Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Pirouette judiciaire

Ou comment libérer des mineurs ?

La cour d’assises des mineurs de Seine-Saint-Denis a acquitté aujourd’hui deux des jeunes accusés du guet-apens tendu à la police en 2006 à Epinay et condamné les trois autres à trois ans de prison, en requalifiant les faits de "tentative d’assassinat" en "violences".

Bienvenue à Epinay.

Michel Janva

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. Ce n’est pas finin pour autant : le parquet a décidé de faire appel.

  2. Ne s’agit il pas de cette histoire ou un commandant de CRS avait quitté son véhicule avec son chauffeur avant de tomber dans un piège ? On voyait le dit commandant de CRS se plaindre sur son lit d’hôpital, le visage tuméfié, mais disant l’amour de son métier et sa confiance en la justice avec un tel brio qu’on aurait cru que les conseillers “médias” de son syndicat et du ministère l’avaient préparé toute la nuit (ne jamais sous estimer la part sur jouée des gens qui nous parle dans la lucarne).Cette histoire avait aussi donné lieu à des analyses ADN sur des cannettes et papiers de sandwichs de haute volée pour confondre les assaillants presque aussi poussées que sur le scooter (volé) du fils de Nicolas. Le ministre de l’époque (NS?) et ses conseillers promettaient jusqu’au fin fond des préfectures des mesures exemplaires… Le résultat c’est beaucoup d’argent dépensé, les contribuables blousés, des jeunes qui doivent bien rire (les juges n’ont ils pas le surnom de Père Noêl ?). Et nos braves policiers, chauffés par l’Unsa (à gauche toute camarade) qui n’ont pas encore compris le sort qui les attend. Une seule chose positive : plus il y a de blessés même dans la hiérarchie (plusieurs officiers blessés à Villiers le Bel) plus ça va monter vite au cerveau du pouvoir…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services