Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Pension de réversion : le gouvernement confirme qu’il détroussera les veuves

Pension de réversion : le gouvernement confirme qu’il détroussera les veuves

De Nicolas Dupont-Aignan :

M. Delevoye a exposé à la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale : si une personne percevait une retraite de 2 000 euros et que son conjoint défunt percevait une retraite de 4 000 euros, la pension de réversion ne sera plus de 2 000 euros mais de seulement 1 000 euros, soit une diminution de 50% !

Cette déclaration est scandaleuse.

Il faut être complètement déconnecté de la réalité de nos retraités pour croire que les retraites sont généralement comprises entre 2 000 euros et 4 000 euros par mois…

Reprenons le calcul du Gouvernement avec des chiffres correspondant à la réalité vécue par les Français : l’épouse perçoit une retraite de 1 000 euros et le mari perçoit une retraite de 2 000 euros. Au décès de son mari, la veuve percevra une pension de réversion de 500 euros seulement au lieu de 1 000 euros.

Le pouvoir macroniste prétend que c’est une « harmonisation par le juste » mais qu’y a-t-il de juste à ajouter la misère d’une faible retraite à la douleur de perdre un être cher ? Qu’y a-t-il de juste à amputer les revenus d’une veuve au point de la forcer à quitter le logement qu’elle louait avec son époux ? Qu’y a-t-il de juste à l’empêcher d’aider ses enfants et petits-enfants en leur reversant le fruit d’une vie de labeur avec son conjoint ?

Par ailleurs, cette réforme cible surtout les femmes qui ont bien souvent des retraites inférieures à celles de leur époux. Je constate que le gouvernement préfère punir les retraitées françaises plutôt que de corriger certaines inégalités liées à des carrières injustement évaluées et l’absence de reconnaissance des années passées à élever ses enfants.

Après la hausse de la CSG, cette nouvelle agression contre nos aînés n’est pas seulement injuste, elle est indécente. Debout la France s’oppose à cette spoliation et appelle le Gouvernement à maintenir les pensions de réversion.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. A partir de quelle date de naissance ou quelle date de départ à la retraite cela sera-t-il applicable?
    Comment cela se passera-t-il pour les femmes de militaires qui ont rarement pu travailler, c’est notamment le cas de la génération de nos parents: nous avons parfois déménagés: tous les 6 mois!

  2. “En même temps”, ce n’est pas demain que l’on verra des mamies de 80 ans ou plus envahir les Champs-Elysées pour crier leur douleur. Et même si cela arrive un jour, ce sera de la rigolade pour le cador de la place Beauvau de donner l’ordre de les matraquer à bras raccourcis ou de les gazer à bout portant.
    Les petites mamies se défendent toujours moins bien que les cailleras qui déboulent chaque 31 décembre du 9-3 pour tout casser – en toute impunité – sur les Champs-Elysées…
    Les petites mamies ne savent pas dépaver les rues pour briser les vitrines des grands magasins…

  3. Le taux de la cotisation employeur est pour l’année 2018 de 8,55%, celui de la cotisation salariée de 6,90%. Donc pour le salaire median français de 27616€ brut, cela représente 27 616 € x (8.55+6.90)% = 4267€ versé par an pour le régime général auquel s’ajoute les régimes complémentaires (de nombreux jeunes retraités ont peu cotisés à ces régimes plus récents)
    Si l’on considère que ce salaire médian a été gagné tous les ans pendant 25 ans (ce qui n’est jamais le cas).
    Rien que pour le régime général, une vie au travail permet de cotiser pour sa retraite en payant au moins 41 ans (calcul sur les départs actuels en retraite). Donc 41 x 4267€ = 174947€ cotisés au régime général.
    Le départ à la retraite s’effectue généralement à 62 ans et l’espérance de vie après la retraite est d’environ 20 ans.
    La règle veut que l’on prenne le salaire moyen des 25 meilleures années pour calculer la pension de retraite, qui représente la moitié de ce salaire moyen. Dans notre exemple, ce serait 13 808€
    Et 174947 / 20 = 8747€ par an de pension de retraite possible en vivant 20 ans en tant que retraité, à euro constant et sans inflation ou revalorisation.
    On laisse de côté les prélèvements qui viennent grignoter fortement une forme d’épargne que représente les cotisations retraite (pension de retraite imposable !!!!! et CSG qui peut avoir du sens s’il s’agit de couvrir la maladie)
    J’ai donc tout intérêt à vivre très vieux pour rentabiliser au mieux mes cotisations passées.
    Par contre si je meurs assez vite après mon départ en retraite, ce qui malheureusement arrive, mes cotisations sont perdues et profitent au système de répartition (votée après la seconde guerre mondiale en commençant à servir des retraites aux gens qui n’avaient que peu cotisés avec l’argent de ceux qui le faisaient. Donc dès le départ le système n’était pas prévoyant, d’autant que l’espérance de vie a augmenté…)
    En conclusion la pension de réversion est une juste compensation économique au profit des épouses qui meurent en moyenne environ six ans après nous, une compensation des justes travailleurs au profit des épouses ayant très souvent moins travaillées, une juste compensation du fruit d’une épargne constituée obligatoirement pour subvenir aux vieux jours du couple.
    Si le Parlement se décidait à voter une telle mesure de diminution de la pension de réversion, alors ce serait une véritable misère pour plus de la moitié des retraités veufs, soit plus de 2 millions de personnes. Encore une fois les plus pauvres trinqueraient au nom de leur Égalité.
    Résistance !

  4. NDA a raison de parler de spoliation car il s’agit bien d’un contrat entre les retraités et l’Etat: les retraités ont respecté leur engagement en versant leurs cotisations, mais l’Etat ne respecterait pas le sien s’il modifiait unilatéralement a posteriori les termes du contrat.

    Mais ce delevoye est un sagouin profiteur qui ne sert qu’à faire du mal aux Français et du bien à lui-même. Après son mépris, unilatéral aussi, des 750.000 pétitions anti mariage homo remises lors des manifestations, il aurait dû être viré, cad ” admis à faire valoir ses droits à la retraite”. Mais non l’inutile Conseil économique et social qu’il présidait à l’époque est toujours là, lui aussi. Et nous, Français “périphériques”, nous payons,payons,payons toujours plus et recevons toujours moins! Endossons nos gilets jaunes!

  5. anagramme de ”DELEVOYE”  ”LE DÉVOYÉ”

  6. anagramme de ”DELEVOYE” = ”LE DÉVOYÉ”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services