Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Patrick Buisson conseille-t-il Marion Maréchal Le Pen ?

Lu ici :

"L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson conseille-t-il Marion Maréchal Le Pen pour les élections régionales en PACA ? Selon le journal La Lettre A, cette information circule au sein du FN qui dément pour le moment. Ce ne serait en tout cas pas très étonnant. Patrick Buisson, qui conseille aujourd'hui Laurent Wauquiez, tête de liste UMP en Rhône-Alpes-Auvergne, connaît très bien la région du Sud et a surtout baigné dans les eaux troubles du Front National."

Partager cet article

10 commentaires

  1. Patrick BUISSON connaît bien les milieux politiques de droite : les personnes, leurs pensées et leurs façons d’agir.
    Il est honni seulement par le microcosme de la bien-pensance bobo-gaucho.
    Ses analyses brillent souvent par leur justesse, mais elles sortent du politiquement correct.
    S’il conseille Marion MARECHAL – LE PEN en PACA, je dis que c’est très bien.

  2. Si Patrick buisson conseille réellement ces deux hommes politiques, qu’il milite pour l’union de la droite.

  3. Vu l’écrasante victoire de Sarkonaparte en 2012, la jolie Marion ferait bien de se méfier de ce genre d’expert.

  4. En attendant, avec toutes les récupérations effectuées par le FN, prétendus déçus de l’umps ou autres, il était évident qu’un clash se profilerait… !
    La franc-maçonnerie étant très présente elle aussi ! Si Marine Le Pen pensait que les autres partis ne réagiraient pas à cette défection… commandée, infiltrée ????
    Et curieusement, le jour où Bourdin a reçu monsieur Le Pen, il n’y a pas eu un mot sur les propos de T. Guénolé le politologue de RMC qui déclarait ce jour là : “…il faut revenir aux monnaies nationales et conserver l’euro pour le commerce international !…”
    Extraits de “Sous le signe du Scorpion”
    Lina Jüri.
    “…La franc-maçonnerie invisible, celle qui n’a que mépris pour les bas grades rationalistes, fixa “religieusement” le jour de la prise du pouvoir en le calant sur l’anniversaire de la fête du “Yankee Pour”, commémoration du massacre des juifs par les perses ! le 27 février 1917 donc, la Révolution, partie de Saint-Pétersbourg, se généralisa rapidement et aboutit à l’abdication du tsar.
    Comme par hasard ce serait un certain Aifred Mimer, responsable de la plus hermétique loge de Londres, qui aurait recueilli le premier la démission du tsar après l’avoir “convaincu” d’abdiquer ! Cette loge secrète, “la Table-Ronde” -fondée par la famille Rothschild- aurait oeuvré également pour provoquer la 2ème guerre mondiale !
    Dès l’abdication du tsar et comme prévu, le pouvoir fut assumé par le 33è degré Kerensky, assisté par le frère Crane, citoyen américain, et le banquier activiste sioniste G Berenson. Le G O de France, plaque tournante et commettant de l’attentat de Sarajevo aurait joué dans l’histoire un rôle important. La défaillance tsariste s’expliquerait en grande partie par celle de l’armée impériale russe, infestée de loges militaires selon un schéma copié sur celui de l’armée napoléonienne ! Pas un seul régiment, même celui chargé de la protection du Tsar, le fameux régiment de la garde blanche, qui ne fut infecté ! La preuve c’est le général Kornilov lui-même, futur vaillant responsable en chef des armées blanches contre-révolutionnaires – qui fut chargé en 1918 d’arrêter le Tsar… et sa famille, obéissant à un ordre exprès de sa loge ! Kornilov comprit… trop tard !…
    page 20
    …Pour remercier ses commettants et leur témoigner sa reconnaissance, l’avaricieux Lénine fit un geste et adressa au Grand Orient de France… en 1939 les fonds nécessaires… à la rénovation de son immeuble, rue Cadet !…”

  5. JO
    Délires que celui de votre livre.
    Enn 1939 LENINE était mort et momifié depuis les années 20……..

  6. S’il le fait, ce qui serait lamentable serait le fait qu’il semble difficile de l’officialiser.
    Dans ce cas ce manque de transparence ne plaide pas en faveur de cette action.
    Il commence à y en avoir assez, de tous les prétentieux qui veulent diriger un pays, et dont on attend toujours un résultat probant.
    Cela suffit de demander nos suffrages et de nous maintenir dans l’ignorance.
    Encore une fois malgré toute sa bonne volonté, je ne crois pas que Marion Maréchal représente un salut quelconque en particuliers si elle use de ces methodes qui ont fait la preuve d’un système inefficace, maintenir le peuple dans l’ignorance.
    De quoi ont ils peur en le devoilant si cela est vrai voilà le vrai problème.

  7. @Pierre S.
    Vous avez raison, c’est une erreur de frappe, évidente. Il faut lire certainement 1919 !
    J’ai restitué ce qui est écrit sur ce site :
    http://www.fichier-pdf.fr/2014/04/26/lina-j-ri-sous-le-signe-du-scorpion/preview/page/15/
    Maintenant, il est indiqué ici :
    “En 1919, Lénine envoie d’énormes sommes d’argent au Grand Orient pour la rénovation de son Quartier général à Paris, et pour sa propagande, ainsi que d’autres opérations. Tout ceci pendant que des millions de Russes subissaient la famine.”
    http://christroi.over-blog.com/article-juri-lina-2-2-dans-l-ombre-d-hermes-les-secrets-du-communisme-vostfr-in-the-shadow-of-hermes-the-sec-124669235.html
    Jüri lina indique également :
    “page 27
    Les bolcheviques agissaient avec une telle hâte et une telle violence qu’il semble qu’ils aient craint que leurs pillages et exactions puissent être suspendus… prématurément ! Ainsi, grâce à des compromis de vente extroqués sous la menace, biens fonciers et immobiliers étaient-ils transférés à des “hommes d’affaires” domiciliés à l’étranger. Les chefs bolcheviques s’y installaient d’office et versaient à l’étranger des loyers fictifs. Comme la mafia aujourd’hui ! Trotski accapara donc, sans en être le propriétaire apparent, le château du prince Yusupov. Le New York Herald Tribune put ainsi écrire en 1919 : “il semble que la Révolution russe s’apparente à une gigantesque opération financière dont l’objectif serait uniquement de transférer le maximum de fonds de la Russie vers les banques européennes et américaines” ! On ne saurait être clair ! quant à la dimension réelle de ce pillage, elle dépasse l’imagination. C’était comme si l’ensemble des voies de communication était réquisitionné pour faire sortir de Russie et mettre à l’abri dans des cavernes sûres la fortune des nouveaux dirigeants. C’est ainsi qu’au cours de l’année 1918, plus de 1200 convois de trains tranférèrent vers Berlin : bois, charpentes, laine, lin, etc… Le montant des comptes personnels en Suisse des dirigeants, de haut et moyen rang, atteignent souvent des sommes astronomiques. Une véritable folie de l’or et des objets précieux s’était emparée d’eux, conduisant à la destruction ou à la mutiliation de 95% des sites culturels de la Sainte Russie.Pour bien signifier le véritable ennemi des bolcheviques, c’était cette “pauvre Russie” si chère au coeur de la Sainte Vierge, les chefs bolcheviques utilisèrent la tactique décrite par Sum Tzu (490 avant JC) dans l’Art de la Guerre, tactique applicable à l’ennemi :
    “Tout ce qui est estimable chez l’ennemi doit être brisé et détruit… Coopérez seulement avec les tarés et les filous. Provoquez conflits et haines entre les citoyens… Avilissez les traditions de l’ennemi, balayez son histoire, truffez la société d’espions etc.”
    Par ailleurs, le journaliste Robert Wilton indique de son côté pages 18 et 19 :
    “Au commencement de l’année 1917, lorsque la Russie allait lancer au delà des Carpathes et des Balkans huit millions de soldats, fournissant ainsi le moyen sûr d’abattre la coalition tudesque, Guillaume et Lüdendorff envoyèrent Lénine et sa horde semer le désaccord et l’anarchie parmi les Russes et sauver ainsi l’Allemagne.
    L’écrasement de l’Entente devait être la conséquence de la mission bolcheviste. Ce plan, conçu à l’avance avait entraîné de grosses dépenses, c’est aux frais de Berlin (et de Vienne) que Lénine et ses acolytes travaillèrent en Suisse près de deux années ; des professeurs de l’art de la propagande -spécialité allemande- leur apprirent à organiser la conquête “paisible” de la Russie. Pensionnaires allemands, ils touchent leur solde jusqu’au jour où tous les trésors de la Russie dévastée tombent entre leurs mains. La révolution “russe” était menée avec l’or allemand.*
    Ainsi le Gouvernement des Soviets n’était autre chose qu’une succursale de la Wilhelmstrasse. En effet, la composition de ce gouvernement avait été arrêtée à Berlin avant son départ pour Pétrograd. Lénine et Sverdlof paraissaient à la tête de cette organisation, mais le véritable chef de l’Etat communiste était le comte de Mirbach, ambassadeur allemand à Moscou….”
    Les derniers jours des Romanov
    Robert Wilton
    *Le député au Reichstag Eduard Bernstein, socialiste et Juif mais ennemi acharné des Bolcheviks, déclara savoir que l’Allemagne avait dépensé 50 millions de marks or pour la mission de Lénine. Le gouvernement républicain de Berlin évita les explications compromettantes.

  8. Hahaha, “les eaux troubles du Front national”… Il est clair que les eaux du journal Libération sont, elles, tout à fait transparentes…

  9. les sous marins de satan ne sont ils pas “légion” ?

  10. Parler des “eaux troubles du FN” s’agissant de Marion MLP me choque.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services