Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Immigration / Liberté d'expression

Peut-on encore évoquer librement et objectivement le général Pétain, vainqueur de Verdun ?

Ordre94Lois nous le rappelait le 10 avril dernier dans l'éphéméride du Salon beige :




"Le 10 avril 1916 : « On les aura », ordre du jour du général Pétain. Alors que les Allemands essaient de saigner l'armée française à Verdun, Pétain envoie son désormais célèbre ordre du jour se terminant par « Courage ! On les aura ! » L'ordre est en fait une félicitation et un encouragement à destination des soldats qui ont repoussé une attaque la veille."

En cette année du centenaire de la bataille de Verdun, il semble désormais interdit de commémorer certaines pages de l'Histoire de France comme le montre cette polémique stérile :










"La fédération 55 du Front national a tenu à célébrer les 100 ans de « Courage, on les aura ! », l’ordre du jour du 10 avril 1916 de Philippe Pétain, en faisant le parallèle entre « l’envahisseur allemand » d’hier et le « flot de migrants » d’aujourd’hui (…)

Le secrétaire départemental du FN en Meuse l’explique : « Dans le cadre du Centenaire, nous voulons marquer un moment fort. Le 10 avril 1916, le Général Pétain signe son célèbre ordre du jour « Courage, on les aura ! ». Après le 9 avril 1916, les soldats français ont arrêté de reculer ». Quand on lui demande s’il ne voit pas quelque chose de choquant à commémorer ainsi Philippe Pétain, Bruno Rota botte en touche : « Il s’agit bien du Général Pétain, celui de 1916, il ne faut pas faire d’amalgame, nous commémorons le militaire sauveur de Verdun, ce n’est pas notre problème ce qu’il s’est passé après ».

Lors de son discours prononcé à pleine voix devant le monument aux morts de Verdun, Bruno Rota a effectué un parallèle entre « l’envahisseur » allemand de l’époque et « le flot incessant de migrants qui, sous prétexte de quitter un pays en guerre, se répand par-delà nos anciennes frontières ». Il conclut son discours par ces mots : « Nous devons veiller à ce que l’esprit de cet ordre perdure afin de protéger nos familles et nos descendants de ces invasions barbares ».

Des propos « haineux, xénophobes et contraires aux valeurs de la République », décrit le maire de Verdun, qui a fait immédiatement retirer du monument aux morts la gerbe ceinte de l’inscription « Courage, on les aura », déposée par le FN. Le parti de Marine Le Pen par la voix de son secrétaire départemental dénonce « l’attitude inadmissible, antidémocratique et irrespectueuse » du maire de Verdun."

Mieux vaut en rire avec Konk :

Present

Konkguerre

197522_479729222090358_1080745953_n

 

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Elles commencent à nous emm***, les “valeurs de la république”.

  2. Et Pétain, le grand vainqueur de Verdun, réalisa, après mai-juin 40, que Dieu montrait l’ignominie des Français trop Gaulois ayant renié moult fois le Pacte de Reims, oublié qu’ils étaient des Francs donc des Germains, accoquinés aux maçons anglo-saxons promoteurs du communisme et du nazisme, mais que Pie XII ne voulait surtout pas la défaite de l’Allemagne bien que condamnant le nazisme (chargé de détruire le Reich en fait comme nos socialos aujourd’hui) entrevoyant la société antéchristique d’aujourd’hui anglicisée créée par la perfide Albion (la langue anglaise ressort dans les exorcismes comme étant celle préférée des démons, d’où nos musiques actuelles de nos supermarchés plus proches des cris de l’enfer). Le pacte additionnel de Wittiking et de Charlemagne indiquant que son peuple, à qui il imposait, bien que victorieux, la Foi catholique, châtierait, envoyé par Dieu les Francs si leur chef est infidèle au pacte de Reims: et le Français dans son orgueil n’aurait toujours pas compris ?
    Etrange paradoxe ? A vrai dire non: Pétain l’avait compris et De Gaulle est allé sitôt mort en enfer disait Marthe Robin à sa veuve.
    Pétain voulait une victoire rapide à l’est, avant 12 1941 pour que les pleutres Ricains, manigançant toute guerre, ne retirent pas les marrons du feu: ensuite, le plan avec Von Papen (camérier secret de Pie X), Von paulus, Guderian, etc… aurait été d’éliminer Hitler qui ne contrôlait pas tout le Reich, et que les chrétiens allemands détestaient (par exemple Thérèse Neumann)
    C’est pourquoi Pétain qui est au Ciel selon Marthe Robin est tant honni de nos politiques…

  3. Autre anecdote concernant une autre période de notre histoire, mais semblable quant à sa récupération “moderne”: dans le rapport du jury de l’agrégation de lettres modernes de l’année dernière, on trouve quelques lignes étonnantes! Il s’agit d’un oral qui portait sur un texte d’Agrippa d’Aubigné. Eh bien le professeur qui a corrigé cet oral et rédigé le rapport du jury insiste lourdement quant au fait que ce n’est pas parce qu’on commente un texte d’une époque passée qu’il faut s’abstenir d’y déceler xénophobie et homophobie!!! J’ai dû relire la phrase au moins 10 fois tellement ça me semblait surréaliste.
    Vraiment nous avons les “élites” les plus bêtes de toute notre histoire!!

  4. certains mots, expressions, états de vie sont devenus incompatibles avec ce qu’ils appellent désormais les “valeurs de la république”..
    Pour résumer, font partie des valeurs de la République l’inceste, la GPA, la PMA, LA parthouze homosexualiste, l’avortement surtout s’il est répété, le vote UMPS, l’appartenance à une Loge Maçonnique, le militantisme NPA, quand on dit qu’on est pour Salvador Allende, la LICRA, que les blancs puent le fromage et qu’on aime NKM..
    Voilà. Ca, c’est les valeurs de la République.

  5. rien de surprenant sur le précédent commentaire : à la télé, refaire le procès de Louis XVI, ou autre, fait de l’audience : le commun des mortels peut-il revivre l’époque, avec ses spécificités?
    mais universalisme général est universalisme géographique ET temporel!

  6. De Gaulle en enfer, c’est apocryphe. En réalité, Marthe Robin a botté en touche en répondant que c’est sa fille trisomique Anne qui l’avait accueilli dans l’au-delà. Hormis Judas, je vous mets au défi de me citer une seule personne dont nous avons la certitude qu’elle est damnée. Et quand bien même, imaginez-vous une Marthe Robin déclarer froidement à une veuve éplorée “votre mari est en enfer” ? C’est sûr que ce ne serait pas immérité étant donné la manière dont les harkis ont été traités par sa faute, maisà tout péché miséricorde, et comme le colonel De Gaulle était pratiquant, on peut imaginer qu’il s’en est repenti…

  7. En fait, le premier dessin de Konk ressemble à une boutade; mais il ne faut pas oublier qu’avant 1914 il y avait dans les milieux pangermanistes allemands des professeurs argumentant le plus sérieusement du monde, qu’étant donné que l’Allemagne avait une superficie légèrement plus réduite que celle de la France (540.000km2 pour 551.000 pour la France) et par contre une population plus importante (63 Millions pour l’Allemagne contre 40 Millions pour la France) et que de plus la situation géographique de l’Allemagne est en moyenne plus au Nord avec des hivers plus froids et un rendement des terres agricoles moindre, il fallait envisager d’implanter une partie de la population allemande surnuméraire comme colons en France. Les divergences entre ces érudits portaient sur le fait s’il fallait acheter à la France une partie de son territoire ou le conquérir par les armes. Il est vrai que si on avait adopté à l’époque la politique d’accueil actuelle vis à vis des populations d’outre-méditerranée, on aurait laissé les Allemands s’installer. Et la pire ironie de l’histoire c’est qu’il n’est même pas dit par rapport à l’immigration actuelle qu’on aurait perdu au change!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services