Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Valeurs chrétiennes : Education

Pédagogie : Marianne dénonce les Khmers de la pédagogie

Dans le dernier numéro on trouve un article dénonçant les pédagogistes et avouant que les méthodes traditionnelles d'apprentissage de la lecture sont les meilleures. Le début d'une prise de conscience ? (cliquer sur l'image pour l'agrandir):

Marianne

Partager cet article

11 commentaires

  1. Les méthodes introduites au fur et à mesure ont toutes eu pour but de déconstruire la personnalité et ruiner l’enseignement des jeunes jusqu’à en faire des illettrés.
    Notre enseignement fonctionnait fort bien et produisait des gens brillants dans tous les domaines. Nous avions des colonies comme l’Algérie ou tous les enfants étaient scolarisés avec de très bons résultats, ce qui prouve que l’enseignement fonctionnait aussi avec des populations musulmanes…
    C’est précisément parce qu’il marchait trop bien que les TRAITRES, pour les appeler par leur nom, ce sont acharnés (le mot est faible) à réformer sans cesse de manière à niveler par le bas.
    A chaque réforme montrant clairement que le niveau baissait on ne revenait pas en arrière (comme le feraient des gens NORMAUX ou de bonne volonté…), mais on ajoutait une nouvelle réforme provoquant une nouvelle baisse.
    Les enseignants qui n’ont pas compris cela depuis 20 ans sont de parfaits abrutis et l’on est en droit de se demander comment il est possible qu’ils soient enseignants.
    Ceux qui ont compris depuis longtemps mais se taisent sont des complices passifs.
    Il reste ceux qui ont compris et se battent pour maintenir le niveau malgré tout, en dénonçant le système, ils sont l’honneur du corps enseignant !

  2. Tout comme l’invasion en cours, l’abêtissement des classes populaires est voulu, cela permet à la caste qui tient le système de limiter le renouvellement des détenteurs de pouvoir qui reste ainsi aux mains des mêmes familles. C’est bien pour cela que le ministère fait tout pour briser l’élévation par le mérite. La diversité d’accord mais à la condition de ne perdre aucun des avantages qu’ils détiennent.

  3. Ce qui est dingue c’est que ça fait des années que des personnes parfaitement intellectuellement constituées font ces constats, et tout d’un coup ils découvrent l’eau chaude… et le désastre. Non mais vraiment.
    C’est pareil avec le camp de Calais, on m’a envoyé récemment un texte d’un médecin découvrant les conditions affreuses dans lesquelles vivent ces gens, ces clandestins. On rit presque en lisant ce constat effaré!!! Depuis combien de temps certains alertent-ils sur la tiers-mondisation du pays, la paupérisation d’un nombre de gens de plus en plus important, le lien de tout ça avec la décomposition des familles et des nations, avec la baisse de niveau de l’enseignement, avec une immigration sans contrôle, sans discernement? On a presque envie de renvoyer ces gens avec leurs constats qui viennent 30 ans après les nôtres. Tout ça par haine des “gens de droite”. Non mais vraiment.
    J’ajoute qu’ayant enseigné moi-même le français et le latin à des jeunes des cités, ce sont des jeunes intelligents, leurs parents veulent souvent s’en sortir, et il suffirait de montrer notre fierté de notre langue pour qu’ils aient envie de l’apprendre et la connaître. A l’inverse les jeunes Français “de souche” ont souvent du mépris à l’égard de notre culture et leurs parents prennent souvent l’école pour un service à bas coût, n’ayant d’autre intérêt que de trouver un métier plus tard. Donc, ce mépris s’étend aux autres jeunes, comment respecter la langue et la culture de gens qui l’incarnent si mal et si peu?
    Enfin je pense que c’est un énorme mépris à l’égard des enfants, spécialement des “basses classes” (pardon), de ne pas leur donner les bases de la langue, par l’effort, le travail et la répétition. C’est évident qu’il n’y que ça qui marche, et j’ajouterai, que ça qui peut donner le goût de la langue, comme pour un sport où l’on répète 10 fois, 20 fois, 400 fois le même geste. Quelle joie quand on réussit, et quel respect pour sa discipline. Evidemment que l’effort est essentiel, bien plus que les accompagnements multiples qui prévalent partout aujourd’hui.
    Les enfants sont intelligents, mais il faut leur enseigner aussi la rigueur, et il n’y en a plus nulle part. Il n’y a qu’à voir la manière de s’habiller des enfants et des maître à l’école. Pourtant, bien s’habiller pour quelque chose, montre qu’on respecte ce “quelque chose”.
    Oui tout va ensemble et ces gens qui le découvrent après 30 ou 40 ans de désastre sont des idiots. Et tous ceux qui ont participé à cette stupidité sont des fossoyeurs, et ce sont eux qui sont à l’origine de la paupérisation générale et de l’abrutissement de la société.
    Eh oui, autrefois en quelques années un simple paysan, un simple ouvrier, pouvait mieux parler, mieux compter et surtout mieux raisonner, que n’importe quel élève de Première d’aujourd’hui.
    Dernière chose, les élèves respectent énormément les profs qui leur donnent du travail et leur apportent une culture même difficile. Même si ça les fatigue de sortir de leur petit univers d’ados, pour les ados, au final ils aiment ceux qui les poussent vers le haut. Et puis ils sont dans des filières professionnelles, plus c’est vrai.
    Mais il faut être chrétien, semble-t-il, dans ce pays, pour avoir une grande foi en l’homme, dont Dieu a fait le frère de son propre Fils, et à qui Dieu a donné autorité sur toutes choses en ce monde. Alors c’est que tous ces jeunes sont dignes de cet héritage!

  4. Attention, la prise de conscience suppose qu’il y avait inconscience.
    Or, bien sûr, il y a, et depuis toujours, parfaite conscience.
    La “fabrique du crétin” est voulue, entretenue, améliorée.
    Ne faisons jamais semblant de ne pas le savoir.

  5. Littératurophobie = illettrisme !

  6. Entièrement d’accord sur le fond. Pour autant, je désapprouve l’emploi du terme “Khmers” pour désigner ce genre d’individu au radicalisme nuisible (comme on voit souvent employée l’expression “Khmers verts” pour qualifier certains extrémistes de “l’écologie”). Les Khmers sont une ethnie tout à fait respectable du Cambodge, et ont payé bien assez cher leur tribut à une minorité barbare en leur sein (le mouvement “Khmer Rouge”). Si l’on tient à être vexant, on peut très bien parler de “gardes rouges/verts”, d’ayatollahs, de pasdarans, etc. ou sinon, conserver l’expression “Khmers rouges” dans son intégralité, ce qui semble d’ailleurs être appliqué dans le corps de l’article, mais pas dans le titre hélas.

  7. @ Duport et @ GE
    Tout a fait d’accord cet abêtissement par la dénaturation de l’école est voulu! En effet, nos dirigeants savent que l’on mène plus difficilement à l’abattoir des chats ou des renards, que des poulets ou des moutons…

  8. venant de Marianne dont jean-François kahn à la suite de Todt s’était exprimé en disant que Phnom-Penh était “enfin libérée” par les Khmers rouges (avec un génocide de 50% de la population en moins de 10 ans) c’est…comment dire…ahurissant de c…rie

  9. à Louis P
    Khmer rouge est dans le titre puisque le mot Khmer est écrit en rouge.

  10. Il y a quelques temps, je suis tombé sur un article tenant à démontrer que, malgré ses efforts pour dédiaboliser le FN, Marine Le Pen était bien une dangereuse extrémiste crypto fasciste : la preuve : elle est favorable à la méthode syllabique et hostile à la méthode globale !!!
    Les défenseurs des méthodes globales et semi-globales n’ont aucun argument pratiques, ils ne la défendent en effet que par a priori idéologique.

  11. Pathétique que des journalistes confondent KHMER et Khmer rouge.
    Et ce n’est pas le premier comme le note si bien Louis P.
    D’ailleurs 90% des Français font la confusion.

Publier une réponse