Pilule : une soixantaine de nouvelles plaintes

Une soixantaine de nouvelles plaintes de victimes des pilules de 3e et 4e génération seront déposées mardi au pôle santé publique du tribunal de grande instance de Paris.
Les avocats déclarent :

«Nous souhaitons, par cette démarche obtenir une réaction de l'agence du médicament et du gouvernement, de sorte à ce que, comme pour Diane 35, la commercialisation des pilules 3ème et 4ème génération soit suspendue».

2 réflexions au sujet de « Pilule : une soixantaine de nouvelles plaintes »

  1. Anne Charlotte Lundi

    Se passer de la pilule, c’est possible !
    Il faut organiser une véritable information .. Il existe des associations, qui se consacrent à cette tâche mais sont encore trop méconnues… beaucoup de livres sont disponibles aussi.
    Nous vous conseillons la rubrique suivante sur http://www.livresenfamille.fr qui assurent aussi un contact avec ces associations – Teenstars, Billings et Foyers chrétiens etc…. par une information glissée gratuitement dans les livres.
    http://www.livresenfamille.fr/c1-livres:r5-famille:e35-defense_de_la_vie.html

  2. jejomau

    QUAND y aura-t-il au moins une plainte visant le Planning familial français pour avoir soutenu, encouragé la distribution de pilules sans contrôle médical et sans avoir informé les mineurs que c’était un médicament ???????????????????
    QUAND ?

Laisser un commentaire