10 réflexions au sujet de « Pierre Bergé : "Staline de salon" »

  1. raphaël

    En lisant cette article je constate l’incapacité de Mr Bergé de reconnaître un véritable génie, tout cela à cause d’une sorte d’hétérophobie poussif.
    Cela me rappel aussi une anecdote presque similaire lorsque Mr Hitler à mis à l’écart Herbet Van Karajan du Berliner phylarmonik.
    Comme quoi les extrémistes sont aberrants.
    fraternellement raphaël

  2. ChB

    Que le procès à votre encontre soit inadmissible, ça ne fait aucun doute. Mais arretez s’il vous plait de dénoncer le moindre fait et geste à l’encontre de M.Bergé… ça n’amène rien au débat et montre même un manque d’honneur de votre part.
    Un lecteur assidu

  3. Ethos

    @ChB,
    dénoncer la cécité et la haine du ci-devant n’est pas une faute et n’engage pas l’honneur. Loin s’en faut.
    NSJC ne nous ordonne pas d’être ni sans secours ni sans défense face à l’hydre qui active notre mort.
    Et si le Salon Beige ne le faisait pas, comme à ses tous débuts, qui le ferait?
    Le débat dont vous parlez n’existera probablement pas avant longtemps avec celui qui finance le mouvement, comme avec les autistes. Il n’est plus temps du débat.

  4. Jean Theis

    Ce que j’aime chez le Salon Beige c’est qu’on en apprend tous les jours de toutes sortes.
    Je ne connais rien de rien de la haute couture et j’en suis resté à Dior, voire Mlle Chanel, jamais entendu parler de Haechter jusqu’à ce jour !
    Maintenant je me sens moins bête.

Laisser un commentaire