Bannière Salon Beige

Partager cet article

Institutions internationales / Valeurs chrétiennes : Famille

Plus de “mari” ni de “femme” selon l’ONU

Plus de “mari” ni de “femme” selon l’ONU

Lu sur IfamNews :

Frappant au cœur de la famille naturelle, les Nations Unies demandent instamment l’élimination des mots mêmes qui décrivent les rôles matrimoniaux sur lesquels la société est fondée: « mari » et « femme ». Sous prétexte de « créer un monde plus égalitaire en utilisant un langage non genré », l’ONU a déclaré dans un récent tweet – d’une agence dont le nom est tout sauf « non genré »: « UN Women » [ONU Femmes] – que divers termes traditionnels devraient être remplacés. Par exemple: « nom de jeune fille » par « nom de famille »; « Petit ami » et « petite amie » par « partenaire »; et, plus inquiétant, « mari » et « femme » par « conjoint ».

Que l’ONU utilise son prestige sur la scène mondiale pour tenter de supprimer les mots décrivant les rôles clés dans la famille naturelle est une manifestation révélatrice de ce que Gabriele Kuby – sociologue de renom et conférencière à notre Congrès mondial des familles – appelle la « déconstruction de l’identité sexuelle masculine et féminine » et la « destruction de la liberté au nom de la liberté » qui en résulte dans ce qui est devenu une « révolution sexuelle mondiale [qui] affecte tout le monde – hommes et femmes, jeunes et vieux, notre existence personnelle et l’avenir de la société… Le bien est appelé mal, et le mal est appelé bien. »

Alors que la révolution fait rage dans le monde, explique Kuby, elle « augmente de jour en jour sa vitesse et la férocité de son attaque contre les libertés démocratiques… Des individus et des ONG influents dirigent sa mise en œuvre mondiale. » Et le résultat final est clair: « Le mariage et la famille seront dissous », et remplacés par « des relations arbitraires entre deux personnes ou plus » soutenues par une subvention gouvernementale. Si tout cela semble trop bizarre pour être vrai, il suffit de rappeler ce que le véhicule de propagande de Soros, OpenDemocracy, a publié le 24 mars: « Nous méritons mieux que la famille. Et la crise du coronavirus est un excellent moment pour pratiquer l’abolition. » Le titre de l’article subversif était clair:

« La crise du coronavirus montre qu’il est temps d’abolir la famille. »

[…]

Partager cet article

9 commentaires

  1. Ils amassent des trésors de colère divine sur leurs têtes de démons.
    Et avec les musulmans, les sud américains, en fait tous les humains hormis les moutons occidentaux, ça va passer comment ?

  2. au secours ils sont devenus fous. Heureusement la fin est proche et tous ces guignols rejoindront le chaos et on sera débarrassé des nuisibles

  3. Bonjour. Ça date déjà des grandes conférences de l’ONU du Caire (1994) et de Pékin (1995) où des experts autoproclamés ont définis la nouvelle société et les moyens pour y parvenir. Par l’éducation des enfants, par le chantage à l’aide humanitaire pour les pays pauvres… Voilà où l’on peut faire de réelles économies pour relancer l’économie. Bien à vous.

  4. L’ONU est inutile et désuete. Quels problèmes, quels conflits ont-ils réglés de façon honorable depuis des décennies grâce à elle ? À quoi a-t-elle été utile ?

    Cette organisation surannée doit disparaître car elle ne tient pas le rôle pour lequel elle est censée exister.

    S’intéresse-t-elle aux libertés en Chine ou en Arabie Saoudite ?

    C’est pourquoi elle essaye de s’occuper de choses qui ne la regardent pas car sinon, elle disparaîtrait.

    Alors surtout, ne l’écoutons pas et tenons la pour ce qu’elle est : quantité négligeable ! Sauf sur le plan financier, bien sûr !

    • L’ONU n’est pas désuète puisqu’elle a été créée pour instaurer une dictature mondiale. Cette dictature avance à grand pas, mais n,oublions pas que David a terrassé Goliath et que Jésus est avec nous jusqu’à la fin des temps.

  5. C’est à chacun de nous qu’il incombe de manière urgente, à temps et à contretemps, de rappeler la différentialité qui fonde la possibilité d’échange et de partage.
    Je suis fatigué de l’abus de pouvoir de toutes les organisations internationales largement aux mains d’une maçonnerie qui nie la liberté, et d’abord dans ses tenues en loge où tout est ritualisé à l’excès dans un formalisme écrasant.
    Comment peut-on se dire pour la « Liberté » en la niant de facto à chaque instant. Quel sens cela a-t-il de déclarer « Combattons jusqu’à la mort, jusqu’au meurtre, ”les ennemis de la liberté” »

  6. George Orwell aurait pu écrire : “le mariage pour tous, c’est le mariage pour personne”

  7. A bien regarder, l’ONU qui s’occupe de nier la famille naturelle, c’est comme certains Ministres de la Santé plus affairés à la PMA pour toutes ou à l’avortement qu’à la santé des Français !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services