Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Philippe de Villiers gagne son procès contre la Licra

L'ancien président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), Patrick Gaubert, a été condamné aujourd'hui pour diffamation après avoir attribué à tort des propos racistes à Philippe de Villiers.
Patrick Gaubert a été condamné à une amende de 1.500 euros, assortie du sursis. Il devra en outre verser 1.500 euros de dommages et intérêts à Philippe de Villiers, ainsi que 2.000 euros de frais de justice. C'est à la Licra qu'il reviendra de payer ces sommes.
Etait incriminée une brève publiée le 3 septembre 2009 dans le Nouvel Observateur, sous le titre "Sarkozy, Villiers et les rats". Dans cet article, l'hebdomadaire citait un communiqué diffusé le 13 août 2009 par la Licra et intitulé "Recyclage de de Villiers par la majorité présidentielle".
Le communiqué faisait référence au rapprochement entre Nicolas Sarkozy et Philippe de Villiers à l'été 2009. Après les européennes, l'UMP et ses partenaires avaient élargi au parti souverainiste de Philippe de Villiers le "comité de liaison de la majorité".
"C'est pour l'UMP cautionner a posteriori les propos intolérables et racistes de M. de Villiers sur ceux qui 'se reproduisent comme des rats'", écrivait notamment la Licra.
Des propos contestés par Philippe de Villiers qui dit n'avoir jamais "écrit ou prononcé une telle ignominie".

La 17e chambre a également condamné le Nouvel Observateur à 1.500 euros d'amende, 1.500 euros de dommages et intérêts et 2.000 euros de frais de justice, estimant que l'auteur de la brève aurait dû vérifier l'exactitude des propos imputés à M. de Villiers.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Bravo, cher Philippe !

  2. Montant des subventions reçues par la Licra?
    Montant des bénéfices du Nouvel Observateur? Montant des aides (de l’état) reçues par ce magazine?

  3. Les sommes sont ridicules, surtout pour des organismes subventionnés !

  4. “Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose”… Et c’est la version du papelard qui restera, surtout parce que la clique politico-artistico-intello-médiatique préfèrera la malhonnêteté !

  5. ce n’est pas la licra qui payera, mais le contribuable parce que ce genre d’assos ne vit que de subventions d’état. A une époque où la crise détruit des pans entiers de l’économie, laisse sur le bord du chemin des milliers de pauvres gens nos gouvernants seraient bien inspirés de faire des économies en supprimant les subventions à ces officines qui n’ont rien à faire dans un pays comme le notre! pourquoi ne vont-ils pas en pays musulman se faire……égorger?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]