Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Paroles d’abstentionnistes

Trouvées dans Le Monde :

  • La démocratie représentative est une belle escroquerie, ainsi qu'on
    l'a vu notamment après le référendum de 2005. Jamais plus je ne
    cautionnerai ce système en prenant la peine de me déplacer un dimanche
    (et même en 2002, je n'ai pas voté). Le divorce avec cette classe
    politique est pour ma part consommé et définitif.
    La dernière fois que
    je me suis faite avoir c'était le référendum de 1992 où on a eu droit au
    chantage "attention, si vous votez non, vous êtes d'extrême droite".
  • Ayant voté non au référendum sur la constitution européenne, "on" m'a
    fait comprendre que moi et ceux qui ont voté comme moi n'avions rien
    compris. Je sais maintenant que la politique est une chose sérieuse et
    qui dépasse ma modeste intelligence
    .

Partager cet article

12 commentaires

  1. Pour les dissidents affrontés au choix UMP versus PS, 3 options finalement:
    -l’abstention: le confort
    -le vote blanc: un “non possumus”
    -le vote nul: la dissidence exprimée par un message personnalisé, par ex. sur la propagande proIVG en Ile-de-France avec “Simone Veil: ” Votez” dont curieusement la photo est surmontée par le slogan ” Comment les croire encore” ! à l’encontre du PS. Un peu plus fatigant, mais stimulant, au moins pour tenir en éveil les assesseurs préposés au dépouillement…
    NB: cette dernière option est interdite en cas de vote électronique

  2. On peut voter nul avec un imprimé datant du premier vote.

  3. HS,
    Pour un catholique, un vrai, sans réticence, ni états d’âme, dans le cas que vous citez, il n’y a qu’une seule solution :
    L’abstention !
    Désolé se vous le dire, mais vous êtes républicain.
    Et dans ce cas, expliquez-moi comment vous le vivez en tant que catholique : C’est parfaitement contradictoire !
    Vous alimentez vous-même le système qui vous assassine !
    J’exagère, pensez-vous !
    Voyez vous-même :
    http://www.viveleroy.fr/article71.html
    Et pour tous ceux qui se disent nationalistes :
    http://www.viveleroy.fr/article6.html
    Allez piocher au hasard dans ce site, tout m’y paraît bon .
    Et si vous avez fauter aujourd’hui, ne le regretter pas mais maintenant que vous savez, évitez de recommencer.

  4. Oui la démocratie en France est une escroquerie. Le vote de 2002 et le référendum de 2005 en sont les preuves.Le seul scrutin valable serait – la proportionnelle – Quant au vote électronique…bonjour les magouilles! mais ils sauront le mettre en service lorsque le taux d’abstention sera de 70%! et c’est pour bientôt.

  5. A HB,
    vous voulez dire s’abstenir ? c’est laisser les autres voter pour Barabbas ?
    Où est la “profession de foi ” de Louis XX??
    de plus vos deux sources datent très récent !
    Le piège fatal du suffrage universel
    datent du juillet 2009
    Nationalisme : une idéologie en question
    date du 12 juin 2008
    votre site viveleroy a crée en quelle année ?
    bon, le Pape Benoit XVI a dit :
    Benoît XVI a exhorté les chrétiens à ne “pas avoir peur” de s’engager sur le plan politique, dimanche lors d’une messe en plein air à Viterbe, localité au nord de Rome.
    “N’ayez pas peur de témoigner votre foi dans les différents cercles de la société, dans les multiples situations de l’existence”.
    Il a rappelé la vocation des chrétiens “à vivre l’Evangile”, soulignant que cela correspondait justement à “l’engagement social, à l’action politique” permettant un “développement humain complet”.
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2009/09/que-les-chr%C3%A9tiens-naient-pas-peur-de-sengager-en-politique.html
    ce que dit dans Catéchisme de l’Église Catholique
    Devoirs des citoyens
    2238 Ceux qui sont soumis à l’autorité regarderont leurs supérieurs comme représentants de Dieu qui les a institués ministres de ses dons (cf. Rm 13, 1-2) : ” Soyez soumis, à cause du Seigneur, à toute institution humaine… Agissez en hommes libres, non pas en hommes qui font de la liberté un voile sur leur malice, mais en serviteurs de Dieu ” (1 P 2, 13. 16). Leur collaboration loyale comporte le droit, parfois le devoir d’exercer une juste remontrance sur ce qui leur paraîtrait nuisible à la dignité des personnes et au bien de la communauté.
    2239 Le devoir des citoyens est de contribuer avec les pouvoirs civils au bien de la société dans un esprit de vérité, de justice, de solidarité et de liberté. L’amour et le service de la patrie relèvent du devoir de reconnaissance et de l’ordre de la charité. La soumission aux autorités légitimes et le service du bien commun exigent des citoyens qu’ils accomplissent leur rôle dans la vie de la communauté politique.
    2240 La soumission à l’autorité et la coresponsabilité du bien commun exigent moralement le paiement des impôts, l’exercice du droit de vote, la défense du pays :
    http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P7R.HTM
    Ichtus nous donne 10 bonnes raisons de s’engager en politique.
    “Le Christ a dit aux apôtres : ’Allez enseigner toutes les nations, baptisez-les’. Aujourd’hui, dans la capitale de l’histoire de votre nation, je voudrais répéter ces paroles qui constituent votre titre de fierté : fille aînée de l’Eglise !” Jean-Paul II, homélie prononcée au Bourget, 1er juin 1980.
    Chrétiens, répondons dans un élan missionnaire à l’appel du pape Jean-Paul II et en communion avec notre Saint-Père Benoît XVI, engageons-nous dans tous les domaines de la vie sociale et politique, pour que resplendisse en France la beauté de la Civilisation de l’Amour !
    Paul VI, en 1971 : “C’est à tous les chrétiens que nous adressons à nouveau, et de façon pressante, un appel à l’action… Que chacun s’examine pour voir ce qu’il a fait jusqu’ici et ce qu’il devrait faire. Il ne suffit pas de rappeler des principes, d’affirmer des intentions, de souligner des injustices criantes et de proférer des dénonciations prophétiques : ces paroles n’auront de poids réel que si elles s’accompagnent pour chacun d’une prise de conscience plus vive de sa propre responsabilité et d’une action effective. Il est trop facile de rejeter sur les autres la responsabilité des injustices, si on ne perçoit pas en même temps comment on y participe soi-même et comment la conversion personnelle est d’abord nécessaire. Cette humilité fondamentale enlèvera à l’action toute raideur et tout sectarisme ; elle évitera aussi le découragement en face d’une tâche qui paraît démesurée. L’espérance du chrétien lui vient d’abord de ce qu’il sait que le Seigneur est à l’oeuvre avec nous dans le monde, continuant en son Corps qui est l’Eglise – et par elle dans l’humanité entière – la Rédemption qui s’est accomplie sur la Croix et qui a éclaté en victoire le matin de Pâques”.
    Jean Paul Il le 15 juin 1993, dans la cathédrale de Madrid, devant les plus hautes autorités espagnoles : “Dans une société pluraliste comme la vôtre, s’avère nécessaire une présence catholique accrue et plus incisive, individuelle et collective, dans les divers secteurs de la vie publique. Il est inadmissible et contraire à l’Evangile de prétendre circonscrire la religion à la sphère strictement privée de la personne. Il est paradoxal d’oublier sa dimension essentiellement publique et sociale… Sortez donc dans les rues, vivez votre foi avec joie, portez aux hommes le salut du Christ qui doit imprégner la famille, l’école, la culture et la vie politique”.
    Ce que le “Catéchisme de l’Eglise catholique” résume en une phrase lapidaire : « L’initiative des chrétiens laïcs est particulièrement nécessaire lorsqu’il s’agit de découvrir, d’inventer des moyens pour imprégner les réalités sociales,politiques, économiques, des exigences de la doctrine et de la vie chrétienne » (n° 899).
    http://www.ichtus.fr/article.php3?id_article=353

  6. Je me suis abstenu au premier tour et j’ai voté au deuxième tour, à Palaiseau, ville dont le député-maire est François Lamy, bras droit et conseiller politique de Martine Aubry.
    Voici ce que j’ai glissé dans l’urne (je ne peut reproduire ici, les emblèmes):
    Palaiseau, le 21 mars 2010.
    Bonjour.
    Je me présente.
    Il y aura exactement 42 ans demain, le règne de celui qui sauva la France en 1940 et la République en 1958 prenait fin.
    Le 22 mars 1968, le Prince prenait le pouvoir en France, à Paris, en initiant le Mouvement dit du « 22 mars » qui offrit à la Princesse ce pouvoir, en mai 1968.
    Je veux parler de M. Daniel Cohn-Bendit et de sa Génération.
    La fin effective et officielle du règne de Charles de Gaulle s’actualisa au lendemain du référendum du 27 avril 1969 sur la décentralisation. Ayant perdu le référendum, le Général démissionna, ayant été désavoué par le peuple français.
    Dans l’histoire de la cinquième République, une seule élection légale a été invalidée, celle du référendum du 29 mai 2005. Le peuple français ayant rejeté la classe politique €uropéenne et sa constitution à hauteur de 54,68 %, la classe politique a invalidé l’élection, déclarant le peuple français nul, non avenu et incompétent sur la question de savoir si la France est notre à venir ou pas.
    Le 6 mai 2007, l’élection légale du Président à hauteur de 53,06 % est déclarée valide.
    Le 14 mars 2010, le peuple français, à hauteur de 53,65% déclare la classe politique de ce pays, nulle, non avenue et incompétente. Il invalide le règne de tous les partis. Partis qui ont fait le plein.
    La question qui se pose est la suivante : la classe politique de ce pays pense-t-elle, comme un autre homme politique de ce pays à propos du peuple juif, que le peuple français est un détail de l’Histoire en général, et de l’Histoire de France en particulier ?
    Bon dépouillement et bon 22 mars 2010, à tous et à chacun.

  7. David,
    On se calme, on respire et on analyse!
    De plus la longueur de votre commentaire délaye un peu sa consistance !
    Je vais malgré tout essayer de répondre:
    1-Louis (n’importe lequel)n’est pas démocrate et donc ne fera pas de « profession de foi »
    Si vous croyez les profession de foi des démocrates, ou vous êtes très très jeune et sans expérience, ou vous êtes irrécupérable. Vous seul avez la réponse !
    2- Mes sources comme vous dites sont peut-être récentes, je ne vois pas du tout en quoi ça enlève de leur justesse de raisonnement !
    Ceci dit le texte présenté est en version de juillet 2009( sur le site, dans la réalité je connais de texte présentée par Luce Quenette depuis plus de 10-15 ans, peut-être plus, mais de fait c’est sans intérêt !
    3- Je ne conteste pas ce qu’a dit Benoît XVI, mais il ne faut pas lui faire dire ce qu’il n’a pas dit ! S’engager en politique, n’a jamais voulut dire voter ! Surtout pour n’importe qui !
    Idem pour témoigner de sa foi. Ce n’est pas à moi qui ai perdu mon travail pour cette raison qu’il faut venir donner des leçons !
    4- Je vous remercie de sortir des passages du catéchisme de l’Eglise catholique, mais l’article 2240 ne s’applique que si les articles suivants sont eux-même appliqués :
    2235 Ceux qui exercent une autorité doivent l’exercer comme un service. ” Celui qui voudra devenir grand parmi vous, sera votre serviteur ” (Mt 20, 26). L’exercice d’une autorité est moralement mesuré par son origine divine, sa nature raisonnable et son objet spécifique. Nul ne peut commander ou instituer ce qui est contraire à la dignité des personnes et à la loi naturelle.
    2236 L’exercice de l’autorité vise à rendre manifeste une juste hiérarchie des valeurs afin de faciliter l’exercice de la liberté et de la responsabilité de tous. Les supérieurs exercent la justice distributive avec sagesse, tenant compte des besoins et de la contribution de chacun et en vue de la concorde et de la paix. Ils veillent à ce que les règles et dispositions qu’ils prennent n’induisent pas en tentation en opposant l’intérêt personnel à celui de la communauté (cf. CA 25).
    2237 Les pouvoirs politiques sont tenus de respecter les droits fondamentaux de la personne humaine. Ils rendront humainement la justice dans le respect du droit de chacun, notamment des familles et des déshérités.
    Les droits politiques attachés à la citoyenneté peuvent et doivent être accordés selon les exigences du bien commun. Ils ne peuvent être suspendus par les pouvoirs publics sans motif légitime et proportionné. L’exercice des droits politiques est destiné au bien commun de la nation et de la communauté humaine.
    Ce n’est pas le cas à notre époque particulièrement le 2235 !
    5- Vous êtes un vrai républicain et de plus démocrate, moi non ! Aucune chance de se convaincre mutuellement !
    Seuls les évènements nous départageront, en attendant continuez de faire le jeu de la Révolution, en pensant pouvoir changer le monde par votre bulletin de vote !

  8. Voter, c’est participer au jeu pipé de la démocratouille. Et peu importe le parti .
    S’abstenir, c’est donc refuser cet éternel copinage sur le dos des vrais Français.
    Il y a même plus décisif: ne pas s’inscrire sur les listes électorales.
    C’est toujours et encore pays-réel vs pays-légal. Et là, une fois de plus, Maurras avait raison: “Le suffrage universel est conservateur.” car l’on vote toujours pour un parti, sans en connaître rien la plupart du temps de ses propositions.
    Errare humanum est, perseverare politicum

  9. A HB,
    vous pensez pouvoir changer le monde en s’abtenant de voter ?
    c’est comme si en pensant pouvoir changer le monde en s’abtenant à la prière.

  10. Les votes blancs et nuls sont comptabilisés dans les suffrages exprimés… au bénéfice des partis en présence !
    Regardez bien les résutats : X% pour untel + X% pour autretel = 100% !
    L’honnêteté serait de dire : X% pour untel + X% pour autretel +X% de votes blancs et nuls = 100%
    Qui d’entre nous sait combien d’électeurs ont voté blanc ou nul ? Personne !
    En revanche, on a parlé et re-parlé abondamment du taux d’abstention qui, lui, est sujet à de multiples prolongements et discussion.
    Voilà pourquoi je me suis abstenue cette fois-ci au lieu de voter blanc.

  11. David,
    Non, non et non, je ne pense pas changer le monde par mon abstention!
    Qui pourrait le penser, mais je vous retourne la question: pensez-vous changer le monde par votre vote?
    Depuis des décennies le système vole les voix de la droite à un tel point que la droite n’existe plus! La droite l’UMP, la droite le modem, la droite le FN, la droite tous ces partis républicains et démocrates?
    Quelle rigolade, c’est pitoyable de manipuler les braves gens en leur faisant croire que grâce à tel ou tel parti le monde sera meilleur demain!
    Et le plus coupable, c’est le FN qui a ratissé large chez les bien-pensants, c’est certainement celui qui à le plus laminé la vraie droite!
    Les partis qui règnent depuis si longtemps, l’ont toujours fait avec la complicité des catholiques roulés dans la farine ! Mais ne se laisse rouler que ceux qui le veulent bien !
    Mais faut-il être stupide et ignare pour se dire de droite!
    C’est déjà faire le jeu de l’ennemi qui se plait à diviser pour mieux régner!
    Je ne suis ni de droite, ni de gauche, ni républicain, ni démocrate!
    Je me contente d’être Catholique, royaliste et Français toujours et pour toujours!
    Je refuse toute division!
    Un seul pays, un seul peuple!
    Parce que je ne suis pas formaté dans un parti, on m’a traité de fachos, de communiste, de franchouillard, de sectaire, de traditionaliste d’intégriste et même de moderniste!
    Vous parlez de vote et de prière!
    Intéressant, car oui avec la prière on peut tout changer, mais ça les démocrates même chrétiens n’y croient plus!
    Ma mémoire (et la culture) me fait défaut, mais je sais qu’un gouverneur de je ne sais plus quelle colonie demandait qu’on lui envoie des moines et des moniales avant de recevoir des soldats et des colons. Il avait tout compris: La force sans la prière n’est rien.
    La prière sans la force peut beaucoup, et la prière jointe à la force peut tout!
    Mais seul un détail fait la différence: la Foi!
    Et si on l’a, c’est facile de s’abstenir !
    Mais contrairement à ce que disent certain, ce n’est pas confortable, car c’est humain de chercher à s’exprimer.
    Il est plus difficile de rester propre par l’abstention que de se valoriser en pensant sauver son pays par un petit bout de papier dans une urne !
    L’abstention n’est pas simplement une méthode de manifester son mécontentement, c’est la seule manière de rester propre !

  12. David,
    Je viens de me relire et je m’aperçois qu’emporté par un lyrisme exagéré j’ai dit n’importe quoi sur la prière et la force!
    Même seule la prière peut tout!
    Si on peut lui joindre la force, c’est un plus qui ne permet à l’homme qu’être l’instrument de Dieu!
    Particulièrement dans cette époque troublée, c’est à nous d’affuter cet instrument.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services