Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Passe sanitaire : Marion Maréchal dénonce une dérive et une radicalisation de ceux qui détiennent les instruments de pouvoir.

Passe sanitaire : Marion Maréchal dénonce une dérive et une radicalisation de ceux qui détiennent les instruments de pouvoir.

Dans une interview accordée à Valeurs actuelles, Marion Maréchal dénonce et condamne le passe sanitaire. Extraits :

Que craignez-vous ?

Un véritable changement de société, où la norme n’est plus la liberté mais la contrainte, où la solidarité nationale s’efface au profit d’une société de défiance et de contrôle, où la culpabilisation et la délation sont devenues la norme dans les rapports sociaux. L’émergence d’une société de la suspicion divisée entre les “bons” et les “mauvais” citoyens où l’Etat, plutôt que d’apporter des réponses sur le plan hospitalier, industriel et technologique dans le cadre de la lutte contre l’épidémie, organise la relégation sociale et le licenciement massif des récalcitrants. Il y a encore deux ans, le secret médical était considéré comme sacré, sa violation était criminalisée. Et maintenant, on devrait justifier de son état de santé à un inconnu pour avoir le droit de prendre un café en terrasse ? Il y a une dérive évidente, avec une radicalisation de ceux qui détiennent les instruments de pouvoir (…)

Le sujet n’est pas d’être “pour” ou “contre” le vaccin. On peut parfaitement être vacciné et opposé au pass vaccinal. De même, il est fréquent de ne pas être vacciné contre la COVID sans pour autant être un “antivaxx” primaire. Ma fille a fait ses 11 vaccins obligatoires et pourtant je suis résolument opposée à l’obligation vaccinale contre la COVID et au pass sanitaire. Il me semble que le doute devrait encore être permis au pays de Descartes ! Accessoirement, il y a eu de nombreux scandales sanitaires retentissants en France (le sang contaminé ou encore le Distilbène, le Mediator, la Dépakine, les implants mammaires PIP, etc.) qui rendent compréhensibles les précautions d’une partie de la population.

Par ailleurs, rappelons que l’obligation vaccinale, avec un produit en phase expérimentale, est illégale. Les vaccins actuels sont encore en phase III des essais cliniques jusqu’en 2022 voire 2023 pour certains. Cette obligation se heurte au libre consentement de la personne et ce droit est protégé au niveau national dans le code de la santé publique et au niveau européen par une directive du 4 avril 2001. C’est d’ailleurs pour cela que le gouvernement met en place une obligation indirecte déguisée. (…)

Quand on est prêt à mettre au ban de la société des enfants dès 12 ans parce qu’ils ne sont pas vaccinés contre une maladie totalement inoffensive pour eux, oui je pense que l’on peut parler de basculement. Quand on importe les méthodes de l’Arabie Saoudite et du Pakistan, seuls pays au monde à avoir osé rendre la vie impossible aux non vaccinés pour mieux les contraindre, quand on singe la Chine qui prévoit d’interdire l’accès à l’hôpital ou à l’université aux non-vaccinés, oui il y a basculement.

Il y a quelque chose d’irréel à voir la France se mettre dans le sillon de ces régimes autoritaires avec une telle facilité, sans aucun débat ou presque, et par la volonté d’un seul homme… car si certains pays européens, comme l’Italie, ont pu mettre en place la vaccination obligatoire pour les soignants, aucun n’est allé jusqu’à empêcher toute vie sociale aux non-vaccinés à travers une politique de restriction générale qui s’appliquerait à l’ensemble de la population.

Il n’y a plus aucune proportionnalité entre la menace que représente le virus et la réponse qui y est apportée. Surtout il n’y a plus aucun équilibre entre la liberté et la sécurité, équilibre qui constitue pourtant l’ADN de nos démocraties. J’insiste : quelle logique y-t-il à vacciner sous la contrainte ceux qui ne craignent quasiment rien pour protéger… ceux qui sont déjà vaccinés ? (…)

Le mensonge est la marque de fabrique de ce gouvernement, auquel j’ajouterai la culpabilisation et l’intimidation. Rarement le peuple français aura à ce point été méprisé et pris pour des idiots. Il y a quelques semaines seulement, plusieurs membres de la majorité assuraient publiquement qu’il n’y aurait jamais ni pass sanitaire, ni obligation vaccinale. Macron lui-même maintenait cette position en décembre dernier. Comment ne pas comprendre la profonde crise de confiance de nos concitoyens envers la politique? (…)

Il y a manifestement une grande confusion entre contaminations, cas graves et mortalité. Le fait que le virus circule et que des personnes soient positives lors des tests ne signifie pas nécessairement que celles-ci soient « malades » avec des symptômes, encore moins qu’elles iront en réanimation et encore moins qu’elles en mourront. La moyenne d’âge des personnes décédées du COVID est de 81 ans et l’âge médian de 84. Nous connaissons aujourd’hui parfaitement les comorbidités, notamment l’obésité, qui font de telle ou telle personne un cas potentiellement à risque (…)

Ces gens n’ont que « liberté, égalité, fraternité » à la bouche mais que restera-t-il de la liberté quand tous les Français, y compris vaccinés, ne pourront plus boire un verre, acheter du pain ou aller au cinéma sans montrer leur pass et leur pièce d’identité ? Que restera-t-il de l’égalité quand des millions de Français, enfants compris, seront mis au ban de la société dans une France à deux vitesses ? Que restera-t-il de la fraternité quand demain il sera possible de refuser de soigner un patient à l’hôpital au prétexte qu’il n’est pas vacciné ? Quelle est la prochaine étape de cette logique folle ? Réserver les bureaux de vote aux français vaccinés pour les élections présidentielles ? Une chose est certaine, si nous ne sommes pas en dictature, en tout cas il est clair que nous ne sommes plus en démocratie représentative…

Partager cet article

30 commentaires

  1. Quand cessera-t-on cette forfaiture? Au nom de principes fallacieux, on exclut les députés du passe sanitaire sous prétexte d’entrave anticonstitutionnelle à l’exercice de la souveraineté du peuple mais on exclut de la possibilité de voter, c’est à dire d’être la genèse de cette souveraineté, la partie du peuple non vaccinée! Et tout le monde s’incline, pas de cris d’orfraie du côté des vestales de la république. Cette société est devenue complètement folle et amnésique.
    Aucun syndicat ne s’émeut des licenciements invoqués pour les récalcitrants à l’essai thérapeutique, ou alors on ne nous le fait pas savoir. Je parie que Macron a annoncé en même temps que toutes ses mesures sanitaires dictatoriales la reprise de la réforme des retraites et de l’assédic pour avoir une monnaie d’échange avec ces syndicats vendus.

  2. Certes, on peut dénoncer depuis Mitterrand l’avènement de l’Etat Providence que la Droite a amplifié, d’autres démarreront le début de la fin à Mai 68, d’autre à la Révolution. Dans l’histoire très récente, notons le passage au quinquennat renouvelable avec des législatives dans la foulée. Beaucoup de problèmes de fonctionnement de la Démocratie se sont accentués depuis. Ce qu’il se passe actuellement sur le Pass est tellement sidérant, indicible, … les mots manquent.

  3. Tous aux manifs demain ! TOUS !!!

    On jugera comme traitres, comme lâches, tous ceux qui n’iront pas !!

    100 % des français sont concernés !!! Donc BOUGEZ-VOUS

    • C’est qui “On” ?

      J’peux pas y’aller, j’suis pas vacciné !

      Je suis à risque vis-à-vis du seul vaccin proposé (comme nombre de Français) mais aussi pour les manifs, alors… Place aux plus jeunes !

      En même temps, j’attends le vaccin classique Sanofi, un vaccin français.

      J’aurais bien aimé votre message sans votre menace : Cela le fait ressembler aux messages de ceux que vous combattez; effet miroir ?

      • Nimporte quoi Meltoisan !! Vous n’êtes pas “vacciné”, dites-vous…. et vous dites que vous n’y allez pas ? Cest quoi ce non sens ? Si on va au manifs cest JUTEMENT pour garder notre droit de ne pas se faire “vacciner” !
        En plus vous n’êtes pas encore au courant, en juillet 2021, que la charge virale est de ZERO à l’extérieur ? Depuis quand on tombe malade parce qu’on a participé à une manif ? jamais vu ça ! Et je sais de quoi je parle, vu toutes les manifs que j’ai faite dans ma vie !
        C’est quoi cette logique dangereuse de se méfier de l’autre ? Logique qui conduit dailleurs à ne pas s’immuniser au contact des virus…

        Imaginons même que vous tombiez malade, alors la maladie serait en réalité ultra faible puisque vous ne capteriez que bien peu de virus !

        Mais de toutes façon la charge virale étant de zéro dans la rue, le problème ne se pose même pas.

        Quand on dit “on”, je parle évidemment des résistants qui combattent cette dictature…. résistants dont vous devriez faire partie, dailleurs, comme tout homme de bien !!

        “Place aux plus jeunes” c’est bien , mais les ainés doivent montrer l’exemple. J’ai remarqué qu’ils étaient peu nombreux, ces ainés, dans ces manifs. Sans doute des pétochards comme d’habitude…. On sait en plus que les vieux sont souvent macronistes….

    • Je ne sais pas si les absents seront jugés un jour et ne le souhaite pas d’ailleurs.
      En revanche, réfléchissons à notre responsabilité individuelle vis à vis de nos enfants, amis etc
      Laisserons nous se mettre en place cette folie contraire à la liberté?
      Ou ferons nous ce que nous pouvons, à notre petit niveau, pour l empêcher?

      • Quand je parle de “juger” je ne parle pas d’action en justice. Ce serait impossible, ridicule et malsain.

        “Considérer tel ou untel comme traitre”. Voilà. Au bout d’un moment, faut dire les 4 vérités aux gens…

        Radical oui et alors ? Ça ne me dérange pas du tout ! C’est même un honneur !!

  4. Désolée, mais, pour ma part, je suis une antivax “primaire”. Les vaccins sont une supercherie, on fait croire aux gens et spécialement aux français (cocorico Pasteur !), que le recul de certaines maladies graves est dû aux vaccins, alors que ce recul est essentiellement dû à l’hygiène (eau potable, égouts, ramassage des ordures etc). En 1964 on a imposé le vaccin contre la polio qui était déjà éradiquée (comme aujourd’hui pour le covid !), la tuberculose a disparu des états-unis alors que le BCG n’y a jamais été distribué, ni obligatoire comme aux Pays-Bas, enfin, qui se demande comment a disparu la peste ? et la scarlatine ? certainement pas par des vaccins !

  5. Il n’y a plus de commentaires à faire, la cause est plaidée. Maintenant nous devons agir, demain allons tous faire nombre dans les manifs. La fronde doit monter en puissance. Il faut leur faire peur comme eux essaient de le faire avec nous.

  6. Excellent message de Marion Maréchal ! Elle dénonce l’essentiel et elle n’est pas seule. Il faut qu’elle le sache !

    Il n’y a pas que sa tante et Pécresse dans la vie…

    Les élus d’aujourd’hui, prétendues élites qui donnent une image pitoyable sont issus des boîte à formatage, pas à intelligence : Science-Po, Ecole de journalisme, magistature, éducation nationale… la gauche est passée par là !

    Son idée de créer une école est géniale : Elle a l’âge d’être ma fille. Elle a tout compris !

    Espérons que l’intelligence française de demain viendra entre autres de chez elle, pas des “young leaders” pourris made in USA et adoubés UE dont la France défigurée n’a que trop souffert.

  7. Il n’y a rien d’hallucinant à voir la France se mettre au niveau de tels états.
    Mais la France a les politiciens qu’elle mérite, et Marion en fait partie. Du vent du vent des courants d’air

    • Vous racontez n’importe quoi. Marion n’est plus en politique, vous êtes-vous posé la question pour savoir pourquoi elle en était partie?

  8. Oui, Prout a raison: BOUGEONS-NOUS, TOUS aux manifs demain!!!

  9. Ou comment tourner autour du pot! Et si elle disait la vérité au lieu de répéter les litanies entendues à longueur de journée sur les médias alternatifs: il n’y a pas d’État en France! Pas d’État légalement élu j’entends. 2017 était un coup d’État.

    Les gens pensent qu’un coup d’État c’est quand l’armée ou un groupe armé prend le pouvoir, qu’il y a des explosions, des coups de feu,… Là, la bombe était judiciaire, elle a empêché le candidat favori (François Fillon), gagnant dans tous les cas de figures, de se présenter. Ensuite, le 2eme tour à été truqué: plusieurs centaines de milliers de personnes n’ont pas pu voter à cause de soi-disant bugs informatiques, plusieurs centaines de millier de cartes d’électeur ont été imprimées en doubles, etc… Au minimum, le 1er tour aurait dû être invalidé.
    Et j’ai aussi plusieurs sources personnelles: un ami, assesseur dans le bureau de vote d’une ville importante en proche banlieue parisienne, s’est fait remplacer: “vers midi, 2 hommes que l’on nous a présentés comme faisant partie de l’équipe à Macron sont arrivés. Ils nous ont gentiment offert le restaurant… en nous disant que ce n’était pas la peine de revenir, qu’ils s’occupaient de tout”. Un ami à Lyon, étonné du score de Macron dans un arrondissement très à gauche est allé voir les résultats affichés à la mairie, pas de votes blancs ou nuls! Statistiquement impossible, mais un score macronien correspondant à celui matraqué par les (faux) sondages d’opinion d’avant vote. Enfin, je sais d’une source “autorisée” que Macron n’est arrivé que 4eme au premier tour.

    Si moi je le sais, alors elle elle le sait! Marre de l’enfumage permanent!

    Depuis que Macron à fêté sa soi-disant victoire devant la Grande Pyramide, nous savons qui gouverne. Depuis qu’il a annoncé la dictature sanitaire devant (l’image de) la Tour Eiffel, nous savons ce qui nous attends!
    La Police, l’armée et les forces de l’ordre en général n’ont pas à obéir, j’espère qu’ils vont se bouger et défendre réellement leur pays.
    D’ailleurs à proprement parler, s’il n’y a plus d’État légal, il n’y a plus de facto plus de Police mais une milice.
    C’est pour leur honneur à eux aussi!

  10. Bravo à Marion Maréchal pour sa hauteur de vue. Cela fait du bien à coté des petites phases journalistiques binaires.

  11. À quoi sert-il d’être vacciné puisque le vaccin ne protège pas d’être porteur de la maladie, voir ce qui arrive en Israël ou en Angleterre?
    Qui va prétendre que le vaccin “protège des cas graves” alors que le variant delta donne des symptômes moins graves que les précédents?
    Qui prétend que le vaccin “protège des cas graves”? Les cas graves sont sur des personnes en fin de vie: âgées ou atteintes de “comorbidité”. Sur qui croyez vous que les sociétés pharmaceutiques ont fait leurs tests comparatifs? Sur des personnes âgées ou atteintes de comorbidités?

    • Bravo, tout à fait d’accord avec vous, quand est-ce que les toubibs (tous) ouvriront les yeux et arrêteront de gaver bigfarma?

    • Complètement d’accord si ce vaccin(enfin plutôt cette saloperie) est si efficace ceux qui sont vaccinés n’ont rien à craindre de ceux qui ne le sont pas, les seuls qui doivent craindre ce sont ceux qui ne le sont pas ou alors comme d’habitude micron et sa bande de zozos mentent une fois de plus. La dernière option est la bonne puisqu’on le voit bien c’est là où il y a le plus de vaccinés c’est là où il y a le plus de variants et donc de nouveaux malades, cherchez l’erreur. Quant à véreux s’il veut se faire vacciner dix fois par jour, il peut et pendant 15 jours, on verra ce qui se passe, mais comme il ne l’est surement pas sauf àavec du liquide physiologique, il ne risque rien ce voyou doublé d’un assassin: combien de morts du vaccin? en Ecosse on nous le dit mais en France ce ne peut pas être à cause du vaccin voyons!

  12. Je constate une chose et, dieu sait si j’apprécie Marion, mais c’est facile de dénoncer, mais l’action elle est où ? C’est comme ces royalistes qui attendent que dieu amène le roi .. et pourquoi pas livrer des pizzas aussi ((je suis royaliste à la base mais faudrait arrêter de rêver sa vie un peu).
    Je vois des chialeurs ati-pass qui finissent par céder “oh j’ai pas le choix” .. mais si, couillon (expression de chez moi), t’as le choix… Salarié démissionne et prends le rsa (on verra qui va payer), autres personnes boycott total de tout ce qui demande le pass sanitaire (on verra ce qui restera ouvert et pour les salriés de ces entreprises ce sera chômage technique (il restera les drive sauf démission du personnel) ou licenciement pour faillite donc mieux payé pour attendre et reprendre plus tard la boite en faillite), pour les malades envahir les urgences…. pour les services aux députés : grève illimité idem dans les transports… c’est pourtant facile aux syndicats (grâce à qui on a cette situation car ils ont appelé à élire macron) de lancer une vraie greve générale où rien ne marche même les taxis et chauffeurs des élus… s(On en oeut licencier un chômeur et si le gouvernement veut réquisitionner les forces dde l’ordre oeuvent s’y opposer au motif d’entrave à ‘lordre public par la casse du droit de grève), etc etc on a des idées ou pas ? Mais comme le disait JMLP :”en France on manque de couilles” et j’ajoute “mais pour brâmer ça on sait faire ainsi que chialer. Et pourtant l’hôpital de Montélimar est ne grève illimité….. c’est possible mais le veut-on vraiment ?

  13. “quand on singe la Chine qui prévoit d’interdire l’accès à l’hôpital…” (sic)

    C’est fait depuis longtemps ! Il n’y a pas besoin de nous interdire l’accès à l’hôpital on ne veut plus y aller !!
    Des hôpitaux ou on assassine les gens au quotidien !
    Des hôpitaux ou on vaccine !
    Des hôpitaux ou le personnel est vacciné !
    Des hôpitaux ou on vous impose le port du masque ce qui laisse planer un doute évident sur la compétence médicale de ces personnes !

    Qui veut encore y aller ? Moi je refuse !

  14. Il est grand temps de rappeler à nos “dirigeants le traité de Nuremberg de 1947! ils ont l’air de l’oublier alors qu’il n’est pas aboli!

  15. le pass (à l’anglaise ça fait plus moderne) sanitaire aurait dû s’appeler passeport intérieur comme en urss

  16. Ouille, les commentaires !
    Certains vont même jusqu’à reprocher à MM un ton mesuré, son approche basée sur la réflexion. C’est pourtant bien le seul chemin : les vociférations débouchent en général sur l’absence d’action. Plus le ton est violent, plus les actes effectifs s’amenuisent.
    On comprend l’agacement : c’est pourtant bien sa concrétisation qui compte, pas les éclats de voix. Et pour réagir efficacement, il faut bien isoler le problème. Ici c’est la légitimité de ce régime qui se pose : sans compter la constitution et les traités internationaux bafoués au prix de contorsions “juridiques” indéfendables – ou en les ignorant simplement – ils ne sont même pas capables de respecter leur propre parole.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services