Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française / L'Eglise : L'Eglise en France

Ploërmel : l’évêché accepte la décision du Conseil d’Etat

Le vicaire général du diocèse de Vannes, l’abbé Jean-Yves Le Saux, a réagi à la décision du Conseil d'Etat sur la statue de Ploërmel (source) :

Huit-ans-apres-son-arrivee-le-pere-jean-yves-le-saux-va_3604128_250x330p« D’un point de vue personnel et catholique, nous sommes un pays marqué par 1500 ans de christianisme, il est normal que des symboles chrétiens soient présents dans l’espace public ».

« Quand on analyse la décision du Conseil d’État, on se rend compte qu’elle est modérée. Il n y a en effet pas d’exigence de retrait de la statue dans son intégralité. Et retirer une croix ne constitue nullement un blasphème. Si cela peut contribuer à apaiser l’opinion public, c’est tant mieux ».

L’évêché de Vannes considère « qu’il s’agit d’une affaire entre la municipalité de Ploërmel et une association donnée ».

« La position du Conseil d’État visait à dire le droit nous l’acceptons tel qu’il est ».

Beata Szydlo, Premier ministre de Pologne, pays catholique par excellence, déclarait ce week-end que :

« Jean-Paul II disait que l’histoire nous apprend que la démocratie sans valeurs se transforme en totalitarisme ouvert ou camouflé. Notre grand Pôle, le Grand Européen, est un symbole de l’Europe unie chrétienne. La dictature du politiquement correct – la sécularisation de l’État – crée une place pour des valeurs qui nous sont étrangères sur le plan culturel et qui conduisent à la terreur de la vie quotidienne des Européens. Le gouvernement polonais s’efforcera de sauver le monument de notre compatriote de la censure et nous proposerons de le déplacer en Pologne si les autorités françaises et la communauté locale sont d’accord. »

Des propos que ne partage pas le vicaire général du diocèse de Vannes.

« Il n’y a pas d’agressivité dans cette décision, et donc pas de crainte à avoir d’une dictature de la Libre Pensée. Je fais confiance aux institutions. Il ne faut pas y voir un danger pour la religion catholique ».

Addendum : le diocèse a publié un communiqué officiel qui tranche avec ce propos.

Partager cet article

46 commentaires

  1. Pas étonnant de la part de la hiérarchie “officielle” de l’Eglise…

  2. Syndrome de Stockholm.

  3. Les simples fidèles sont-ils plus attachés aux symboles et moins frileux pour les défendre que tel prélat ?
    Il est vrai qu’un simple fidèle n’est que rarement l’invité de l’autorité civile (autre que municipale).

  4. Lâcheté de l’Eglise de France.

  5. la lampe bien cachée sous le boisseau permet de vivre aveuglément !
    la libre-pensée a de beaux jours devant elle grâce à la cécité cléricale.

  6. Oui ou non, l’arche et la croix sont-elles du meme artiste que la statue? Si oui, il n’y a AUCUNE raison de ne pas respecter l’œuvre d’art.

  7. Pas de jugement, mais je me demande si cet abbé n’a pas renié la croix du Christ, si c’est le cas, ce que je lui souhaite pas, il se pourrait que ca chauffe un jour pour le matricule de cet abbé.

  8. L’évêché de Vannes considère « qu’il s’agit d’une affaire entre la municipalité de Ploërmel et une association donnée ».
    Soit !
    Mais l’association en question est ouvertement anti-catholique et son appartenance à la franc-maconnerie ne semble pas gêner “notre” vicaire général.
    Heu ! Et le salut des âmes dans tout cela ?

  9. La “laïcité” est une idolâtrie. La bigoterie laïcarde sort sa tronçonneuse lorsqu’elle aperçoit une racine comme Goebbels son révolver quand il entendait le mot “culture”.

  10. Plus collabo, est-ce possible ?
    Tristes évêchés, tristes paroisses…

  11. “Pas de craintes à avoir d’une dictature de la libre pensée”
    C’est beau l’invitation au martyre, car il suffirait que ces personnes aient les pleins pouvoirs pour que l’on goûte bien le sel de cette phrase.
    Il est vrai que les sectaires de la pseudo libre pensée sont aujourd’hui doublés dans leur antichristianisme primaire par tous les barbus du faux prophète, comme quoi dans le domaine de la dictature il est toujours possible de trouver pire. La loi de 1905 n’étant finalement qu’un statut de dhimmitude pour tous les catholiques, humiliation comprise avec le retrait d’une simple croix.

  12. Conclusion :
    Je n’ai plus confiance dans la hiérarchie catholique de la France…
    sauf quelques uns sur les doigts d’une main. Je peux en nommer deux.
    De fait, ils sont bien les représentants officiels de la CEF, mais je ne les autorisent plus à avoir une quelconque autorité spirituelle sur mon être et ma conscience.
    Pour la plupart ce sont des lâches et j’ose le dire des traitres…
    On peut affirmer que la fracture entre les gens du quotidien ceux qu’on appelle le Peuple et les soient disant “élites” laïcs comme “religieux” (?!) est un fait qu’il n’est plus possible de nier.
    Ces gens trahissent chaque jour un peu plus le Seigneur pour ne pas “faire de vagues.” Et convenir à la bien-pensance… et au désordre établit : au vivre-ensemble (pas d’amalgame) Mais nous, chaque jour de nos vies, nous sommes confrontés un peu plus à la dictature sous forme de démocratie. Notre vie se réduit à une peau de chagrin… chez nous.
    Au moins, nous savons à quoi nous en tenir! Et qui sont nos alliés ou non. En tous cas, pour ce qui me concerne… j’avais déjà constaté la situation, mais là c’est le vase qui déborde.
    Comment un évêque peut-il accepter si facilement que l’on retire La Croix du Seigneur?! Aucun argument n’est recevable. C’est une trahison et cela le regarde, personnellement.
    Pour moi, c’est NON.
    Pour autant ces Messieurs-dames des loges et du système, il ne faut pas en douter un instant, les méprisent ceux qui trahissent… à moins qu’ils ne se retrouvent tous, toutes les semaines sur les bancs des loges?!
    Plus rien ne m’étonne dans ce cloaque ambiant… Ceci dit sans cynisme.
    Il n’est plus question de me faire prendre des vessies pour des lanternes… c’est bon : j’ai donné!
    Je ne nie pas le Réel, même s’il est dérangeant.
    Je vais me concentrer un peu plus sur le Bon Dieu et la vie des Saints (il y a de quoi faire!) Leurs chemins de vie est nettement plus inspirant que tous les compromis et les lâchetés de ces “fonctionnaires de l’Eglise”
    Heureusement que nos Anciens se sont montrés plus courageux devant l’adversité!
    C’est vrai aussi qu’il y a des prêtres sur le terrain, j’en connais au moins deux, plus “le curé enragé” qui connaissent les affres de notre quotidien… et qui sont, eux, des vrais pasteurs et des vrais disciples du Christ.
    Le Seigneur n’a-t’Il pas dit : “que ton OUI soit OUI et que ton NON soit NON…”
    N’a-t’Il pas dit aussi qu'”Il vomissait les tièdes…”
    Au pire, il fallait retirer la statue dans son intégrité et la confier aux Polonais… ç’eut été plus digne!
    Honte à tous ces “puissants de ce monde” qui nous trahissent chaque jour qui passent un peu plus!

  13. Compromissions, compromissions.
    Sur le fond l’Evêque ne peut se soustraire à une décision juridique, même maçonnique, cela ne peut lui être reproché. Pour autant nous usions souhaités percevoir une once de prise de position, moins nuancée.
    Au départ il eut fallut beaucoup plus de prudence, l’ennemi de la fausse ” libre pensée ” rode, épie, s’embusque pour mieux détruire, se détruire. Ces pitres sont plus à plaindre qu’à blâmer.
    N’y a t-il pas dans cette ville un particulier prêt pour accueillir le monument dans son intégrité, sur une parcelle de son terrain privatif ? Quitte à l’ouvrir au public. dommage que je n’habite pas là-bas ……..
    Pour l’heure nous boycotterons désormais cette ville anti-chrétienne, ou nous arrêtons lors de nos périples bretons. Si nous sommes des milliers à faire cela, ce sont autant de unités ‘hôtels de couverts de restaurants qui feront défaut à l’économie locale, au profit d’autres commune moins sectaire, moins avide de persécution imbécile.

  14. Ah! la hiérarchie ecclésiastique toujours prête à baisser le froc du moment que l’attaque vient de gauche, de la “religion de paix et d’amour”, ou des francmacs…
    La décision du conseil d’état n’est en rien modérée. Ils n’ont pas ordonné de retirer la statue? Et pour cause, la décision du conseil municipal décidant de son installation a maintenant passé la prescription. Il n’aurait plus manqué que cela!
    Mais séparer dans la décision la croix (qui fait partie de la sculpture) de “la statue” au prétexte que la première n’était pas mentionnée dans la décision du conseil, vous appelez cela comment, “mon Père”? Une arnaque? Une entourloupe? Un péché contre l’esprit? Une imposture? Une forfaiture? et comment appelleriez vous ceux qui trouvent cette décision “modérée”?… (j’ai bien quelques idées, mais cela pue fort…)
    Souvenez vous tout de même, “mon Père” que, pour chasser les marchands du temple, le Christ n’a tendu ni la joue droite ni la joue gauche, n’a utilisé ni la “loi”, ni la “compréhension”, ni le “dialogue”, ni la “concertation”, mais le FOUET!…

  15. Les gens d’église (du haut jusqu’en bas dans bien des lieux) défendent bien mal l’Eglise épouse du Christ.
    Sans doute la graine de martyr se fait-elle rare…

  16. Il doit être déguisé aujourd’hui pour Halloween.

  17. L’Eglise catholique est bien malade avec a sa tête un pape qui semble de plus en plus être un antipape, certes l’Eglise en a vue d’autre, mais le plus grave est que cette foi c’est une grande parti du clergé qui est pourri , du moins dans l’Europe de l’ouest .

  18. Comment est-ce encore ? “ceux qui ont témoigné de Moi, je témoignerai d’eux devant mes anges” ? Ce qui voudrait dire sans doute que le jour du grand règlement de compte, NSJC laissera ses anges exterminateurs massacrer ceux qui l’ont renié, ceux qui sont marqués du signe de la bête, ceux qui sont irrécupérables. Ce n’est pas, en tout cas, ce que je souhaite à cet abbé désormais suspect de lâcheté, naturellement. Il n’en demeure pas moins, et Patricia a raison, qu’on en a marre de tous ces ecclésiastiques qui ne défendent pas l’Eglise de Dieu…ou alors si mal que c’en est odieux et même vomitif.

  19. Et pendant c’temps là…. Toujours la même question qui me taraude :
    Quid de la propriété artistique ?
    Quand il s’agit de traquer les internautes, pour des écoutes ou enregistrements de chansons ou de films, la machine est bien rodée pour leur tomber sur le dos.
    Quand il s’agit de détruire une œuvre sans l’accord de l’artiste… tout est normal.
    Monde de fous et de racailles.

  20. Quel beau spécimen de larve…
    ça me rappelle une chanson sur le bas-clergé breton ! XD

  21. C’est en effet, désormais à ” l’artiste ” de déposer plainte pour destruction d’une oeuvre artistique.
    Pensez donc, si il eut s’agit d’un Catholique qui mandat destruction d’un ” pisse-chri.t ” géant ou autre ” golgota pique machin ” ……………. Les levées de boucliers de toutes ses sommités anti-chrétiennes, eussent été dantesques.

  22. Évêque de Vannes, c’est par toi que la foi catholique meurt en France !

  23. Un aveu public su’il a pas la foi!
    Le peuple n’ a plus ou très peu de pasteurs !

  24. Tous ces Evêques couchés ne doivent pas s’étonner si plus personne ne les écoute

  25. ” A force de tout accepter, on finit par tout approuver”

  26. “Si vous rougissez de Moi devant les hommes, je rougirai de vous devant Mon Père”: Dixit NSJC.
    Alors Messeigneurs et Prêtres qui êtes les bergers des brebis que nous sommes, où nous conduisez-nous? Vers Dieu-notre-Père où simplement vers un matérialo-humaniste qui conduit nulle part?

  27. Le ver est dans l’Eglise:
    ” Bêêêh,l’amour, Bêh Bêh l’amour, Bêh … ”
    Malin lol dans les agapes http://www.cosmovisions.com/$BanquetMaconnique.htm
    Pourtant, quand on voit c’qu’on voit …
    et qu’on entend c’qu’on entend …
    https://www.youtube.com/watch?v=xROCY19z1sY
    VLCR

  28. le “vicaire nénéral”a t il l’aval de Mgr Centene????

  29. Minable !

  30. « … Si cela peut contribuer à apaiser l’opinion public, c’est tant mieux ».
    Magnifique aveu de petitesse, de soumission, de dhimmitude, de lâcheté …
    Et évangéliser, c’est interdit ou c’est trop difficile ?

  31. Religion catholique?
    Il y a des zones en France dont il est difficile de comprendre certaines libertés.
    Compagnies de voyage criant leur catholicité mais où voyagent-elles?
    Des fraternités ?qu’enseignent-elles?
    Pas surprenant que soient permises certaines libertés quand on
    Découvre cette position? Ou bien y a t-il d’autres motifs?

  32. Plus de croix plus de dénier du culte.

  33. Pour information voici le communiqué officiel du diocèse de Vannes.
    http://www.vannes.catholique.fr/statue-de-jean-paul-ii-a-ploermel-communique-officiel-diocese-de-vannes/

  34. Cela n’apaisera pas l’opinion publique, car tous les chrétiens dignes de ce nom seront profondément blessés. Mais apparemment, le vicaire général ne s’en soucie pas ….

  35. 95 pour cent du clergé français : direction Vorkuta, Norilsk et la Kolyma. Ignoble depuis la fin des années 50.

  36. Après on s’étonne que les églises sont vides… Cela ne donne pas envie. Qui veut suivre un médiocre ?

  37. Terrible lâcheté et terrible responsabilite de l’Eglise catholique.
    Pauvre France. Pauvres Français.
    Pauvre Eglise.

  38. Il s’agit du vicaire général et non de l’évêque. Monseigneur Centène est , lui , un évêque admirable. Un vrai pasteur comme il ne nous en reste que très peu

  39. Pilate

  40. La cravate plus grosse que la croix : les honneurs plutôt que l’honneur.

  41. Ce monsieur en costume cravate est-il vraiment vicaire général d’un diocèse? Il semble que le communiqué “officiel” du diocèse ait remis les pendules à l’heure. Il faut retirer à ce monsieur le pourvoir de parler pour son évêque!

  42. Enlever, disons tronquer, étêter ce monument, pourquoi ? Où cela finira t-il ? Des croix, des potales, des chapelles il y en a plein en nos pays chrétiens et en France, aux carrefours et sur nos hauts sommets alpins. Faut-il tous les enlever ? A croire que l’église et ses représentants n’ont rien compris. Irresponsabilité, lâcheté, peur de l’Islam. De la médiocrité.

  43. Chouette cravate… Heureusement que l’habit ne fait pas le moine.

  44. “Une maison ne périt jamais que du dedans”.
    Charles Péguy

  45. On commence par vendre son habit religieux et le reste ensuite…
    …Surpris que ce vendeur de cravate soit un prêtre!

  46. ” Et retirer une croix ne constitue nullement un blasphème”. Ah bon. C’est bien plus qu’un blasphème, c’est un reniement du Christ et de son évangile. Enlever la croix et ensuite le christianisme par petites touches successives contribue à déchristianiser une région puis un pays. Tout jalon déplacé même le plus insignifiant, contribue à saboter le message évangélique et a des conséquences certaines sur les fondations judéo-chrétiennes du pays. L’absence de croix visible ou invisibles n’a jamais apaisé une opinion publique, bien au contraire. La où il n’y a plus de croix, c’est le règne de la violence, du déchainement des passions humaines, de la course à l’argent, au pouvoir et à la concupiscence. Pauvres de nous.
    Saint Michel l’Archange avait dit à Jeanne d’Arc : “Il y a grande pitié au Royaume de France”. Nous sommes aujourd’hui dans la même configuration et les Jeannes d’Arc tardent à venir…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique