Bannière Salon Beige

Partager cet article

Franc-maçonnerie

Pédocriminalité : certaines loges de la franc-maçonnerie se protègent dès qu’une « affaire » touche un frère

Pédocriminalité : certaines loges de la franc-maçonnerie se protègent dès qu’une « affaire » touche un frère

Karl Zéro a mené des enquêtes contre la pédocriminalité et ses complices. Il est interrogé dans L’Incorrect de février. Extraits :

[…] Il se trouve, le hasard faisant bien les choses, que j’ai publié avec Serge Garde et Homayra Sellier 1 sur 5 – Manifeste contre la pédocriminalité en France (Télémaque) en décembre. Nous sommes à l’origine d’une pétition demandant aux politiques de reprendre dans une loi les 25 mesures de bon sens que nous proposons pour éradiquer ce véritable fléau (www.1sur5.org). […]

J’ai demandé à une avocate spécialisée dans les affaires de ce genre s’il serait possible d’intenter une class action. Elle m’a dit que le droit français l’empêchait. En revanche, elle m’a fait un aveu très instructif : « Si simplement je révélais le nombre d’affaires que j’ai à traiter aujourd’hui rien que pour les écoles de la ville de Paris, les gens en tomberaient de leur chaise ». Le système pédocriminel continue de fonctionner à plein tube ! […]

J’ai parlé avec plusieurs médecins qui m’ont indiqué qu’ils avaient la trouille de faire le moindre signalement. Un ami m’a dit : « Je tourne sept fois ma langue dans ma bouche car je sais que si je signale, j’aurais direct des problèmes avec le Conseil de l’ordre ». C’est inadmissible ! Des affaires, il y en a partout. Regardez le cas du chirurgien Joël Le Scouarnec : des centaines de victimes sur plusieurs décennies. Qu’on ne me dise pas qu’il n’a pas bénéficié de protections, que personne n’a jamais rien vu. Il y a eu des signalements, et le Conseil a étouffé le truc. Quand il s’agit de « puissants », une couverture de survie est immédiatement déployée. On ignore, on met en doute, on bafoue systématiquement la parole des enfants. C’est l’héritage d’Outreau. Une mise en scène. Vous aviez uniquement des enfants victimes… et pas d’agresseurs ! On veut nous faire croire que les seuls bourreaux des douze gamins étaient Madame Badaoui et Monsieur Delay ? Pourtant, quand vous parlez aux ex-victimes d’Outreau aujourd’hui, ils désignent encore des coupables parmi les acquittés. Dire que Dupond-Moretti a littéralement tétanisé ces gosses au procès… Qu’importe ! Aujourd’hui, il est ministre de la Justice.

L’Église catholique au moins a fait l’effort de s’attaquer au problème, ces dernières années. Il y avait des réseaux constitués au sein de l’Église, et sous Jean-Paul II, la loi du silence était de mise. Mais depuis, ils ont réussi à nettoyer les écuries d’Augias. Pour ça, je leur dis bravo. Ce n’est pas le cas de tous les « cultes ». Je pense à certaines loges de la franc-maçonnerie, par exemple. Je n’ai absolument rien contre leur philosophie, j’ai même des amis qui en font partie, mais le souci c’est qu’ils se protègent dès qu’une « affaire » touche un frère. C’est automatique. Pavlovien. Et ce, « quelle que soit » l’affaire en question. Dans les affaires pédocriminelles, leur instinct de survie, de résistance va aboutir à ce qu’ils couvrent même une brebis dont ils savent pertinemment qu’elle est galeuse, et mettent à son service tout le réseau. La brebis sera alors entendue par un gendarme frère, puis jugé par un juge frère, etc. Ce n’est pas honorable, ce n’est pas digne. À l’instar des cathos, ils doivent faire leur aggiornamento. Il est plus que temps qu’ils fassent le ménage à leur tour. On ne leur demande pas d’en faire état publiquement, juste de se rendre compte que ça n’est plus tenable.

Partager cet article

9 commentaires

  1. « La franc-maçonnerie se protège dès qu’une « affaire » touche un frère » : c’est d’autant plus vrai qu’il y a beaucoup de « frères » dans la magistrature… ce qui explique que dans beaucoup d »affaires où des frères sont impliqués, l’enquête traîne voire se termine par un non-lieu…

  2. Comme le scénario est toujours le même, étouffement de l’affaire ou bien gendarme complaisant puis juge complaisant, doit-on en déduire que tous les réseaux de pédocriminalité sont l’œuvre de la franc-maçonnerie ?

  3. La compréhension de l’affaire d’Outreau est piégée par un manichéisme qui ne reflète pas le réel :
    * D’un côté on a ceux qui dénoncent les avocats et les magistrats parisiens. Or, si certaines attitudes ont été choquantes, ça n’explique pas pourquoi autant d’innocents se sont retrouvés mis en cause et ça occulte la perversité du système de défense du réseau pédocriminel.
    * De l’autre côté, la version officielle dénonce une défaillance d’un juge local (Burgaud) ; version qui néantise habilement (donc protège) la réalité des réseaux impliquant souvent du « beau monde ». Ainsi, ces attaques contre le juge Burgaud accentuent, avec la complicité des médias et des politiques de l’époque, l’ingénieuse intoxication de la justice, planifiée par le réseau pédophile impliqué, et opérée par la principale accusée (Mme Badaoui), avec d’éventuelles complicités de quelques policiers, experts ou autres magistrats.
    * La défense du réseau a été d’introduire des dénonciations calomnieuses BIEN étayées envers des innocents (TROP bien pour que Badaoui en soit l’auteure unique), pour envoyer habilement la justice locale sur de fausses pistes, donc « noyer » les vraies responsabilités du réseau et des clients, donner de quoi torpiller les procès en discréditant les enfants et les détentions provisoires, et affaiblir toute parole d’enfant dans le futur.
    * La concentration des attaques sur ce juge plutôt que sur la calomniatrice est très « questionnant » quand on lit les rapports d’enquête qui ne relèvent pas de grosses erreurs du juge Burgaud. Bien d’autres éléments « curieux » accréditent cette thèse ; revoir les sources ouvertes de ce dossier (articles, documentaires, …) sous cet éclairage, c’est lumineux. L’oligarchie a eu très chaud et s’en est bien tirée.

    • Vous semblez bien connaître le dossier et votre analyse est convainquante parce qu’elle explique ce qui autrement est incohérent. Sans être spécialiste de cette affaire, elle m’a tout au long semblé aberrante et au moins l’un des enfants, très courageux, a toujours maintenu ses affirmations crédibles. Je connais le fonctionnement, la cruauté de ces réseaux qui, curieusement, sont rarement dénoncés. Très peu d’enfants parlent semblent-ils même quand ils sont adultes.
      J’espère que l’enfant d’Outreau qui a toujours maintenu la véridicité de sa parole a trouvé de l’aide, du soutien, qu’il a pu devenir malgré ses blessures un adulte équilibré, trouver le chemin d’une vie normale. Merci de me rassurer si vous le pouvez.

  4. Les couvertures sont très fortes et cohérentes pour la protection et la perpétuation des réseaux criminels : police, justice, banques, ça fonctionne très efficacement pour écraser les mamans qui font un signalement et peuvent se retrouver privées de la garde de leurs enfants, menacées d’hospitalisation psychiatrique des années durant, dépouillées par la banque, marginalisées…
    Il est vraisemblabe que des pressions et des menaces sont exercées sur les enfants victimes…

  5. Ca s’appelle la France de la ripoublik socialiste soviétique , quand je pense que cet ordre des médecins cloue au piloris les toubibs qui dénoncent, c’est ce ramassis de saloperies il n’y a pas d’autres mots qui interdisent les médecins qui guérissent les gens du covid de parler et de dire comment ils soignent , c’est la France de jupiter de véreux de casse-tête et de ducon moryéti. Elle est magnifique cette république bananière. Je ne sais pas ce que je ferai si je savais que des salopards ont touché à mes enfants, je pense que la justice je la rendrai moi-même, un bon coup de fusil à certains endroits ça les calmerait

  6. L’histoire d’Emile LOUIS, chauffeur pour des enfants handicapés mentaux de la DDASS (Yonne), est particulièrement symptomatique. Il « fournissait » des notables, et violait également pour son compte avant de tuer. Un gendarme avait vu clair, Christian LAMBERT. Il en est mort, tandis que la magistrature se couvrait ou couvrait des notables. Horrible !

  7. que j’aimerais que le président macron fasse de même avec les français

Publier une réponse