23 réflexions au sujet de « Photo insolite de la manifestation du dimanche 10 février »

  1. stephe

    Il devient délicat de poster de telle photo car avec la triste mentalité au pouvoir cet homme peut avoir à s’expliquer avec sa hiérarchie et avoir un blâme ou une mutation au 5éme sous-sol des archives de la préfecture de police.

  2. Daquin

    Je crois qu’on le loi a planté à son insu.
    Hier à Des Racines et des Ailes, on voyait des motards qui patrouillaient près de Notre-Dame puis qui rentraient à leur local.
    Émission étrangement faite, peu sur le spirituel, surtout sur des portraits, l’anecdote et les travaux, le sociologique, et l’aspect esthétique bien sûr.

  3. m

    Attention aux “représailles hiérarchiques” sur les intéressés qui voulaient peut-être tout simplement et par facilité indiquer que les colonnes de la manif pour tous se rapprochaient et qu’il allait falloir fermer le passage aux voitures?

  4. Jean Theis

    Les Racines et les Ailes n’est pas une émission de spiritualité. Je l’ai vue et, à part, dans la première partie, le débit de la journaliste sur fond de musique, enfin de bruit, j’ai été interessé par l’ensemble.
    J’ai appris beaucoup de choses sur cette cathédrale et vu des perspectives et des pièces qu’il ne me sera jamais donné de voir en réel.
    Personnellement je suis satisfait.

  5. Dominique

    Étant donné que c’est le Carême, je m’astreins tous les jours à lire les Saints Évangiles. J’ai donc commencé par le premier : celui de saint Matthieu. Tout à l’heure, j’y lisais ceci, ce qui correspond à cette photo : « Nul ne peut servir deux maîtres : ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre ». Cela vaut pour toutes les incohérences, tout ce qui est contradictoire. On ne peut servir Dieu et Satan, on ne peut être royaliste et servir la république, on ne peut être croyant et laïciste. Ce policier a choisi son camp, celui de Dieu. Bravo !

  6. Dom

    L’émission d’hier était très bien faite, et la partie sur les cloches était captivante ! Je vais tout faire pour être présent le 23 lorsqu’elles sonneront pour la 1è fois. Après, les petits portraits à la Amélie Poulain c’est mignon mais très creux…

  7. Gascon

    Allons voyons mais en fin cette photo est un montage, rien d’autre…. vous avez des yeux pour voir… je suis certain que mon message ne sera pas mit en ligne….. merci de l’y mettre…
    [Prouvez le que c’est un montage, merci…
    MJ]

  8. Jacques

    C’est vrai que j’ai aussi un doute: le drapeau flotte, alors qu’à l’arrière-plan, et pourtant placé plus en hauteur, il ne flotte pas. De plus le motard est à l’arrêt.
    D’autre part le drapeau est planté dans quoi? Car le motard, une fois la photo agrandie, ne semble pas tenir le drapeau.
    En tous cas si c’est un montage, c’est du beau boulot quand même.

  9. fred

    Il s’agit de toute évidence d’un (mauvais) montage :
    -drapeau tendu alors qu’aucun autre drapeau ne flotte.
    -contours du drapeau excessivement nets par rapport aux autres éléments de la photo.
    -le geste du motard correspond à un signal ou ordre donné à un automobiliste, certainement pas à un “arrachage du drapeau”.
    un agrandissement
    -par quel miracle la hampe du drapeau tient-elle droite ? Acet endroit de la moto, c’est impossible.
    -avec photoshine, un tel montage de mauvaise qualité prend 15mn.
    -enfin, en agrandissement maximal, on s’aperçoit que la pixellisation du drapeau ne correspond pas à celle du reste de la photo.
    -une analyse effectuée avec un logiciel de détection des retouches photo (jpegsnoop) confirme que le drapeau a été intégré ultérieurement. Il s’agit donc bien d’un montage assez grossier.

  10. fred

    a l’attention de dominique :
    je suis royaliste et je sers la république comme policier. Je l’ai auparavant servi comme militaire, parachutiste d’infanterie de marine pendant 12 ans. Je n’ai pas le sentiment d’avoir trahi la moindre de mes convictions.

  11. Puce

    Il est de notoriété publique depuis quelques semaines qu’en effet cette photo est un montage…
    Certes le geste serait beau, mais un policier en fonction ne peut pas prendre partie de la sorte, sous peine de sanction… Espérons que sa hiérarchie discerne le montage…

  12. Rosine

    “Toute la vie de Saint Augustin se déroule sur cet arrière-fond de Bas-Empire, le premier en date des états totalitaires moderne, et c’est là, pour le lecteur d’aujourd’hui, la première valeur de son enseignement : il nous apprend, par son exemple, un art de vivre par temps de catastrophe.”
    Henri Marrou. Commentaire des Confessions : publication des Confessions de 1964.

  13. Jacques

    Je viens d’essayer jpegsnoop, que je ne connaissais pas.
    En fait il n’est pas très puissant et analyse peu les montages. Il ne sert qu’à voir si une photo d’origine a été manipulée ou a est sortie brute d’un appareil photo (c’est déjà pas mal). Donc une simple retouche du contraste, par exemple est suffisante pour que le logiciel classe la photo comme montage sûr à 100%.
    Sinon faire un montage est très rapide: en général moins d’une heure en peaufinant bien.

  14. SebVer

    A l’attention de fred:
    Servez-vous la République, ou servez-vous la France ?
    Quant un militaire meurt au combat, il est mort pour la France, non pour la République…
    Donc, pas de trahison, et le propos de Dominique n’est pas contradictoire.
    La France est née de l’union du trône et de l’autel, le 25 Décembre 496, par le baptême de Clovis à Reims. Là est la France!

  15. fred

    @jacques
    pas du tout d’accord avec vous. Jpegspoon permet bien de savoir si il y a eu montage ou pas, puisque qu’il dit précisément que l’élément a été ajouté ultérieurement.
    @sebver
    votre distinction mort pour la france/mort pour la république ne tient pas la route. Un soldat meurt pour les intérêts du moment de son pays qui est une république et du gouvernement. Il fait son devoir, rien d’autre.
    Lorsque nous sommes partis aux comores arrêter les soldats de Denard, nous n’étions pas particulièrement fiers de notre mission. Mais nous avons fait notre devoir et obéi aux ordres de la république.
    Quant à l’alliance du trône et de l’autel par le baptême de clovis, permettez moi de vous dire que vous avez une vision mystique d’un fait strictement politique. C’est beau, mais c’est faux.

  16. SebVer

    @fred
    Vous dites vous-même : “Un soldat meurt pour les intérêts du moment de son pays” – la France -, mais vous ajoutez ensuite “son pays qui est une république”; c’est une confusion entre le pays et le régime politique qui institue le chef de l’état. La République n’est pas la France; serait-on en Vième France ? Sur quel pays régnaient Louis XIV et Napoléon Iier?
    Le soldat ou le policier en faisant son devoir obéit à l’état auquel il a un devoir de réserve; mais l’état n’est qu’un “outil de gestion” du pays auquel il se rattache.
    En revanche, c’est bien une monarchie catholique qui a fondé la France. Outre le fait que la mystique soit belle, elle est aussi fondatrice, et légitime le pouvoir instituant. Les Etat-Unis ont leur destinée manifeste, le Japon un empereur fils du soleil, et nous le Saint-Esprit portant le Saint-Chrême.
    C’est beau, et c’est vrai.

  17. fred

    @sebver
    je ne confonds rien, bien au contraire. Votre distinction est d’ordre purement intellectuelle, qui vous permet de régler en deux coups de cuillères à pot un problème bien plus complexe, qui est de savoir comment servir avec honneur et fidélité un pays ET (et non pas OU)ses institutions, qui, au moment T, se confondent bel et bien.Raisonner ainsi serait pour le soldat (pour les serviteurs de l’état DONC du pays)intenable et le mettrait dans l’impossibilité d’accomplir sa mission.
    Vous n’êtes d’ailleurs pas à une contradiction près, puisqu’ensuite, vous affirmez le caractère immuable et éternel du lien monarchie/france. Vous ne pouvez pas affirmer d’un côté que la france ne se confond pas avec ses institutions, puis de l’autre affirmer le caractère immuable, éternel, du lien monarchie/france. Faudrait savoir !
    Vous avez une vision non seulement mystique, mais essentialiste et déterministe de l’histoire de France.Théocratique. La constitution de la france n’a rien de mystique. C’est une construction politique des hommes et de l’histoire, fruit des circonstances, des évènements, de la réflexion géopolitique et d’un peu de hasard. Relisez Maurras.
    C’est faux, et finalement ce n’est même pas beau, parce que dangereux.

  18. Judith

    sebver, oui. Il y a une grande confusion entre la Maison France et l’Intendant et les intendants successifs de la Maison France. Dieu a bien conclu une alliance en 496 avec la France, quand Saint Rémi de Reims a baptisé le roi Clovis et sa suite, alliance brisée par les “sectionnaires” en 1789 et non par la France.

  19. SebVer

    @Judith : merci
    @Fred:
    Non, ma distinction n’est pas purement intellectuelle; la terre et les hommes qu’elle porte, la foi qu’ils reçoivent et l’histoire qu’ils vivent sont des héritages reçus de la nature ou de Dieu, et ne sont pas de la même nature qu’une institution qui est une création humaine. Le baptême de Clovis est le bouleversant point de rencontre entre ces deux élément.
    C’est la mystique fondatrice.
    “comment servir avec honneur et fidélité un pays ET (et non pas OU)ses institutions, qui, au moment T, se confondent bel et bien”
    Donc non, elles ne se confondent pas, elles sont simultanées (les régimes se succèdent, le pays demeure), sinon on ne pourrait pas aimer la France et haïr la République.
    Ça n’empêche pas au soldat de servir avec honneur sa patrie (“A ses enfants, la Patrie reconnaissante”), avec un devoir de réserve envers l’état qui n’est qu’un moyen (“pour les serviteurs de l’état DONC du pays”), considérant que l’état agit de bonne foi pour la patrie.
    “le caractère immuable et éternel du lien monarchie/france”
    Oui, car c’est sa fondation, non sa modification, et que 40 rois l’ont forgée. Il y a une complète légitimité dans ce lien, ce qui n’est pas le cas de la République, instaurée à la place de, se justifiant par le mensonge et le crime. Il n’y a aucune légitimité pour la République de revendiquer sa place. J’aurai pu comprendre qu’elle change l’identité et le nom du pays, mais non : elle s’installe même dans les palais de l’Ancien Régime…
    Cependant, vous me le faites dire vous-même : c’est un lien; je ne dis pas que c’est la même chose.
    A bien considérer, ce lien n’est pas de même nature : il n’y a pas en république d’incarnation comme en monarchie, seulement un contrat. Je trouve ça déshumanisant.

Laisser un commentaire