Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Piraterie : “Pour les armateurs, le Nigeria est une catastrophe, ils sont à cran !”

Par-3084945-jpg_2702065_652x284

Les forces d'Atalante, mission militaire et diplomatique mise en oeuvre par l'Union européenne pour lutter contre l'insécurité dans le golfe d'Aden et l'océan Indien. Ici en janvier 2014.

Lu dans Le Point, une interview de Véronique Roger-Lacan, ambassadrice chargée de la lutte contre la piraterie maritime :

"La récente attaque d'un pétrolier au Nigeria souligne que le problème se déplace de la Somalie au golfe de Guinée, via des réseaux criminels encore mal connus.[…]

La mission Atalante, initiée par la France, a considérablement réduit les risques d'attaques par des pirates dans le golfe d'Aden, mais les réseaux existent toujours et n'attendent qu'une réduction de la présence militaire pour se réactiver.

D'autre part, les actes de piraterie se sont déplacés dans le golfe de Guinée, dont les eaux sont devenues infréquentables. La piraterie s'exerce essentiellement à l'encontre des pétroliers :

"La piraterie dans le golfe de Guinée concerne essentiellement le vol et la revente de pétrole. On connaît mal ces réseaux criminels et leurs modes d'action. Le fameux TomPolo, du FNDIC (Federated Niger Delta Ijaw Communities), connu pour avoir revendiqué violemment et obtenu du gouvernement fédéral nigérian de bénéficier des revenus du pétrole ainsi que pour ses activités de criminalité maritime, possède une société, la Global West Vessel Specialist Nigeria Limited, qui avait obtenu une concession de service public pour la sécurisation des voies maritimes nigérianes. Aujourd'hui, cette concession a été attribuée à une autre société tout aussi sujette à caution et TomPolo continuerait d'agir comme auparavant. Pour les armateurs, le Nigeria est une catastrophe, ils sont à cran ! Les autres pays de la région le sont aussi et en 2011 et 2012, à la demande du Togo et du Bénin, dont les eaux territoriales étaient devenues infréquentables en raison des activités des pirates nigérians, le Conseil de sécurité de l'ONU a voté les résolutions 2018 et 2039, appelant les États de la région à traiter le problème."[…]

Les marines des Etats en bordure du Golfe de Guinée ont joint leurs forces pour tenter de réduire le fléau, et le Nigéria a fait mine de participer, mais des bruits courent selon lesquels les marins nigérians se transformeraient en pirates la nuit ! La coopération entre les Etats concernés étant difficile, le problème n'est pas près d'être réglé. Le Nigéria, c'est Boko Haram et les pirates : une catastrophe.

Partager cet article

2 commentaires

  1. Les armateurs sont à cran ? Appelez le Cul-Cul-Cran !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]