Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Police politique

Témoignage reçue d'une lectrice :

"Le 6 mai 2015 j'avais décidé d'aller lire un peu devant l'Elysée comme j'en ai pris l'habitude depuis plusieurs mois. Je suis donc arrivée à vélo au bout de la rue du faubourg Saint honoré vers 18h45. Là, les policiers de la compagnie de garde de l'Elysée (qui me connaissent bien puisqu'ils me voient régulièrement) m'interdisent l'accès à la façade de l'Elysée et m'emmènent rue du cirque où ils me maintiennent sur place pendant environ 30mn le temps que le cortège présidentiel rentre à l'Elysée. Une fois libérée, je me dirige à vélo vers la station Champs Élysées Clémenceau où l'on m'avait dit que se tenait un rassemblement anti Hollande. En chemin j'aperçois sur ma gauche des amies. Je vais donc les rejoindre pour leur dire bonjour. Nous sommes rapidement encerclées par des policiers et crs. Arrive une jeune commissaire avec laquelle je discute très courtoisement. Au bout de 20mn env les policiers nous laissent partir et la commissaire me demande alors où je compte me rendre. Je lui dit que je veux aller voir sur la place de Champs Elysées Clémenceau ce qu'il se passe. Elle me dit très bien pas de problème. Avec une amie nous arrivons donc sur la place et marchons (je poussais mon vélo) en direction de la statue de de Gaulle. Là un crs m'interpelle et me dit que je dois me diriger vers le métro. Je lui dit que je ne veux pas prendre le métro. Il me répond que je dois prendre le métro. Je rétorque que je suis à vélo et qu'il m'est interdit de prendre le métro avec mon vélo. Il insiste quand même. Il voit alors un sac plastique sur mon guidon. Fouille dans le sac alors qu'il n'en a pas le droit et y trouve mon sweat "Hollande dégage". Il tend le sac à son supérieur qui sort le sweat du sac pour me le confisquer. Je m'exclame en lui disant que c'est du vol, il n'a pas le droit de prendre mon sweat, le logo est déposé et aucune loi ne m'interdit de le porter. Sur ce, la commissaire arrive, me rend mon sweat et confirme que je n'ai pas le droit de prendre le métro avec mon vélo. Au bout de quelques minutes, je décide de partir en marchant tranquillement. Un crs m'arrête alors et me dit que je n'ai pas le droit de partir. Je me tourne alors vers la commissaire et lui dit : "tout à l'heure je n'avais pas le droit de rester et maintenant je n'ai plus le droit de partir ! Il faudrait savoir !!!" Elle me laisse partir et je décide de faire tranquillement le tour du groupe de crs au milieu duquel se trouvait toujours une amie. Au bout de quelques minutes la commissaire m'arrête et me dit "maintenant je vais faire les sommations d'usage : obéissance à la loi ! Dispersez-vous ou nous allons faire usage de la force !" Je lui réponds "ben je suis seule… comment je peux me disperser ?" Et elle donne l'ordre aux crs de m'interpeller… nous sommes 3 personnes à avoir été interpellées pour le motif de "participation volontaire à un attroupement non déclaré après sommations"... or nous n'étions pas attroupés : la commissaire a même dû faire les sommations individuellement à chacune des 3 personnes…"

 

Partager cet article

24 commentaires

  1. Je pense que c’est du tout cuit pour maître Triomphe.
    Ces 3 personnes doivent porter plainte absolument.
    Quant à la commissaire, ne serait ce pas la teigneuse bien connue lors de la LMPT dont nous avons tous conservé les photos pour bien nous souvenir de sa frimousse ?

  2. interdiction de regroupement de 3 personnes ou plus ,
    interdiction d’aller et venir …
    nous sommes bien dans un Etat totalitaire , pour ceux qui en doutaient encore …

  3. Avez vous remarqué que Mollande pour ne pas subir la colère des français fait en sorte de ne plus les laisser à portée de voix ?
    Le 8 mai 2015, la « foule » était composée de touristes étrangers et de quelques sympathisants du PS dûment encartés.
    Quand aux forces du désordre, dans votre vidéo on voit avec clarté que ce n’est qu’une milice politique à l’image de la Stasi.
    Quand la révolte éclatera prochainement, il parait qu’une majorité de la classe moyenne souhaite un coup d’état, (http://fr.novopress.info/187101/les-classes-moyennes-aspirent-coup-detat/), il ne fera pas bon avoir été policier ou gendarme.
    Qu’ils se le disent.

  4. Excellent scénario ; il ne manque plus que les dialogues de Michel Audiard.

  5. Les forces de l’ordre étaient bien moins tatillones, bien moins pressées d’intervenir contre les femhaines le 1er mai dernier.

  6. Tiens, les CRS ne se font plus porter pâle d’un seul coup ? On a repris du poil de la (B)ête ?
    Marrant que lorsqu’il y a du manifestant bien catho, ça retrouve de l’énergie, de la motivation et de l’envie…
    En tout cas, le niveau vole haut dans la police…

  7. Je suis affligé du niveau de certains commentaires haineux envers les forces de l’ordre… Si notre président de la République ne vous convient pas, n’oublions pas qu’il a été choisi par plus d’un votant sur deux… Il est donc facile d’accuser les hommes et femmes qui paient régulièrement de leur vie et de leur santé pour éviter et limiter les débordements inhérents à toute société où le peuple dispose de la liberté d’expression…
    C’est facile et lâche à la fois ! Car les forces de l’ordre n’ont ni le droit de grève ni le droit d’exprimer leurs opinions (cela s’appelle le devoir de réserve) et ont obligation d’obéir, sauf si l’ordre est manifestement illégal. Or, cela est légal, dans le cas présent…

  8. ces gens on des noms et des matricules il faut les relever pour regler les choses lorsque nous aurons repris le pouvoir voilà tout

  9. @CRS
    Désolé vous recevez hélas l’estime que vos chefs et collègues ont largement contribués à obtenir, c’est embêtant pour les (rares) qui pensent et agissent bien, mais c’est ainsi, nous savons que nous n’avons rien à attendre des forces au service non pas de la population mais du régime en place détesté par les français, et avec un président le plus mal élus de l’histoire et de ce fait certainement pas par un français sur deux. Quant aux actes souvent illégaux, comme dans le cas présent, ils sont politiques et non d’ordre public , ce ne sont rien d’autres que des méthodes dictatoriales, relativement douces pour l’instant pour réprimer la liberté d’expression , celle que nos mêmes despotes pas du tout éclairés viennent tout récemment de mettre « sous surveillance »

  10. CRS : non, vous ne réussirez pas à nous apitoyer ! Il y a trop de crapules maçonnes parmi vous.
    Il ne s’agit pas de haine envers les forces de l’ordre mais d’un simple constat ; vous dites que ces hommes et femmes paient régulièrement de leur vie (ce qui reste à voir) pour éviter et limiter les débordements etc… à croire que vous ne savez pas lire ou que vous ne voulez pas lire le témoignage ci-dessus : dans ce cas où sont les débordements ? quand donc la sécurité des vôtres est-elle mise en péril ? de quel côté se situe l’abus de pouvoir ?
    Vous vous contrefichez de la sécurité des français (sinon l’ordre aurait été rétabli illico dans les quartiers où vous n’osez même plus entrer) ; vous n’êtes là que pour protéger la gueuse et museler le peuple, en aucun cas pour garantir sa liberté d’expression (ça existe encore en France ça ?).
    Les vôtres appliquaient les ordres de la kommandantur sans sourciller ; vous faîtes de même aujourd’hui.

  11. Ubuesque et triste !!!
    Le système « républicain » est réellement au bout du rouleau …….. Pitoyable.

  12. Bonsoir,
    C’est mon témoignage qui a été publié. Pour répondre au commentaire précédent, je ne mets pas en cause les CRS et policiers et ne porte aucun jugement sur leur attitude : ils n’ont fait qu’obéir aux ordres qu’ils ont reçus… Je respecte les forces de l’ordre, un grand nombre de policiers me connaissent et savent que jamais je ne les insulte ni leur manque de respect. Par contre, je mets en cause les donneurs d’ordres. en l’occurence, l’ordre de nous interpeller était totalement illégal puisque nous n’étions pas attroupés et constitue même un violation de l’article 432-4 du code pénal sur la libre circulation des personnes.

  13. @ CRS
    Supplique pitoyable… Il n’est pas légal de fouiller le sac… Il n’est pas MORAL non plus de faire n’importe quoi… Mais ça, manifestement, cela vous passe par dessus la tête…

  14. CRS,
    Houlalala, un CRS pas content.
    Je vais t’expliquer quelque chose mon petit bonhomme. Quelque chose qu’un soit disant CRS devrait savoir : il était une fois il y a environ 17 ans, les CRS et les gendarmes mobiles ont engagé, tiens toi bien mon chouchou, une grève générale, illégale, ultra médiatisée et de longue durée…
    Pourquoi ? Pour des questions de sous sous.
    Cela tout le monde l’a oublié.
    Les fonctionnaires petites frappes de l’ordre composées très largement de cadres et hommes du rang recrutés sous Mitterrand et Chirac puis Hollane savent très bien l’ouvrir quand ils veulent un rattrapage salarial sur les civils en grande majorité du privé.
    Après, avant de venir l’ouvrir içi, il faudrait mon petit bonhomme que des syndicats de tout grades aient dénoncés leurs petits collègues qui s’acharnaient sur des gens de bonnes familles et de bonnes intentions.
    Il faut nous envoyer les réprobations des membres de la police suite à l’action du policier qui a gazé un landeau, du gendarme qui a frappé une jeune fille et l’a envoyé dans les escaliers du métro Assemblée Nationale, après on discutera. A moins que pour toi « Or, cela est légal, dans le cas présent… ».
    Ce n’est pas parce que toi et tes petits camarades vous commencez à comprendre que vous avez perdu tout crédit chez les braves gens et que vos potes et indics proxos et delaers ne servent plus à rien à part à avoir des prix sur la coco et les prostituées mais en réalité plus aucune affaire qu’il faut essayer de faire le chemin en arrière.
    Si tu es un peu malin tu sais certainement ce que j’ai appris à la fréquentation des clowns de la DGSE qui essayaient encore il y a quelques années de me coller dans la réserve et de me recruter chez eux :
    vous avez perdu le contrôle de la situation à l’image exacte et parfaite des autres administrations de gauche.
    La seule différence chez les petites frappes de l’ordre c’est de s’en rendre compte plus rapidement
    Dommage. Une prochaine fois peut être…
    En fait non, ça va vraiment tourner mal et je te le dit car je suis un très bon analyste comme me le disait un colonel plein, renseigne toi.
    Et dit leur d’arrêter de contrôler mon passeport à chaque fois que je passe à la PAF, ça m’agaçe et ça sert à rien à part à faire rire mes voisins à qui je dit : « regardez je suis très dangereux, l’agent va scanner mon passeport et me poser des questions ».
    La moitié de vos dossiers sont pourris et alimentés par des fonctionnaires incompétents par pure haine des gens à surveiller. Vous n’avez plus rien.

  15. les commentaires ne sont pas haineux, ils sont réalistes. Il faudrait quand même avoir un peu de jugeote, en quoi une personne à vélo est dangereuse? surtout une brave femme. Oui il y a moins d’empressement à virer les feme…lles là où elles mettent le bor…, à Notre Dame de Paris dans les manifs du Fn dans les manifs de LMPT etc. Quand les ordres sont donnés par des tarés: valls et consorts, le minimum c’est de ne pas lui obéir quand il fait gazer des enfants dans des poussettes, des personnes d’un certain âge et des femmes parce les manifs contre le mariage de la Taupira est contre nature et quand on manifeste contre le clown qui nous sert de président il n’a été élu qu’avec 35% des votants tant qu’on continuera avec des âneries pareilles on sera dans une république bolchevik. Je reconnais que le travail des force de l’ordre est difficile mais il me semble que de temps en temps on pourrait se poser des questions si les ordres ne sont pas débiles, en quoi un tee shirt LMPT est dangereux et celui qui le porte a-t-il tué quelqu’un, blessé quelqu’un tapé sur quelqu’un et si mollasson n’aime pas qu’on lui dise de dégager, il faut qu’il change de métier et aille garder les moutons il est vrai que sorti de l’ENA il confondrait les moutons et les chiens!!!!

  16. A CRS: les ordres étaient légaux sous Vichy… Facile d’obéir bêtement aux ordres! Réfléchir est plus compliqué… Un peu de discernement mon pauvre CRS ne vous ferait pas de mal si vous en compreniez le sens!

  17. @CRS désolé mais l’obéissance ne justifie pas tout. C’est un peu facile ici.
    Je ne vois pas trop par quoi vous fondez la légalité des ordres appliqués en dehors du passage du cortège pour entrer à l’Elysée ?
    Devenons comprendre que refuser d’obéir à un ordre infondé et illégal d’un CRS ou commissaire de police rend toute action qui en découle légale ?

  18. @CRS
    C’est toute la difficulté du métier de force de l’ordre. Vous êtes au service d’un régime et non plus de la nation.
    Quant à la légalité des actions décrites, c’est à un juge de l’apprécier. A moins qu’il y ait 2 lois en France. Une pour les opposants politiques et une pour les électeurs avérés ou potentiels du régime.
    Voir des CRS protèger des voleurs d’une maison d’une octogénaire est symptomatique du détournement de nos impôts.
    … et encore les salaires des fonctionnaires est payé par les emprunts que l’on contracté auprès des grandes banques.

  19. @ CRS : n’oublions pas qu’il a été choisi par plus d’un votant sur deux – FAUX !
    Il n’a pas été choisi, la plupart des électeurs qui ont voté pour lui l’ont fait par anti-Sarkozyste, pas pour faire élire le résident de l’Élysée actuel. Ne confondez pas ! Ce ne fut pas un vote pour un candidat, mais un vote contre un autre. (ce qui est stupide)

    « Ont obligation d’obéir ». N’y a-t-il pas le droit de ne pas obéir à un ordre.
    Le texte de l’article 7 de l’Instruction n° 201710 publiée au BO de décembre
    « le subordonné doit refuser d’exécuter un ordre prescrivant d’accomplir un acte manifestement illégal »

    Quant aux CRS qui paient de leur vie … je n’ai pas le souvenir qu’un d’entre eux en ait payé ce prix.

    Je suis autant que vous affligé de lire le commentaire que vous avez fait, commentaire essayant de faire pleurer Margot, mais Margot ricane de vous lire !

  20. CRS
    J’entends vos arguments mais je suis désolé de vous dire qu’ils sont irrecevables vu les abus de pouvoir éhontés de vos collègues.
    Depuis la guerre de 14, vous êtes discrédités, chasse aux poilus dans les gares en 1914, collaboration en 1940 avec Vichy, chasse aux juifs et aux résistants, puis collaboration avec les cocos en 1945, chasse aux français pendant l’épuration, empêcheurs de remplir les missions en Indochine et en Algérie, racketteurs sur les routes, molesteurs de femmes d’enfants et de vieillards ces derniers temps, soumission affligeante devant les délinquants et les terroristes et j’en ai oublié un max.
    Vous êtes à l’égal de la Stasi une police politique. Réfléchissez un peu.
    Si vous voulez qu’on vous considère, changez d’attitude, on verra si on pardonne ensuite.
    Pour le moment il n’y a pas de pardon.
    Quant au choix de nos concitoyens, le président a été élu par même pas un tiers des français, notre régime n’est pas démocratique mais oligarchique. Les verts à 2 % ont un groupe parlementaire, alors que 25 % des votants n’ont que 2 députés sans parler du référendum écrasé par Sarkozy, excusez du peu.
    Au sujet de la liberté d’expression, nouvelle foutaise vu les dernières lois liberticides de Valls.
    Passez donc votre chemin, mon ami.
    Mais puisque vous avez eu le courage de donner votre opinion, j’ai du respect pour vous mais aucun pour vos collègues.

  21. @CRS
    LE policiers sont ils en train de surveiller et vont ils empecher les femens et autres gauchistes anarchistes d’attaquer civitas au défilé de dimanche ? Si oui alors je changerais d’avis a leur sujet

  22. Hé non, « CRS | 8 mai 2015 20:17:25 », justement c’est bien ça le problème, l »actuel président n’a pas été choisi par plus d’un votant sur deux:
    selon http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_pr%C3%A9sidentielle_fran%C3%A7aise_de_2012 qui reprend les données du Conseil Constitutionnel:
    votants au deuxième tour 37 016 309 (la moitié + 1 voix est donc 18 508 155)
    nombre de voix en faveur de F. H. 18 000 668
    Le compte n’y est pas, d’à peu près un demi-million de voix, ce qui n’est quand même pas une paille.
    Vous confondez, comme beaucoup, votants et suffrages exprimés.
    Par ailleurs, vous dites (et je vous suis là-dessus): « les forces de l’ordre n’ont ni le droit de grève ni le droit d’exprimer leurs opinions (cela s’appelle le devoir de réserve) et ont obligation d’obéir, sauf si l’ordre est manifestement illégal. Or, cela est légal, dans le cas présent… » Faut-il en conclure que pour vous assurer la sécurité de la visite présidentielle à Brest la semaine dernière ne correspondait pas à un ordre légal? Or il y a eu plus de la moitié des fonctionnaires de la CRS 13 de Saint-Brieuc qui se sont fait porter pâles:c’est à cela que fait allusion PK.

  23. @CRS
    « il a été choisi par plus d’un votant sur deux… »
    Un de lampedusa…(il a voté)
    Un du Trou du Duc.. de la France…c’est moi!
    J’ai pas voté pour ce Monsieur.

  24. Hélas, je suis complètement d’accord avec Montevideo.

Publier une réponse