Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Pédophilie dans l’éducation nationale : omerta et déni

Ce qui se passe est très grave : même sur des faits avérés reconnus comme tels par des experts, les accusations de pédophilie sur de très jeunes enfants sont en général classées "sans suite", sauf lorsque l'auteur avoue, et la justice laisse au contact des jeunes victimes de véritables prédateurs. Un danger aggravé par les "activités périscolaires", où l'on embauche les gens sur CV, sans aucune garantie. Omerta et déni dans l'Education nationale, qui joue avec le feu et fait peu de cas de l'intégrité des enfants.

 

Partager cet article

8 commentaires

  1. C’est une catastrophe
    Ils engagent qui ?
    Vous le savez ????
    [Je suppose que vous voulez parler du personnel pour les “activités périscolaires”, imposées aux mairies par le gouvernement après la fameuse “réforme des rythmes scolaires”. Comme elles ont dû d’urgence embaucher du personnel supplémentaire pour s’occuper de ces fameuses activités, il semble que toute personne apportant un CV à peu près correct ait fait l’affaire. C’est la porte ouverte à toutes les dérives. Le gouvernement actuel, mais aussi les précédents, par leur laxisme et leur crainte de “stigmatiser” les enseignants et animateurs concernés, sont gravement responsables de ce qui se passe et ce sont les enfants qui en font les frais. MB]

  2. Si c’était des prêtres….

  3. L’immonde hypocrisie de l’umps qui depuis des décennies refusent d’interdire les pédophiles dans les écoles publiques en se contentant de les muter afin qu’ils continuent en toute impunité à violer les enfants d’autrui .
    Cela ne choque ni les députés ni les ministres ni les sénateurs umps sinon il y a longtemps que les fonctionnaires pédophiles seraient en prison au lieu d’avoir loisir de continuer leur carrière tranquilles aux frais des contribuables !

  4. “Pédophilie dans l’éducation nationale : omerta et déni”…
    Avec la filière 68…tard…et son chef de file…le petit “bandit rouge”…
    omerta?
    le petit ‘bandit rouge” l’a écrit!
    déni?
    Oui…de justice!
    Au trou….Du…trou…
    c’est le Rap…de l’éducation nationale.

  5. Ce qu’on sait sans doute peu c’est que les enseignants n’ont pas de visite de la médecine du travail.

  6. Ce que décrit cette mère de famille et, surtout, son avocat, est proprement inouï. Elles ne décrivent rien de moins qu’une collusion totale entre la brigade des mineurs et les services académiques pour étouffer dans l’œuf tout scandale potentiel, contre toute évidence.
    Devant l’énormité des cas qui finissent par émerger, je ne crois plus, personnellement, à la seule incompétence ou à une sorte d’aveuglement idéologique. Je pense sincèrement qu’il existe une volonté délibérée de protéger, voire d’encourager la pédomanie.

  7. Un prêtre est accusé de pédophilie. L’on découvre qu’il avait déjà fait l’objet de condamnation de par le passé. Cependant, sa hiérarchie l’a couvert et lui a permis de gravir les échelons. Scandale ! L’évêque coupable également ! Et tous les prêtres sont pédophiles, c’est bien connu ! L’Eglise catholique : une honte. La religion chrétienne : non ! Le Pape : démission.
    Maintenant, remplacez les mots prêtres par enseignants, évêque par directeur d’académie, Eglise catholique par éducation nationale, religion chrétienne par république. Pape par président
    Et voyons si les médias réagissent de la même façon..

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services