Philippe de Villiers veut bloquer le Traité de Lisbonne

Philippe de Villiers est interrogé dans Minute, à paraître demain. Extraits choisis :

"En 2007, entre les deux tours de l’élection présidentielle, vous avez appelé à voter pour Nicolas Sarkozy après avoir dit, au soir du premier tour, que vous vous y refusiez. Vous ne regrettez pas ce choix?

V En 2007, comme beaucoup d’électeurs, je me suis trouvé devant un choix difficile. J’ai finalement fait celui du moindre mal entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy. Je n’avais pas beaucoup d’illusions mais je savais que mon choix, pour mal compris qu’il fut sur le moment, allait dans l’intérêt de la France, et toutes les déclarations faites depuis par Ségolène Royal me confirment qu’il eût été irresponsable de la laisser s’installer à l’Elysée. Deux ans plus tard, je constate que beaucoup d’électeurs de l’UMP me regardent avec bienveillance en se disant ceci: il ne pense pas comme Nicolas Sarkozy mais il n’est pas un opposant systématique, une sorte de Martine Aubry en couleur comme François Bayrou, et nous qui sommes déçus, nous allons voter pour lui. […]

[P]ourquoi les Français qui partagent vos idées devraient-ils voter pour vous plutôt que pour les listes du Front national ?

Pour une raison majeure : une fois élus, les députés du Front national retourneront là-bas, au Parlement européen, à leur splendide isolement, alors que les listes communes que nous menons avec Frédéric Nihous prendront place dans un groupe puissant constitué à partir des listes Libertas présentes dans toutes les nations d’Europe. C’est toute la différence entre un vote de solitude et un vote d’efficacité. La bataille de Bazeilles est certes magnifique mais on peut préférer Austerlitz, c’est plus efficace…

Entre Frédéric Nihous, le président de Chasse-Pêche- Nature-Traditions (CPNT), et vous, c’est du sérieux ?

C’est du sérieux en effet. Nous défendons deux choses essentielles, qui sont dans nos tripes: la France des terroirs, aujourd’hui malmenée, et l’Europe des libertés, aujourd’hui prisonnière du carcan de Bruxelles. J’ai découvert avec Frédéric Nihous que Chasse-Pêche-Nature-Traditions n’est pas un mouvement de protestation pour défendre un loisir respectable, mais une organisation sérieuse de défense d’un mode de vie et d’une culture: la ruralité vivante. C’est à travers elle que nous protégerons notre environnement, que nous appliquerons le sain principe de proximité et que nous sauverons nos dernières libertés.

Votre alliance peut-elle se poursuivre après les élections ?

Je pense que le 7 juin aura des suites pour l’un et pour l’autre car nous nous entendons vraiment très bien."

45 réflexions au sujet de « Philippe de Villiers veut bloquer le Traité de Lisbonne »

  1. david

    Ah non , Monsieur De villiers, c’est du n’importe quoi !
    vaut il mieux cesser de voter ?
    La pratique (praxis) du vote, sans les compétences requises, constitue un acte d’orgueil qui aboutit à une usurpation de la place de Dieu et à l’acceptation des idéologies.
    Voter, c’est reconnaître la règle du jeu, la loi du nombre. C’est reconnaître la validité de la condamnation du Christ par la foule. Le Juste, le Doux, l’Innocent est mort par plébiscite, par la pression démocratique, parce que Dieu n’était pas à la hauteur des misérables ambitions des prêtres et des pharisiens. Ce qui est ignoble, ce n’est pas seulement le résultat du choix populaire ― la condamnation de Dieu ― mais c’est surtout le fait que ce choix ait été accordé au peuple. C’est d’ailleurs en cela que réside le crime du très libéral Pilate.
    Mais de nos jours, ne sommes-nous pas confrontés à la même situation ? Par exemple, quand un pays organise un référendum sur l’avortement, voici ce que l’on entend parmi les catholiques conscients du caractère monstrueux de cette consultation électorale [27] : « Je sais que voter dans cette situation est intrinsèquement mauvais mais si je peux grâce à ça sauver des vies… » Résultat : de toute façon le “oui” sera voté, sinon la Révolution répétera l’opération jusqu’à ce que le “oui” passe, et ce sera définitif, car on n’arrête pas le “sens de l’histoire”. Et nos bons catholiques de se lamenter et de lever les bras … Cette attitude réactionnaire est irresponsable : ce n’est pas contre l’avortement qu’il faut se battre, c’est contre les institutions politiques qui permettent que de tels choix soient possibles. Le devoir civique du citoyen chrétien n’est pas de voter mais de travailler de toutes ses forces à promouvoir une institution politique qui respecte l’ordre naturel.
    La reconstruction de la Cité de Dieu passe d’abord par la préservation de ses combattants puis par l’affaiblissement de la cité de l’homme-dieu, donc par le refus des règles du jeu démocratique.
    Cessons de voter et le courant qui alimente le moteur révolutionnaire tarira, la Révolution tombera en panne et sera vaincue.
    http://www.viveleroy.fr/article71.html?artpage=4-4

  2. scat

    “J’ai finalement fait celui du moindre mal entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy”
    Pour moi c’est bonnet blanc et blanc bonnet.
    Ambitieux pour la France ce Villiers! Avec de tels raisonnements, on donne l’illusion aux français que la fausse droite, c’est finalement pas si mal et qu’on peut s’en contenter après tout… On incite les français à voter fausse droite et ça empêche l’émergence d’une puissante vraie droite. bravo!
    “Une fois élus, les députés du Front National retourneront là-bas, au Parlement européen, à leur splendide isolement”
    Sauf qu’il est prévu que le FN constitue un groupe nationaliste avec des élus de divers pays (GB, Autriche, Belge, Italie, Bulgarie…) Les nationalistes devraient rentrer au parlement plus nombreux que d’habitude (exemple le BNP, anglais, devraient obtenir des élus pour la première fois). de Villiers ment comme d’habitude.
    Même isolés, on peut faire des choses, les députés FN l’ont prouvé!…
    De plus et surtout, Le FN a fait partie d’un groupe: Identité Tradition Souveraineté qui a finit par se dissoudre. Et en partie à cause de qui? de Philippe de Villiers!!! Fort quand même!
    “…prendront place dans un groupe puissant constitué à partir de listes libertas présentes dans toutes les nations d’Europe”
    faux! Ces listes ne sont présentes que dans une douzaines de pays. Ce groupe ne risque donc pas d’être puissant, et d’ailleurs, pour la France, de Villiers risque d’être le seul élu de Libertas!!
    “vote de solitude et vote d’efficacité”
    Ca ne veut rien dire: un vote est un vote. Chacun compte autant… Jusqu’à présent, lors des scrutins à l’intérieur du Parlement européen, le vote Villiers n’a jamais compté plus que celui de Le Pen…
    C’est effarant le nombre de fois que Villiers ment. Pas étonnant qu’il ait appelé à voter Sarkozy…

  3. BELIN Y.

    Hier soir à Radio-Courtoisie, P. de Villiers s’est encore plus explicité sur son appel à voter pour Sarkozy en 2007 : IL AURAIT PERDU LA VENDEE s’il ne l’avait pas fait, et il faut comprendre que la VENDEE EST UN BASTION DE LA RESISTANCE, QUI DOIT TENIR.
    En souhaitant que les commentateurs très nombreux du SB qui tombent à bras raccourcis sur P. de Villiers, aient une vue un peu plus longue.

  4. cadoudal

    La “FRANCE des terroirs “elle n’existe plus
    électoralement,et bientot plus matériellement (directives des technocrates europeens,prix agricoles,demographie,immigration)
    Alors il est douteux que ce racolage électoral reussisse.Surtout qu’il existe un retour d’interet pour le mouvement national,fn ou parti de la FRANCE.

  5. jeanclaude

    Votre alliance peut-elle se poursuivre après les élections ?
    Je pense que le 7 juin aura des suites pour l’un et pour l’autre car nous nous entendons vraiment très bien.”
    Empêchez à tout prix cette union libre contre nature en renvoyant libertas France à son sponsor.
    Aucun vote pour Libertas!

  6. jano

    C’est rigolo ( c’est mon mot !), PDV se trouve toujours un grand Amour aux nouvelles élections! Avant c’était: Charles par ci, Charles par là et puis … plus rien. Aujourd’hui c’est autre chose mais c’est toujours pour nous sauver de l’UE! Qui peut le croire encore ?

  7. francoisdesaintjean

    On ne vote pas pour un moindre mal. En cas de mal suffisant (plus de mal que de bien), on s’abstient de voter. Voter pour un moindre mal est une participation a ce mal, fut-il, et c’est une pure supposition, moindre qu’un autre. Je crois bien que voter pour un moindre mal est condamne par le Pape, sinon par des eveques, car cela revient a la politique du compromis permanent or on ne fait pas de compromis avec le mal. Bref, PDV, c’est la politique au sens de pouvoir avant la morale.

  8. francoisdesaintjean

    Quant a Mr Nihous, la pratique de la chasse et de la peche ne lui apprendra sans doute pas qu’il est techniquement impossible de separer l’Etat et les religions puisqu’il n’y a pas de vide. Il devrait pourtant connaitre la verite selon laquelle la nature a horreur du vide. La loi de 1905 ne vise que les religions “classiques”, c a d percues comme telles, et non pas la religion positiviste (atheisme). Dire qu’on est pour la loi de 1905 dans ce contexte revient immanquablement a promouvoir la religion positiviste. Pourtant, ce n’est pas tres dur a comprendre! Et c’est une obligation pour un responsable qui se veut de premier rang.

  9. Guillaume

    Philippe de Villiers a été bien silencieux au moment du vote du traité de Lisbonne par le parlement en février 2008. Il est difficile de voir autre chose qu’un opportunisme électoraliste dans cette réaction à 15 jours des élections européennes.

  10. Williamson

    “SOUVERAINISME” ?…
    Ca ne veut rien dire.
    Etre “souverainiste”, c’est croire à la souveraineté ?… Mais laquelle ?
    Ce mot ne dit absolument rien sur le niveau auquel on place la souveraineté…
    Les mondialistes sont “souverainistes” : ils placent la souveraineté au niveau mondial.
    Les européistes sont “souverainistes” : ils placent la souveraineté au niveau de l’Europe…
    Les nombrilistes, les individualistes et le égoïstes sont “souverainistes” : ils placent la souveraineté au niveau de leur nombril, etc. etc. …
    Ce ne serait pas encore trop grave (quoi que…) d’avoir choisi un mot un peu vague et fourre-tout, si ça n’était qu’un problème de mot…
    Mais, derrière ce choix apparemment anodin, se cache en réalité quelque chose d’extrêmement grave : la soumission, la lâcheté face au plus minable des « politiquement correct »…
    En effet : le choix de ce mot n’a qu’une seule et unique raison : se dégonfler d’utiliser le vrai mot qui est : NATIONALISME !!! Ou encore : ROYALISME.
    Les NATIONALISTES ne se cachent pas derrière leurs petits doigts : ils placent la souveraineté au niveau de la NATION…
    Les ROYALISTES ne courbent pas l’échine : ils placent la souveraineté au niveau du ROYAUME…
    Les « SOUVERAINISTES » se tortillement en faisant des grimaces, et pour ne pas déplaire aux garde-chiourmes politico-médiatiques, ils susurrent en rougissant de honte, pour ne pas effaroucher les pudeurs de jeunes vierges des présentateurs télé : « Souverainisme, souverainisme, souverainisme… ».
    Ce qui ne veut rien dire d’autre que : « JE VOUS OBEIS, JE VOUS SUIS SOUMIS, JE SUIS A VOTRE BOTTE… »
    Alors, Monsieur DE VILLIERS :
    – « ENCORE UN EFFORT POUR ETRE VRAIMENT REACTIONNAIRE !!! »
    Ne soyez plus « SOUVERAINISTE » ! Soyez NATIONALISTE Ou encore mieux ROYALISTE.
    Quand aux élections « Européennes » : ça n’a aucun intérêt. Il ne faut pas y participer. Il ne faut pas s’y présenter.
    Il faut cesser de légitimer ces institutions en y participant.
    Il faut les faire disparaître, obtenir la fermeture de « Strasbourg » et de «Bruxelles »…

  11. lulo

    Bravo, de la belle ouvrage…
    “J’ai finalement fait celui du moindre mal”
    Oui, c’est exactement la philosophie politique de beaucoup de catholiques depuis 1789, avec le succès que l’on connaît…
    “Deux ans plus tard, je constate que beaucoup d’électeurs de l’UMP me regardent avec bienveillance (…) nous qui sommes déçus, nous allons voter pour lui.”
    Ah, la belle combinaison! C’est sûr, ça rapporte, le soutien servile… C’est vrai que depuis 2007, son ascension politique est fulgurante, grâce à l’habileté d’honnêtes procédés électoralistes de ce genre… Vous avez dit Machiavel?
    “les listes communes que nous menons avec Frédéric Nihous prendront place dans un groupe puissant constitué à partir des listes Libertas présentes dans toutes les nations d’Europe. C’est toute la différence entre un vote de solitude et un vote d’efficacité. La bataille de Bazeilles est certes magnifique mais on peut préférer Austerlitz, c’est plus efficace…”
    Et comme on a éjecté la moindre ombre de politique chrétienne, c’est l’accord parfait et tranquille! L’apostasie collective, ça doit tenir bien chaud…
    Que M. de Villiers se rappelle que dix ans après Austerlitz, il y eut Waterloo…
    “car nous nous entendons vraiment très bien.”
    Bien sûr, et on se demande déjà qui va trahir l’autre lorsqu’il n’en aura plus besoin…
    En tous cas, merci à M. Janva, grâce à qui les catholiques seront bien édifiés sur un homme qui se place dans la longue et magnifique suite des ambitieux, bradeurs de la Foi et sauveurs du Système.
    N’est-il pas grand temps de revenir à la raison?

  12. HB

    Le roi de Nagy Bocsa a trouvé un bien fidèle vassal en la personne du baron de Villiers
    Tout ça n’est pas très Jolis Monsieur de Saintignon!
    Mais il est vrai que votre noblesse ne remonte qu’au XVIème siècle! Fi, c’était hier!
    Juste une question : Quel influence a sur vous, votre frère, Pierre, général de division, qui est chef du cabinet militaire du Premier ministre François Fillon?
    Vous êtes trop près du pouvoir pour garder votre indépendance!

  13. scat

    @ BELIN Y (et aux autres):
    Oui, de Villiers a reconnu que c’était pour garder la Vendée qu’il appelait toujours à voter UMP (Sarkozy) au second tour des élections…
    Il était temps de le reconnaître!!
    Les sympathisants de la droite nationale (hors MPF) le savaient et le disaient depuis longtemps!!
    Alors, sympathisants, militants, cadres du MPF, qu’est-ce-que vous répondez maintenant à cela, vous qui vous nous avez affirmé pendant des années que de Villiers tenait la Vendée uniquement grâce à lui et sans avoir le soutien de l’UMP??
    N’est-ce-pas le FN qui, une fois de plus, avait raison de souligner les incohérences de Villiers??

  14. BELIN Y.

    à scat, entre autres :
    Vous êtes sur une pente marxisante où ceux que vous n’aimez pas DOIVENT FAIRE leur auto-critique régulièrement.
    Surprenant !… à moins que vous ne soyez nés, pour beaucoup, dans la repentance continuelle.

  15. francois

    et alors, vous allez voter pour Le Pen? Plus haut, l’AGRIF souligne que Villiers respecte les points non négociables. Le Pen est tout de meme beaucoup moins net sur ces sujets.
    – sur le PACS:
    http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=970869&clef=ARC-TRK-NC_01
    – sur l’euthanasie, ce que vous avez vous memes souligné:
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2007/03/jeanmarie_le_pe_2.html

  16. Cyrano

    Vous avez beau jeu de critiquer le fait que villiers ait appelé à voter Sarkozy au 2nd tour de la dernière présidentielle, mais si vous aviez eu Royal, vous raleriez encore plus: plus d’impots, repentance plus accrue, amateurisme flagrant, euthanasie, mariage homosexuel déjà légiféré, etc.
    Vous semblez vouloir vous contenter d’être les éternels moutons noirs du système politico-médiatique, parce qu’on en tire une certaine fierté orgueilleuse, mais ça n’apporte rien: Le Pen au 2nd tour de la présidentielle, c’était un beau coup mais sans suite…
    La tendance générale, c’est que Villiers peut-être écouté par certains UMP, voire par d’autres français, tandis que Le Pen ne parlera toujours qu’aux mêmes…
    Je le redis, ce qui pénalise le FN, ce sont les déclarations scandaleuses et surtout provocatrices de Le Pen comme celles dites du “détail”. Quand on perd la crédibilité, on perd aussi la possibilité d’être écouté, et de rassembler…

  17. HB

    David,
    Etre royaliste, c’est très bien!
    Mais voter royaliste c’est à se tordre de rire!
    Plutôt que de vous ennuyer avec de trop longues explications, lisez plutôt ça qui vous est recommandé par de nombreux causeurs du Salon:
    http://www.viveleroy.fr/article71.html
    Vous y trouverez une très grande logique!
    Evidemment il faut être catholiques et Français pour comprendre et en faire son miel!
    Ce qui je pense est votre cas.
    De préférence ne surtout pas être Orléaniste !
    Abstention encore et toujours.

  18. Louis

    Bien, je vois au degré de haine anti-Villiers qu’il y a de la frustration dans l’air chez les électeurs lepèniste.
    Une question : Pourquoi Carl Lang est-il parti ? Et tous les autres ?
    Biensûr que le FN va continuer à exister mais vidé de sa substance. C’est une fin de règne et franchement, sans hypocrisie, ça doit être dur à vivre pour les vieux militants. Quand Villiers va se retirer, je vais prendre un gros coup au moral, j’en conviens.
    Je n’ai pas de haine anti-FN, loin de là. Cependant, dans le cadre démocratique, c’est-à-dire maintenant tout de suite avec ces élections pour lesquelles mêmes les évêques nous demandent de voter (rappellent-ils à chaque fois les points non-négociables ?), il faut voter utile, et dans ce contexte européen, le cheval Libertas est le bon.
    Dans un autre contexte, je comprends parfaitement le discours de ViveleRoy mais bon, autant prendre le pouvoir avec les armes d’aujourd’hui et restaurer ensuite.
    LePen, on ne le dit pas assez, a été,à son niveau un rassembleur (des groupuscules d’extrême-droite), son oeuvre est donc louable. Il faut maintenant élargir. C’est hélas l’inverse qui se produit.
    Taper sur Villiers comme vous le faites, c’est aujourd’hui un exécutoire pour calmer votre frustration de voir le FN exploser.
    Villiers n’en ai pas plus responsable maintenant avec ses 7% prévus que quand il faisait 12% en 1994 et 1999.
    Sans doute que le vrai responsable est encore dans vos rangs pour quelques mois.

  19. Nabulione

    Je vois que mon commentaire a encore été censuré… Eh bien, vous vous en passerez désormais…
    [Franchement, je me passerais volontiers de cette avalanche de commentaires (j’en compte plusieurs centaines à votre actif sur ce blog).
    Ceci étant, sauf erreur de ma part, votre dernier commentaire date d’aujourd’hui à 15h13, non sur ce post, mais sur celui-ci :
    https://www.lesalonbeige.fr/save/Images-TYPEPAD/philippe-de-villiers-vs-nadine-morano.html
    MJ]

  20. Pierre

    Sans agir, par orgueil de sa propre vertu, on se compromet avec le pire… et ceux qui devant leur écran d’ordinateur font des leçons de morale sont souvent les derniers à se confronter au terrain, bien confortés dans leur conformisme étriqué… et ça se dit catholique… triste.
    Villiers, malgré ses nombreux défauts à le mérite de se bouger, et de se battre pour nos valeurs. Il y a la Vendée, il a un électorat… c’est peu, mais c’est mieux que rien.

  21. scat

    @ Cyrano:
    Si on avait Royal, eh bien non, on ne ralerait pas davantage. C’est du pareil au même!
    Avec Royal, on aurait eu au moins un référendum sur le Traité de Lisbonne. Certains domaines auraient été pire que’avec Sarkozy, c’est vrai, mais certains auraient sans doute été mieux (pas de “discriminations positives” etc)
    Alors ENTRE 2 MAUX, ON NE CHOISIT PAS! Il restait l’abstention, le vote blanc ou nul.
    Tous ceux qui ont voté Sarkozy porte une part de responsabilité dans l’état de la France.
    “Le Pen ne parlera toujours qu’au même”
    Ah bon? Et si c’était le cas, comment expliques-tu que Le Pen ait toujours battu des records d’audimat avec parfois plus de 10 millions de téléspectateurs?
    Comment expliques-tu qu’une grosse parti des électeurs UMP ait voté au moins une fois FN ou Le Pen?
    “Le Pen au second tour, c’était un beau coup mais sans suite…”
    ça, c’est la faute des français qui n’ont pas assez voté Le Pen au second tour et qui ont crus les mensonges de l’Entre-2 tours. C’est Le Pen qui est responsable de la haine entre les 2 tours sans doute?? C’est aussi la faute de personnage de ton genre qui ne cesse de dénigrer un homme politique qui pourtant te défend!!
    Quant à l’affaire du détail (qui remonte à 22 ans!!) il serait temps de tourner la page et surtout d’éviter de tomber dans le piège de “dérapages” qui n’existent pas (comme celui du parlement européen oû Le Pen n’a fait que se défendre suite à la provocation de Schulz)!!

  22. louis

    C’est avec plaisir que je constate des critiques réalistes à l’encontre de PDV ! Elles n’étaient pas, hélas, ici même aussi nombreuses et claires lors des présidentielles, par exemple.A cette occasion, j’étais intervenu sur nos forums pour soutenir le FN encore un peu uni et crédible.Cette fois ci, je dis : vous voyez bien que tous ces politiciens sont de vulgaires républicains à la poursuite de prébendes mais c e serait déshonorant et honteux pour des catholiques comme nous de nous jeter encore et encore dans les bras de Villiers, Sarozy et autres malhonnêtes hommes.Le Pen, qui joue un jeu “dégueulasse” (merci de ne pas censurer, on est assez grands) en faisant une affaire de famille du grand mouvement que j’ai quitté en 99, demeure encore à part, diabolisé, son programme plus proche de la doctrine chrétienne traditionnelle, on peut voter FN, faute de mieux ou sinon s’abstenir, comme il le préconisa lui-même en 2007 : nous serons de toute manière précipités dans le gouffre anti national, anti-chrétien de leur “Europe”.
    Que Dieu nous donne courage, espérance et qu’il sauve la France !

  23. louis

    Je reviens un instant, suite à mon commentaire, à propos de Bazeilles ( Ardennes), car je suis un ancien de l’artillerie de marine ( Coloniale), ces propos de PDV sont ineptes et je les condamne du cri que nous poussions en rompant les rangs : “BIGOR!” qui signifie ” Boutez les dehors!”, ces politiciens ringards qui nous prennent pour des…….

  24. P G.

    Je lis et relis les commentaires, et suis très étonné de constater que beaucoup semblent ignorer le préalable à tout vote : les 3 points non négociables sur le respect de la vie, l’institution familiale et l’enseignement.
    P de V. correspond à ces critères, tout comme le FN ou le P de F. : il serait intelligent d’en convenir entre nous, et de cesser de relever tel membre de phrase tronqué, telle réponse biaisée ou d’ignorer les prises de position qui rendent justice aux interrogations, par ailleurs légitimes.
    M. NIHOUS n’est pas de nos idées, mais au FN ou au P d F, il existe aussi des responsables ou cadres locaux qui ne partagent pas le point de vue catholique sur la Vie particulièrement, ainsi que sur la famille.
    On peut épiloguer indéfiniment sur ces aspects secondaires car marginaux.
    Par contre, le vote étant AUSSI un choix prudentiel, le débat est en effet entre deux stratégies, comme le relève Mme Y. BELIN : soit tenter de sauver ce qui peut être sauvé au sein de l’UMP, soit se situer totalement en dehors du système.
    L’idéal serait de pouvoir, avec des modes de scrutin plus proportionnels qui assurent la représentation de tous les courants, être tantôt allié , tantôt dans l’opposition, comme ont pu le faire aussi bien Jorg HAIDER que G. FINI.
    Si BAYROU est élu en 2012, cela se fera. D’ici là, le dilemne restera permanent.
    En voyant combien P de Villiers et C. BOUTIN n’ont jamais été entendus, faute de peser assez lourd parce qu’ils se sont amputés de l’électorat du FN, je persiste à penser que sans réunification des électorats la démarche entriste fait la réélection de la présidence villiériste du Conseil Général de Vendée, ce qui n’est pas rien, surtout pour son titulaire, mais rien de plus. M C. BOUTIN, alliée fidèle et disciplinée va être chassée du gvt dit-on, après les européennes, sans avoir fait élire un seul de ses amis. Et P de V. s’use progressivement, contrairement à ce qu’il dit à MINUTE, puisque son électorat s’amenuise face au mensonge sarkoziste, comme s’est amenuisé celui du FN en 2007.
    Les débats sont donc artificiels : la réalité des chiffres parle d’elle-même. Sans un poids électoral suffisant, sans un système électoral juste , chacune des deux démarches ne parvient pas à peser. C’est le sarkozisme l’ennemi, et il me semble difficile de le combattre en s’en faisant l’allié.
    Demeurent les idées et la continuité : je préfère la solidité du Menhir aux fluctuations des Sables d’Olonne, sans doute parce que je suis encore moins républicain que vendéen.

  25. Cyrano

    @scat
    Sauf que l’élection de Sarkozy a eu l’effet boule de neige que la majorité parlementaire est UMP d’où certains sortent du lot pour défendre des valeurs de droite.
    Je ne me sens pas coupable d’avoir voté Sarkozy au 2nd tour, même si je l’ai fait à contre coeur. Et puis l’état de la France dont je serai responsable, serait pire avec Royal à mon avis…
    Pour moi, les vrais coupables sont ceux qui ont renié leurs convictions au 1er tour à cause du vote utile, alors qu’ils avaient Villiers…
    Le Pen ne rassemblera jamais électoralement parlant, l’audimat n’est pas une élection…
    L’UMP se rassemble plus sur Villers que sur Le Pen.
    Et oui, Le Pen est responsable de son propre échec au 2nd tour, même s’il n’est pas le seul: la classe politico médiatique bien pensante a pu culpabiliser d’éventuels électeurs, qui auraient alors cautionné ses dérapages et provocations…
    De toute manière j’étais mineur lors de cette élection, mais comme on le dit si bien ici: entre 2 maux, on ne choisit pas (quoique je préfère avoir mal au ventre qu’à la tête, et entre une grippe et un bobo, je préfère le bobo, mais bon…)
    Et je maintiens que le détail, fut-ce une histoire d’il y a 22 ans, plombe le FN. Même si vous voulez discuter sur la définition de dérapages et sur la manipulation de la classe politico-médiatique, j’en conviens, il est évident que Le Pen a voulu profitter de ces “dérapages” et que ceux-ci ont laissé un flou bien négatif…
    Et puis Villers a du concret à son actif: la Vendée est une réussite économique et sociale!

  26. piero

    Monsieur Philippe de Villiers, pour lui l’essentiel est de naviguer.
    Il embarque avec les uns puis avec les autres.
    L’important est qu’il conserve l’illusion du pouvoir et de l’influence.
    Il montre ainsi qu’il ne croit pas une seule seconde dans l’idée nationale et qu’il préfère, encore une fois, collaborer avec le pouvoir en place.

  27. lulo

    A Pierre,
    Agir n’est pas en fin en soi, encore faut-il le faire de manière responsable. Foncer tête baissée sur le terrain de l’adversaire, avec ses armes qui plus est, c’est une solution qui a déjà trop coûté aux catholiques de France.
    Nous sommes quelques uns, présents dans les commentateurs du SB à vous attendre sur le terrain: venez donc dans nos cercles d’étude légitimistes, préparer des interventions, et bûcher sur la doctrine, le travail concret ne manque pas!
    Le “conformisme étriqué”, c’est bien plutôt de voter continuellement pour le moins mauvais, et de bêler sur la perte des valeurs chrétiennes entre deux élections…
    “Villiers, malgré ses nombreux défauts à le mérite de se bouger, et de se battre pour nos valeurs.”
    De se battre pour nos valeurs??? En s’alliant avec n’importe qui, en cautionnant silencieusement une politique anti-chrétienne pour ne pas tant sauver le “bastion” que son orgueil?
    “Il y a la Vendée, il a un électorat… c’est peu, mais c’est mieux que rien.”
    Trois fois rien vaut-il vraiment mieux que rien de rien? En attendant, le bastion ne s’étend pas, loin s’en faut…
    Il est grand temps de quitter cette mentalité de sauvetage de meubles, qui bénit le Système en lui demandant l’autorisation de vivre…

  28. lulo

    A Pierre,
    Agir n’est pas en fin en soi, encore faut-il le faire de manière responsable. Foncer tête baissée sur le terrain de l’adversaire, avec ses armes qui plus est, c’est une solution qui a déjà trop coûté aux catholiques de France.
    Nous sommes quelques uns, présents dans les commentateurs du SB à vous attendre sur le terrain: venez donc dans nos cercles d’étude légitimistes, préparer des interventions, et bûcher sur la doctrine, le travail concret ne manque pas!
    Le “conformisme étriqué”, c’est bien plutôt de voter continuellement pour le moins mauvais, et de bêler sur la perte des valeurs chrétiennes entre deux élections…
    “Villiers, malgré ses nombreux défauts à le mérite de se bouger, et de se battre pour nos valeurs.”
    De se battre pour nos valeurs??? En s’alliant avec n’importe qui, en cautionnant silencieusement une politique anti-chrétienne pour ne pas tant sauver le “bastion” que son orgueil?
    “Il y a la Vendée, il a un électorat… c’est peu, mais c’est mieux que rien.”
    Trois fois rien vaut-il vraiment mieux que rien de rien? En attendant, le bastion ne s’étend pas, loin s’en faut…
    Il est grand temps de quitter cette mentalité de sauvetage de meubles, qui bénit le Système en lui demandant l’autorisation de vivre…

  29. CADOUDAL

    HUGUES CAPET élu par acclamation,par les eveques,le PAPE élu,l’élection n’est pas un mal en soi.Incompétents sur le sujet ?le salon beige a le grand mérite de nous apporter une foule d’informations pour éclairer notre choix.ne sous estimons pas la force des patriotes et votons pour que l’assemblée européenne puisse avoir un groupe des patriotes,s’il n’y a pas la quantité il y aura la qualité.
    un LANG ou LE PEN élu c’est un BESANCENOT battu.(lui qui ne comprend pas que l’on défende les droits de l’homme en TURQUIE pour l’entrée dans l’union européenne et que l’on accepte les pays qui refusent l’avortement)

  30. majacquet

    Qui se souvient de Philippe de Villiers lors d’une émission sur radio-Courtoisie, la main sur le coeur promettant qu’il avait rompu définitivement avec le “Système” dont fait partie sarkozy ?
    Au final: présent au premier rang lors de l’intronisation de sarko en tant que président de l’UMP; appel pour voter pour celui-ci au deuxième tour de la présidentielle….
    Vous avez dit crédible ?

  31. lulo

    A Cadoudal,
    “HUGUES CAPET élu par acclamation,par les eveques,le PAPE élu,l’élection n’est pas un mal en soi.”
    Nous n’avons jamais dit cela. On votait beaucoup avant 1789, mais à son niveau: c’était déjà l’application du principe de subsidiarité, car nous sommes compétents pour la réfection d’une rue, l’entretien de l’église, mais pas sur un traité illisible pour les juristes…!
    La compétence en la matière ne repose pas tant sur la capacité personnelle (et donc pas sur l’information: s’il suffisait de connaître la vérité pour bien agir, le monde serait peuplé de saints!) mais sur le droit: or, en pratiquant le suffrage universel, on cautionne la souveraineté nationale et tout le système libéral, puisqu’on consent à le pratiquer.
    Qu’on le veuille ou non, en votant aux européennes, on accepte de fait les institutions, on leur donne toute légitimité… et qu’on nous épargne les arguments ridicules de l’entrisme, du changement de l’intérieur!
    “Ne sous estimons pas la force des patriotes et votons pour que l’assemblée européenne puisse avoir un groupe des patriotes,s’il n’y a pas la quantité il y aura la qualité.”
    La force n’a rien à voir là-dedans! Par définition, pour peser sur les décisions dans une assemblée, il faut être une majorité, et s’allier, donc composer sur les idées, et qu’est-ce qui passe à la trappe en premier… Regardez donc les faits, vous avez deux cent ans d’expérience à scruter!
    “un LANG ou LE PEN élu c’est un BESANCENOT battu.”
    Et c’est surtout un nouveau 21 avril, l’union sacrée de toutes les forces libérales contre le “péril extrémiste”… le Système sait bien se défendre, surtout contre ses propres faiblesses!
    Arrêtez de croire qu’on peut changer le système de l’intérieur, des centaines de catholiques ont fait ça toute leur vie, dans des circonstances bien plus favorables, et voyez où nous en sommes… Ca suffit, non?

  32. HB

    CADOUDAL,
    Votre pseudo ne peut que me plaire!
    Ceci dit Hugues Capet et les papes sont élus par des assemblées très restreintes et formées et compétentes pour ce travail d’élection ou, normalement seul compte le bien commun et non les intérêts des lobbies!
    Ce n’est pas l’élection en soi qui est mauvaise(je peux même la conseiller pour des municipales dans les villages ou ce n’est pas politisé) ce qui est mauvais c’est le suffrage universel qui est un outil révolutionnaire fait uniquement pour maîtriser le Peuple de France en le divisant, en exacerbant les divisions et la haine, en créant perpétuellement les mauvaises polémiques et en faisant oublier au peuple la seule chose qui compte, c’est à dire le Bien commun!
    Contrairement à ce que prétendent les républicains pseudo-démocrates la démocratie n’apporte pas la paix, mais la guerre.
    Les deux guerres mondiales sortent des démocraties, et vous verrez que la troisième en sera le fruit aussi !
    Vous parlez de patriotes !
    La Patrie est une notion typiquement révolutionnaire : En 1789, les patriotes désignaient les partisans des idées nouvelles portées par la Révolution, par opposition aux aristocrates.
    Permettez-moi de préférer le Pays à la Patrie.
    Continuer à voter pour qui vous voulez, vous serez les perpétuels trompés ( pour être poli) du système, mais ne faites pas comme tous ceux qui pleurent d’avoir voté pour Sarkozy et qui maintenant prétendent qu’ils ne pouvaient pas savoir .
    Ils savaient. Tout le monde savait peu ou prou qui était le petit Nicolas.
    Ils sont doublement fautifs : ils ont fait une erreur, et de plus, et c’est le pire, ils font preuve d’irresponsabilité !
    Geindre en disant : je ne savais pas, c’est totalement irresponsable.
    Mais il est logique qu’un votant soit irresponsable, puisque par définition il attend de l’élu qu’il résolve tous les problèmes qui se posent en disant : Nous l’avons élu pour ça, il est payé pour !
    N’est-ce pas complètement irresponsable?

  33. scat

    A Cyrano:
    “Sauf que l’élection de Sarkozy a eu l’effet boule de neige que la majorité parlementaire est UMP d’où certains sortent du lot pour défendre des valeurs de droite.”
    Je suis d’accord avec toi sur le début. En revanche je me demande quel député UMP sort du lot pour défendre des valeurs de droite (à part Jacques Myard)?
    Et surtout je ne voit pas le rapport avec ce que j’avais dit plus haut!
    “Je ne me sens pas coupable d’avoir voté Sarkozy au 2nd tour, même si je l’ai fait à contre coeur. Et puis l’état de la France dont je serai responsable, serait pire avec Royal à mon avis…
    Pour moi, les vrais coupables sont ceux qui ont renié leurs convictions au 1er tour à cause du vote utile, alors qu’ils avaient Villiers…”
    Je suis d’accord quand tu dis que ceux qui sont coupables en premier lieu sont ceux qui ont voté Sarkozy au premier tour. En revanche “ils avaient Villiers” … et Le Pen!!
    Je soutiens qu’avec Royal cela aurait été peu ou prou là même chose. Les 5 ans du troskiste Jospin n’ont pas fait ni plus ni moins de mal que les 2 ans de Juppé ou les 2 ans de Raffarin…
    “Le Pen ne rassemblera jamais électoralement parlant”
    A bon? et les 14,7% de 1988? 15% de 1995, 1997, 1998?, 2004? les 17% de 2002?
    de Villiers a-t-il fait mieux? (MAXIMUM en 1995: 4,7%!!).
    “L’UMP se rassemble plus sur Villers que sur Le Pen.”
    Apparemment les élections et les études d’opinion sur le sujet ont montré le contraire… Comme je te l’ai dit plus haut, une grande partie des électeurs UMP ont déjà voté au moins une fois Le Pen ou le FN…
    En 2002, environ 20% des sympathisants RPR-UDF ont voté Le Pen… Et je ne parle pas des électeurs. (proportion plus élevée)
    C’est sûr qu’avec 2,6% pour Villiers à la dernière présidentielle, il attire énormément d’électeurs UMP…
    “Et oui, Le Pen est responsable de son propre échec au 2nd tour”
    Surement pas, il n’a pas fait la moindre érreur entre les 2 tours… (en tout cas d’erreur importante)
    Et les politologues ont reconnu à l’époque que c’était Le Pen qui avait fait la meilleure campagne électorale.
    “la classe politico médiatique bien pensante a pu culpabiliser d’éventuels électeurs, qui auraient alors cautionné ses dérapages et provocations…”
    Effectivement. Et cela prouve que les électeurs ne sont plus libres, on pense pour eux…
    “De toute manière j’étais mineur lors de cette élection”
    Apparemment il te manque le recul nécessaire et surtout ça sent le manque d’informations. Ce n’est pas grave, ça viendra.
    “mais comme on le dit si bien ici: entre 2 maux, on ne choisit pas (quoique je préfère avoir mal au ventre qu’à la tête, et entre une grippe et un bobo, je préfère le bobo, mais bon…)”
    Je parle du choix entre 2 maux importants et de dimensions comparables. ex: entre la peste et le choléra que choisis-tu?
    “Et je maintiens que le détail, fut-ce une histoire d’il y a 22 ans, plombe le FN.”
    C’est vrai mais on a toujours reproché des choses au FN, DES LE DEBUT en 1972! Il n’a pas fallu attendre l’affaire du “détail” pour diaboliser Le Pen. Dans les années 70, on parlait souvent des soi-disant “tortures” du lieutenant Le Pen en Algérie… L’affaire du détail n’est qu’un prétexte et un moyen pour le système de diaboliser Le Pen et le FN.
    Dans l’Heure de Vérité de 1984, juste avant que le FN ne “perce”, la moitié de l’émission a consisté à parler de l’antisémitisme supposé du FN… alors?
    “il est évident que Le Pen a voulu profitter de ces “dérapages” et que ceux-ci ont laissé un flou bien négatif…”
    C’est possible mais il faut savoir faire la différence entre l’essentiel et l’accessoire. En clair prendre de la hauteur et faire la part des choses… C’est vrai qu’il aurait mieux valu qu’il n’y ait pas ces affaires, mais même sans ces affaires, on aurait obligatoirement reproché des choses à Le Pen (affaires de Carpentras, des arabes dans la Seine, tortures en Algérie etc… pourtant l’innocence du FN fut prouvé dans toutes ces affaires)
    Comme je l’ai dit plus haut, la diabolisation du FN ne date pas de l’affaire du “détail”. Jean.jpgerre Stirbois en 83-84 à l’époque de Dreux a été lui-aussi énormément diabolisé (même davantage)
    Je constate donc qu’encore actuellement, beaucoup de français tombent encore dans le panneau… dommage. Ce ne sont pas des attitudes d’hommes libres…
    “Et puis Villers a du concret à son actif: la Vendée est une réussite économique et sociale!”
    Je ne vais pas te contredire. Et tant mieux pour la France.
    Le Pen, lui, a des réussites d’un autre ordre: la constitution d’un parti important qui compte en France depuis 25 ans maintenant, (ce qui n’est pas une mince affaire) et 50 ans de combat au service de la France et des français d’abord. Ce qui a été très bénéfique pour la France…
    [A scat : merci de vous en tenir au vouvoiement dans ce salon. MJ]

  34. Olivier Arcachon

    @ SCAT : Pour me limiter à votre dernier paragraphe, il est effectivement regrettable que JMLP n’ait pas réussi, en autant de temps, à ce créer un “fief” local, pour utiliser un terme parlant.
    La plupart des franc-tireurs de la politique peuvent se maintenir d’une élection à l’autre parce qu’ils ont un point d’encrage, où ils peuvent faire leurs preuves comme élu local : député-maire, tel NDA ou P2V longtemps, Bayrou à Pau, Chevenement, Pasqua, Chirac, Giscard. Une zone où – quasiment – ils avaient l’assurance d’être réélu, voire de se refaire une jeunesse électoral après une bonne veste (tel notre problématique Alain Juppé à Bordeaux).
    Et pour en finir sur le ton consensuel et verser dans la partisanerie (en un seul mot, lisez-bien !), ma conviction profonde est que JMLP ne souhaitait pas cet enracinement local. Et les rares élus FN qui ont eu un encrage électoral ont fini … en dehors du FN. Mais ce débat nous éloigne du message de Michel Janva.

  35. scat

    “Et pour en finir sur le ton consensuel et verser dans la partisanerie (en un seul mot, lisez-bien !), ma conviction profonde est que JMLP ne souhaitait pas cet enracinement local. Et les rares élus FN qui ont eu un encrage électoral ont fini … en dehors du FN. Mais ce débat nous éloigne du message de Michel Janva.”
    Je ne sais pas, je n’en suis pas si sûr que cela! Le Pen voulait être président de PACA.
    En fait, c’est vrai, Le Pen est plutôt un leader national. Et je pense qu’il a trop misé sur les présidentielles.
    Si ce que vous dîtes est vrai, alors que pense-t-il de l’implantation de sa fille à Hénin-Beaumont? (dont on dit qu’elle est son “clone”) Souhaite-t-il vraiment sa défaite? (ou plutôt celle de Briois)
    Je note aussi que certains maires FN se sont mis en dehors du parti de leur plein gré (Bompard, Bignon): folie des grandeurs, orgueil démesuré de leur part? Ils n’ont pas été exclus.
    Au sujet des maires de Toulon, Vitrolles et Marignane, cela n’a rien à voir puisqu’ils étaient de connivence avec le “putsch” de Mégret.

  36. lulo

    A Scat,
    “Le Pen, lui, a des réussites d’un autre ordre: la constitution d’un parti important qui compte en France depuis 25 ans maintenant, (ce qui n’est pas une mince affaire) et 50 ans de combat au service de la France et des français d’abord. Ce qui a été très bénéfique pour la France…”
    Vous prenez vraiment vos rêves pour la réalité… Le Pen a surtout réussi à donner au binome droite-gauche l’ennemi idéologique dont ils ont besoin pour embobiner l’électeur: souvenez des manifestations de l’entre-deux tours et le score de Chirac en 2002: n’était-ce pas magnifique de voir tout ce beau monde réconcilié dans la lutte contre “l’extrémisme”?
    Lénine appelait ça “jouer les idiots utiles”. A méditer!

  37. Mingdi

    Tous comptes faits, il faut voter Villiers pour une seule et unique raison : lui garder son petit spectacle du Puy du Fou. Plutôt qu’Austerlitz sa bataille à lui c’est Leipzig avec la trahison des Saxons.

Laisser un commentaire