Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Pas de commission d’enquête pour les groupes d’extrême-gauche, en collusion avec le régime

Pas de commission d’enquête pour les groupes d’extrême-gauche, en collusion avec le régime

Pendant que le régime de Macron crée une commission chargée d’enquêter sur les groupuscules d’extrême-droite, étaient re-publiés sur Twitter des échanges de courriels entre Aurélien Taché, député LREM ex-PS encourageant des jeunes militants antifascistes à faire des actions contre le FN. Le courriel se nomme “action Anti-fn”. Cela date de 2012 quand Aurélien Taché était encore au PS, conseiller au ministère du Logement, mais cela montre la collusion entre ces groupuscules d’extrême-gauche et le pouvoir et pourquoi ils sont tant protégés… Eux n’ont pas une commission d’enquête sur le dos.

Ils discutent sur la façon de bloquer et harceler le FN. L’un dit qu’il va contacter No Parasan, un groupe antifasciste ultra radical pour le défilé de Jeanne d’Arc du FN; Ils proposent de mettre pression sur les élus pour qu’il n’accordent pas leur parrainage à Marine Le Pen.

Autres personnes échangeant dans cette conversation:

  • Maxence Barré, ancien MJS, chez LREM maintenant
  • Jade Dousselin, avocate en droit pénal, des affaires et de la presse

Thibault Delaye, élu PS et Guillaume Chiche, maintenant député LREM, complotaient avec des milices de gauche pour empêcher la venue de Marine Le Pen à une conférence de l’université Paris Dauphine en 2011. Marine Le Pen avait dû annuler sa venue.

Partager cet article

7 commentaires

  1. Et si on dénonce le glissement de la France du côté des “républiques démocratiques populaires”, dans le style du soviétisme triomphant et globalement positif, on est traité de complotiste, voir interdit d’expression…
    ???

  2. la démoncratie dans toute sa splendeur. Avec le rigolo de l’elysée on est arrivé au summum de l’hypocrisie, c’est d’ailleurs cela qu’on reconnaît les ordures et la pourriture. Des fois le retour de bâton est plus rapide qu’on ne pense, micron ferait bien de méditer cela je ne suis pas sur que tous les français soit pour la dictature soft de ce dégénéré

  3. Et selon le vieil adage policier “Cherche à qui le crime profite”, on peut se poser la question suivante : Qui étaient les “Gilets jaunes” qui ont saccagé l’Arc de Triomphe lors de la première manifestation, pendants que de vrais Gilets jaunes s’asseyaient tout autour de la tombe du Soldat inconnu pour éviter une profanation (genre Cohn-Bendit en 1968), que Casse ta mère accusait Marine Le Pen d’avoir appelé des séditieux et que Dard (pas) malin parlait de Chemises brunes ?
    Curieusement, on n’a eu aucune nouvelle de ces pseudos Gilets jaunes, alors qu’on les imagine volontiers jugés en comparution immédiate et condamnés à de lourdes peines en proportion de leurs crimes.
    À moins qu’ils ne fassent partie de ces commandos de lutte contre l’extrême droite ? Bon sang, mais c’est bien sûr ! C’étaient des agents sous couverture, recherchant au péril de leur vie des embryons de la Bête immonde en gestation dans les statues de l’Arc de Triomphe…
    Ont-ils été, comme le Commandant Andrieux de Toulon, promus dans l’Ordre national de la légion d’honneur le 1er janvier dernier ?

  4. Et selon le vieil adage policier “Cherche à qui le crime profite”, on peut se poser la question suivante : Qui étaient les “Gilets jaunes” qui ont saccagé l’Arc de Triomphe lors de la première manifestation, pendant que de vrais Gilets jaunes s’asseyaient tout autour de la tombe du Soldat inconnu pour éviter une profanation (genre Cohn-Bendit en 1968), que Casse ta mère accusait Marine Le Pen d’avoir appelé des séditieux et que Dard (pas) malin parlait de Chemises brunes ?
    Curieusement, on n’a eu aucune nouvelle de ces pseudos Gilets jaunes, alors qu’on les imagine volontiers jugés en comparution immédiate et condamnés à de lourdes peines en proportion de leurs crimes.
    À moins qu’ils ne fassent partie de ces commandos de lutte contre l’extrême droite ? Bon sang, mais c’est bien sûr ! C’étaient des agents sous couverture, recherchant au péril de leur vie des embryons de la Bête immonde en gestation dans les statues de l’Arc de Triomphe…
    Ont-ils été, comme le Commandant Andrieux de Toulon, promus dans l’Ordre national de la légion d’honneur le 1er janvier dernier ?

  5. Les “antifas” sont les milices fascistes du gouvernement, ils sont protégés et abondamment employés pour tous les mauvais coups depuis le gouvernement Mitterrand.
    Ni Chirac ni Sarkozy n’ont levé le petit doigt pour les faire cesser d’exister.

  6. tout comme les fichés J ou GJ sont plus dangereux que les fichés S.

  7. En résumé : la démocratie parlementaire, la raie publique, l’union européenne et la finance internationale sont un mélange de poisons mortifères pour la France !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services