Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Pas de barrière à l’entrée de la Turquie dans l’UE

Le projet de réforme de la Constitution présenté aujourd’hui supprime l’obligation d’un référendum pour ratifier l’adhésion d’un nouveau membre de l’Union européenne. Le porte-parole du gouvernement Luc Chatel a indiqué :

"Nous pensons que ce verrou n’a pas véritablement de sens".

Le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Jean-Pierre Jouyet, a affirmé que cette modification réglait "une question de crédibilité" :

"Comment voulez-vous négocier si au terme des négociations vous dites (…): +J’ai négocié avec vous pendant deux ans, mais je n’y peux rien, ce n’est pas moi qui prendrai la décision et je m’en remettrai à un référendum+ ? Vous n’êtes plus crédible dans le cadre de négociations européennes".

Solution simple : faire un référendum tout de suite. Car on voit mal l’UE refuser l’adhésion après des années de négociations.

Un Comité parlementaire de vigilance contre l’adhésion de la Turquie à l’UE rassemble 75 députés français sous la présidence de l’UMP Richard Mallié (député pour l’extension de l’ouverture des magasins le dimanche).

Le président slovène a prôné devant les eurodéputés la poursuite des négociations d’adhésion avec la Turquie, estimant qu’aucun pays ne doit être écarté de l’élargissement sur la base de "préjugés culturels". Pourquoi ne pas commencer à négocier avec la Chine, l’Arabie ou l’Afrique du sud ?

Michel Janva

Partager cet article

11 commentaires

  1. “Comment voulez-vous négocier si au terme des négociations vous dites…”
    Justement, il fallait s’opposer à toute négociations! Quitte à se fâcher avec Bruxelles.

  2. Les Etats-Unis veulent que la Turquie rentre dans l’Europe, la France veut revenir dans le cercle des intimes de l’OTAN…échange de bons procédés, notre ami Sarko après toutes ses belles paroles va nous faire rentrer la Turquie…
    Que pouvons nous faire ? Je connais beaucoup de jeunes qui soutiennent l’UMP mais qui ne veulent pas de la Turquie !
    Si certains ont des conseils…ils sont les bienvenus !

  3. Sur l’adhésion de la Turquie à l’UE, nous n’avions cessé de dire que Sarkozy avait menti; dès avant son élection, parceque dans son programme il défendait l’adoption d’une constitution simplifiée, dont il annonçait déjà qu’elle serait adoptée rapidement par le seul Parlement.
    Il suffisait de se rendre compte que cela signifiait obligatoirement à court terme la fin de la loi de l’unanimité et donc l’impossibilité pour la France d’oppposer un quelconque veto à l’entrée de la Turquie en Europe.
    La suppression du référendum ne changera plus rien à l’affaire, mais souligne la honteuse fourberie de cet homme, que les Français ont si naïvement porté au pouvoir en 2007.
    La Turquie est déjà dans l’OTAN, et même la 2ème armée de l’OTAN (très loin devant la France en terme d’effectifs contributeurs); rien ne l’empêchera plus désormais, surtout après des années de négociations où tous les critères étudiés tombent les uns après les autres comme “satisfaits”, d’entrer en Europe.
    Et alors là, avec 70 millions de musulmans DE PLUS en Europe, que Dieu ait pitié de ce qui reste des Chrétiens d’Occident…

  4. “Comment voulez-vous négocier si au terme des négociations vous dites (…): +J’ai négocié avec vous pendant deux ans, mais je n’y peux rien, ce n’est pas moi qui prendrai la décision et je m’en remettrai à un référendum+ ? Vous n’êtes plus crédible dans le cadre de négociations européennes”.
    Euh, c’est quoi la démocratie ?

  5. Ils donnent des milliards chaque année à la Turquie.
    Commençons par exiger l’arrêt de ces versements, sans quoi comment pourraient-ils arrêter l’engrenage ?

  6. C’est vraiment le bal des faux-culs et je reste poli.
    Ce sont quand même EXACTEMENT les mêmes députés du même parti au pouvoir qui a voté cette exigence de référendum en 2005 !
    Ca mérite un courrier condescendant à la girouette qui vous sert de député dans votre circonscription.

  7. Sarko, chanpion, médaille d’or (plutôt dure) du mensonge politique. Je croit que de tous les présidents de la Vième, c’est vraiment le pire ! (et pourtant…)
    Quand aux députés, tous, ou presque des montons.

  8. après Constantinople par le sang, après Byzance par la violence, après Carthage par la guerre… l’Europe par sa lâche capitulation!
    Toute ressemblance avec l’empire romain en décomposition et les invasions barbares n’a rien a voir.

  9. le 29 mai prochain nous celebrerons le 555° anniversaire de la chute de Constantinople…

  10. “Ca mérite un courrier condescendant à la girouette qui vous sert de député dans votre circonscription.”
    “Mon” député s’appelle… Pierre Lellouche.

  11. Voici le texte de la loi adopté par le Congrès le 28 février 2008
    http://www.assemblee-nationale.fr/12/congres/ta/ta-titreXV.pdf
    et le nom des votants (députés et sénateurs)
    http://www.assemblee-nationale.fr/12/congres/scrutins/constitution_europe.asp
    Notez au passage la manoeuvre habile : cette obligation de passer par un référendum pour toute nouvelle adhésion constitue l’article 2 de la loi.
    L’article 1 stipule
    « Elle (La république française) peut participer à l’Union européenne dans les conditions prévues par le traité établissant une Constitution pour l’Europe signé le 29 octobre 2004. »
    Article 2
    I. – Le titre XV de la Constitution est complété par un article 88-5 ainsi rédigé :
    « Art. 88‑5. – Tout projet de loi autorisant la ratification d’un traité relatif à l’adhésion d’un Etat à l’Union européenne et aux Communautés européennes est soumis au référendum par le Président de la République. »
    II. – A l’article 60 de la Constitution, les mots : « et en proclame les résultats » sont remplacés par les mots : « et au titre XV. Il en proclame les résultats ».”
    Par conséquent , les partisans du “NON” au référendum ont aussi voté “NON” à l’obligation de référendum .
    Celà ne nous empêche pas cependant de rappeler son vote au deputé qui a voté pour cette obligation.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services