Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Persécution de Vanneste : Jean Madiran réagit

…, dans Présent de demain, et se demande si les éditeurs français de Deus caritas est ne seront pas les prochaines cibles de la répression :

Les propos jugés coupablement "injurieux" […] disent en substance ce que dit Benoît XVI dans son encyclique […]. Il convient donc d’avertir les éditeurs Fleurus, Mame, Bayard, Le Cerf […] : le risque qu’ils prennent est gros.

On peut penser que ces éditeurs ne seront pas poursuivis, en tout cas pas cette fois-ci. La répression devrait procéder par étapes : choisir ses cibles progressivement pour isoler les résistances un peu plus à chaque procès, et ne s’attaquer à l’Eglise que quand il n’y aura plus personne pour la défendre. Toutes proportions gardées, c’est le processus que décrivait le pasteur Niemöller à propos du nazisme :

D’abord ils vinrent chercher les Communistes
Et je n’ai pas protesté
Car je n’étais pas un Communiste.
Puis ils vinrent chercher les Socialistes
Et je n’ai pas protesté
Car je n’étais pas un Socialiste.
Puis ils vinrent chercher les syndicalistes
Et je n’ai pas protesté
Car je n’étais pas un syndicaliste.
Puis ils vinrent chercher les Juifs
Et je n’ai pas protesté
Car je n’étais pas un Juif.
Puis ils vinrent me chercher –
Et il ne restait plus personne pour protester.

Si l’on veut arrêter le processus, c’est maintenant, et ensemble.

Henri Védas

Partager cet article

2 commentaires

  1. D’ici pas longtemps effectivement, on interdira la publication de la bible et du catéchisme…
    C’est la suite logique.

  2. “Si l’on veut arrêter le processus, c’est maintenant, et ensemble.”
    … et c’est possible. Si on prend un peu de hauteur, on se rend compte que ce qui est en jeu dépasse largement l’affaire Vanneste et une lutte contre ce phénomène peut rassembler une très grande majorité de français de toutes tandances.
    En effet, cette affaire est un nouveau signe que nos élites en sont venues à nier le concept même de tolérance. Le mot est tellement galvaudé aujourd’hui qu’il devient nécessaire d’en redonner sa définition : la tolérance consiste à avoir du respect (de l’amour !) envers chaque personne, sans que celui-ci ne soit diminué par le jugement qu’on porte sur ses idées, ses actions ou son comportement. Cela dérive directement de l’enseignement du Christ : “aimez vos ennemis !”.
    Lorsqu’on nie l’existence même de la tolérance, on considère qu’il est impossible d’aimer une personne tout en contestant ses idées, ses actions ou son comportement.
    il apparaît alors deux phénomènes :
    * Le “judiciarisme”, c’est-à-dire faire condamner le plus lourdement possible une personne sous prétexte qu’on considère que ses idées, ses actions ou son comportement sont mauvais. C’est une atteinte à la FRATERNITE.
    * L'”antidiscriminationnisme”, c’est-à-dire interdire de contester les idées, les actions ou le comportement d’une personne sous prétexte que cela constituerait un acte de haine envers elle. C’est une atteinte envers la LIBERTE.
    Ces deux phénomènes pervertissent deux valeurs fondamentales de notre société en les sortant de leur strict cadre d’application : la justice (ne condamner que les actes qui nuisent réellement et injustement à autrui) et le principe de non-discrimination (interdire de traiter différemment les personnes pour des pretextes non justifiés).
    Ils coexistent actuellement dans notre société, et pour chaque sujet le fait d’appliquer l’un ou l’autre de ces concepts se fonde sur des motifs totalement arbitraires (mode médiatique, puissance d’un lobby). Des idées deviennent ainsi arbitrairement interdites ou obligatoires : c’est une atteinte à l’EGALITE.
    Le but n’est pas de contester la manière dont s’est exprimé cet arbitraire : si on condamnait des personnes en raison de leur comportement homosexuel, si on interdisait l’expression des idées défendues par les associations homosexuelles, ce ne serait pas fondamentlement mieux. Ce qui est contestable, c’est cet arbitraire lui même !
    La disparition du concept véritable de tolérance nie donc les valeurs même de la devise natioale : Liberté, Egalité, Fraternité !
    L’affaire Vanneste est vraiment typique de ce manque de tolérance. L’antidiscriminationnisme est à l’origine de la loi “anti-homophobie” (Il n’est pas d’accord avec ce que dit le lobby gay, donc il est homophobe) et sa condamnation est le résultat du judiciarisme (je n’aime pas ses idées, je le fais condamner !), alors même que M. Vanneste ne manque jamais de souligner, selon le principe même de tolérance que ses propos concernent les comportements et non les personnes. Or cela est systématiquement vu par les médias comme une “pirouette habile”, une manière de “jouer sur les mots” et non comme l’expression d’une valeur fondamentale de notre société que ces médias semblent ignorer jusqu’à l’exidtence même !
    Cette affaire rejoint donc la liste des nombreuses condamnations récentes donc celle de M. Petré-Grenouilleau, trainé devant les tribunaux pour avoir une opinion sur l’esclavage qui est différente du lobby noir (il n’est pas d’accord avec les noirs, donc il n’aime pas les noirs, donc il est raciste, donc il doit être condamné), affaire qui est à l’origine de la mobilisation actuelle des citoyens.
    Il faut donc tous se mobiliser, au dela de tout clivage politique ou philosophique pour réinstaurer en France une véritable tolérance, seule garante d’une coexitence réelle de la liberté d’expression et d’une société fraternelle.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]