Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France

Philippe de Villiers : “Alain Juppé est un dhimmi, c’est un ami de l’islam””

Partager cet article

6 commentaires

  1. Plein de fureur et de haine depuis son humiliant échec du premier tour, le Bouclier de l’Islam est en train de devenir fou.
    Ses partisans le laissent tomber et ses meilleurs soutiens changent de trottoir quand ils le rencontrent dans la rue. Sauf peut-être Mauricette KOZCIUZKO.
    Il va finir les primaires en caleçon.

  2. Lors des invasions mahométanes de l’Espagne des marranes zélés ouvrirent les portes des villes: des vocations de dhimmis qui sont à l’origine du bobard médiatique sur la merveilleuse EL ANDALOUS.

  3. Il n’est pas certain que des marranes aient existé au moment des invasions mahométanes. Le mot n’apparaît guère qu’au XVème siècle.

  4. Un dhimmi n’est pas un ami de l’islam. C’est un “soumis” de plus, et des plus méprisés. N’étant même pas forcé de devenir musulman, il ne vaut que par sa soumission et les dîmes, morales ou financières, qu’il est obligé de verser pour avoir le droit de vivre. C’est un esclave. Or, même chez les esclaves il y a des classes: ceux “de cour” ou “de maison”, ou encore les accompagnateurs de leurs maîtres au combat, ne parlent ni à ceux des champs, ni aux tireurs de brides des chevaux “au pas”.

  5. Et demain Juppé sera le “glaive de l’islam” en FRANCE.
    Comment oublier sa non intervention dans les négociations en cours pour la libération des Moines de Tibhirine ? Il suffisait qu’il les poursuive pour les faire libérer. SEPT DECAPITATIONS sur la conscience du sieur Juppé.
    Le “gratin bordelais” l’ADORE ! Il fut un temps où il était bon ton d’être Chabaniste, il est, hélas, bon ton aujourd’hui à Bordeaux, d’être Juppéiste.

  6. Et ces portes furent ouvertes sous prétexte de commerce d’économie, comme aujourd’hui l’avortement en prime pour remplacer les populations chrétiennes.

Publier une réponse