Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Pas de souverainiste pour la primaire UMP ?

Matthieu Chaigne, co-fondateur du site Délits d'Opinion, écrit dans Le Figarovox :

"C'est tout le paradoxe de cette primaire. Censée départager les différents courants qui composent la grande famille de droite et du centre, cette élection interne frappe par la gémellité de ses candidats. Europhiles, biberonnés à la potion d'un libéralisme bon teint, les candidats putatifs ou déclarés varient seulement sur le remède qu'il faudrait administrer à la France.

Un casting qui révèle en creux la disparition de la droite dite souverainiste. Ce courant, porté notamment par un Philippe Seguin, a constitué le creuset du RPR d'hier, à la fois eurosceptique et profondément attaché à la place de l'État. […] Pourtant, ces idées loin d'être mortes, rencontrent un vif écho. […]

L'Europe est la seconde pomme de discorde de la droite: face à des candidats qui jouent sur les termes, critiquent l'Europe mais refusent d'assumer une critique radicale, les Français ont clairement basculé. Pour une majorité d'entre eux, l'Europe joue contre leurs intérêts. Incapacité à juguler les flux migratoires, source de destruction d'emplois, cheval de Troyes d'une économie libérale: l'Europe porte le chapeau du déclassement.

L'idée d'un retour en arrière n'est plus taboue pour les Français. Et encore moins à droite: 67% d'entre eux souhaitent renforcer les pouvoirs de décision de notre pays, même si cela doit conduire à réduire ceux de l'Europe. Au cœur de cette idée ressurgit un thème esquissé pendant la campagne de 2012, celui de retrouver la maitrise de son destin, de conserver son identité, son modèle. […]"

Partager cet article

9 commentaires

  1. Très utile constat… J’aime bien lire : « Europhiles, biberonnés à la potion d’un libéralisme bon teint, les candidats putatifs ou déclarés varient seulement sur le remède qu’il faudrait administrer à la France. »
    Je me dis que si une vague bleue marine de fond déferle aux Régionales, elle mettra en évidence que le vaisseau socialiste rouille et que plus personne n’a envie de monter à bord tandis que sur celui de l’UMP un parfum de mutinerie accélérerait la recomposition du paysage politique, c’est-à-dire la fin des vieux partis discrédités et compromis par tous leurs abandons.

  2. « L’idée d’un retour en arrière n’est plus taboue pour les Français. Et encore moins à droite: 67% d’entre eux souhaitent renforcer les pouvoirs de décision de notre pays, même si cela doit conduire à réduire ceux de l’Europe. Au cœur de cette idée ressurgit un thème esquissé pendant la campagne de 2012, celui de retrouver la maitrise de son destin, de conserver son identité, son modèle.
    La France ne pourra « retrouver la maîtrise de son destin » qu’en sortant de l’Union Européenne.
    « Cela fait plus de 30 ans que l’ensemble de la classe politique prétend vouloir changer l’Europe sans y parvenir. On fait patienter les Français en leur faisant miroiter une « autre Europe » qui ne verra jamais le jour.
    La conclusion est simple : l’Europe n’est pas réformable à cause des intérêts divergents des pays membres et du fonctionnement de l’UE. Seul l’article 50 peut redonner aux Français leur droit inaliénable à décider eux-mêmes des grands choix politiques, économiques et sociaux qui engagent leur avenir »
    Plus d’informations ici :
    http://www.upr.fr/

  3. cette primaire est une vaste fumisterie, contraire à l’esprit même de la cinquième qui se voulait un rassemblement du peuple au second après avoir permis à chacun de s’exprimer au premier tour. On essaye par ces primaires de confisquer l’expression des citoyens au profit d’une sensibilité installée. Elles n’ont de toute manière aucune valeur et j’ose espérer qu’il y en aura pour passer outre.

  4. quand on en arrive à organiser les choses comme ça il faut savoir reconnaître que la cinquième ne répond plus aux problèmes qui se pose aujourd’hui à la nation.

  5. Désolé messieurs dames, mais vous vous attendiez réellement à autre chose ?
    Encore et toujours le double discours et cela jusqu’à ce que l’on en meurt (nous bien sûr, pas eux qui seront partis dans les paradis fiscaux avec notre argent si cela tourne mal chez nous).
    Les promesses n’engageant que ceux à qui elles sont faites(Charles Pasqua), il n’y a que les naïfs pour y croire ! Il se peut que cela fasse mal quand on s’en aperçoit, mais une fois qu’on le sait on en tire les conclusions. On évite l’abstention qui ne les dérange pas (bien au contraire!) et on vote à défaut du mieux, pour les moins pires, on s’engage dans sa mairie ou les élections locales et on laisse tomber les faux jetons.
    Bonne soirée et bon courage à tous!

  6. « biberonnés à la potion d’un libéralisme bon teint » : c’est une blague ?
    « la droite dite souverainiste. (…) profondément attaché à la place de l’État. » : on en crève de cet état omnipotent !
    « l’Europe joue contre leurs intérêts. » : non, d’abord les élites françaises qui dirigent depuis Bruxelles et Paris
    « Incapacité à juguler les flux migratoires » : Sarkozy 220 000 immigrés par an, Hollande 300 000 : nos élites sont immigrationistes et les Français votent pour eux ! Peuple schizophréne et socialiste.

  7. Pour juger du bienfait de l’UE ,inutile de se lancer dans de grands et très longs débats ou discussions avec les uns et les autres.
    Une simple citation suffit à démontrer le plus facilement du monde ,que l’UE est le
    poison par excellence.
    « on juge un arbre aux fruits qu’il porte »
    Tout simplement..
    Or,que porte comme beaux et bons fruits l’arbre de l’UERSS?
    Que la misère et la désolation pour de plus en plus de nos compatriotes.
    L’UERSS, voilà bien là l’ennemi des peuples européens.
    https://www.youtube.com/watch?v=zGw3eYUAo1s
    UE :la nouvelle URSS ,!!!!!
    https://www.youtube.com/watch?v=aXNAwEpOkC0

  8. A SD-Vintage
    Depuis l’U.E., le président de la République n’est à la tête que de 20% de la souveraineté de la France ! 80% des lois sont votées antidémocratiquement par cette U.E. ! Cette dernière ne tient même pas compte des referendums ! Cela a un nom : la dictature !
    Et quand le traité transatlantique sera signé, même si 90% des Français votaient par exemple contre les OGM, ils ne pourront pas arrêter leurs ventes ! Cela en sera fini de l’idée d’un peuple souverain ! On repassera à celui d’asservi !

  9. @Monique,
    qui acceptera ce traité ? Le président de la république élu par les Français. Les 80 % de lois qui sont décidées par Bruxelles où siègent les Français qui les approuvent, sans compter l’approbation directe du gouvernement français à travers le conseil des ministres, dans leur quasi-totalité il s’agit de normes comme la courbure de la banane, la longueur des lacets, et autre norme pharmaceutique ou d’hygiène. L’éducation, la justice, l’immigration, la police, la fiscalité, l’armée, la justice, et l’organisation de l’administration en général sont aux mains du président de la république élu par les Français. Le principal problème de la France est dans ces 20 %

Publier une réponse