Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Pas de répit pour Sarkozy [Démenti]

Le procureur de Paris a ouvert au début du mois de juillet une enquête préliminaire visant Nicolas Sarkozy sur des soupçons de financement illégal de la campagne 2007. Alors que des juges du pôle financier enquêtent depuis avril 2013 sur des accusations de financement de la campagne de 2007 par le régime libyen de Mouammar Kadhafi, cette nouvelle enquête concernerait un système de fausses factures présumées.

Addendum Le Parisien a corrigé :

"aucune nouvelle enquête préliminaire n’a été ouverte par le parquet de Paris concernant le financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy. Le procureur de Paris a démenti ce matin […]"

Partager cet article

11 commentaires

  1. Quoique Sarkozy ait pu faire, cet acharnement judiciaire témoigne de la volonté persécutrice qu’a ce gouvernement, empressé de faire rendre gorge à tous ses adversaires.

  2. Quel acharnement contre Sarkozy…les socialistes.. et autres… feraient mieux de balayer leurs saletés devant leur porte…

  3. Kadhafi aurait fait des fausses factures, ce qui aggraverait son cas ? Il faut que les juges du syndicat de la magistrature convoque ce monsieur Kadhafi immédiatement.

  4. Qui paye tous ces juges et autres enquêteurs… le scandale est là aussi…

  5. Si au lieu de tromper honteusement le peuple Français :
    -je ne vous trahirai pas ….
    -je ne vous décevrai pas …
    -on va vous en débarrasser des racailles …etc ,etc,etc
    j’en passe et des meilleures.
    Vu l’anxiété et l’inquiétude des Français face au chômage et à l’immigration-invasion du territoire ,Sarkozy aurait pu laisser une trace glorieuse et honorable dans l’histoire moderne de la France.
    Au lieu de cela il a trompé comme c’est pas possible le peuple Français ,dont une partie importante avait pourtant sincèrement fondé beaucoup d’espoir sur sa personne et cru à ses paroles .
    Sa plus forte et spectaculaire trahison est bien celle concernant la forfaiture du traité de Lisbonne !!!
    Autre exemple de trahison :la réintégration de la France au sein du commandement unifié de l’OTAN !!
    Et de deux !!
    Personnellement, j’avais mis quelque espoir en lui.
    Mais cela c’ était un an avant les élections de 2007.
    Quatre mois après j’avais complètement révisé ma position.
    Ce qui m’a fait changé d’avis ?
    Tout simplement son attitude et ses déclarations contradictoires à répétition concernant l’entrée de la Turquie au sein de l’UERSS.
    Un coup c’était oui,et quinze jours après c’était non !!
    Et bis répétita !!
    Donc 8 mois avant ,j’avais forgé ma conviction que Sarkozy était une girouette.
    Avec un certain talent,mais girouette quand même.
    Et quand je constate qu’il peut encore exister des gens qui croient en lui,les bras m’en tombent.
    comment peut-on encore manifester un tant soit peu d’espérance et de crédibilité envers un homme politique qui a trahi la France dans les grandes largeurs?
    J’avoue que cela restera toujours un mystère pour moi.
    En cette période de commémoration de la Grande Guerre de 14-18 ,où tant de héros ont donné leur vie pour la Patrie ,un tel personnage devrait se faire tout petit.
    Sarkozy n’a pas la carrure et la moralité pour diriger le pays de nos Ancêtres.
    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/03/19/six-affaires-qui-menacent-nicolas-sarkozy_4385871_4355770.html

  6. Il y a certainement un acharnement judiciaire contre Sarkozy : classique quand on peut coincer un adversaire politique.
    Or SARKOZY donne prise à cela : dans les trois campagnes présidentielles où il a été partie prenante, celle de Balladur (DUMAS a raconté comment le Conseil Constitutionnel a été très embarassé) et les deux siennes, il s’est cru au dessus des lois communes.
    Aurait-il obtenu autant de voix au premier tour en 2012, s’il avait eu le même budget de campagne que les autres candidats ?
    Alors que bizarrement, toutes les banques de mois en mois, selon la presse de l’époque, se désistaient les unes après les autres pour faire un prêt à Marine Le Pen, dans le cadre de la loi, et qu’elle a été empêchée de tout meeting jusqu’à deux mois avant le scrutin.
    Les Français y compris ceux qui ont voté pour lui, découvrent une face noire du personnage et évidemment son imprudence en matière d’argent plombe l’UMP durablement.
    Sauf qu’il s’est trouvé trois grandes banques pour combler le ”trou” de 20 ou 30 millions de l’UMP, en attendant 2017….
    Tous les partis ne sont pas égaux face au système de connivence d’Etat.

  7. C’est à croire que flanby et sa cour veulent en faire une victime tant leur acharnement devient évident, ce qui ne retire rien au fait que Sarkozy est sans doute coupable de ces escroqueries financières de bas étage…comme tout les politiques qui fonctionnent tous de la même manière. Les éléphant du PS ne lui pardonnent pas son ouverture à gauche qui à définitivement mis au jour le système UMPS et détruit ainsi chez nombre d’électeurs le désir de reconduire le numéro de duettiste qui les arrangeait tant, un jour c’est toi un jour c’est moi…mais jamais les autres.

  8. Oh @Alpin il ce peut que vous ayez en partie raison ,mais comme disait mon père ,il vaux mieux avoir un cheval borgne qu’un aveugle.

  9. Premièrement, la politique est une chaîne de compromis et entrer en politique, c’est forcément faire des compromis. On peut avoir un esprit pur avant et il s’avère, quand on est au pied du mur, hissé sur le plus haut fauteuil, que l’on doive remiser au placard ou aux calendes grecques, ses beaux principes. On peut espérer en conserver quelques-uns et dominer une politique quoique avec des compromis, assez proche de ses convictions. On ne peut pas traduire par des actes toutes ses convictions. On doit négocier avec les fameux “partenaires sociaux et autres conglomérats” qui s’entendent pour compliquer les choses, parfois inutilement. C’est ce qui arrive à la France, un pays quasi ingouvernable, fier de son système social alors qu’il ne peut plus le payer, fier de ses institutions alors qu’elles ne sont pas fiables… etc, un pays incapable d’évolutions structurelles. Un pays même que les Français ne reconnaissent pas ou plus, ou dans lequel ils se reconnaissent de moins en moins. Un pays qui est prisonnier des ses principes et ne peut les appliquer à la lettre car il a développé l’art de se ligoter soi-même dans le faisceau de ses contradictions. Et donc, quand les Français ont voté pour un homme, un parti, et pour son programme, à la présidence de feu la République française, ils ne le reconnaissent plus sitôt qu’il est en place. C’est que ce dernier est confronté avec la réalité du pouvoir. Qui détient le pouvoir en réalité ? Trop de politique a fini par tuer la politique en France. Nos hommes politiques sont eux-mêmes devenus des marionnettes, au service de lobbys, de communautés religieuses, d’organisations non gouvernementales, etc. Le jeu est devenu si complexe que les hommes politiques qui d’ailleurs ne rédigent pas leurs discours, sont devenus peu à peu des organes de médiation entre les divers groupes composant la population. Ils tentent de rassembler les morceaux épars et de donner l’illusion de la gouvernance alors qu’elle a rendu l’âme depuis belle lurette. Il n’y a pas de cap, pas de vision. Au moins, Sarko avait une vision, qu’elle plaise ou pas est une autre discussion mais il avait une vision pendant sa gouvernance. Aujourd’hui, on ne sait pas si Hollande a une vision. On pense que c’est un homme de principe. Mais ça ne suffit pas, il faut une vision. Il n’y a pas de vision.

  10. @ 186
    Sarkozy, une vision ?
    Vous plaisantez agréablement et sur le ton de la mondanité bobo chic de droite.
    Mais entre rupture avec le socialisme, et ouverture à gauche et gender à l’école, où se situe cette vision ?
    Son silence obstiné sur la loi Taubira témoigne de ce qu’il a accepté cette loi : il l’avait dit avant 2012.
    Vision ?
    Disons strabisme de gauche. C’est un mix de Giscard pour le genre in du moment, et donc idées de gauche, et de Chirac, pour le côté hussard qui fonce sans savoir où, et donc prend les vieilles lanternes de gauche pour des soleils levants.
    Une sorte de Clinton habillé chez Berlusconi.

  11. Sarkozy a TOUJOURS fait le contraire de ce qu’il disait. C’est une constante chez lui.
    Il n’a aucune vision autre que son intérêt personnel c’est un opportuniste.
    Par contre il sait baratiner comme le font les camelots, ces vendeurs de rue qui vous font croire monts et merveilles sur le produit qu’ils vous vendent avant que vous ne vous aperceviez que vous avez été roulé…
    Ce que dit “Alpin” est juste.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services