Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Philippe Vardon ne peut pas adhérer au RBM

Communiqué du RBM :

"Le bureau du Rassemblement Bleu Marine a été saisi de l'adhésion de Monsieur Philippe Vardon. Réuni cet après-midi par Marine Le Pen, il a confirmé l'impossibilité de son appartenance au RBM, compte tenu de ses engagements passés en contradiction avec les principes clairement énoncés dans sa Charte. Il le remboursera donc de cette adhésion dans les plus brefs délais."

Dans un communiqué, Philippe Vardon avait expliqué :

V"Florian Philippot et Marine Le
Pen se sont publiquement interrogés sur mon adhésion au Rassemblement Bleu
Marine, me permettant ainsi de préciser ma démarche. Tout d’abord, si j’ai décidé
de rejoindre le RBM c’est en pleine connaissance de cause, et donc en accord
avec sa Charte. Les dirigeants du FN et du RBM le savent mieux que quiconque,
je n’ai jamais « conditionné » cette adhésion à un quelconque
marchandage, et ne l’ai pas pour ma part lié à la question des élections
municipales. Comme tous mes choix politiques, j’ai fait celui-ci en fonction de
ce qui me semblait à la fois le plus juste et le plus utile. […]

Je tiens à terminer en
soulignant que ma démarche, et ma volonté de rassemblement sincère et réelle
(portée depuis un certain temps déjà), me sont dictés avant tout par la
situation d’urgence extrême dans laquelle sont plongés notre pays et notre
peuple. Pour moi cela dépasse largement les égotismes, qu’ils soient personnels
ou partisans."

Partager cet article

11 commentaires

  1. Adhésion refusée, disent-ils, « compte tenu de ses engagements passés »
    Qu’on se le dise : pour adhérer au Rassemblement Bleu Marine, mieux vaut avoir été communiste (ou être resté chevènementiste…) que d’avoir été « d’extrême droite ».
    On s’en doutait un peu mais maintenant, c’est clair.
    La prochaine étape, c’est quoi ? L’exclusion de Le Pen (père) du Front national ?

  2. Philippe Vardon aurait déjà été jeté dehors? Non, répond ce mercredi à L’Express, Marine Le Pen. « Il y a des centaines de personnes qui prennent leur carte notamment sur internet », répond la présidente du FN, qui ne fait que regretter la publicité organisée par Philippe Vardon lui-même autour de cette adhésion: « La manière dont il a utilisée cette carte en Une d’un certain nombre de journaux démontre qu’il y a derrière tout ça une petite manipulation. »
    Marine Le Pen préfère y voir le signe que les identitaires sont prêts à abandonner leurs idées pour épouser les siennes: « C’est une vraie question qu’il faut poser à M. Vardon parce que vous savez qu’il y a une charte du Rassemblement Bleu Marine, qui est une charte très souverainiste et voir des identitaires qui adhéreraient à cette charte, c’est un vrai bouleversement dans la grille politique des identitaires. Il faut lui demander s’il a fait un coup politique ou si ça révèle un changement radical de positionnement chez des gens qui étaient jusqu’à présent européistes et régionalistes.

  3. Je ne sais pas qui est ce Monsieur, mais il aura tout perdu politiquement tout en ayant eu son “heure de gloire”…

  4. Je le crois sincère, le régionalisme est patriotique dans son essence, le seul appui des partisans des cultures locales depuis des décennies est venu de l’Europe tandis que la nation les combattaient. Sous la monarchie, la France rayonnait par ces provinces, Marine Le Pen devrait se saisir de cette chance, elle qui prône le localisme pour sauver l’agriculture et faire de l’écologie pragmatique.

  5. @ marino
    Tout à fait: la méthode qui a été employée par Philippe Vardon, est très faux cul.
    Si j’envisageais de reprendre ma carte au FN , je prendrai contact avec lui pour m’expliquer je ne convoquerai la presse que si et seulement si on me le demandait

  6. Amusant… mais ô combien révélateur…
    Le système est mort, pourri jusqu’à la moelle… Le FN n’est pas une exception et depuis longtemps maintenant.
    Quand les Français comprendront qu’on vote désormais pour des candidats et non pour des partis, on aura fait un grand pas un avant…
    À moins qu’un jour un grand parti ait une vraie volonté de rassembler (et non de réunir)… mais c’est douteux : l’ambition des uns et l’indiscipline des Gaulois empêcheront toujours ce genre de chose de fonctionner… sans danger immédiat à combattre.
    Les peuples – comme disait Louis XVI – de France ont besoin de chefs, pas de partis. Ils sont monarchiques dans le sang et ont le sang chaud des latins…
    Ils veulent des hommes – ou des femmes – qui les fassent rêver, qui les bousculent et qui les aiment… Ils veulent un Père qui dirige, qui ordonne et qui corrige… Ils aiment l’exemple d’en haut bien qu’ils se roulent dans la fange… C’est cela le rêve !
    Qu’on en est loin aujourd’hui avec ce déballage minable qui abaisse ces prétendants à la fange dans laquelle se répandent les Français… Un porc tout crotté, quelle belle image dans l’isoloir au moment de déposer un bulletin…
    Et on s’étonne ensuite que les Français n’aient pas confiance…

  7. Résumons : l’Europe bruxelloise prétend être régionaliste, mais ce n’est que pour détruire les nations. Les régions ainsi affranchies de leur nation historique seront bientôt asservies à d’autres ensembles transnationaux. Curieux régionalisme que celui de Bruxelles. Face à cela, on peut se dire souverainiste pour s’opposer aux visées antinationales de Bruxelles. Très bien. Mais si ce souverainisme est le masque de l’étatisme ( ce qu’il n’est pas forcément, j’en conviens ) alors il est celui de la République ” une et indivisible ” dont on sait qu’elle n’a jamais fait sa place aux régions, pour s’en tenir à un euphémisme. S’i est vrai que Monsieur Philippe Vardon était jusqu’à présent européiste et régionaliste façon bruxelloise, il est bien qu’il cherche à changer d’avis. S’il est vrai que Marine le Pen est souverainiste façon étatique, il serait tout aussi bon qu’elle changea d’avis au plus vite. Et qu’elle ne fasse pas sur ces bases un mauvais procès à Monsieur Vardon.

  8. Le Rassemblement Bleu Marine était censé réunir tout ceux qui acceptait de voter fn sans forcement y etre soumis afin de garder certaines libertés de parole et d’action .
    Mais on voit là un bidule qui veut bien raccoler des umps sans se soucier d’aller éplucher leurs convictions passées ,mais par contre ,peut importe d’adhèrer à la chartre si vous etes d’ autres chapelles identitaires/patriotes, là par de quartier , l’intolérance prime par conformisme biaisé merdiatique !
    Allez hop , dehors les Partis de France et autres Identitaires insoumis aux lubies marinistes et ses potes à parachuter ,pour ne pas faire de concurrence au fn nouveau incompétent et intolérant ,bref du Rassemblement Bleu Marine fait pour les cyniques umps mais pas pour les vrais patriotes régionaux ou nationaux .

  9. Patrick
    Vous pensez bien que l’adhesion de Vardon ne s’est pas faite a l’arraché mais a été cautionné au plus haut niveau
    Marine ment .c’est Collard qui est intervenu
    Quand au regioonalisme c’est le meme que celui de Mistral Marine est inculte

  10. Merci anticorps pour cette analyse que je partage.
    Au delà du “coup” médiatique qu’à peut-être voulu faire Vardon, le FN ferait bien de ne pas tourner le dos aux identitaires, qui ont des vues intéressantes et souvent plus cohérentes que celles du FN actuel.

  11. Encore une erreur du FN !
    Vardon a été skin à 18 ans ?
    Si tous les adhérents du FN qui ont eu un engagement un peu radical jeunes devaient dégager, pas mal de cadres ne seraient plus là.
    Sans parler de leur tête de liste à Nantes, Christian Bouchet, ancien secrétaire général d’Unité Radicale, le mouvement de Brunerie…

Publier une réponse