Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Pédophilie : Najat Valaud Belkacem doit-elle prendre ses responsabilités ?

Suite à l'enquête de l'association Innocence en danger, il faut demander à Manuel Valls ce qu'il en pense :

"Un an après l'affaire de Villefontaine, l'association Innocence en danger a dressé mercredi un bilan mitigé des mesures prises par le ministère de l'Education nationale pour prévenir les actes de pédophilie au sein des écoles, estimant que "l'omerta" prévalait encore.

Vingt affaires de pédophilie au sein de l'école sont actuellement en cours et traitées par les avocats de cette association de protection de l'enfance, a déclaré Homayra Sellier, sa présidente, lors d'un point de presse.

Trois directeurs d'écoles, dix enseignants dont une femme, un assistant maternel et quatre animateurs sont mis en cause dans ces dossiers, dans plusieurs académies du territoire.

Ces enquêtes n'ont entraîné que trois suspensions et aucune révocation, a dit Me Marie Grimaud, une des avocates de l'association."

Bizarrement, les médias français sont muets sur ces affaires…

Partager cet article

12 commentaires

  1. Et comment se fait-il qu’à Lyon, avec un tel nombre de mineurs qui ont été victimes, aucun des parents de ces mineurs ne se soient manifestés à l’époque ? Car enfin, à l’époque, il y a 25 ans, Barbarin n’était pas encore responsable des prêtres lyonnais, mais les parents étaient sûrement déjà responsables de leurs gosses, non ? On accuse Barbarin de n’avoir rien vu, de n’avoir pas écouté les victimes, mais les parents des victimes, pourtant les mieux placés pour voir que leurs enfants portaient une souffrance, qu’ont-ils fait, les ont-ils écoutés, ont-ils cherché à savoir, à agir ? Personne ne les accuse en justice de négligence ou de mise en danger ? Personne ne dit : “Ils ne pouvaient pas ne pas savoir ?” Qui a empêché ces parents de porter l’affaire en justice à cette époque ? Pas l’Eglise, que je sache…

  2. On parle toutefois de ce prof d’économie de 48 ans qui est soupçonné d’avoir eu des rapports avec l’un de ses élèves de terminale, âgé de 17 ans, selon les informations du Parisien. C’est une élève qui a révélé les faits. Elle aurait surpris l’enseignant avec le jeune homme. Selon le parquet de Créteil, l’enseignant a « reconnu » entretenir une relation « depuis l’année dernière » avec cet élève.
    Se souvenir que c’est la ministre de l’Education qui veut absolument faire passer le message que l’homosexualité c’est normal. Sans expliquer que les retours en arrière sont très difficiles. Quand le cerveau s’est approprié certains fantasmes, il lui est presque impossible de les changer. Il en va de même avec l’alcool ou la drogue.
    Belkacem et ceux qui l’ont nommée ministre, ne méritent-ils pas d’être accusés de mettre des enfants en danger ? Quand est-ce qu’un élève les enverra-t-il devant un tribunal ? Sans doute jamais. Pourquoi ? Parce qu’un enfant ne réalise le piège qu’arrivé adulte. Quand il s’aperçoit que contrairement à ses camarades, il ne peut plus avoir une relation normale avec l’autre sexe. Et cela depuis ce genre d’expériences, si encouragées par ces politiciens véreux. A noter que les syndicats enseignants ne bougent pas.

  3. On pourrait, aussi, faire une enquête sur les amis pédophiles du gouvernement…

  4. “Bizarrement, les médias français sont muets sur ces affaires”
    Vous trouvez ça bizarre! Dites que ça s’est passé dans un diocèse plutôt qu’un département. Vous allez les entendre les merdias…

  5. Aucune révocation ! Il vaut donc mieux être pédophile qu’opposé à l’avortement comme Philippe Isnard.

  6. Etonnant silence de la part des merdias.
    Ont ils été achetés ?
    Sans aucun doute.
    Dans cette profession, il n’existe aucune éthique.

  7. Les merdias sont à l’affut de Barbarin. Mais pour la pédophilie à l’Ecole, silence rdio.

  8. Les Français sont choqués par les cas de pédophilie dans l'”éducation nationale”, surtout les parents; mais c’est beaucoup plus marrant de s’en prendre aux prêtres et à leur hiérarchie, qui sont censés être chastes et qui s’érigent en modèles de vertu pour faire la morale aux autres. C’est évidemment idéologique et politique; il y a 2 poids, 2 mesures.

  9. Certes il peut y avoir des enseignants pédophiles, certes la communication entre la Justice et l’Education nationale doivent être améliorée. Mais qu’en est il de tous les intervenants extérieurs, des animateurs recrutés par les mairies dans le cadre du réaménagement du temps scolaire ? La multiplicité des intervenants complique la vérification des éventuels antécédents de chacun.

  10. @ Yann
    A propos de l’affaire que vous citez :
    il ne s’agit pas de pédophilie s’il s’agit d’un lycéen de 17 ans; il ne s’agit pas de banaliser cette relation mais cessons de tout mélanger, c’est d’ailleurs valable au sujet des problèmes du diocèse de Lyon où l’une des victimes avait entre 16 et 19 ans, et où les médias parlent de pédophilie à tort et à travers. Là le professeur est accusé d’atteint sexuelle, en tant que “personne ayant autorité” mais non de viol, et le lycéen n’a pas porté plainte. Par ailleurs, quand bien même ce professeur aurait eu une relation avec une lycéenne de 17 ans, ce n’eût pas été très recommandable.

  11. @ CREMER,
    il y a tout de même une bonne partie des enseignants actuels qui ont une éthique; ils sont choqués par la drogue qui circule en vente libre dans les lycées, avec certains chefs d’établissement et des conseillers d’éducation qui ferment les yeux, par la pédophilie bien sûr, par le manque de discipline et de sanctions.
    Ils ne sont pas tous de gauche, elle perd du terrain y compris dans l’Education Nationale.
    Il existe un syndicat de droite: le SNALC. Un Syndicat du FN commence à voir le jour.
    Pour les syndicats de gauche comme le SNES-FSU et SUD, vous avez raison, ils sont complètement pourris. Mais les enseignants de droite préfèrent adhérer au SNES quand ils demandent une mutation ou une promotion, parce que c’est le syndicat le plus puissant.
    Le milieu enseignant évolue, il se droitise comme toute la société.

  12. Je suis très étonnée que le SB ne reparle pas de Romain Farina et de son suicide, de la façon dont il a été protégé, du fait qu’il n’y aura pas de procès, etc.
    C’est un sujet qui mériterait d’être traité plus en profondeur.
    Cordialement,

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services