Bannière Salon Beige

Partager cet article

Tribune libre

Petit rappel aux royalistes de pacotille: être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Petit rappel aux royalistes de pacotille: être royaliste, c’est avant tout, être catholique.

Cet article est une tribune libre, non rédigée par la rédaction du Salon beige. Si vous souhaitez, vous aussi, publier une tribune libre, vous pouvez le faire en cliquant sur « Proposer un article » en haut de la page.

Que ce soit par souci d’originalité, snobisme, désir de vivre dans une société bien ordonnée (maurrassiens) ou tout simplement par ignorance, il y a toute une flopée d’individus qui tout en étant athées et n’ayant que faire du fait religieux, se prétendent royalistes. Sans le savoir, ces personnes nuisent énormément à la crédibilité du régime monarchique. Il convient donc de rappeler qu’en toute dernière analyse, la seule légitimité de la monarchie repose sur «l’élection» du roi par Dieu. Cette élection étant confirmée avec le sacre du monarque par le Pape ou par un évêque de la sainte église catholique. Une monarchie où le roi n’est pas «l’oint» du Seigneur n’a, au fond, guère plus de légitimité qu’une simple mafia. Cela est essentiel, il ne faut jamais l’oublier.

De cette évidence, en découle une autre. En effet, le roi étant l’élu de Dieu, pour que son élection ait un sens et à moins d’être un imposteur, il se doit nécessairement d’appartenir à la seule vraie religion; c’est à dire le catholicisme. C’est pourquoi, les monarchies reposant sur des spiritualités viciées, comme les monarchies protestantes d’Europe du nord (Royaume unis compris, où dans les églises anglicanes, les gays sont «mariés»), n’ont rien à envier, en matière d’abomination, aux pires républiques et démon-craties, infestées par le politiquement correct (France, Allemagne, États-Unis, etc…). En effet, nous trouvons dans ces sinistres «royaumes» (plus du diable que de Dieu) les habituelles infamies de la culture de mort: meurtre des enfants à naître, mariage contre nature, théorie du genre etc…Quant aux monarchies “catholiques” comme l’Espagne ou la Belgique, je rappelle que leurs monarques n’y ont en gros aucun vrai pouvoir et que par conséquent, elles ne sauraient être considérées comme de vraies monarchies.

À l’instar des tièdes et des faux chrétiens qui tout en se réclamant du Christ, sont trop lâches pour condamner frontalement l’avortement ou le mariage d’abomination du même sexe (voir sur l’homosexualité les propos de Saint Paul dans Romains 1:26-27), et ainsi nuisent gravement à l’Eglise, les royalistes de pacotilles qui, in fine, ne croient ni en Dieu ni en diable, nuisent profondément à la crédibilité de la monarchie catholique française. Non, être royaliste n’est pas un jeu; ce n’est pas être membre d’un énième «Lions club» du coin; c’est croire que « l’oint du Seigneur », si telle est la volonté de Dieu, peut réussir, là où la république ne peut qu’échouer.
Jean-Pierre Aussant

Partager cet article

54 commentaires

  1. « il y a toute une flopée d’individus qui tout en étant athées et n’ayant que faire du fait religieux, se prétendent royalistes. Sans le savoir, ces personnes nuisent énormément à la crédibilité du régime monarchique« 
    Cette première phrase ne m’a pas donné envie d’aller plus loin… c’est odieux… tout est grâce et cette voie peut être une voie de conversion. Dire cela des personnes n’est pas catholique… donc pas royaliste si j’en crois vos dire…

    • être monarchiste , ce n’est pas forcément vouloir entrer au couvent , tendance tridentine.
      le fait religieux est évidemment essentiel ( st Rémy, Charlemagne, st Bernard , st Louis, ste jeanne d’ Arc etc..etc..)
      des agnostiques comme Maurras ont été royalistes militants pour deux motifs qui se renforçaient l ‘un l’ autre:
      40 rois – pas toujours brillants- ont fait la France , un royaume catholique qui a rayonné une civilisation extraordinaire , qui a étonné le monde et qui brille encore un peu;
      la République , dont l’ âme est anti chrétienne, nous a gravement déclassés comme nation, nous a plongés dans une horrible et répugnante décadence dont les symboles sont Jack Lang, Cohn Bendit …
      la gestion républicaine s’ est accompagnée des désastres militaires dont on ne se relève pas: Trafalgar, Waterloo, Sedan, les boucheries inutiles de 14, l ‘effondrement total de mai 40, l’ Algérie , l ‘invasion de la seine st Denis ;
      pas besoin d’ être chrétien pour acter la nocivité de la République nihiliste du Grand Orient et de l ‘imposture de ses fameuses “valeurs”,
      on vit sans une république fromagère des copains, des coquins, des requins , où prospèrent les rats de soc progressistes.

      • Bravo à vous , cadoudal ! Vous avez tout dit ! ! ! ! Votre analyse est remarquable , comme toujours !

      • être royaliste, ce n’est surtout pas être catholique.
        L’église catholique s’est confondue avec la monarchie pendant des siècles, comme vous le rappelez, depuis Saint Rémi et la victoire des champs catalauniques, qui a présidé à la naissance du royaume de France.
        De nos jours, c’est le contraire. Certes, la monarchie est indissociable du caractère divin de l’être humain, du peuple, et de la relation entre le peuple et le monarque. Etymologiquement, hiérarchie veut dire “commandement d’origine sacrée”.
        Je dirais que être monarchiste demande d’âtre Chrétien, dans la France d’aujourd’hui, ce qui n’a rien à voir avec l’Eglise Catholique décadente et corrompue, qui trahit ses enfants, et son satanique pape François.
        Jésus dit: “si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole”. C’est simple, clair et net.
        Le devoir d’un Chrétien est de bannir l’Eglise Catholique corrompue. C’est un déchirement, et ceci n’enlève rien à mon affection pour mes frères catholiques trahis et abandonnés.
        Ce qu’on appelle la “république”, c’est l’abomination de la désolation, c’est la dictature des ânes, et le triste spectacle des politiques.
        Pour avoir un roi, il faudrait que les Français le méritent, et on en est loin.

    • Vous avez à la fois tort et raison : la monarchie française ne peut être que catholique, et en même temps (comme dirait l’autre) on peut en effet trouver le catholicisme simplement en étudiant le fonctionnement de la monarchie française, donc en effet, se convertir par le royalisme.

      • Je n’ai jamais dit que la monarchie ne pouvait être autre que catholique ! C’est évident ! Pour moi le roi ne peut être que catholique…
        Mais là il s’agit du royalisme tel qu’on l’entend aujourd’hui il me semble (mais l’article n’est pas clair et pas franchement bien écrit)
        Il me semble que des militants royalistes même athés, ou qui vivent de mauvaises moeurs ne doivent pas être rejetés et considérés comme des moins que rien. Il me semble qu’être royaliste peut être une voie de conversion… même pour les petits bourgeois qui le sont de manière frivole et superficielle juste pour le clinquant

    • Jeanne: la reaction Passionnelle que vous venez d’avoir peut etre aussi mauvaise conseillère.
      Il est mieux de poser les axiomes de la Royauté Monarchique immédiatement quitte a les expliquer enduite avec bonté par une controverse de questions ouvertes et de paraboles explicatives envers ceux qui ne comprennent pas totalement la Transcendance Divine a poser dans les articles institutionnels de la France a reinstaurer qui obligent le Prince qui gouverne devant la loi divine et qui peut etre source de destitution par les peuples qu’il gouverne de lui desobeir legalement.si les transgressions sont des actes publics de mauvais exemples de comportements contraires aux lois divines au regard des peuples gouvernes.
      Les actes publics du Roi l’obligent devant Dieu et devant Son peuple comme les comportements familiaux du père devant Dieu et devant ses enfants. Meme si dans le privé de son ame tout homme est pêcheur a plus ou moins de degrés.
      Nous sommes ici dans la sphere publique comportementale, nécessaire pour donner le Bon exple en commencant par soi-même.
      C’est justement pourquoi l’Eglise fait le distingo dans ses anathèmes portés, entre l’acte public et l’acte prive, des actes publics engageant un mauvais exemple public risquant d’entrainer un nombre tres grand de deviances sociales.
      Meme un athe est capable de comprendre cela.
      Le Roi monarchique de France est lie par la transcendance Divine, s’il ne l’est pas la tentation sera trop grande de tomber dans la dictature.
      Les exemples mondiaux sont la pour donner raison a ce principe.
      Si un Roi de France commet publiquement par des propositions de lois et des comportements publics contraires au proto-commandement et au Decogue Divins, les lois fondamentales de la France permettent au peuple de lui en demander raison et de l’obliger a s’amender. L’action du Pape est egalement tres importante en ce cas comme cela a ete demontre par le passé.
      Pour ce qui est des partisans Royalistes qui n’ont pas encore atteint ce degre de reflexion, c’est aux Royalistes attachés aux lois fondamentales du Royaume de France de leur expliquer posément celles-ci qui sont permanentes et toujours d’actualite quelque soit l’avencement des siècles, car elles le fait de l’ordre moral pur qui sont lies a la loi naturelle ancrée au Coeur de l’Homme..
      Pour le reste des lois et articles institutionnels qui n’engagent pas la Morale, le Roi de par ses pouvoirs Regaliens de Justice et de Sécurité, veille par sa gouvernance en Son Conseil à simplement verifier qu’elles respectent les lois divines et en Justice il se doit s’il est oblige de régler des problemes qui appellent une tolérance, il doit veiller a ce que cette tolerance
      d’un moindre mal soit uniquement pour éviter un plus grand mal , car le plus grand mal est momentanement impossible a éradiquer dans l’immédiat, mais cette tolérance est alors drastiquement encadrée pour éviter que le moindre mal ne se diffuse pas dans la Société. (exemple connu de de St Louis , dans son décret de tolérance sur les bordeaux, au regards du vice capital de la luxure publique)
      Pour pouvoir prendre conscience de tout cela il est necessaire que tous les royalistes catholiques n’arretent pas de se former dans l’etude de la Doctrine Sociale de l’Eglise et s’impregnent regulierement de leur catechisme pour adulte, de la relecture reguliere des évangiles, si possible de la philosophie thomiste pour ceux qui sont engages en politique.
      Pour les autres catholiques, disons de base, approfondir leur foi est necessaire de facon permanente pour avoir un bon discernement des Esprits.
      Le Chapelet journalier est profondement necessaire a tous suelsue soit le niveau d’intelligence, en commencant petit pour ceux qui debutent ( petit = 1 Notre Pere et 3 je vous salue Marie , par jour) puis augmenter doucement au Credo puis a la dizaine etc…puis s’habituer a offrir chacun de nos actes et pensees et viscicitudes a Dieu par Notre Seigneur Jesus Christ par Marie, puis a s’habituer a accepter sans rechigner les taches ingrates et comportements des autres que l’on aime pas et peut etre leurs reflexions injustes a notre egard ; en prononcant la parole de Jesus en croix (Père, pardonnez leurs car ils ne savent pas ce qu’ils font)
      Et….la bonne volonte de tous declenchera les graces de Dieu sur la France qui nous enverra le Roi qu’il nous faut pour retablir Son Regne Divin dans nos lois, sur la France et rendre plus facile le retour au Bien de tout le peuple de France pour le conduire plus facilement a la fin derniere de chacun de ses membres.

  2. Ca n’engage que vous. Une monarchie, c’est une monarchie. Ou alors dites que vous êtes “absolutiste”. Pas “royaliste”. Vous n’avez aucun droit d’aller dire à un Belge, un Espagnol ou même un Britannique que son roi n’est pas un vrai roi et votre avis ne vaut rien pour eux.
    C’est pourquoi prétendre défendre le catholicisme avec le royalisme est inepte. Les Polonais sont en République et ils défendent mieux le catholicisme que quiconque. L’avis de ceux qui ont fait tomber le communisme, lui, vaut les larmes et le sang versé dans les geôles de Jaruselski ou au fond de la Vistule.

    • en France , Jeanne d’ Arc nous rappelés que la Providence voulait comme lieutenant le chef de la Maison de Capet , et un roi catholique; la vraie Constitution française.

      la premier souci de la République, de la Révolution, a été de guillotiner le Roi très chrétien et les prêtres.
      Dieu et le Roi !

      • Je ne dis pas le contraire. Je rappelle juste qu’il n’y a pas qu’en France qu’il y a des rois catholiques et il y a des républiques très catholiques

    • La monarchie française ne peut être qu’absolue. Ce qui ne signifie pas autoritaire (aucun roi de France n’a possédé le quart des pouvoirs de Macron !). Sinon ce n’est pas une monarchie. Pas en France.

      • monarchie absolue ,monarchie de droit divin:
        ce sont des notions précises qui ont été déformées et qu’on ne comprend plus.
        la monarchie absolue , ou de droit divin , sont des notions de droit public
        mises en avant par Philippe le Bel ;
        elles signifiaient que la monarchie française voulait s’ affranchir du système politique
        de la chrétienté ,où le Pape gouvernait le monde;
        que le roi n’ avait pas à se justifier devant le pape , comme l ’empereur Henri IV Hauhenstauffen à Canossa.
        ( ref Darras histoire de l’ Eglise tome 22 p 130 et sq)
        déclarations doctrinales de Grégoire VII dites dictatus papae
        ” le pape seul a le droit de disposer des insignes impériaux”
        ” le pape , ayant une souveraineté temporelle, peut porter le diadème comme l ‘empereur et les rois.”
        ” ce n’est qu’ au pape seul que tous les princes baisent les pieds”
        ” le pape a le droit de déposer les empereurs”

    • Bravo Montalte ! Ce que vous écrivez est bien vrai. Il faut éviter d’avoir une vision simplificatrice et réductrice qui n’est pas conforme à la réalité. Cela n’empêche pas de se battre pour ses convictions et ce en quoi l’on croit mais sans affirmer que c’est la seule vérité.

      D’un côté, les quatre pays du groupe de Visegrád sont des républiques et défendent des idéaux d’indépendance que beaucoup d’autres habitants de l’UE horribilis leur envie, qu’ils aient un roi ou pas.

      Beaucoup d’autres pays européens ont en effet un roi ou une reine dont on ne parle presque jamais et leurs gouvernants mènent des politiques souvent odieuses sur le plan des mœurs, des libertés et de l’indépendance de leurs pays (LGBTistes, wokistes, sans frontièristes, …).

      En France, on a eu De Gaulle, président de la République qui fit mieux que certains rois qui le précédèrent et que tous les présidents qui suivirent (qui sont de pire en pire). Il était catholique.

      Enfin, beaucoup de pays non européens ont un roi qui n’est pas vraiment catholique : Maroc, Arabie, Thaïlande, …

  3. Cet été, il semble que LeSalonBeige soit devenu celui de Jean-Pierre Aussant : quasiment un article par jour.
    Je vais donc modifier ma liste d’acronymes ; mais, à la place de LSB, faut-il écrire JPA ou bien LSBdeJPA ?
    Permettez-moi, chers liseurs, de demander votre avis …

    • Exact. Il doit faire l’intérim pendant les vacances…

    • Moi ça ne me dérange pas, Trophyme. Je ne lis pas tous les articles de JPA et ne considère pas du tout qu’il exprimerait un “ligne”LSB , qui d’ailleurs n’existe pas. Je vois LSB comme un porte parole de la mouvance “catholique et Français toujours”, dotée d’une haute qualité intellectuelle et spirituelle, qu’ enrichit son ouverture aux évènements d’actualité. LSB pour moi est le n°1 dans ce domaine.

      • Il y a quand même eu l’épisode Z….ce qui ne correspond pas du tout à ” cCatholique et français …” mais alors pas du tout !

        • Réponse à Bouttin: C’est vrai en apparence mais connaissez-vous un chef politique récitant une partie de la prière à Saint Michel comme l’a fait Z lors de son meeting devant le Mont Saint Michel ? C’était du “catholique et français toujours” sublimé!

        • Je ne vous suis pas Bouttin: que reprochez-vous donc au SB?
          D’avoir rapporté l’engouement suscité par Zemmour chez une partie des Français?
          Ou alors peut-être trouvez-vous que Zemmour s’oppose complètement à la doctrine sociale de l’Eglise et méprise les catholiques?
          J’avoue ne pas comprendre …

    • Qui est M. Jean-Pierre Aussant ?

    • Cher Trophyme, je comprends votre point de vue mais vous aussi vous pouvez prendre votre plus belle plume et proposer des articles que la rédaction publiera certainement si ils un quelconque intérêt relisez l’avertissement en préambule de l’article :
      “Cet article est une tribune libre, non rédigée par la rédaction du Salon beige. Si vous souhaitez, vous aussi, publier une tribune libre, vous pouvez le faire en cliquant sur « Proposer un article » en haut de la page.”

    • Nous sommes des lecteurs et non des liseurs. Chacun est libre d’écrire ce qu’il pense, tant mieux si la liberté d’expression n’est pas un vain mot ici. Sinon on entre dans le système de la censure en marche?

  4. Un roi est un roi, catholique ou pas. (exemple le Maroc)
    Un roi oint de Dieu dans la religion catholique est un roi de droit divin susceptible de recevoir des grâces si sa conduite est en phase avec l’engagement de son sacre. Cela n’a pas toujours été le cas.
    Une monarchie peut avoir plusieurs régimes : constitutionnelle, absolue,.. qu’elle soit de droit divin ou non, même si certains régimes ne sont pas très compatibles avec le droit divin.
    Le domaine du roi est le temporel, le spirituel est celui de l’Eglise.
    En France cette dernière était défendue par le Roi et est combattue par la république.
    Vouloir défendre la royauté qui se veut l’unité d’un pays en mélangeant les principes et en considérant que seul 0,2% de la population actuelle puisse valablement adhérer à cette noble cause lui nuit mille fois plus que tous les athées républicains réunis.
    Même si eut égard à son passé glorieux, l’état spirituel de la France est désespérant, la foi catholique est une obligation envers Dieu, mais pas envers les hommes, elle se reçoit comme un don et ne peut être imposée par la force. C’est réservé aux autres religions.

  5. Amen.

    Dieu Le Roy !

    PS : en fin d’article il est précisé “monarchie catholique française”

  6. Bonjour,
    La monarchie serait déjà à distinguer de la royauté.
    Ne maltraitez pas par exemple la Belgique qui a connu le roi Baudouin et la reine Fabiola qui pourraient se retrouver un jour sur les autels.
    Ne jugez pas le saint orthodoxe Nicolas II, tsar faible mais martyr canonisé pour son humilité et sa droiture.
    Ne survalorisez pas toute la monarchie catholique française qui a malheureusement aussi connu des rois peu exemplaires (citons seulement Louis XV bien que converti sur son lit de mort)
    Nous pouvons reconnaître qu’il y eut quelques saints monarques, dont le plus grand fut certainement Saint Louis. Nous pouvons aussi accepter l’idée d’avoir des saints parmi des Présidents comme Gabriel García Moreno (Equateur), pourquoi se les refuser ?
    Bien sûr nous souhaitons avoir un chef d’Etat saint par les vertus et protecteur de la Foi catholique.
    Et s’il s’en rapproche nous serons déjà satisfaits.
    Il y aurait beaucoup à dire encore sur vos propos tout en comprenant votre billet d’humeur sur les royalistes athées ou de gauche.
    Etienne LELIEVRE auteur de “LES SAINTS DE SOUCHES ROYALES”

  7. Seule la monarchie française est liée à l’Eglise catholique. La monarchie byzantine était orthodoxe et les monarchies du nord de l’Europe, Angleterre comprise (Ecosse mise à part) ont embrassé la cause protestante, la monarchie marocaine est liée à l’islam. Elles n’en sont pas moins des monarchies. Seul le roi de France est de droit divin, car protecteur de l’Eglise depuis Clovis. Quand au mot “absolu”, il est souvent dévoyé. Lorsque l’on parle de “monarchie absolue”, cela ne veut pas dire que le roi gouverne comme un dictateur, car en France, les lois fondamentales du royaume sont au-dessus du roi, mais cela veut dire que le roi ne fait qu’un avec l’Eglise catholique, de manière absolue, car le roi de France est “le lieutenant de Dieu sur Terre”.

    • Je ne vois pas en quoi le roi Baudouin est décadent et pervers. Qui êtes vous pour l’insulter?

    • Le roi Baudouin protestant ? Vous vous ridiculisez de plus en plus

    • Théodose a fait de l’ Empire romain un empire chrétien ;
      c’est le modèle à restaurer auquel il convient d’ aspirer;
      la force de la France a été , au moment de l’ effondrement de l’ Empire d’ Occident (476) ,
      d’ être la seule nation issue de défunt Empire à rester catholique au milieu de provinces rendues indépendantes et dirigées par des ariens hérétiques .
      Clovis a su se faire respecter , grâce à sa francisque qu’il maniait énergiquement.

  8. Donc si je comprends bien, Maurras qui était agnostique et qui ne croyait pas dans le principe de la monarchie de droit divin, était donc un royaliste de pacotille ?!

    • Maurras avait perdu la foi;
      il la recouvrera sur son lit de mort.
      Maurras a défendu le catholicisme car il reconnaissait que la France lui devait son existence, sa grandeur.
      Il a compris que la République nihiliste , laïque , c’était la décadence , le retour à la barbarie.
      Grand Remplacement, avortement , les satyres LGBT honorés comme des surhommes, désastres militaires à répétition… tout lui donne raison.
      Dieu et le Roi !

    • Tout à fait. Preuve qu’il y a des royalistes athées et des républicains catholiques

  9. J’ai la même impression.
    Pour ma part, LSB n’est ni une tribune ni un micro-trottoir. Nombreux sont, hélas, les français qui trépignent de rage devant le chaos quotidien et trouvent ainsi un exutoire à leur colère ; ils expriment un avis sur à peu près tout, parfois à raison mais pas toujours, surtout sur la forme.
    Il faut leur pardonner, c’est la faute à la censure républicaine et rien n’oblige à les lire non plus…

  10. Très bonne tribune. J’aime beaucoup les articles de Jean-Pierre Aussant. Merci à lui.
    Concernant la monarchie espagnole, n’oublions pas que lors de son intronisation, Felipe VI a refusé la cérémonie religieuse.
    Quant au roi des Belges il a laissé passer la loi sur l’euthanasie sans piper mot.
    Deux tristes sires en somme.

    • Et le roi Baudouin, c’est aussi un triste sire? Pour le reste, vous confirmez que le lien entre royauté et foi catholique n’est en rien évident

    • Philippe d’Espagne (comme son père Jean-Charles ou Juan Carlos) n’est plus un « roi très catholique ». C’est juste un FM:. mondialiste. Qu’on n’aille pas le comparer avec nos rois

  11. @Trophyme
    Avant les vacances et surtout avant cette excellente initiative de laisser la parole à des lecteurs qui ont des choses à dire et qui les disent bien, la plupart des articles étaient rédigés par l’excellent Michel Janva. Pour autant, à la place de LSB, écriviez-vous MJ ou bien LSBdeMJ ?

  12. L’article explique simplement la différence entre la monarchie française qui était de droit divin alors que beaucoup des monarchies actuelles sont aussi décadentes et perverses que les autres régimes.
    D’ailleurs à l’Elysée n’avons nous pas le plus pervers des roitelets ?

  13. Vous avez raison, ce que vous dites est une évidence. Mais malheureusement les Français ne sont pas capables de l’entendre (cf. les commentaires haineux que vous provoquez). La France est descendue si bas que les choses élémentaires choquent les bons petits catholiques de la manif pour tous (qui sont l’essentiel des lecteurs du SB). Pauvre pays de St Louis. Un reproche cependant : pour combattre un ennemi, on n’emploie pas son vocabulaire : le mot « gay » (qui n’existe pas dans la langue française d’ailleurs) n’a rien à faire sous notre plume ou sur nos lèvres !

    • “GAY” n’est pas un mot mais un acronyme issu de l’anglais.

    • Vous même employez le mot “haineux” qui se trouve sur toutes les lèvres de nos chers progressistes. Quant aux bons petits catholiques de la manif pour tous, dont je fais partie, vous n’avez aucune idée de ce qui me choque ou ne me choque pas. Pourquoi distiler ainsi de la division ?

  14. Quel stupidité, cet article !
    Etre Royaliste, c’est accepter, au nom d’une (saine) laïcité, que la France est chrétienne. Reconnaître et accepter le bien-fondé des valeurs issues du christianisme, que l’on soit croyant ou non.
    Mais la Foi ne s’impose pas.

    • Bien d’accord.
      Et, ainsi qu’un lecteur le disait plus haut, il est d’ailleurs fort possible que, via les choix politiques de certaines personnes, le St Esprit trouve un biais pour amener à leur conversion.
      J’en connais plusieurs exemples.

  15. Je ne vois pas en quoi le roi Baudouin est décadent et pervers. Qui êtes vous pour l’insulter?

  16. doctrine politique du pape Innocent IV
    bulle Aeger cui levia, en 1245.
    “En dehors de l’ Église dit Innocent IV, on ne bâtit que pour l ‘enfer ”
    “et il n’existe point de pouvoir qui ne soit ordonné par Dieu.”
    “C’est donc mal envisager les faits et ne pas savoir remonter à l ‘origine ”
    “des choses, que de croire que le siège apostolique n’est en possession ”
    “du gouvernement des choses séculières que depuis Constantin.”
    “Avant lui, ce pouvoir était déjà dans le Saint Siège en vertu de sa nature ”
    “et de son essence.”
    ” En succédant à Jésus Christ, les papes ont reçu la monarchie non seulement ”
    “pontificale mais royale.”
    “Dieu leur a confié les rênes à la fois de l ’empire céleste et de l ’empire terrestre.”
    “C’est dans l’ Église que se trouvent les deux glaives , emblème des deux pouvoirs,”
    “Celui donc qui ne fait pas partie de l ‘Église ne peut posséder ni l ‘un ni l’ autre.”
    “et , les souverains séculiers , en exerçant leur autorité ne font qu’user d’une force”
    “qui leur a été transmise et demeure dans le sein de l ‘Église,
    qui en est l ‘unique dépositaire”.

  17. @ SUGY Laurent : ” Etre Royaliste, c’est accepter, au nom d’une (saine) laïcité, que la France est chrétienne. Reconnaître et accepter le bien-fondé des valeurs issues du christianisme, que l’on soit croyant ou non. ” En somme toujours compter sur les autres pour promouvoir des valeurs que l’on reconnait comme bonnes, mais ne pas y adhérer soi-même. Je crois que Jean-Pierre Aussant ne faisait pas autre chose que dénoncer cette inconséquence.
    @Montalte : qui êtes-vous pour juger que le roi Baudouin a été insulté ? Jean-Pierre Aussant fait référence à ce simulacre de démarche royale qui a consisté à démissionner de sa fonction le temps de faire passer une loi favorable à l’avortement, pour la reprendre après. C’est effectivement une attitude qui aurait été impossible en France royale, la couronne n’étant pas disponible. Le roi de France, Dieu merci, ne peut pas en disposer à son grès. Qu’un chrétien puisse penser que le roi Baudouin en est sorti tellement grandi qu’il mériterait pour cela d’être porté sur les autels, c’est cela qui reste incompréhensible. Fermer les yeux sur une abomination, c’est ça la sainteté ? Il risquait d’y laisser son titre de roi ? C’est bien la preuve que ce roi n’en a que le titre. Merci Monsieur Aussant.
    @Tous : En France, quand on parle de république, il ne peut s’agir que de la république dite française, révolutionnaire, subversive, athée. Nous ne parlons pas alors de la république de Venise ( qui a largement contribué à la victoire de Lépante ). Alors, les beaux esprits qui voudraient nous faire croire qu’en France on peut être sans sourciller républicain et catholique sont au mieux de doux rêveurs. Merci mille fois Monsieur Aussant

  18. Mon grand père camelot du Roi, Verdun…continua à vendre l’AF au moment de l’interdiction etc… catholique d’une piété exemplaire, en amitié avec deux sœurs de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus doit vomir en lisant ce venin destiné j’espère à ces “cathos BCBG versaillais, de la cour du Prince espagnol dont j’ai bien connu le père qui était un type vraiment bien. Donc je suis un royaliste ou monarchiste de pacotille ! Je vous laisse avec vos insultes et votre fiel et absence de sens politique ! Disons que la Salon Beige devait fermer cette page et vite ! La France vit une tragédie, et des royalistes tout poudrés se préoccupent bien plus du décorum et ne font absolument pas avancer la “cause royale”…Bah ! je perds mon temps….

  19. Honnêtement je ne pensais pas qu’il existait des royalistes non catholique !
    Je suis stupéfait et surement naïf !
    Merci pour votre article Monsieur.

Publier une réponse