Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Patrick Buisson, l’homme qui a fait gagner Sarkozy

Éric Branca et Arnaud Folch publient Histoire secrète de la droite, 1958-2008. On y lit notamment :

H "Jeudi 20 septembre 2007, 18 heures, palais de l’Élysée. […] C’est un privilège rare, accordé à l’homme qui, entouré de ses proches, s’apprête à être élevé au grade de chevalier de la Légion d’honneur : Patrick Buisson, 58 ans, historien de formation et journaliste politique à LCI [ancien rédacteur de Minute, NDMJ]– nommé, voilà quelques jours, directeur de la chaîne Histoire.[…]

Nicolas Sarkozy fait face à l’assistance. Il paraît presque plus ému que celui qu’il va décorer :

– Patrick, commence-t-il, j’ai désiré le décorer seul, car sans lui je ne serais pas là aujourd’hui

Le chef de l’État raconte ce jour de 2005 où le journaliste l’a “bluffé”. Buisson, rencontré quelques années plus tôt, vient le voir place Beauvau, au ministère de l’Intérieur. La campagne pour le référendum sur la Constitution européenne n’a pas encore débuté. Alors que tous les sondages prédisent une large victoire du oui, son interlocuteur lui annonce calmement celle du non, « autour de 53%»

– Ce sera, lui dit-il, un vote de rejet du peuple contre les élites.

– Je ne voulais pas le croire, raconte Sarkozy. En le quittant je lui ai dit : «Vous vous trompez, mais si vous avez raison, on se reverra souvent ».

B Moins d’une semaine après le vote négatif du 29 mai 2005, le futur président le rappelle : « Ça vous dirait de travailler pour moi ? » Buisson, dès lors, : c’est lui qui a, sinon inventé, en tout cas formalisé la stratégie gagnante dont le candidat avait l’intuition : attirer, dès le premier tour, les électeurs du Front national. […] Sarkozy suivra fidèlement la théorie. :«Pour nous,l’élection de 2007 se jouera sur les électeurs de Le Pen. On les prend, on gagne. On les prend pas, on perd », confie-t-il, avant même la campagne, à Dominique de Villepin. […]

Le jeudi 8 mars […] face à la remontée de Ségolène Royal dans les intentions de vote du second tour, une prompte décision s’impose. Pourquoi ce “coup de mou”que rien ne laissait présager ? L’analyse lui est fournie,une fois de plus, par Patrick Buisson, lors d’une réunion convoquée d’urgence place Beauvau.

– Nicolas est en train de se notabiliser, attaque Buisson. J’y vois la conséquence du choix de Simone Veil pour présider le comité de soutien.[…]

Puis, s’adressant à Sarkozy comme si les autres n’étaient pas là :

– Tu as percé parce que tu incarnes une transgression par rapport aux tabous de la politique traditionnelle. Il faut, sans tarder,envoyer un signal fort à toutes les couches nouvelles qui ont déjà basculé dans ton camp ou qui sont prêtes à le faire. Or, le tabou des tabous, c’est l’immigration. La transgression majeure, elle est là. Pas ailleurs. Il faut en remettre un coup sur le thème de l’identité nationale. Le silence, alors, est à couper au couteau. Seul Guaino intervient pour soutenir Buisson. Puis, après un nouveau silence, Sarkozy lui-même :

– Patrick a raison. Je vais proposer la création d’un ministère de l’Identité nationale. Quant à Simone, je la gère. Elle doit comprendre. Elle comprendra."

Michel Janva

Partager cet article

14 commentaires

  1. Sortir ce livre sur l’histoire de la “droite !!” par l’équipe des sarkozystes de Valeurs actuelles en admiration devant Patrick Buisson qui a commencé à la droite nationale pour finir chez Sarko la semaine où Sarko se couche devant les terroristes d’extrême gauche comme Petrella et la semaine où la France montre qu’elle est devenue la poubelle du Maghreb est franchement consternant.
    On voit l’état mental de la droite française après 30 ans de Mitterrand et Chirac.
    J’ai reçu hier dans ma boite au lettre un sondage-pétition dans lequel un colonel de l’armée française d’une cinquantaine d’année écrit qu’il n’avait jamais constaté l’état de délabrement de l’institution judiciaire et la complaisance à l’égard des racailles avant que sa malheureuse fille se fasse assassiner.
    Effrayant !

  2. Eh oui et les frontistes sont tombés dans le piège du (caché par le) buisson !

  3. La démocratie dans tout ce qu’elle a de plus détestable.

  4. @Rochas
    Le sujet de la pétition que vous avez reçu a été abordé ici :
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2008/10/quand-linstitut.html
    avec un échange de commentaires sur la surprise, feinte ou non, et le cas échéant le pertinence de cet artifice de communication.

  5. Eh, oui! Combien de nos camarades, trop naïfs, ont cru benoitement au “karscher” dans les banlieues…
    Ils ont eu Rama Yade, Fadela Amara et rachida Dati à la place; plus le pire mondialiste jamais élu à la tête de notre patrie.
    Espérons qu’aujourd’hui et surtout demain ils seront moins naïfs et préteront plus d’attention à ce qu’on se tue à répéter depuis des années!

  6. Ce serait donc à cause de Patrick Buisson que les Français attachés à la souveraineté de leur pays ont voté pour Nicolas Sarkozy qui a ensuite imposé le Traité de Lisbonne?
    C’est donc “grâce” à un catholique attaché à la Tradition que nous allons travailler le dimanche?
    C’est donc “grâce” à Patrick Buisson que nous avons la politique familiale de Nadine Morano avec notamment le prochain statut de femme porteuse?
    Etc…
    Ce serait donc à cause de Patrick Buisson que les catholiques ont pris les vessies pour des lanternes et ont cru que Nicolas Sarkozy avait leurs valeurs et mode de pensée?
    Bref, pour employer le langage des trotskistes qui serait assez juste à propos de Patrick Buisson, on pourrait dire qu’il est un traître à sa classe sociale…
    Pas question pour moi d’acheter son bouquin.

  7. le plus affligeant est de constater encore une fois a quel point ces gens ne croient pas a ce qu’ils disent. Hypocrites.

  8. Quel panier de crabes!
    Il faut quand meme dire que face a Segolene Royal, l’election de Nicolas Sarkozy n’est pas une victoire! Il n’y pas de candidat pour lequel voter, malheureusement.
    Et puis tout le monde le sait, ‘election, piege a c…!

  9. ça n’aurait pas été mieux avec celle d’en face. Faut arrêter d’être idéaliste et de ne rien faire. Je crois davantage en l’action guidée par des idéaux. Si les cathos s’engageaient… au lieu de critiquer, critiquer, et critiquer encore sans rien faire !

  10. à Olivier M,
    A un certain niveau, la naïveté porte un autre nom, que l’éducation que ma sainte mère a essayé de me donner, m’interdit de nommer ici!
    Tout le monde, je dis bien tout le monde, pouvait savoir qui était vraiment le petit Nicolas. C’était simplement plus confortable de voter pour le moindre mal, et c’est difficile de s’abstenir, quant on croit pouvoir participer à la vie du pays.
    Le bon sens, et la prudence veulent pourtant, que dans le doute, on s’abstienne !

  11. NS à un profil mitterrandien. Le socialiste a utilisé les immigrés et les juifs pour se maintenir au pouvoir en instrumentalisant une guerre civile froide anti soi disant “fachos”. Pourtant immigrés et juifs doivent l’avoir bien mauvaise car c’est commme si Mitterrand avait tout fait pour les pièger en rendant les étrangers inassimilables par manque d’accès à une réelle éducation (par des enseignants de gauche…), par la non adhésion aux règles communes (trop “bourgeoises”), etc …. NS remet, volontairement à mon avis, une couche avec la discrimination positive qui exaspère au plus haut point nos compatriotes qui deviennent d’autant plus intolérants que les efforts consentis y compris en temps de récession (lycées spécialisés, accès aux grandes écoles, soutien scolaire et social, assistante sociale dédiée, Halde jusque dans les entreprises, condamnation diverses (foulard islamique dans une maison d’hôte,…)…) n’empêchent ni les aggressions, ni les émeutes (de pire en pire), ni les insultes, etc…. Les immigrés, fils d’immigrés, petit fils d’immmigrés devraient être vigilants : le gogo sarko-socialiste va exploser et contre ceux là (qui ne sont pas des “fachos”, la preuve il ne votent pas JMLP) ils ne pourront rien faire ! Cette discrmination positive est une arme à double tranchant dans les mains du malin Sarkozy, mais la contrôle t il ? Il faudra lire le tome 2 du livre dans 40 ans.

  12. Patrick BUISSON qui conseilla Jean-Marie LE PEN un temps, puis P. de Villiers ensuite auquel il faisait visionner des cassettes de….JM LP comme exemple, est un journaliste qq peu mercenaire : ils ne sont pas rares, même à droite….
    Il a été aidé dans son oeuvre de manipulation par certains journalistes catholiques travaillant dans des publications hebdomadaires familialement de service politique catholique, et par qq journalistes très à droite de la grande presse quotidienne conservatrice.
    Ce qui conduit à un paradoxe qui doit faire réfléchir : les journalistes les plus à droite qui travaillent dans la grande presse ne servent à rien pour leurs idées, ou simplement à la marge, puisque pour se sentir ”utiles” ils collaborent aux projets politiques du candidat ”de droite” le moins français par ses origines, ses sentiments, ses attaches familiales et matrimoniales, le moins catholique aussi par son action et ses réalisations concrètes.
    Ces journalistes auront ainsi, par leur connaissance de la psychologie de la droite nationale et catholique, contribué à ce que la plus belle manipulation de l’histoire politique depuis le ”je vous ai compris ” de De Gaulle en 58 puisse être conçue et réalisée aux dépens de leurs idées s’ils en ont, mais surtout de la France et de son peuple.
    S’infilter chez l’ennemi pour le combattre est une chose, mais le faire pour combattre son camp, cela peut s’appeler trahir. Ou pour le moins être un idiot utile, même si on a été stipendié.
    Se vanter dans un livre comment on a perçu ses trente deniers révèle une certaine bassesse d’âme : Judas a eu une forme d’honnêteté, car il reconnut sa faute qui le désespéra, alors que ce M.BUISSON s’en fait une gloire.

  13. Dans la liste des collaborations mercenaires de Patrick BUISSON, ne pas oublier celle de collaborateur politique de l’ineffable GAUDIN, celui qui conseilla à J. CHIRAC dès l’été 2002 de modifier le mode de scrutin des régionales et des européennes, pour ”éliminer” le Front National.
    Il y a une constante dans les agissements de ceux que conseille Patrick BUISSON.

  14. ouais, enfin, c’est quand même pas révolutionnaire tout ça :
    – il commence par donner un résultat juste, mais une analyse pas aussi juste du référendum.
    – après il enfonce des portes ouvertes : gagner les électeurs à droite, l’immigration, … rien de grandiose dans l’analyse.
    le seul détail intéressant est que cette idée loufoque de Ministère de l’Identité Nationale vienne de lui. c’est sûr que cela a fait couler de l’encre. mais dire qu’il y a des gens qui ont cru à ça ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services