Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Plainte pour christianophobie

Copie de la plainte, envoyée par une lectrice (cliquer sur l'image pour agrandir) :

P

Partager cet article

9 commentaires

  1. Je pense que cette Maman et sa fille risque d’attendre longtemps une quelconque réponse. Car selon la zélite maçonnique qui nous gouverne, la christianophobie, ça n’existe pas. N’existent que l’islamophobie, l’antisémitisme, et l’homophobie.
    Quant à ce policier, je reste convaincu qu’il ne sait pas qui abrite cette basilique. J’ mettrais ma main au feu.

  2. Excellente initiative. On devrait tous avoir le courage de faire la même chose. Marre de se faire insulter sans cesse et d’être obligé de baisser les yeux au lieu de se défendre.

  3. La christianophobie ? Mais voyons, ce n’est qu’une attitude citoyenne d’hygiène mentale, dans notre ripoublique maçonnique!

  4. Saint Denis c’est quand même plus cool pour la police qu’à Calais !
    jeudi 11 juin 2015
    La police débordée par un assaut de clandestins violents à Calais
    http://obs-islamisation.blogspot.fr/

  5. Il ne faut pas lâcher le morceau.
    Le matricule de cette caricature de mollusque est connu.
    Ce fonctionnaire parasite mérite d’être sévèrement châtié.
    Mes amis, ne soyez pas rancuniers mais ayez une bonne mémoire des chiffres et des lettres !

  6. Pour moi, hélas, la basilique de Saint-Denis reste inextricablement liée au récit que Jean Raspail fait dans son “Le Roi au-delà de la mer”, où il décrit les agissements de la populace durant la révolution “française”. Déterrant les dépouilles des ceux qui ont fait le royaume de France et les éparpillant sous les quolibets des participants. Ces policiers républicains ne font que perpétuer cet état d’esprit.
    Quant à la plainte, le délit de “christianophobie” n’existant pas, c’est à coup sûr direction poubelle.

  7. Félicitations à cette dame pour sa détermination et son courage.
    Je n’ai pas eu – et je le regrette – cette réactivité lorsque, croisant une visite guidée dans une rue médiévale, j’entendis une jeune guide de l’office du tourisme municipal répondre – visiblement embarrassée par son ignorance – à la question “qu’étaient ces clercs étudiants mentionnés sur la plaque d’un ancien collège”: “oh,… c’étaient des puceaux” d’un ton ironique et entendu…
    Tenez-nous au courant de la suite, surtout si cette dame avait subitement quelques “ennuis” suspects….

  8. Heureusement qu’il n’ y a pas que des cons dans la police, mais aussi des patriotes, des hommes respectables, se trouver face à des crétins n’est pas amusant certes, parlons en aux policiers que nous connaissons dans notre entourage, il peuvent nous renseigner.

  9. Injure publique en relation avec l’appartenance à une religion ….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services