Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française / L'Eglise : L'Eglise en France

Payer pour entrer dans une cathédrale ?

Lu dans Le Figaro :

"Lors d'une réunion entre le ministre de la Culture, le Centre des monuments nationaux et les hauts fonctionnaires en charge du patrimoine, la lancinante question des moyens de l'État pour faire face au gouffre que représente l'entretien des 77 cathédrales a de nouveau été posée. «Pourquoi ne pas faire payer l'entrée, tout en assurant la gratuité du culte?», a suggéré un participant, mettant en avant une possible manne pour l'entretien du patrimoine ou la sécurisation des œuvres d'art. Le gouvernement n'a encore rien décidé sur cette question sensible, propre à relancer une guerre passée. […]

En France, il va sans dire que l'Église est vent debout contre l'application de ce principe du paiement à l'entrée. Mgr Jacquin, recteur de Notre-Dame de Paris, affirme simplement que «cela ne se fera jamais, car c'est contraire à la loi de séparation de l'Église et de l'État», qui précise clairement que l'accès au culte doit être gratuit et ouvert à tous."

Partager cet article

30 commentaires

  1. Je peux vous étonner : je suis partisan des visites payées des cathédrales. Elles sont la propriété de l’État qui en a la charge. Leur entretien représente un gouffre financier. De plus je suis persuadé que si l’on installait un régime payant cela renforcerait beaucoup la sécurité de ces édifices. Ils deviendraient comme des musées. C’est une chose qu’il faut considérer par les temps qui courent.

  2. Cela se fait déjà dans certaines cathédrales ou il faut payer pour voir certaines parties de l’édifice .
    Cela se pratique couramment en Espagne .

  3. En Italie l’entrée des cathédrales est payante sauf pour la messe .A Nice l’entrée de l’église russe est payante. Je ne suis pas contre.

  4. Quoi-qu’il en soit, il y a un bon nombre de nos cathédrales qui sont déjà devenues des musées dans les faits ! Plus de Saint sacrement visible, des concerts profanes, on y parle tout haut, on urine dans les chapelles latérales, il y a des graffitis … Bref, c’est effectivement à se demander si une telle mesure ne serait pas salutaire, à moins d’y nommer un recteur de la trempe d’un Zanotti-Sorkine, la seule parade à ces péages étant de remplir ces édifices de fidèles grâce à une belle liturgie !

  5. Quelle bonne idée !!
    Et comme avec l’argent on achète tout on peut s’attendre à une dérive évidente du “client est roi” qui va réclamer un accès handicapé au clocher, un accès wifi pour ses mômes lobotomisés qui ont “lédoicollésurlaconsole” et comme dans notre beau pays dire NON est interdit nos cathédrales vont être transformées en Catho Resort. Ah la bonne idée du payant !!

  6. J’ai constaté voici peu que la visite des lieux de culte est payante à Prague, notamment à la cathédrale Saint-Guy.
    J’avoue que cela m’a quelque peu surpris.
    Je me suis dit en mon for intérieur :”Pourvu que cela ne donne pas des idées à certains en France ?”.

  7. La loi de 1905 n’a jamais dit que l’accès au culte doit être gratuit et ouvert à tous.
    L’usage d’un bâtiment cultuel pour être réservé aux seuls membres de ce culte.

  8. Il va falloir reprendre la lecture des textes de la spoliation par l’état des biens de l’Église. La plupart des lecteurs semble oublier que l’état français n’a pas contribué à l’édification de ces bâtiments, mais les a purement et simplement volés à leurs légitimes propriétaires.
    Il y aurait lieu de comparer avec la restitution des biens dont les juifs ont été spoliés durant la dernière guerre mondiale.
    Comme le remarque un lecteur du Figaro, à quand les péages pour les passages piétons, les taxes sur les couchers de soleil et autres arcs-en-ciel?

  9. C est tellement petit…
    Qu’ils coupent leurs dépensent inutiles plutot.

  10. Payer pour louer le Seigneur???????

  11. EROUANI
    L’église St Nicolas de Prague n’est pas payante ! Par contre il est vrai que les lieux juifs le sont.

  12. Pour paraphraser à l’envers le général de Villiers, à force d’attaquer le muscle, ils finiront bien par toucher la graisse. N’ya-t-il pas des économies à faire dans certains ministères, des subventions à des associations lucratives sans but à couper, des allocations (CMU, RSA, etc.) à mieux surveiller ?

  13. avec les intérêts de tout ce que le petit père Combe et l’état à volé au clergé il y a de quoi les entretenir .

  14. Les églises (ou du moins les plus importantes) sont de fait des musées, que beaucoup visitent comme tels, et non pour y prier. Mais leur fonction est avant tout cultuelle et non culturelle, faire payer en ferait de quelconques monuments historiques, déjà que les visiteurs ne sont pas toujours respectueux des lieux, si on les fait payer, ils ne seront plus que des clients qui feront ce qu’ils veulent, viendront en tenue débraillée, refuseront de se découvrir, brailleront encore plus ou embrasseront leur dulcinée. Ne transformons pas Notre Dame ou le Sacré Coeur en Disneyland pour touristes japonais, et attention à ce que la liturgie ne devienne pas un spectacle folklorique, tel les danses traditionnelles en Afrique.
    Déjà au Mont St-Michel, on ne peux visiter l’abbatiale sans payer, sauf si on vient pour la messe. C’est devenu un musée qui sert accessoirement au culte pendant une heure. Comment trier à l’entrée les touristes et les croyants venus prier ?
    Je crois que le problème s’est déjà posé à ND de Paris, pour l’accès aux tours, et aux Stes Marie de la Mer, pour l’accès au toît terrasse de l’église. A St Denis, on accède gratuitement à une partie de la basilique, mais on doit payer pour certaines parties, dont la crypte.
    A l’Eglise aussi de bien monter que ce n’est pas un musée ou une salle polyvalente, en interdisant les concerts profanes, et en arrêtant de dire la messe n’importe où sans raison valable.

  15. Quant à la spoliation des églises par l’Etat, ne nous plaignons pas trop, les paroisses ou les diocèses seraient bien incapable de les entretenir, c’est déjà difficile financièrement d’entretenir les quelques édifices construits après 1905. Les restaurations de nos vieilles cathédrales coûtent une fortune, ce n’est pas la quête ou le denier du culte qui y pourvoirait.

  16. Le voleur qui se plaint que le butin est trop cher à entretenir…
    Et personne ne s’étonne…

  17. à professeur Tournesol :
    Bien dit !
    Dans l’état de faillite financière de notre église de France si l’état restituait aux diocèses les églises et cathédrales avec les charges d’entretien ce serait un cadeau empoisonné et la ruine instantanée !

  18. Il s’agit d’un Patrimoine “culturel” donc laic dont ouvert à tous les cultes…Certains diocèses ont déjà des avancées dans ce sens.
    Faire payer est donc une pratique logique pour un état “laîc”.Le “personnel” sera laîc, donc sans privilège d’une religion,comme dans les musées…

  19. @ nemo,
    Le voleur ne doit pas rendre que la partie qui l’ennuie sinon c’est trop facile… Il doit rendre tous les biens qui ont été confisqués aussi… Rendre les terres, les abbayes, les maisons, les immeubles, les écoles… Et dédommager ses victimes aussi…
    Rendez-moi le tout et vous verrez que le cadeau n’est pas si empoisonné que cela… Bien au contraire !

  20. Les cathédrales contiennent dans leur architecture, sculpture… une symbolique non seulement chrétienne mais aussi ésotérique ! La franc-maçonnerie s’y retrouve !
    En règle générale, les lieux de cultes à travers le monde, ont toujours été des lieux sacrés. Leurs architectures, qu’importe la culture, avaient pour objectifs de canaliser des énergies cosmo-telluriques lors des cérémonies, à des dates bien précises, comme les équinoxes et solstices par exemples. D’où viennent ces connaissances architecturales ? D’où vient la compréhension des cycles cosmiques ? Quelles étaient les effets de ces énergies cosmo-telluriques sur l’assistance ?
    http://www.youtube.com/watch?v=u4HORUhteaA

  21. Selon la Fondation du Patrimoine, les édifices cultuels français sont estimés aujourd’hui à 50.000, situés sur 36.600 communes, dont 32.000 ont moins de 2.000 habitants. Depuis le début du siècle moins de 50 églises auraient été démolies … Depuis 2002, la Fondation du Patrimoine a aidé au sauvetage de plus 4000 lieux de culte.
    http://patrimoine.blog.pelerin.info/2014/04/18/fondation-du-patrimoine/?utm_source=feedburner&utm_medium=twitter&utm_campaign=Feed%3A+PatrimoineEnBlog+%28Patrimoine+en+blog%29
    L’UNESCO édite un guide destiné à toutes les personnes (religieux, fidèles, gestionnaires, propriétaires…) en contact avec le patrimoine cultuel et soucieux de mieux le protéger contre les actes de malveillance (vols, vandalisme, intrusions, voire incendies criminels ou terrorisme) :
    http://unesdoc.unesco.org/images/0021/002162/216292f.pdf

  22. @ Percehaies. Payer pour prier le Seigneur ? Oui, 1000 euros par messe et 100 euros par Pater. C’est pas cher payé.

  23. Si l’entretien leur coûte trop cher c’est justice pour eux car il ne fallait pas les voler
    Ces édifices appartenaient à l’église et plus particulièrement aux catholiques de France qui les ont édifiés en donnant de leur temps et de leur argent.
    Elles ne coutaient pas chères à entretenir car non seulement les fidèles payaient en espèces mais aussi en nature en donnant les matériaux ou en offrant leur travail gracieusement.
    BIEN MAL ACQUIS NE PROFITE JAMAIS…
    La Providence a bien fait les choses !

  24. Pourquoi pas, certaines églises sont visitées comme des musées , par des touristes qui font peu cas de leur sacralité , autant financer leur entretien

  25. Toujours le fric…!

  26. C’est une vulgaire idée de faire payer l’entrée des cathédrales, digne des marchands du Temple, on sait comment Jésus a les a chassé. Les églises ne sont pas des musées, ni de magasins de souvenirs mais la Maison du Seigneur mème si trop de personnes l’ont oublié.

  27. A l’attention de Carlos:
    Vous confondez célébration et prière, cérémonie et recueillement.

  28. Deux façons de lire cette idée si elle vient des pouvoirs publics français.
    Première façon, c’est intolérable, anticonstitutionnel, ce ne peut être qu’une mesure égalitaire concernant tous les cultes.
    Seconde façon, pourquoi pas. MAIS puisquela Constitution française s’est établie sur les bases d’une séparation des cultes et de l’Etat, il ne peut être légitime que l’Etat soit seul bénéficiaire de la perception car il ne s’agit pas, et ne peut s’agir d’une taxe d’Etat. Donc, 50% pour chacun. Cette seule réclamation légitime et défendable entre le constructeur (oui, Duport, et dans le même temps mon curé se levait tous les matins en les bénissant de l’avoir fait car, P… cela fait du bien !) et usufrutier et celui qui a absolument tenu à s’en rendre propriétaire devrait faire reculer l’appel d’offre car leur but n’est pas d'”enrichir l’Eglise”. L’Eglise de France a ses propres frais puisque hors concordat elle DOIT entretenir à ses frais du personnel autre que religieux. J’ajoute qu’une clause pour la protection du culte devient légitime dès lors que nombre desdites cathédrales ont DEJA été victimes d’agressions non sanctionnées de groupuscules terroristes perturbant le culte. Or, la protection des lieux du territoire et des populations revient à l’Etat, non à l’Eglise. La preuve, ceux qui se sont défendus dans leur Eglise ont été condamnés contre leurs agresseurs. Wendy, au lieu de dire de béates bêtises, regardez la vérité, la réalité. 50%-50% vous verrez qu’ils renoncent à la proposition.

  29. Comme le dit si bien le Professeur Tournesol, : “comment trier à l’entrée les touristes et les croyants venus prier ?” En effet, nos églises catholiques sont ouvertes à tous, quelle preuve demanderions-nous pour établir que quelqu’un vient se recueillir où prier (parfois les deux à la fois !!) ?. Moi même, je me suis convertie suite à une visite dans l’une d’elles il y a quelques années où je me suis sentie appellée pour faire bref. L’entrée aurait été payante, je n’y serais probablement pas rentrée !
    Je pense qu’il faut garder ce principe de gratuité pour tous prôné au coeur même de l’Evangile.. (” Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement. [Mt – 10 : 08]”entre autres…Je laisse les partisans de l’accès payant chercher par eux-même !)
    Faire payer l’entrée d’un lieu saint serait exclure de la relation à Dieu ceux qui ne peuvent pas se permettre de s’acquitter du droit d’entrée et il ne me semble pas que l’exclusion de quiconque ait été l’enseignement du Christ(où alors, j’ai vraiment tout compris de travers ces dernières années !)et même une simple visite culturelle peut s’avérer enrichissante spirituellement sans que l’on s’y attende, croyez-moi sur parole ! Le Seigneur appelle qui il veut, quand il le juge opportun ….

  30. Entièrement d’accord avec Hildegarde, si Jésus a chassé les marchands du temple, ce n’est pas pour qu’on fasse payer pour entre dans une église.
    A propos de la “spoliation” par l’Etat, je rappelle qu’en 1905 l’Etat ne voulait pas s’approprier les églises mais les donner à des “associations cultuelles”. C’est le refus par saint Pie X, justifié par ailleurs, de créer ces associations, qui a fait que l’Etat s’est retrouvé avec les églises sur les bras.
    Il est de bon ton de critiquer la loi de 1905 et les affreux desseins de ses concepteurs, mais il faut être réaliste : Finalement le résultat est plutôt satisfaisant : les églises sont globalement bien entretenues (même s’il y a des exceptions) et sûrement mieux que si l’Eglise devait financer, alors que dans certaines paroisses on a déjà bien du mal à payer le chauffage. Evidemment autrefois la générosité des fidèles suffisait à bâtir une églises, mais aujourd’hui on a des édifices construits pour 1000 paroissiens et qui en accueillent 50, et encore avec le renfort des paroisses voisines. Si l’Eglises possédait les lieux de culte, beaucoup serait vendus ou en ruine. Par ailleurs, dans les années 70, heureusement que des maires ou des architectes des Bâtiment de France, parfois athées, étaient là pour protéger les églises de l’ “esprit du concile” et de certains curés qui auraient brûlé autels, retables et statues.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services