Picasso, un monstre

Thumbnail-8La féministe Sophie Chauveau publie le second tome de sa biographie de Pablo Picasso. Se détachant de la doxa, elle insiste sur sa perversité. À commencer par ses femmes et ses enfants.

«En étudiant Picasso, j'ai découvert le monstre»

Il faut souligner qu'il avait adhéré au Parti communiste en 1944, alors que le génocide ukrainien (Holodomor en 1932 et 1933) par les soviétiques était connu et avait fait des millions de morts. Alors que la guerre n’est pas terminée, le 5 octobre 1944, l’Humanité consacre la moitié de sa une à l’adhésion du grand peintre au Parti communiste français.

«Je suis venu au communisme comme on va à la fontaine. »

 

Laisser un commentaire