Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Immigration / Pays : International / Pays : Israël

Pas d’angélisme en Israël

Netanyahu refuse qu'Israël soit "submergé" par des migrants syriens et africains :

"Nous ne laisserons pas Israël être submergé par une vague de migrants illégaux et d'activistes terroristes", a affirmé M. Netanyahu lors du conseil hebdomadaire des ministres, au lendemain d'un appel du chef de l'opposition, Isaac Herzog, à accueillir des Syriens fuyant la guerre civile.

"Israël n'est pas indifférent à la tragédie humaine des réfugies syriens et africains (…) mais Israël est un petit État, très petit qui ne dispose pas d'une profondeur démographique et géographique, c'est pourquoi nous devons contrôler nos frontières", a-t-il ajouté"

Pour y parvenir, le Premier ministre a annoncé qu'Israël "commence aujourd'hui à construire une clôture à la frontière avec la Jordanie", le quatrième "mur" érigé par l'Etat hébreu.

Partager cet article

6 commentaires

  1. https://videos.files.wordpress.com/Eb7FsJTl/kuwaiti-says-no-to-refugees_dvd.mp4
    Vous en reprendrez bien une autre tranche? Revoici donc la video anti-langue de bois et anti-pleurnicherie manipulatrice koweitienne.
    Wouaaw!

  2. Netanyaou a au moins le mérite de défendre les intérêts de son pays même si ses actions n’ont rien à envier aux occupants en France aux HLPSDNH.

  3. Bah ils ont raison. Et on aimerait bien entendre de la part de nos politiques un discours plein de bon sens comme celui-là. M’est avis que les “people” pleurnicheraient un coup mais que ça ne durerait pas très longtemps, et qu’au final tout le monde serait content, au lieu de cette impression d’assister impuissant depuis 20 ans à la course vers le gouffre.
    Evidemment qu’une nation ne peut “tenir ensemble” que si les gens qui la composent sont liés par des liens durables, d’amitié, de longue vie ensemble (sur des siècles). Déjà les Grecs et les Romains le savaient. Mais il est certain qu’une nation qui n’enseigne plus l’héritage philosophique des anciens n’a plus les moyens intellectuels de réfléchir aux conséquences de ses actes sur le long terme.
    De même, on aimerait entendre un immigré de la “jungle” expliquer qu’il aime la France, qu’il cherche un travail, qu’il nous remercie, qu’il veut se consacrer à cultiver cette terre de France pour nourrir sa famille, s’insérer dans le tissu social… Non, on entend des réclamations, des récriminations, des plaintes, et même des menaces. Si quelqu’un se conduisait comme cela dans notre maison, nous le chasserions, car il n’est pas de la famille et que l’accueil de l’étranger a ses limites, si l’on ne veut pas que la famille soit détruite et la maison avec.
    Mais il semble que tout bon sens ait disparu sous nos latitudes.

  4. En Israël, on n’accepte que les immigrés juifs ! Imaginons quelques instants François Hollande annoncer la même chose “nous n’accepteront que les immigrés chrétiens” ! Les franc-maçons crieraient au scandale !
    Certains objecteront que c’est Dieu qui donna aux juifs la terre d’Israël ! D’autres répondront que de nombreux juifs sont athées, d’où l’organisation à Jérusalem même, d’une gaypride ! Drôle de manière de remercier leur dieu !

  5. La gauche israélienne est bien aussi stupide que la nôtre, mais là-bas au moins il y a une droite.

  6. Construire une clôture à la frontière, comme en Hongrie ? On attend les sifflets de Fabius et la condamnation de l’Union Européenne…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services