux qui reprochent à Pétain ou à Pie XII d’avoir fait usage de leur devoir de réserve face aux nazis. Car dans le cas présent, on se rapproche des exactions nazies.

  3. J’ajoute qu’il aurait pu recommander de surseoir à la “peine” en respect de la recommandation du Comité des droits des personnes handicapées des Nations unies. Si cette affaire avait concerné un migrant, croyez-moi qu’il aurait trouvé le moyen de s’opposer à l’application des décisions de justice.

  4. C’est ce qui s’appelle botter superbement en touche : en effet, il aurait pu prendre argument de l’avis du comité de l’ONU sur le handicap pour suspendre l’application de la mise à mort de M. Lambert, sur le cas duquel il n’y a pas, rappelons le, consensus médical. Prétendre combattre pour la vie dans ces conditions, c’est pure tartufferie ; souvenez-vous en dimanche prochain au moment de voter. D’ici là prier, jeûner , armes suprêmes contre lesquelles M. MACRON ne peut rien.

  5. il ment.
    “Et la volonté de respecter la dignité de toute vie humaine” (sic)
    C’est du blabla la dignité de la vie de Vincent n’est pas respectée elle est même niée !

    “Aujourd’hui, comme Président de la République, il ne m’appartient pas de suspendre une décision …” (sic)
    C’est faux ! Il lui appartient d’empêcher une condamnation à mort puisque la peine de mort est abolie !
    Il refuse de faire appliquer la loi !
    Il lui appartiens aussi de contraindre les médecins à respecter les injonctions du Comité des droits des personnes handicapées des Nations unies avec lequel notre pays est engagé
    Et de surcroit il a le pouvoir de gracier un condamné à mort…

    ” en application de notre législation qui permet de suspendre les soins en cas d’obstination déraisonnable” (sic)
    il n’y a aucune obstination à donner à boire et à manger à quelqu’un. Ceux qui disent cela sont des monstres.

    “C’est précisément parce que ce n’est pas le cas, parce qu’il n’y a pas, dans notre pays, de place pour l’arbitraire, que je n’ai pas à m’immiscer ” (sic)
    C’est bien l’arbitraire le plus total et c’est justement pour cela qu’il devrait intervenir !

    Macron est aveugle et sourd et c’est un handicapé du cœur.
    Il nous démontre si c’était nécessaire qu’il n’a rien d’un chef d’État.
    Nous serons bientôt dirigés par un assassin.

    • Les experts nommés par le Tribunal ont pourtant bien mentionné le fait qu’il n’y avait pas ” d’obstination déraisonnable” et , de même, les médecins n’ont jamais parlé d’acharnement thérapeutique (d’ailleurs comment pourrait-on parler d’acharnement alors qu’on ne fait que lui donner à manger et à boire ???). Macron est un menteur !!

  6. Les français s’en souviendront ! Et lui devra répondre de sa lâcheté devant le grand et ultime tribunal…
    Qu’as tu fais de ton frère ?

  7. @ Collapsus 20 mai 2019, 19 h 01 min
    “on se rapproche des exactions nazies”.
    On ne se rapproche pas, on est en plein dedans. C’est exactement la peine qu’ont subie certains prisonniers des nazis au nombre desquels se trouvait le Père Maximilien KOLBE. Ce dernier, comme chacun le sait, a été canonisé en 1982 par Jean-Paul II. Il est le Saint Patron des radioamateurs, journalistes et prisonniers politiques. En quelque sorte, on peut dire que Vincent Lambert est un prisonnier politique. Qu’il aide Vincent à subir le sort que lui réserve nos politiques du 21° siècle.

  8. Un condense de fumisterie et de la mauvaise foi a l’etat pur.

  9. Macron,
    le président qui a rétabli la peine de mort en France le 20/05/19,
    .
    Macron,
    complice de la PMA pour toutes et mécaniquement de la GPA,
    le président qui aura rétabli l’esclavage en France
    ( combien le bébé ? 10 000 € ? 50 000 € ? )
    .
    Honte sur lui !

  10. ce type est un guignol, un fou furieux qu’il dégage au plus vite La France ne mérite pas ce nazillon,il se lave les mains, Ponce Pilate dans toute sa splendeur. Dimanche si les français ne sont pas trop c… il vont le renvoyer à ses pénates, il ne mérite que ça

  11. Ponce Pilate, c’est exactement le terme qui me venait à l’esprit ces derniers jours en pensant à Macron.

    Et encore, Ponce Pilate a essayé (mollement) de sauver Jésus. Ce n’est pas le cas de Macron qui se réjouit très certainement de toute cette affaire qui va lui permettre de mettre en oeuvre une nouvelle “avancée sociétale” (en fait une terrible régression, un retour en arrière vers la barbarie).

    Il y a plus d’expressions et de sentiments sur le visage de Vincent Lambert que dans les mots bureaucratiques et sur les traits du poisson froid qu’est Macron.

    Ce soir, je n’ose même pas imaginer la douleur de M. et Mme Lambert, celle de son frère et de sa soeur.

    Quelle honte ! Que tous ces politiques moisis ne viennent plus nous parler du retour des heures les plus sombres de notre histoire : ça y est, elles sont là, par la volonté expresse des pourris qui nous gouvernent !

    Sainte Vierge Marie, soutenez Vincent, ses parents et ses amis ! Saint Michel Archange, faites le ménage avec votre épée flamboyante et libérez-nous des tyrans mortifères !

    Vive le Roi !

  12. Micron, Buzin, Castaner, une trinité de la mauvaise foi, du mensonge et de la tocardise.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services