Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Persécutée par le lobby homosexuel à cause de ses convictions religieuses

W Susanne Wilkinson est accusée d'avoir discriminé 2 homosexuels qui ont porté plainte. Elle leur avait expliqué “courtoisement” à leur arrivée dans l'auberge pourquoi elle ne pourrait pas leur offrir de chambre. Elle leur a expliqué qu'elle leur aurait bien proposé deux chambres uniques mais que toutes étaient pleines. Francis, son mari, un ancien employé de la City, a quant à lui exposé poliment aux deux hommes que les laisser partager un lit dans leur auberge allait contre leur foi chrétienne. Son procès devrait bientôt démarrer. Elle déclare à Nouvelles de France :

"Je ne suis pas effrayée, je crois et j'ai confiance en Dieu. Il est avec nous et nous aidera durant le procès.

Avez-vous reçu des témoignage de soutien ?

Oui, des messages de soutien venant du monde entier : des Etats-Unis, du Japon, d’Australie… mais aussi 500 messages haineux et injurieux.

Pour vous, ce procès présente-t-il une opportunité, par exemple de rappeler ce que dit la Bible du comportement homosexuel ?

C’est une opportunité pour moi de dire que je suis chrétienne (évangélique, NDLR) et que je souhaite vivre sous la loi de Dieu. Les homosexuels et les lesbiennes peuvent venir seul(e)s chez moi, je n'ai pas de problème avec ça, et mon mari non plus. Lorsqu'il travaillait à la City, il a embauché des homosexuels. Mais je ne peux pas accepter une manière de vivre contraire à l’enseignement de la Bible sous mon toit.

Le député conservateur Chris Grayling a été démis de ses fonctions de ministre de l’Intérieur au sein du Shadow Cabinet conservateur après qu’on l’ait enregistré déclarant que les propriétaires de B&B devraient être autorisés à suivre leur conscience et agir conformément à leur foi chrétienne en réaction à une première affaire.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Y a pas à tortiller, les évangélistes nous donnent souvent un bel exemple de radicalité évangélique.
    Bravo à ce couple pour leur courage.
    C’est un beau témoignage de foi.
    Deo Gratias !

  2. là, c’est coton. Que l’on empêche des gens d’avoir un comportement homosexuel dans les parties communes semble compréhensible, mais dans les parties privées, c’est une atteinte à la vie privée. Deux personnes peuvent partager le même lit sans avoir de rapports sexuels.

  3. ou alors, il faut que l’offre hôtelière permette à chacun d’avoir la possibilité d’être hébergé. Pas facile comme cas

  4. Voir aussi cette histoire :
    http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2011/02/menaces-de-mort-contre-une-chroniqueuse.html
    Comprends pas cette histoire de démission du cabinet fantôme (en français svp!) des conservateurs, puisque les conservateurs sont au pouvoir ! Il faut au moins indiquer que c’était dans le passé lointain « avait été démis » et pas « a été démis ».

  5. Mais pourquoi ces homos ne vont-ils pas passer leurs vacances dans un pays musulmans ?

  6. Cela ne vous rappelle-t-il cette affaire des femmes voilées qui voulaient dormir dans une chambre d’hôtes dans les Vosges et que la propriétaire a refusé de les héberger car elle appliquait la loi de 1905 ?
    En espérant que ce couple britannique obtienne gain de cause de la justice !
    En France pour des motifs de discrimination, madame Truchelut a tout perdu : son mari, son gîte et ses amis. Elle a été contrainte de déménager.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services