Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Philippe de Villiers à Béziers

Lu ici :

Philippe de Villiers était l’invité de la ville de Béziers lundi 9 novembre, pour une conférence, dans le cadre de « Béziers libère la parole » donnée au théâtre municipal (…) C’est près de 600 personnes qui assistèrent à la Conférence. Salle bondée, personnes assises dans les allées, projection de la conférence dans une salle annexe pleine à craquer (…)

Retrouvez l’intégralité de la conférence ci-dessous précédée par l’introduction de Robert Ménard :

“Cher Philippe, après le temps de dire et afin que les réponses ne soient pas vaines doit venir le temps d’agir. C’est en conclusion, tu l’auras compris, le vœu que je forme. la France et son avenir ont besoin de tous les Français. mais parmi tous les Français, il en est certains de plus nécessaires que d’autres. Philippe, tu es l’un d’eux. Parmi toutes les bonnes volontés, tu n’es pas l’ouvrier de la onzième heure mais l’Horloger des premiers jours. Philippe, il n’y aura pas de victoire sans rassemblement et il ne pourra pas exister de rassemblement sans que tu en sois.”

 

Partager cet article

15 commentaires

  1. Le vrai rassemblement sera celui qui sera porté par le peuple et non déterminé à l’avance : il est paradoxal de lire Robert MENARD, car le premier horloger du réveil national, celui qui a lancé les grands thèmes sur l’immigration, l’islamisation, la fiscalité le socialisme la destruction des entreprises et la souveraineté, le premier à avoir parlé de Maastricht au parlement européen par exemple, ce fut Jean-Marie Le Pen.
    Philippe de Villiers a suivi, brillament dans les mots, mais mollement dans les actes : donner ses voix à Jacques Chirac lors des seconds tours durant 20 ans, cela ne témoigne pas d’une ligne très droite. En 2002, dans le duel LE PEN-CHIRAC, la gauche ne pouvant plus passer, ce fut Jacques Chirac que chosit P de Villiers.
    Faire un livre en se moquant de Jacques Chirac en 2015 est un peu facile désormais.
    [C’est bien de défendre Jean-Marie Le Pen comme premier horloger… Parlez en à Marine Le Pen qui l’a exclu du FN. Vous êtes au courant ? Mais chut… MLP pourrait vous lire!
    Philippe Carhon]

  2. « Philippe, il n’y aura pas de victoire sans rassemblement et il ne pourra pas exister de rassemblement sans que tu en sois ».
    Par cette déclaration, Robert Ménard se fait l’interprète de la majorité silencieuse qui ne supporte plus la logique des partis dont le message de Pascal Gannat, candidat mariniste en Pays-de-la-Loire, est l’émanation.
    En dehors des partis du Système (l’UMPS ou le FNPA) il y a le pays réel qui aspire en effet au rassemblement des forces vives de la nation autour des valeurs essentielles qu’aucun parti officiel ne représente ni de ne défend. Les gens sont entrés en dissidence, ils ne veulent plus de l’idéologie, du socialisme du FNPA ou du libéralisme de l’UMPS.
    J’en veux pour preuve les succès de librairie incontestables d’un Zemmour souverainiste et d’un Villiers conservateur identitaire. Si l’un des candidats à la prochaine élection présidentielle publiait (je ne dis pas « écrivais ») un livre, croyez-vous qu’il obtiendrait le même succès que Zemmour ou Villiers ?
    Les électeurs qui votent, de moins en moins nombreux, votent par dépit. Si demain un grand mouvement rassemblant tous les véritables résistants au Système (j’exclus volontairement les politiciens rentiers y compris les patriotes en peau de lapin), il est certain que ce mouvement créerait une dynamique profonde et prometteuse.
    L’important est donc de se rassembler, mais aussi de mettre au clair les bases doctrinales qui doivent guider notre action et sur lesquelles devront s’appuyer les grandes réformes dont la France a besoin pour restaurer en notre pays la paix, l’unité et la prospérité.

  3. Vite écrit, vite effacé, mais qui n’a pas échappé au LabE1, un tweet de Ph de Villiers à l’encontre de Mosco
    http://lelab.europe1.fr/quand-philippe-de-villiers-veut-mettre-un-coup-de-poing-dans-les-parties-basses-de-pierre-moscovici-2618905

  4. Aaaaah Solange ! La seule terrienne à parler de FNPA !!!!
    Ce que dit Monsieur Gannat est juste la vérité : juste des faits historiques. Des faits. Rien d’extraordinaire donc.

  5. Super discours !
    La seule chose qui me gêne , c’est l’alliance de Poutine avec la Chine et l’Inde , qui pourchassent aussi les chrétiens , les emprisonnent , les torturent , les martyrisent et les tuent !

  6. Mais j’ai bien peur que les français votent * fainéantisement * à droite , tellement habitués à marcher au pas .

  7. @Solange. Vous écrivez : « Les gens sont entrés en dissidence, ils ne veulent plus de l’idéologie, du socialisme du FNPA ou du libéralisme de l’UMPS. »
    Tout d’abord, il faut se méfier des généralités du genre « les gens », les Français, les jeunes, … Ainsi, je fais partie des gens mais quand vous écrivez « les gens », je n’en suis pas ! N’utilisez pas SVP des trucs de journalistes contemporains.
    Puis, je ne mets pas en premier ce qui est économique comme le ferait un Macron : Le débat n’est plus vraiment entre « socialisme » et « libéralisme » car aujourd’hui, tous deux sont libertaires et totalitaires. Ce qui vient en premier, ce sont les repères, nos racines, nos familles, ce sont les lois sociétales, l’Histoire de France, le sens du sacré qui donne le discernement, … Pas l’économie qui n’est qu’une conséquence de tout ça et qui se nourrit d’idéologies.
    Enfin, et c’est aussi une conséquence de ce qui précède, si l’UMPS devenu LRPS est bien réel et montre sa capacité de nuisance depuis des décennies, en revanche le FNPA n’existe pas !
    En effet, l’un veut la protection des frontières, l’autre les supprimer, l’un veut une certaine priorité nationale, l’autre veut la mondialisation, l’un garde malgré tout Jeanne d’Arc comme symbole, l’autre dit que tout se vaut et rejette toute culture passée, … La liste pourrait être longue.
    Il est impossible de les accoler car tout les oppose et je crois que vous fonctionnez encore avec le vieux schéma droite-gauche sans prendre en compte le changement de paradigme : On peut, on doit faire évoluer intelligemment une économie mixte, libéralisant tel secteur, nationalisant tel autre comme savait le faire un de Gaulle mais en sachant que ce ne sont que des mesures conjoncturelles et non des principes qui nous dépassent.
    Heureusement, des pays d’Europe montrent l’exemple (Hongrie, Slovénie, Pologne, … et même, dans une certaine mesure, le royaume Uni) Nous n’avons plus beaucoup de temps à perdre car si chacun veut l’Union en excluant d’emblée 30 % des Français (RBM), on n’y arrivera jamais et la pauvre France aura eu le temps de devenir une république islamique depuis longtemps…
    Meltoisan

  8. Attention aux modes. Philippe de Villiers aux présidentielles ? On a déjà vu ses résultats :
    – présidentielles de 1995 : 4,74 % des suffrages.
    – présidentielles de 2007 : 2,23 % des suffrages.
    En outre, il ne faut pas oublier Dupont-Aignan : deux hommes à personnalité dans le même bateau.
    De quoi nous donner comme 2e tour Juppé-Sarko contre Hollande-Valls…
    La force actuelle de Villiers consiste précisément à faire de la métapolitique.

  9. Au Mans, le lundi 17 Janvier 1994, c’était 1500 personnes qui accueillaient Philippe de Villiers pour sa première réunion publique des Européennes. Si seulement on retrouvait ce genre de niveau!

  10. @ Philippe CARHON
    Merci de m’informer de la querelle entre Marine et son père : en tant que membre du BP du FN j’en ignorais tout. Mais vous semblez ne pas percevoir un fait majeur : cela n’a rien à voir avec la priorité historique de Jean-Marie LE PEN sur Philippe de Viliers qui ne fut qu’un suiveur, jouant le rôle de voiture balai pour Jacques CHIRAC durant 20 ans.
    C’est extraordinaire en effet de jouer les recours en 2015 quand on a systématiquement été un soutien électoral de deuxième tour de la décadence chiraquienne : un tel tour de passe passe demande en effet un grand sens politicien. Cela me rapelle DE GAULLE sauvant la France du communisme en 68 après l’avoir mis au pouvoir en 45 et en 62 contre la droite française.
    Pour ce qui est d’Aymeric CHAUPRADE je ne l’ai jamais entendu défendre quoi que ce soit en BP : soit il se taisait, soit il était absent. Très absent. Absent même quand il fut trois fois présent en un an.
    Au point que son absence définitive ne se remarquera pas.
    Et c’est dommage, parce que son intelligence auto proclamée eut été utile si elle s’était exprimée. La liberté quand on ne subit aucune obligation ressemble à la course à pied en descente : cela essouffle moins qu’en montant.
    De plus nous resterons sur notre faim quant à une explication sur l’utilité pour un député européen du FN d’aider à l’évasion de deux pilotes de jet privé n’ayant pas vu l’aspect étrange qu’il y a à laisser monter dans un avion privé de qq places deux passagers avec 46 valises pesant au total près de 200 KG.
    Cette sollicitude de geopoliticien à se faire bagagiste a postériori restera pour moi un mystère : je note simplement qu’Aymeric CHAUPRADE aura attendu cette affaire pour ”choisir la liberté”.
    Mais chut, vous auriez pu faire la 47ème valise, uniquement pour tenter de comprendre le contenu des 46 autres. Et nous dire ensuite laquelle était celle d’Aymeric Chauprade en cavale.
    [Sans développer le fond où chacun est libre de penser ce qu’il veut…enfin j’espère, je voulais juste souligner qu’il était tout autant extraordinaire d’en appeler à JMLP en novembre 2015 alors que le FN l’a exclu (et de quelle manière) pour reprocher à PdV son comportement d’aujourd’hui en exhibant son attitude passée de 2002 ou autre était tout aussi incohérente et malhonnête…
    PC]

  11. @ Godefroy de Couillons,
    un peu de respect pour “les tapettes”, S.V.P, ce sont des personnes qui peuvent avoir beaucoup de qualités et qui ne sont pas forcément pour le mariage gay.
    Suite à tous les commentaires,
    je suis attristée par toutes ces querelles à un an et demi des présidentielles.
    J’estime beaucoup P. de Villiers, je le crois très courageux, mais je pense qu’il a joué son égo contre J.M Le Pen et qu’il a perdu; les électeurs ont choisi le FN qui est une force plus populaire.
    Villiers défend plus les valeurs catholiques qui, hélas, ne sont plus au cœur des préoccupations des Français.
    J.M Le Pen est un grand homme, c’est lui le véritable précurseur, avec d’autres, c’est un vrai guerrier mais ses déclarations provocantes freinaient la progression du FN qui est un parti politique et non pas uniquement la famille Le Pen.
    Je comprends qu’on ne soit pas d’accord avec la ligne économique de F. Philippot, je comprends qu’on quitte le FN.
    Je pense qu’A. Chauprade aurait voulu avoir plus d’influence et de pouvoir au FN et qu’il a été déçu.
    Il y a des luttes de courants et de personnalités dans tous les partis.
    De toutes ces divisions et de toutes ces querelles, j’espère qu’il en sortira du constructif, et je souhaite la victoire de tous les patriotes à la présidentielle.
    Que les meilleurs gagnent!

  12. Toutes les polémiques contre Philippe de Villiers du style c’est moi qui l’ai dit le premier, c’est moi qui l’ai vu de premier relèvent de la cour de récréation de CE1.
    Ce qui est vrai, c’est qu’il y a eu une ambiguïté du fait de la Vendée quand Villiers était, politiquement à sa tête.
    En effet, Villiers était alors incontournable pour le pouvoir RPR-UMP; mais, inversement, Villiers ne pouvait se passer complètement de ce même pouvoir RPR-UMP.
    Mais, tout çà, c’est du passé, Villiers a retrouvé sa liberté.
    A noter qu’avec les raisonnements de certains contre Villiers, il faudrait jeter Cadoudal à la poubelle.

  13. Le jour où tous ceux et celles qui ont, un jour de leur vie été villiéristes le redeviendront en même temps, cela fera beaucoup de monde.

  14. Il faudra que la mairie de Béziers améliore son système d’éclairage des conférenciers : on ne voit de Philippe de Villiers que l’ombre de son nez, et ce n’est pas très agréable. Projecteur unique, placé trop haut ?
    Sinon, magnifique prestation de la part du créateur du Puy du Fou !

  15. J’ai suivi les 89mn du discours.
    Comme beaucoup, je me demande si P.d.V. est d’une totale sincérité, compte tenu du passé (ralliement systématique de 2nd tour au système). Pourquoi n’a-t-il pas parlé plus tôt ? Pourquoi aussi ne parle-t-il pas du rassemblement nécessaire à faire entre tous les souverainistes ? Ne vient-il pas à nouveau diviser ?
    Mais au delà de ces doutes sur une personne qui dit pourtant beaucoup de choses justes que personne d’autre n’ose dire, ce qui m’inquiète plus encore, dans la perspective du redressement indispensable de la France, est l’état d’esprit du peuple transparaissant dans la réaction du public.
    Celui-ci trouve très drôle les moqueries de l’orateur quant à l’aspect physique des Fabius, Juppé, Giscard.
    Mais lorsqu’il dénonce, à juste titre, la responsabilité de l’avortement dans le début de la grande décadence, là, c’est le silence TOTAL ! Surprise générale de l’assistance et pas d’applaudissement. Le public a-t-il seulement déjà entendu parler de M. Jérôme Lejeune ?
    Cette réflexion pour se demander tristement si la population est bien au fait des causes et enjeux réels, s’il lui reste un peu d’attachement au catholicisme et si donc elle pourrait appeler par son vote un honnête chef quand bien même il se présenterait…

Publier une réponse