Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Pologne : il manquait seulement 5 voix

Jeanne Smits revient sur l'échec de la loi pro-vie en Pologne :

D "La Diète polonaise a rejeté un texte qui visait à repénaliser l'avortement dans tous les cas par 191 voix contre 186… et cinq abstentions, et en l'absence de 78 députés. Il s'en est vraiment fallu de très peu pour que cette proposition de loi pro-vie, dont l'examen a été imposé à la Chambre basse par une pétition qui a recueilli 600.000 signatures en 15 jours (6 fois plus qu'il n'en faut pour mettre un texte à l'ordre du jour du Parlement), ne soit adoptée. […]

Ce rejet en assemblée, avec une abstention déterminante et un absentéisme remarquable, reflète peut-être autre chose qu'un refus pur et simple d'adopter une loi d'interdiction totale de l'avortement. Comme le rapportait LifeSite il y a quelques jours, l'initiative, pour intéressante qu'elle soit, n'avait pas le soutien absolu de tous les mouvements pro-vie polonais. De fait, le texte ne prévoyait aucune aide pour les femmes enceintes en détresse, et envisageait de ne plus faire enseigner dans les écoles la « préparation à la vie familiale » qui enseigne le respect de la vie et de la dignité humaine.

Tout cela mérite d'être discuté et l'Eglise catholique, quant à elle, avait apporté son entier soutien à la loi qui sans tenir compte des points sus-nommés ne les empêche pas d'être mis en œuvre… LifeSite rappelle qu'Amnesty International fait partie des opposants du texte (au nom du droit à l'avortement pour le coup), et qu'une autre loi inverse, qui entend faire légaliser systématiquement l'avortement jusqu'à 12 semaines, a été soumise à la Diète en juillet par les partis de gauche ; elle prévoit également le financement de la contraception par des fonds publics et la mise en place d'« éducation sexuelle » dans les écoles."

Partager cet article

3 commentaires

  1. Les “pro-vie” sont parfois, pour certains, des ayatollas et déservent la cause qu’ils entendent défendre.
    Sombrer dans un “moralisme” sourcilleux et théorique sans voir les ruines des fondements mêmes , intellectuels , philosophiques et religieux, c’est une aberration vouée à l’échec et même contreproductive…
    C’est dommage car il y a là une énergie mal orientée et dc gaspillée alors que “le monde est en feu” et qu’il y a dc urgence

  2. faisons confiance à nos amis polonais qui ontsensiblement plus d’expérience que nous en terme de pratique dans la résistance authentique.

  3. @ alextheia
    En plein accord avec vous. C’est un cas d’école et une leçon : sans mesures d’accompagnement de la vie, de soutien aux mères en difficulté, vouloir lutter contre l’avortement sur des positions strictement éthiques conduit à l’échec politique programmé. Si cela n’a pas marché dans la catholique Pologne (quoique très matérialiste désormais), en France, réclamer la repénalisation de l’avortement comme le font beaucoup d’opposants à l’avortement comme demande préalable, est la meilleure façon de maintenir les 220 000 avortements annuels pour des décennies.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services