Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Petit rappel sur la résistance

A l’occasion du discours du chef de l’état, hier à Ouistreham, Yann BALY rappelle sur le blog de Bernard Antony quelques vérités sur la résistance. Nicolas Sarkozy avait déclaré :

"La vraie France, la France éternelle, elle avait la voix du général de Gaulle, elle avait le visage des résistants […] Aux heures les plus sombres de notre histoire, quand tout semblait perdu, quand les chefs les plus prestigieux capitulaient devant l’ennemi, ils ont choisi de continuer le combat."

Yann BALY souligne :

"Cette cérémonie aura aussi permis de rappeler que beaucoup de combattants français engagés contre l’occupant allemand n’étaient pas gaullistes, comme le mythe voudrait nous le faire croire. Les hommes du commando Kieffer le savent bien, eux qui ont été méprisés par De Gaulle parce qu’ils n’avaient pas voulu se rallier à son képi de général à titre provisoire."

"Par la suite, on retrouvera nombre de héros de la résistance dans la lutte anti-gaulliste et pour la défense de l’Algérie française. Ainsi, Gwen-Aël Bolloré, ancien des 177 du Commando Kieffer (et oncle du super-patron Vincent Bolloré) sera condamné à plusieurs reprises pour offenses au Chef de l’Etat en tant que PDG des éditions de La Table Ronde."

Des lacunes en droit de la nationalité, mais aussi en histoire semble-t-il…

Carole d’Hombelois

Partager cet article

4 commentaires

  1. Et la plus grosse c***erie dans le discours de Sarközy c’est quand même la prétendue capitulation française !
    L’armée française n’a pas capitulé en juin 1940, puisque les Allemands ont accepté l’armistice de Pétain le 16 juin. En 1940, l’armée française a été battue mais n’a pas capitulé ! Et c’est – je crois – le Général Guderian (à vérifier) qui avait confié que l’une des plus grandes erreurs d’Hitler avait été d’avoir accepté l’armistice avec la France.
    Loin de moi de vouloir cirer les pompes de Pétain, mais en l’occurence, ce dernier a moins de responsabilités que les Communistes qui sabotaient les usines d’armements et que les députés du Front Populaire qui ont constamment réduit les dépenses de guerre jusqu’en 1938 (rappelons-nous de la phrase de Blum juste après l’avènement d’Hitler en 1933 : “S’il s’agit de détruire l’armée française, j’en suis.”)
    Je ne suis pas historien, mais je connais un minimum l’histoire de mon pays. Ce n’est hélas visiblement pas le cas du gnome de l’Elysée, dont l’inculture crasse en matière historique ne finira jamais de me désespérer !
    Sarko, retourne à l’école plutôt que de professer des tas d’âneries au fil de tes discours !!!
    – Si les Juifs n’ont pas porté l’étoile jaune en zone libre (France de Vichy sous contrôle de l’Etat Français), c’est grâce à Pétain, pas à De Gaulle.
    – Si les Juifs n’ont pas été persécutés en zone libre (du moins jusqu’à son invasion en novembre 1942 me semble-t-il), c’est grâce à Pétain, pas à De Gaulle.
    Je suis d’accord pour qu’on vénère l’esprit de résistance du Général, mais pas qu’on crache à la figure du Maréchal qu’on a appelé une fois que tout était plié.
    – Ce sont les Parlementaires du Front Populaire qui se sont carapatés à Bordeaux parce qu’ils avaient les chocottes face aux Boches !
    – Ce sont les Parlementaires du Front Populaire qui ont voté pour l’attribution des pleins-pouvoir au Maréchal Pétain !
    – Si les députés du Front Populaire voulaient battre Hitler, il aurait fallu pour cela accorder davantage de crédits au Ministère de la Guerre !
    – Si les députés du Front Populaire voulaient battre Hitler, il aurait fallu ne pas se contenter de la surveillance de la ligne Maginot, car les Allemands ne se sont pas génés pour envahir les pays neutres comme la Belgique pour attaquer la France !
    Ras-le-bol de la naïveté criminelle de ces politiciens gauchistes attardés mentaux à qui l’on doit la défaite de 40 ! Les responsables de la défaite, c’est le Front Popu et leurs alliés Cocos !
    Enfin, ma conclusion en guise de souhait : que le mini-suricat de l’Elysée ouvre un jour un bouquin d’histoire !
    [Désolé de m’emporter de la sorte, mais le révisionnisme historique m’agace particulièrement.]

  2. Sarko n’est pas ignorant, ou pas seulement, il est surtout révolutionnaire dans l’âme!
    Il oublie aussi de mentionner que beaucoup de résistants ne le sont devenu qu’à la dernière heure!

  3. je pense a un certain slogan de 1936
    (je n’etais pas encore ne)
    produisons du beurre pas des canons!
    depuis un certain tango parisien nous savons maintenant a quoi sert le beurre!!!
    je demande pardon d’avoir fait ce commentaire si peu chretien et vous demande indulgence.
    merci

  4. Le President de la République ,c’est à dire ,de TOUS les français devrait s’abstenir (quelque puisse être l’opinion du citoyen Sarkozy sur le passé) de condamner telle ou telle fraction du pays et ce,d’autant plus que les passions et intêrets politiques ont certainement “remodelé” la vérité pour la rendre plus digeste et conforme à la geste officielle !
    il serait souhaitable que lui-même et ses “négres” ,prés de 70 ans aprés des évenements auxquels il n’ont pas participé,se reportent par exemple aux memoires d’un grand resistant :le colonel Remy qui cite le General De Gaulle disant: “voyez-vous Remy,il faut toujours que la France ait deux cordes à son arc.en juin 40 il lui fallait la corde Petain ,aussi bien que la corde De Gaulle “. et se remémorent le President Pompidou et ses paroles magnifiques “sur le temps ou les français ne s’aimaient pas”!
    Il est urgent de ne plus regarder dans le rétroviseur pour conduire le char de l’Etat et de cesser les anathémes inutiles qui ne profitent qu’à l’anti-France ..”.à
    chacun sa vérité “(Pirandello)

Publier une réponse