Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Politique anti-familiale de Nicolas Sarkozy : divisions à l’UMP

Outre Christine Boutin et Christian Vanneste, plusieurs membres de l’UMP s’opposent aux projets annoncés par Nicolas Sarkozy.

  • Georges Tron et Philippe Gosselin sont hostiles à la réduction du congé parental, car il ne faut pas «détricoter» un avantage acquis, qui correspond à la durée moyenne dans les autres pays européens.
  • L’éventuelle mise sous condition de ressources des allocations familiales se heurte au refus catégorique des élus UMP : Jacques Myard, Georges Tron, Marc Laffineur, Philippe Meunier, Hervé Mariton
  • S’agissant du statut de beau-parent, beaucoup sont très réservés. La vice-présidente de l’Assemblée Catherine Vautrin rappelle que «le rôle d’éducation des enfants est dévolu au père et à la mère biologique». Bérengère Poletti juge que «dans le cadre de la famille, toutes les situations sont particulières» et que «si on crée un statut, il faut laisser au juge des affaires familiales une grande liberté d’interprétation». Jean Leonetti craint «un risque de contentieux» entre le parent biologique qui ne vit plus avec l’enfant et le beau-parent qui l’élève. Jean-Frédéric Poisson estime qu’une loi en la matière devrait avoir une portée «très limitée, pour simplifier la vie quotidienne de l’enfant». Hervé Mariton dit «non à la complexification du droit»  et «non à un statut de principe». Thierry Mariani n’est «pas enthousiaste».

Michel Janva

Partager cet article

4 commentaires

  1. Le terme de “père biologique” ne devrait pas être utilisé, sous risque de faire comme autrefois avec le mot “hétéro-sexuel” qui est depuis longtemps utilisé pour rendre anormal ce qui est normal, pour opposer plusieurs termes qui ne sont pas équivalents. Les deux termes ne sont pas opposés mais simplement ont si peu de rapport entre eux qu’ils ne peuvent être rapprochés. On peut différencier paternité divine et paternité naturelle car l’un est modèle de l’autre (qui est imparfaite car la nature est depuis le péché originel imparfaite), mais il est hors de question de confondre naturel avec “autres” car dans ce cas là, on en viendrait à confondre tout et n’importe quoi. Le parrain d’un enfant, même s’il peut prendre le relais en cas de décès par exemple, ne remplacera jamais le père. Il est de même du père adoptif, qui ne sera qu’un remplaçant imparfait dans des cas exceptionnels qui ne devront jamais faire parti de la norme. Je veux bien être condamné pour mes propos, mais ce serait comme être condamné pour avoir enseigné la Bible à mes enfants, « bienheureux serez-vous quand on dira tout sorte de mal sur vous à cause de moi ».

  2. J’espère que ce projet inique ne passera pas. Prions à cette intention.

  3. Quelque part, nous retrouvons les mêmes parlementaires dans les mêmes combats, ce qui est rassurant car nous pouvons compter sur eux.
    Quand le groupe et la parti UMP ne défend plus rien, il n’a plus de légitimité politique. Ce sont les parlementaires qui doivent eux-mêmes monter au créneau.
    A quand un parti politique d’union pour restaurer les valeurs de société?

  4. Tous ces UMPistes sont des faux rebelles. Ils sont dans la posture. C’est électoraliste. Dès que Sarkozy sifflera la fin de la récré, ils rentreront bien sagement en rang par deux en classe…

Publier une réponse