Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Philippe de Villiers : J’accuse Monnet et Schuman de s’être comportés comme des agents américains

Philippe de Villiers :  J’accuse Monnet et Schuman de s’être comportés comme des agents américains

Suite à la publication de son livre « J’ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu », Philippe de Villiers est interrogé dans Le Parisien. Extrait :

Selon vous, la construction européenne s’est faite sur un mensonge : l’UE servirait non pas les intérêts européens mais ceux des Etats-Unis et de la CIA. N’est-ce pas complotiste ?

Le complotisme, c’est la rumeur et le fantasme. Moi, je publie des documents. Les preuves que j’apporte à travers les archives montrent que les Américains ne voulaient pas d’une « Europe-puissance ». Ils voulaient un marché annexe pour écouler leurs surcapacités productives, et une simple « commission exécutive » dans un bloc transatlantique où les nations européennes viendraient se fondre sous une gouvernance mondiale. Ce projet a été exécuté par Jean Monnet. Dans ses Mémoires, il annonce d’ailleurs que l’Europe « ne sera qu’une étape » vers un marché planétaire de masse.

Que la construction européenne ait été encouragée dès ses origines par les Etats-Unis pour en faire un bloc libéral face à l’URSS n’est pas un secret…

La guerre froide était la couverture des Américains pour mener discrètement des opérations d’influence. Les Américains envoyaient de l’argent à Monnet et Schuman pour configurer une Europe qui soit entièrement à leur main. Par exemple, Monnet recevait 150 000 dollars tous les trois ans de la Fondation Ford. Fondation présentée par les européistes comme une organisation philanthropique. Mais sur le papier à en-tête du Comité américain qui chapeaute l’ensemble, les trois premiers noms sont des hiérarques éminents de la CIA… J’accuse Monnet et Schuman de s’être comportés comme des agents. Le deal était le suivant : on vous donne de l’argent, par exemple, pour créer l’Euratom [communauté européenne de l’énergie atomique] afin d’entraver la marche à l’indépendance nucléaire de la France ; ou encore pour neutraliser le traité franco-allemand de l’Elysée en y imposant un préambule atlantiste ; et surtout pour envoyer des rapports d’activité secrets et d’informations hautement confidentielles qui ne passeront jamais par le quai d’Orsay. […]

Le Point vous accuse d’avoir plagié certains passages de votre livre. Vous le reconnaissez ?

C’est une diffamation, il y aura donc des conséquences judiciaires. Un plagiat, c’est quand on emprunte le texte de quelqu’un sans le citer. Dans le chapitre auquel Le Point fait allusion, je rends hommage au professeur Antonin Cohen. Je le cite deux fois dans le corps du texte pour son travail très fouillé et je dis que je m’inspire de lui. Je ne laisserai pas discréditer le fond de mon travail d’enquête hyper référencé. […]

Partager cet article

6 commentaires

  1. Ces affirmations étaient déjà formulées par le général de Gaulle, qui savait très bien à quoi s’en tenir pour ces deux “destructeurs” de la France, partisans indéfectibles de la soumission… Pourquoi donc, bon sang, nos “responsables” politiques sont toujours autant avides de se soumettre à quelqu’un d’autre ? Pendant longtemps et pour certains, c’était l’URSS, pour d’autres c’était le rassurant “oncle Sam”, et maintenant c’est à qui ira le plus vite lécher les bottes à Bruxelles !

    Et demain, si notre cher vieux pays existe encore, ça sera qui ? la Chine ? l’Inde ? le Maghreb ? ah non, ça c’est déjà fait…

  2. Et Schuman va être canonisé… la boucle sera bouclée !

  3. Comme à son habitude, Philippe de Villiers joue les donneurs de leçons et assène ses critiques perpétuelles envers tout et tout le monde. Et il ne faut quand-même pas attendre, de la part de quelqu’un qui a violemment combattu la création de l’Euro à Maastricht avec Seguin et Pasqua, qu’il soutienne l’UE. Dans sa bonne logique, tout ce qui émane de cette dernière est mauvais par définition, aucune nuance de sa part, c’est le diable incarné !

    Dans “le moment est venu de vous dire ce que j’ai vu”, sur 35 chapitres, 33 ne font qu’attaquer des personnes ou des systèmes … Le seul qui a droit à ses éloges est Vladimir Poutine, rencontré en Août 2014, et qu’il encense littéralement, allant même jusqu’à approuver et justifier l’annexion de la Crimée par ce dernier ! Est-ce parce qu’il voulait créer à cette époque des parcs d’attraction en Russie et … en Crimée ?

  4. Que alors penser du procès en béatification de Robert Schumann ?
    Quand on découvre sa vie dans les documents rassemblés on s’interroge sur les deux facettes de cet homme, qui disait -si l’on en croit les documents et témoignages de sa secrétaire Jacqueline Rougé- son chapelet tous les jours….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services