Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay / Médias : Désinformation

Partialité médiatique : si la France était la Russie…

Polémia imagine le traitement de l'actualité russe par la presse française si, ce qui s'est déroulé en France s'était déroulé en Russie… :

"Depuis, les manifestations se multiplient. Le pouvoir y répond par
des arrestations de plus en plus arbitraires. Des pères de famille ont
été interpellés pour port de « tee-shirt interdit ». Soixante-sept jeune
gens ont été gardés à vue à la Loubianka pour avoir tenté d’organiser
un pique-nique près de la Place Rouge. Des jeunes filles qui faisaient
un sit-in pacifique ont été violemment précipitées dans la bouche
de métro Pushkinskaya par les sbires du pouvoir : des méthodes qui
évoquent, pour un Français, celles du sinistre Papon réprimant les
patriotes algériens, en 1961, au métro Charonne.

Les conditions du vote de la loi à la Douma ont été dignes d’une
république bananière : moins de cinquante élus étaient présents mais la
loi est réputée avoir été adoptée par plus de 300 députés ! Impensable
pour qui est un habitué des procédures parlementaires des démocraties
occidentales. Des parlementaires ont même été empêchés par la police de
rejoindre la Douma.

Une vague de manifestations a alors déferlé sur tout le pays. Les
ministres et les gouverneurs sont partout accueillis par des broncas. Le
harcèlement démocratique bat son plein. En visite dans son propre fief
de Saint-Pétersbourg, le président Poutine a dû accéder à la mairie par
la porte de service…

Manslov Gazov, le ministre de l’Intérieur, a tonné contre les
« provocateurs fascisants » et dénoncé des « houligans » : le mot même
employé par Leonid Brejnev pour condamner les dissidents à l’époque de
Soljenitsyne. Pour les ONG occidentales il est clair que Manslov Gazov
(un ancien de SOS Communisme) a mobilisé la section manipulation du FSB
(héritière du KGB) pour multiplier les actions de provocation. Les
médias du régime ont d’ailleurs complaisamment relayé le saccage
commandité d’un bar pro-Poutine dans l’Oural et la prétendue agression
de deux partisans de la loi Poutine à Moscou (une simple querelle de
sacs à main en fin de soirée).

Derrière le rideau de fumée des médias du régime, le nombre des
prisonniers politiques s’accroît. Le régime aux abois multiplie les
rafles pour mettre à jour ses fichiers. Les geôles de Manslov Gazov sont
pleines. Le 18 avril des dizaines d’inoffensives babouchkas ont été
embarquées sans ménagements, alors qu’elles papotaient près du monument
aux morts à la grande guerre patriotique ; et dans la nuit des dizaines
de jeunes veilleurs silencieux, à la Gandhi, ont fait l’objet de très
violentes interpellations.

Le Parlement européen s’est ému et a sommé le pouvoir russe de ne pas
paralyser les réseaux internet comme on en prête l’intention à Manslov
Gazov. Et les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne
vont convoquer les ambassadeurs russes pour leur faire des remontrances
et leur rappeler les droits de l’opposition démocratique. Le Printemps
russe, c’est maintenant !"

Partager cet article

13 commentaires

  1. Manslov Gazof ahahah ! On est tous Russes ! Ça fait du bien de rire un peu…

  2. Manslov Gazov, d’origine catalane…

  3. Très vraisemblable. Et ne pas oublier la pravda largement infiltrée par les proches du pouvoir qui relaie la propagande du gouvernement. Quelques résistants parviennent difficilement à se faire entendre grâce notamment à internet, mais ils sont sans arrêt calomniés et décrédibilisés.
    Merci au salon beige en tout cas.

  4. Un article au gout douteux où se multiplient les amalgames avec des faits issus de la désinformation publique (à propos de la Russie notamment !) et démocratique.
    La démocratie c’est le MAL !
    Je réécrirais bien cet article en reprenant le contexte de l’épuration de 44 !

  5. Très drôle ! Merci

  6. Le plus drôle, c’est que la Voix de la Russie parle de nous à peu près sur le même ton ;-).

  7. Je ne suis pas sûr que ça se passerai comme ça dans la Russie de Poutine, dans la Russie d’AVANT Poutine sûrement!

  8. Bravo ! Et ce n’est même pas exagéré…

  9. Comme aurait dit mon ami Blaise, « vérité en deçà de … l’Oural, erreur au delà !
    Merci pour cet excellent article ,
    et à demain dans la rue , car « nous le valons bien »; A propos, quel est le grand démocrate qui disait  » vous avez juridiquement tort parce que vous êtes politiquement minoritaires  » ? ce qui dispense de débattre, mais qui, d’aileurs, reste désormais à prouver .

  10. Celle-là n’est pas mal non plus : http://www.ndf.fr/poing-de-vue/20-04-2013/he-had-a-dream#.UXKlEEp9XhU
    He had a fucking dream !
    Dimanche, rien ne se passait comme prévu. La Manif pour Tous parisienne avait réuni plusieurs dizaines de milliers de personnes et l’ambiance, très tendue à deux jours du vote en seconde lecture par l’Assemblée nationale du projet de loi Taubira, avait justifié une mobilisation exceptionnelle des forces de l’ordre, notamment autour de l’événement et au point d’arrivée du cortège. Mais à 15h59, on lui signala un attroupement suspect avenue des Gobelins. 3 CRS étaient sur le coup. À 16h02, une trentaine d’individus s’asseyaient sur la chaussées des Champs, le slogan « Un père, une mère, c’est élémentaire ! » à la bouche, l’avertissait-on. 2 CRS sur le coup. À 16h03, on lui signalait que des jeunes s’étaient allongé sur les rails du tramway T2 à au moins deux endroits dans la capitale. Les gendarmes mobiles allaient s’en occuper. Impossible en effet de réduire le dispositif autour de LMPT où de nombreux manifestants n’avaient pas l’air d’être de ceux qui rentrent à la maison quand Frigide ou Albéric le demande. À 16h04, Bernard Boucault, le Préfet de police de Paris, l’appelait en catastrophe : on lui signalait des dizaines d’attroupements dans tout Paris : Rivoli, Les Halles, l’Hôtel de ville, Bourse, Sorbonne, Saint-Michel, Luxembourg, Etoile, Barbès, Magenta… et des dizaines d’avenues bloquées pacifiquement. Que faire ? Redéployer les forces de l’ordre ? « Et merde ! On me rapporte au moins dix autres attroupements, deux intrusions sur le périphérique et des individus sur les voies du RER C à hauteur du parc André Citroën ! » l’interrompit dans ses pensées Bernard Boucault. Son ton était paniqué. « Sur la Tour Eiffel et Montmartre aussi. Mais, c’est quoi ce délire ? »
    « Arrêtez tout ! », lui répondit-il. « Tout ! »
    « Arrêter quoi, bon sang ? » lui répondit Boucault. La tête lui tourna. Qu’est-ce qui lui avait fichu de tels manifestants ? Il devait en référer au Président. Tout de suite.
    « Oui allô ? »
    « Allo, Ségo… pardon, allô Valérie, est-ce que je pourrais parler à François s’il te plaît ? »
    « François, c’est Kommandantur, il n’a pas l’air bien, on dirait qu’Anne Gravoin l’a quitté. »
    « Oui, Manuel ? »
    « François, c’est la cata, les anti-mariage pour tous manifestent partout dans Paris, j’ai Boucault qui me rappelle, là, attends, deux secondes ! »
    « Oui, Bernard ? »
    « Manuel, je ne sais pas ce qu’il se passe. On me signale huit autres rassemblements et certains signalés par des appels à la Préf’ n’ont en fait pas lieu, j’ai trois CRS qui se sont rendues pour rien à Rivoli tandis que certaines avenues sont bouchées depuis cinq minutes… »
    Manuel se réveilla en sursaut. Anne était toujours à ses côtés, il était 2h05 du matin ce samedi. « Waouh… Heureusement que dimanche, ce sont des bons petits cathos qui ne font pas de vague qui manifestent » pensa-t-il, en sueurs, avant d’aller aux toilettes.

  11. Les avocats, d’ordinaire si prompts à dénoncer les conditions d’incarcération des sans-papiers, les peines infligées aux accusés dans les émeutes de Villiers-le-Bel, et que sais-je encore, sont étrangement silencieux depuis la répression brutale organisée par Manslov Gazov.
    Mais, c’est vrai qu’en régime soviétique, ou ils se taisent ou ils collaborent avec la police politique.

  12. Oups, j’ai lu de travers. Mais on peut toujours la reformuler à une autre époque.
    Effectivement, du bon démago à la sauce monde libéré.

  13. 19/20
    Il aurait fallu remplacer « Poutine » par « Hollandine » pour avoir 20/20
    Très bon boulot quand même !

Publier une réponse