Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Politique politicienne ou recherche du bien commun ?

Suite à un tweet critique d'un militant FN, Bruno Retailleau, président du conseil général de Vendée, communique :

"Dans un tweet publié lundi soir, le front national me reproche d’avoir fait voter une subvention par le conseil général de la Vendée en faveur des réfugiés d’Irak. Cette attaque me choque profondément. Au delà de la bêtise, elle est symptomatique de la posture choisie par Pascal Gannat dans la campagne des élections régionales. Le front national est prêt à tout pour me dénigrer, jusque à l’absurde, jusqu’à salir un geste de compassion envers les minorités d’orient victimes de la barbarie islamiste. Pascal Gannat a choisi de faire de moi sa cible principale et de faire ainsi la courte échelle au parti socialiste. Je ne suis pas dupe de cette stratégie habituelle du front national, qui a d’ailleurs permis l’élection de François Hollande à la dernière présidentielle. Mais je trouve scandaleux que ce calcul politicien conduise le front national à remettre en cause le soutien aux chrétiens d’orient, qui est pourtant, et depuis des siècles, l’engagement, le devoir et l’honneur de la France."

Pascal Gannat, président de la fédération FN, se défend et rejette la faute sur un militant :

"Dans un communiqué paru à ce jour (le 16 juin), monsieur Retailleau se permet d’attaquer le Front national concernant sa position envers les chrétiens d’Orient. En cause, le  le tweet militant FN critiquant les 25000 euros de subvention accordés par le conseil général de Vendée à une association parisienne d’aide aux réfugiés irakiens. Outre le fait qu’il me prête de manière malhonnête la position personnelle d’un militant (parmi plusieurs milliers dans la Région), monsieur Retailleau prétend que je fais de lui mon principal adversaire et m’accuse de faire la « courte échelle » au Parti socialiste.

Je tiens à rassurer monsieur Retailleau, mon premier adversaire est le socialisme, le socialisme sous toutes ses formes; que ce soit celui, chimiquement pur, des socialo-communistes emmenés par monsieur Clergeau, ou celui dilué de sa liste de centre-gauche Républicains/UDI (parti pro-immigration, pro-UE, pro-mariage pour tous et GPA). Enfin, je tiens à rappeler à monsieur Retailleau que le droit-de-l’hommisme béat de l’UMP — partagé par le PS — a conduit Sarkozy à défendre en sous-main l’intervention américaine en Irak, à attaquer la Libye, et à approuver Hollande lorsque celui-ci voulait attaquer la Syrie ; qu’en clair, il appartient à un mouvement qui a prôné la destruction de tous les régimes protégeant les chrétiens au Moyen-Orient.

Monsieur Retailleau, aider les chrétiens d’Orient ne consiste pas à subventionner leur émigration vers la France voulue par Daesh, ni à mettre au pouvoir ceux qui les persécutent. Aussi ni vos postures électoralistes en faveur des chrétiens, ni votre manie de la politique-spectacle ne parviendront à maquiller ce que vous êtes ; pompier durant les élections, puis pyromane lorsque vous êtes aux manettes."

Désavoué par Philippe de Villiers, Bruno Retailleau n'est pas pour autant le plus gauchiste des élus Républicains (voir ici, ici, ici, ici…). Sur un sujet comme les chrétiens d'Orient, des politiques de cette envergure, et chrétiens tous deux, devraient être capables de dépasser la politique partisane et d'oeuvrer en vue du bien commun. Et cela donnerait une autre image que l'électoralisme habitueL

Partager cet article

13 commentaires

  1. réagir avec autant de véhémence de la part de monsieur Retailleau, à un simple tweet d’un militant, relève de la psychose, voire de la névrose.
    Réutiliser les vieilles rengaines de la fausse droite honteuse pour répéter que si Hollande est aux pouvoir c’est à cause du FN, là, vraiment, il se décrédibilise définitivement, comme si le bilan désastreux du petit Sarko n’était pas la principale raison de cette élection calamiteuse.
    Monsieur Gannat que je ne connais pas a bien fait de réagir. ce type d’attaques dont l’UMP est spécialiste est vraiment indigne et misérable. Pauvre Bruno !

  2. Cette polémique n’est pas très étonnante, le niveau du débat est assez bas en général… Il faut certes aider les chrétiens d’Orient ; mais il faut les aider à rester et vivre chez eux ; faciliter leur émigration, c’est faciliter le travail des islamistes qui veulent purifier les plus anciennes terres chrétiennes de leurs populations chrétiennes, qui sont pourtant plus chez elles en Irak, Syrie, Egypte ou Liban que les arabes. Ces populations étaient araméennes et non arabes : les tribus arabes qui ont soumis ces régions et imposé leur langue et leur religion étaient des envahisseurs. Il faut aider les chrétiens d’Orient à s’autonomiser politiquement, à s’organiser politiquement et à rompre avec la dhimmitude. Les chrétiens n’auront la sécurité que quand ils auront des forces réelles capables de les défendre comme au Liban avec les anciennes phalanges chrétiennes. La légitime défense est un droit.

  3. Et voilà pourquoi je suis un orphelin de la politique

  4. Pascal Gannat s’acharne sur Bruno Retailleau et ne critique quasiment jamais les socialistes au pouvoir depuis 11 ans dans notre région. La notion de bien commun lui est assez étrangère je pense

  5. Que Dieu pardonne à ce Pascal Gannat. Même la RATP s’est excusée de sa complicité avec les crimes de l’EI

  6. Les vapeurs de Retailleau qui a trahi De Villiers de façon honteuse au moment où De Villiers était en difficulté personnelle m’indifférent…
    C’est peut être le moins gauchistes des UMP mais Darmanin l’élu UMP du Nord qui fait interdire un spectacle avec le mot boudin de peur d’indisposer ses amis musulmans est aussi un droitier de l’UMP.
    Pour ma part, je suis contre l’union du FN et de l’UMP…

  7. [Contrairement à ce qu’écrit Pascal Gannat ci-dessous, le texte publié par le SB correspond bien à celui mis en ligne par PG sur le site du FN de Loire-Atlantique, à l’exception de la dernière phrase (“Il ne suffit pas d’être le fils félon de Philippe de Villiers, auteur du Roman de Saint-Louis, pour avoir les qualités de ce dernier…”), comme tout le monde peut le lire en lien hypertexte. MJ]
    Ce texte publié ici ne correspond pas à celui que j’ai adressé à la presse régionale, sur trois points et passages :
    1/ M. RETAILLEAU n’est plus Président du Conseil Départemental (et non général) de Vendée, ne s’étant pas représenté à l’issue de son mandat. Il est tête de liste Républicains-UDI aux régionales en Pays de la Loire, comme je le suis pour le FN, en tant que Secrétaire départemental de la Sarthe et membre du BP du FN.
    2/ Dans un passage supprimé ici, je précisais que cette association subventionnée , outre qu’elle est strictement parisienne ( ce qui avait sans doute motivé le tweet de ce cadre local du FN, sur un point de principe non négligeable pour ne pas reprendre les manières de la gauche en matière de subventions) est dirigée par des membres de son parti, connus comme tels.
    3/ Enfin dans la dernière partie manquante ici, il était dit de ce que j’appelle une méthode de politique spectacle ”en compagnie ce week-end de F. Hollande (dont M. RETAILLEAU s’est vanté abusivement d’avoir obtenu une mesure sur le projet d’autoroute Sud Vendée), ne parviendront à maquiller votre nature politique réelle : pompier durant les élections, puis pyromane lorsque vous êtes élu.
    Il ne suffit pas d’être le fils félon de Philippe de Villiers, auteur du roman de Saint Louis, le premier protecteur historique des chrétiens d’Orient, pour avoir les qualités de ce dernier.”
    Cela peut sembler dur comme conclusion : mais en qq semaines, M. RETAILLEAU ou ses proches, que je connais puisque l’un d’entre eux a été élève de la même école vendéenne que l’un de mes fils, m’ont imputé deux fois des propos ou des actes ou opinions qui ne sont pas les miens. Cette troisième fois, je l’espère, sera la dernière ?
    Entre catholiques on peut débattre, même durement, mais sur le fonds et en vérité.
    Je précise que l’un des mes fils part dans qq jours pour six mois avec SOS Chrétiens d’Orient en Irak et en Syrie, comme il l’avait fait au Noël dernier, à BAGDAD, dans une délégation de cette association.
    Je souhaite la fin de cet épisode futile entre M. RETAILLEAU et le FN.

  8. « … aider les chrétiens d’Orient ne consiste pas à subventionner leur émigration vers la France voulue par Daesh, ni à mettre au pouvoir ceux qui les persécutent. »
    Pascal Gannat
    Bravo Monsieur : Tout est dit et démontré !
    En effet, les faire venir se réfugier en France sans les défendre ni les aider dans leur pays revient à faire en sorte qu’ils seront persécutés en France dans une ou deux décennies… et nous aussi !
    Ce qui reste de l’UMPS ne voir pas plus loin que le bout de leur nez.

  9. Aux dernières cantonales, M. RETAILLEAU proclamait partout qu’il ne voulait pas d’alliance avec le FN pour les seconds tours, même face à la gauche.
    Il accuse maintenant le FN de faire le jeu de la gauche.
    Comprenne qui pourra.

  10. Le problème dans cette histoire vient du siège de cette association : elle eut été vendéenne, ou avec une antenne vendéenne déclarée en préfecture, c’eut été conforme.
    Car justifier une subvention sur Paris, par la noblesse d’une cause, c’est faire de la subventionnite comme la gauche, et justifier toutes les dérives de la gauche. Elle a aussi ses motifs de subvention tous azimuts, nobles aussi à ses yeux….
    Il faut donc comprendre qu’on puisse s’inquiéter de cette absence de prudence budgétaire et juridique. Ce qui n’a rien à voir avec le devoir d’aider les Chrétiens d’orient, et donc de subventionner dans les règles les associations qui le font.

  11. D’accord avec P. Gannat pour le titre de félon, Bruno Retailleau, n’est qu’un ambitieux qui a trahi P. De Villiers. Il n’y a que Marine qui défend les chrétiens, les bleus, eux, n’en parlent jamais.

  12. amusant de voir PG porter au pinacle Philippe de Villiers pour servir ses intérêts électoraux quand on sait ce que le même Pascal Gannat disait du même Philippe de Villiers ces dernières années dans les commentaires du SB
    Morceaux choisis :
    “C. Boutin et P de V. malgré leurs qualités évidentes, sont dans le rôle du diviseur rallié opportuniste : ils nuisent énormément à la droite dite nationale, et ils ne reçoivent néanmoins que la piécette que l’on donne au voiturier ou à la dame pipi. Mais ils s’en contentent : être ”reconnus” était leur véritable objectif.”
    “P. de Villiers est l’Edgar Faure de la droite française. Il en faut. Cela amuse. Et le spectacle de tant de contorsions pour se maintenir dans la carrière élective nous rappelle que tout est vanité dans la République. La France attendra.”
    Le Pascal Gannat d’alors devrait féliciter Retailleau d’avoir rompu avec le personnage qu’il décrivait. Mais cela demanderait un peu de cohérence…
    Quoiqu’il en tant qu’habitant d’un département voisin de celui de Pascal Gannat et ayant même voté pour l’un de ses fils aux dernières élections cantonales, je regrette qu’il s’attaque systématiquement à la droite et jamais à la gauche. Il y a une Philippotisation des esprits au FN qui commence à me déranger sérieusement. Cela fait longtemps que je ne vote plus pour l’UMP mais je dois reconnaitre que Bruno Retailleau est un vrai élu de terrain et qu’il a eu des positions courageuses sur beaucoup de sujet. Je me souviens notamment de son excellent discours lors d’une Manif pour tous ou même de sa défense acharnée et solitaire au Sénat pour empêcher le vote de la loi sur les embryons. Bref, quand je vois le mal que fait la gauche en ce moment, j’aimerais bien que les gens de bon sens, catholiques de surcroit, ne s’écharpent pas entre eux.

  13. @ alculette
    Je ne porte pas au pinacle Philippe de VILLIERS en soi : simplement, il n’a jamais rallié l’UMP devenue LES REPUBLICAINS, et je fais un constat que beaucoup en Vendée partagent avec lui sur Bruno RETAILLEAU. Il n’y a donc pas d’incohérence. Je m’en explique.
    Ce que j’ai écrit de Philippe de Villiers concernait, comme Mme BOUTIN, le fait qu’après avoir calqué ses positions sur celles de Jean-Marie LE PEN qu’il concurrençait ainsi lors des premiers tours, il faisait ensuite voter aux seconds tours pour Jacques CHIRAC, dont on sait quel rôle néfaste fut le sien pour aligner le RPR sur les idées de gauche et européistes.
    Cette contradiction dans l’action était une évidence. Et elle fut la grande erreur de P. DE VILLIERS dans son action politique, mais lui n’a jamais rallié l’UMP devenue LES REPUBLICAINS, sachant que cela signifiait un reniement sur les idées qu’il n’a jamais accepté de commettre.
    En ralliant l’UMP Bruno RETAILLEAU a par contre renié ses idées de facto : ce parti est aux antipodes des idées du MPF, et sur l’Europe et la souveraineté française, et sur les sujets concernant les Valeurs, thème premier du MPF. En 1995 il avait été le porte parole de P. de VILLIERS et défendait alors la souveraineté de la France contre SCHENGEN et MAASTRICHT et refusait la culture de mort.
    Or les REPUBLICAINS se sont ralliés à toutes les réformes de la culture de mort, comme le fit Jacques CHIRAC, le premier ministre qui donne son nom à la loi CHIRAC-VEIL, après la carte de séjour de 10 ans et le regroupement familial des immigrés.
    M. RETAILLEAU appartient donc à un parti qui nie ce que lui a combattu avec P. de VILLIERS : la réécriture de la loi TAUBIRA en CUC ne constitue pas une résistance. Le FN maintient son refus total de cette loi.
    De plus, second reniement pire que le premier, le vrai lieu de décision actuellement est le Parlement Européen : Jacques CHIRAC a accepté le principe d’une hiérarchie du droit qui impose les normes européennes aux instances juridiques françaises. On vient de le voir avec la CEDH sur l’affaire LAMBERT, ce qui explique le refus de Marine LE PEN de recourir en appel à cette instance, par principe. On voit bien qu’elle avait anticipé le résultat néfaste de ce recours.
    Le parti de M. RETAILLEAU au Parlement Européen est totalement aligné sur la gauche en matière de valeurs fondamentales et de bio éthique : rompre des lances à Paris amuse l’électeur conservateur et/ou catholique de conviction, mais masque l’essentiel qui est qu’à Strasbourg ou Bruxelles le reniement est voulu et constant. Et ce reniement fera que la loi européenne s’imposera à nos lois, du fait de l’abandon de notre souveraineté. M. RETAILLEAU a voté contre LISBONNE (succédané de la constitution européenne refusée par les Français) puis il a rallié le parti qui a voté LISBONNE avec le PS.
    Il est donc dans une contradiction et d’action, et d’idées, ce qu’a refusé P de VILLIERS.
    C’est en ce sens que je critique son positionnement politique, démocrate chrétien de droite ; discours de droite, action de gauche. Je ne nie pas ses convictions personnelles.
    @ Calculette oublie que c’est moi que M. RETAILLEAU a attaqué et non le contraire ; je n’ai fait que me défendre d’une accusation qu’elle reprend de lui sans la vérifier, selon laquelle je n’attaquerais que B. RETAILLEAU et non la gauche, en lui accordant par principe le droit d’agression et en s’étonnant que je me défende. Or ces dernières semaines M. RETAILLEAU m’a déjà imputé deux fois des propos ou opinions qui ne sont pas les miens et c’était là la troisième fois : @Calculette doit s’informer. Il n’existe pas pour moi de ”droite de droit divin” qui serait ‘Les REPUBLICAINS” et aurait par principe une légitimité que le FN n’aurait pas.
    Quant à la ”philipotisation” des esprits, c’est là un thème polémique dont le contenu est aussi incertain de contenu que vide de définition : je suis un militant cadre du FN, catholique dans la défense des valeurs de la loi naturelle.
    Dernier point : une subvention d’un conseil général est réservée aux associations du département. Ce qui est critiquable c’est d’utiliser les facilités de la gauche : il aurait suffi de demander à cette association de déclarer une délégation en Vendée. Car comment ensuite critiquer la gauche si on en reprend le laxisme ?
    En affectant de me prêter un refus de d’aider les Chrétiens d’Orient, M. RETAILLEAU esquivait un sujet réel de gestion, et me diffamait : d’où ma réponse.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services