Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

Pause sourire

Un loueur de voitures qui a de l'humour

Image1

Partager cet article

7 commentaires

  1. Publicité nauséabonde, rappelant les pires heures de notre histoire brune. Concessionnaire vichyste à faire gazer d’urgence par Manolo la matraque.

  2. C’est pas eux qui disent “c’est qui le patron ?” Ça serait bien de faire une pub avec Hollande montant sur un scootter et un type derrière lui hurlant “c’est qui le patron ?”

  3. Pour se protéger du rouleau à pâtisserie au petit matin,lors du retour au bercail, mieux vaut un casque !

  4. J’ai trouvé que les agences de pubs avaient mis du temps à rebondir sur cette affaire… Manque d’inspiration ? Hésitation quant au crime de lèse-majesté ? Délai à respecter avant de pouvoir en rire vraiment ?
    On sourit mais malheureusement cette publicité n’est pas drôle. L’infidélité devient un sujet amusant, banalisé et normal. Goguenard on rivalise de bons mots sur les réseaux sociaux pendant que le conjoint trompé et répudié, cocue à jamais et pour la Terre entière, essaye tant bien que mal et à l’abri de tous, d’enlever le TGV qu’elle s’est prise dans le buffet.
    Comme l’écrit Koz à la fin de l’article qu’il consacre à se sujet: François Hollande serait enfin vraiment un “Français normal”. Non, pas normal, médiocre. Juste un Français médiocre.
    http://www.koztoujours.fr/infidelite-publique
    N’en faisons pas un sujet normal…

  5. Publicité bientôt interdite comme celle d’une marque de voitures qui montrait Carla Bruni et Nicolas Sarkozy avec un slogan du type :
    “Préférez les petits modèles” ?

  6. Il y a une bonne chose dans cette affaire ridicule : on ne verra plus de baisers sur la bouche en public, des hauts talons sur le tapis rouge à côté du Roi du Maroc, un bureau de 7 personnes à nos frais (pour faire quoi ?). On ne va pas pleurer : il ne s’agit pas d’une midinette, mais d’une affreuse affairiste.
    Qu’elle disparaisse de l’écran, c’est tout ce qu’on lui demande (elle doit concocter son prochain livre sur “moi et Flamby”) qui donnera lieu à une autre bataille d’avocats.

  7. à Kerpaul
    On pourrait parler de “banalisation” de l’infidélité s’il y avait eu mariage …
    En l’occurrence c’est surtout la banalisation du “j’te plais tu’m plais on s’met ensemble” et ça c’est vraiment minable et “normal dans la France de 2014

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services